Livres
558 203
Membres
606 451

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par StupidGRIN 2011-06-26T14:28:47+02:00

Il faut avoir le cœur bon, de la vertu et de la raison; voilà ce qu'il nous faut, voilà ce qui est estimable, ce qui distingue, ce qui fait qu'un homme est plus qu'un autre. Entendez-vous, Messieurs les honnêtes gens du monde ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par camillel54 2011-04-20T21:50:58+02:00

Un rien que l'on voit vaut mieux que quelque chose que l'on ne voit pas

Afficher en entier
Extrait ajouté par Roxye 2011-03-17T19:06:50+01:00

Trivelin. — Comment vous appelez-vous ?

Arlequin. — Est-ce mon nom que vous demandez ?

Trivelin. — Oui vraiment.

Arlequin. — Je n’en ai point, mon camarade.

Trivelin. — Quoi donc, vous n’en avez pas ?

Arlequin. — Non, mon camarade ; je n’ai que des sobriquets qu’il m’a donnés ; il m’appelle quelquefois Arlequin, quelquefois Hé.

Trivelin. — Hé ! Le terme est sans façon ; je reconnais ces Messieurs à de pareilles licences. Et lui, comment s’appelle-t-il ?

Arlequin. — Oh, diantre ! Il s’appelle par un nom, lui ; c’est le seigneur Iphicrate.

(Scène 2)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lili5 2021-01-28T23:07:41+01:00

Tu as raison, mon ami : tu me remontres bien mon devoir ici pour toi ; mais tu n’as jamais sçu le tien pour moi, quand nous étions dans Athènes. Tu veux que je partage ton affliction, et jamais tu n’as partagé la mienne. Eh bien ! Va, je dois avoir le cœur meilleur que toi : car il y a plus long-temps que je souffre, et que je sçais ce que c’est que de la peine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lili5 2021-01-28T17:01:41+01:00

Tu as raison, mon ami : tu me remontres bien mon devoir ici pour toi ; mais tu n’as jamais sçu le tien pour moi, quand nous étions dans Athènes. Tu veux que je partage ton affliction, et jamais tu n’as partagé la mienne. Eh bien ! Va, je dois avoir le cœur meilleur que toi : car il y a plus long-temps que je souffre, et que je sçais ce que c’est que de la peine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par primevalREX 2020-06-19T14:52:23+02:00

Eh bien ! Iphicrate, tu vas trouver ici plus fort que toi ; on va te faire esclave à ton tour ; on te dira aussi que cela est juste, et nous verrons ce que tu penseras de cette justice-là ; tu m’en diras ton sentiment, je t’attends là. Quand tu auras souffert, tu seras plus raisonnable ; tu sauras mieux ce qu’il est permis de faire souffrir aux autres. Tout en irait mieux dans le monde, si ceux qui te ressemblent recevaient la même leçon que toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ledesignerdu29 2019-05-26T15:12:51+02:00

Arlequin (en badinant) : - Badin, comme vous tournez cela !

L'embarquement est divin,

Quand on vogue, vogue, vogue ;

L'embarquement est divin,

Quand on vague avec Catin."

Afficher en entier
Extrait ajouté par mathildelmy 2014-09-07T22:51:03+02:00

ARLEQUIN

Quand je suis gai je suis de bonne humeur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par elana55 2014-01-25T15:48:30+01:00

"Remerciez le sort qui vous conduit ici; il vous remet en nos mains, durs, injustes et superbes; vous voilà en mauvais état, nous entreprenons de vous guérir; vous êtes moins nos esclaves que nos malades, et nous ne prenons que trois ans pour vous rendre sains, c'est-à-dire humains, raisonnables et généreux pour toute votre vie."

Afficher en entier
Extrait ajouté par nadjeta 2014-01-24T13:19:46+01:00

Nouvel extrait

IPHICRATE

Ce sont des esclaves de la Grèce révoltés contre leurs maitres,et qui depuis cent ans sont venus s'établir dans une ile,et que je crois que c'est ici:tiens,voici sans doute quelques-unes de leurs cases;et leur coutume,mon cher Arlequin,est de tuer tous le maitres qu'ils rencontrent,ou les jeter dans les l'esclavage.

ARLEQUIN

Eh!chaque pays a sa coutume;ils tuent les maitres,à la bonne heure;je l'ai entendu dire aussi;mais on dit qu'ils ne font rien aux esclaves comme moi.

IPHICRATE

Cela est vrai.

ARLEQUIN

Eh!encore vit-on.

IPHICRATE

Mais je suis en danger de perdre la liberté et peut-être la vie:Arlequin,cela ne suffit-il pas pour me plaindre?

ARLEQUIN,prenant sa bouteille pour boire.

Ah!je vous plains de tout mon cœur,cela est juste.

IPHICRATE

Suis-moi donc.

ARLEQUIN siffle.

Hu!hu!hu!

IPHICRATE

Comment donc!que veux-tu dire?

ARLEQUIN,distrait,chante.

Tala ta lara.

IPHICRATE

Pale donc;as-tu perdu l’Esprit?à quoi penses-tu?

ARLEQUIN,riant.

Ah!ah!ah!Monsieur Iphicrate,la crole d'aventure!je vous plains par ma foi;mais je ne saurais m’empêcher d'en rire.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode