Livres
466 794
Membres
431 247

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Impératrice des Sept Collines



Description ajoutée par Roza-Maria 2013-06-07T18:25:07+02:00

Résumé

Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan.

Fougueux et obstiné, Vix, jeune gladiateur à la retraite, revient à Rome afin d'y faire fortune. L'insaisissable Sabine est la fille d'un sénateur en quête d'aventure. Tous deux se connaissent depuis l'adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s'amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d'un grand destin, ce que Vix ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.

Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de son côté par le tourbillon de l'histoire, sauront-ils se retrouver ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 115 lecteurs

Extrait

— Je t’aime, Vix, dit-elle avec sincérité. Mais comment as-tu pu penser que je suivrais tes étoiles et non les miennes ?

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Un second tome puissant !

Cette série est un énorme coup de cœur décidément, certainement l’un de mes plus grands de l’année ! Mon dieu, quel roman ! Eh bien que ce deuxième tome soit un chouia moins bien que le premier, il reste magnifique, magique, dévastateur, à coupée le souffle ! Kate Quinn me fait découvrir une période de la Rome antique que je connaissais peu, je suis surtout sur la République romaine, alors que cette série se passe au moment de l’Empire romain. Et c’est juste fascinant, terriblement prenant !

Vix, le fils aîné de Thea et Arius, est las de sa vie en Bretagne sur une montagne avec ses parents et ses frères et sœurs. Combattant dans l’âme, il décide de retourner à Rome dans l’idée d’entrer dans les légions. A cette époque, Rome est gouverné par l’empereur Trajan, adoré de tout le monde. Là-bas, Vix retrouve Sabine, cette mystérieuse jeune fille qui rêve d’aventure, et dont il va s’éprendre. Mais Sabine sait que si elle veut réaliser ses rêves, elle ne peut pas se contenter d’un ancien gladiateur. Et voilà que l’impératrice Plotine essaie de la mariée à Hadrien, la pupille de Trajan… Une bonne possibilité. Mais tout va se révéler plus compliqué que prévu, et surtout plus dangereux.

On retrouve Sabine et Vix, la première fille de l’horrible Lepida et du gentil Marcus, le deuxième fils de Thea et Arius. On les connaissait déjà enfants dans le tome 1, et là on suit toutes leurs vies. J’avoue avoir au début eu du mal avec eux. Ils ont parfois des réactions détestables et un comportement insupportable, mais avec l’âge, ils mûrissent dans leurs têtes et j’ai fini par m’attacher à eux et à leur excentricité. Mais mon gros coup de cœur du roman, c’est Trajan. Il m’a complètement séduite, je l’adore tout simplement, il est merveilleux ! J’ai eu aussi un petit coup de cœur pour Titus et Faustine, deux personnages forts. Sinon, niveaux méchants, Lepida et Domitien ont laissée place à Plotine et Hadrien, deux personnages très différents de leur prédécesseur. Lepida était une horrible garce et une fille facile, elle n’avait aucune morale et ne pensait qu’à elle. Plotine aussi est une garce, mais d’un genre très différent. C’est plutôt le genre belle-mère maléfique. Elle est très accrochée aux convenances et ne pense qu’à son cher fils adoptif, Hadrien. Elle est prête aux pires machinations pour qu’il devienne empereur. Je ne déteste pas particulièrement Hadrien, il n’est pas méchant en soi, mais il est cruel et froid.

Ce qui est marrant dans ces livres, c’est qu’on déteste les méchantes – Lepida et Plotine – mais qu’on adore les passages à leurs yeux. Ils sont les plus angoissants, les plus forts et les plus frustrants. Sinon, ce deuxième tome est plus doux que le premier, il n’est pas aussi hard. Dans le premier tome, il y’avait de l’horreur dès le début du roman et ça n’a pas cessée une seconde. Dans celui-là, il y’en à beaucoup moins, c’est plus calme, mais tout aussi forts, j’ai pleurée à chaudes larmes à deux reprises. Franchement, cette série, on ne peut pas la détester. C’est impossible. L’écriture est magnifique, l’histoire bouleversante et quasiment réel en tout, c’est le genre de romans qui nous prend par les tripes et qui joue bien avec nous avant de nous lâcher. Cette série, c’est juste une merveille. Et ce deuxième tome est juste magnifique !

Dire que je vais devoir attendre au moins 1 an pour avoir le tome 3. Je veux mourir…

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Calypso2000 2019-03-12T09:50:41+01:00
Lu aussi

J'avoue que j'ai moins aimé ce livre, Vix est fidèle à lui-même mais je n'ai compris ce que faisait Sabine. Par contre j'adore Titus et Faustine mais l'histoire s'achève avant que l'on sache vraiment ce qui va se passer. En bref, je suis mitigée sur ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alize-1 2019-02-11T04:09:41+01:00
Diamant

L'impératrice des Sept Collines est donc la suite de la maîtresse de Rome, qui est un vrai régal et un chef-d’œuvre. Cette suite raconte l'histoire de Vercingétorix, le fils d'Arius le Barbare et de Théa, et de Sabine, fille du vénérable et infatigable sénateur Norbanus et de la plus irritante ainsi qu’agaçante Lepida Pollia.

Sabine possède un caractère insaisissable qui la rend souvent ,à mes yeux, incompréhensible avec ses actions, réactions voire non-réactions parfois. Ce n'est que vers la fin que celle-ci m'a paru plus claire et j'ai pu réellement commencer à la saisir.

Ensuite, Vix est un homme que l'on peut aimer ou détesté selon ses agissements, ses réactions et ses raisons. Notre propre façon de voir les choses peut déterminer notre perception de ce personnage. Il reste pour moi agréable et faisant preuve d'effronterie face aux autres ce qui m'a parfois fait énormément rire et peur.

Plotine, femme de Trajan, est une femme Spoiler(cliquez pour révéler)faiseuse d'intrigues extrêmement contrariante. Mais sa malice m'a rendue légèrement admiratrice durant l'histoire. En comparaison de Lepida, Plotine est plus atténuée, moins violente et donne un peu de "répit".

L'empereur Trajan est agréable à lire et sympathique, j'ai adoré le voir en compagnie de Vix et de Sabine, car on voyait sa gentillesse.

Hadrien, pupille de Plotine, est un homme assez passif de mon point de vue et il m'a rendue indifférente même si quelques fois des insultes me brûlaient les lèvres. Vers la fin,Spoiler(cliquez pour révéler) on a commencé à entrevoir sa vraie personnalité de manipulateur.

Titus, mon petit préféré, est le plus touchant et adorable de tous en particulier avec Faustina. Sa nature de profonde réflexion et même son personnage sont géniaux.

La fin de ce roman est Spoiler(cliquez pour révéler)à la fois frustrante, mais aussi excitante, parce que voir Sabine et Vix vouloir se venger d'Hadrien est absolument réjouissant.Bien sûr, cette fin reste triste, mais l'idée de vengeance me rend impatiente concernant la suite.

Le principal passage sur les guerres peut paraître long au bout d'un moment, mais la fin redynamise le tout et redonne du piquant.

La description historique et les détails historiques sont incroyablement intéressants et permettent d'en apprendre beaucoup plus sur l'époque et de comprendre des événements ou autres.

Pour une personne qui aime l'Histoire, ce livre est presque parfait encore plus avec la touche historique dans les dernières pages qui racontent ce qui est vrai, romancé ou fictif.

En conclusions, l'histoire est géniale, intrigante bref les qualificatifs vont me manquer à force d'en mettre. Ce roman est légèrement moins un coup de cœur que les autres, mais n'en demeure pas moins rafraîchissant. Merci à l'auteure pour ce livre ainsi que les précédents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2019-02-04T15:55:06+01:00
Diamant

La Maîtresse de Rome (qui est en fait le tome 1) avait été mon plus gros coup de cœur quand j'étais adolescente, je le qualifiais comme mon roman préféré de tous les temps. Aujourd'hui, je ne sais pas s'il le serait encore, je n'aurais probablement pas le même ressenti si je le relisais aujourd'hui car avec le temps et la maturité, les goûts peuvent changer. Ce tome 2 est sans nul doute le plus vieux livre de ma PAL (une relique), je l'avais acheté aussitôt après ma lecture du premier mais je ne m'étais jamais lancée dans la suite car souvent après un gros coup de cœur, j'ai peur de me passer à autre chose ou d'être déçue! Pour un challenge personnel, je me suis décidée à le sortir enfin de ma PAL et je n'ai pas été déçue!

On a deux protagonistes principaux, à savoir Vix alias Vercingétorix (pas le Vercingétorix que nous connaissons de l'Histoire), le fils d'Arius et Théa (les héros de La Maîtresse de Rome) et Sabine, fille de la terrible Lepida (la grande méchante _ si je puis dire _ de La Maîtresse de Rome) dont les destinées vont s'entremêler.

Vix et Sabine m'ont plu dans l'ensemble mais ils m'ont pas mal agacé au fil de ma lecture. Vix est trop impétueux, pas sérieux, trop porté sur les femmes (sur ce point-là, il m'a particulièrement écœuré); Sabine est égoïste et plus d'une fois, j'ai eu l'impression qu'elle se servait de Vix alors qu'elle prétendait l'aimer; l'un et l'autre n'étaient absolument pas fidèles dans leur amour même s'il y avait plein de freins à leur relation: elle qui est marié à un homme très important, ennemi de Vix; leur différence de statut social, entre autres choses... Sinon, Titus est le personnage que j'ai le plus apprécié, un jeune homme absolument parfait, vrai en toute chose. Quant à l'impératrice Plotine, elle n'a pas assez "intrigué" à mon sens bien qu'elle ait accéléré les choses vers la fin pour que son protégé devienne Empereur de Rome.

J'aime tellement la plume de Kate Quinn! C'est fluide, précis avec un univers qui n'est pas si "complexe" alors que c'est un roman plutôt historique, il est presque aisé de s'y retrouver avec les noms et les termes qui ne sont pas si faciles à retenir au premier abord. On a le point de vue de plusieurs personnages: Vix, Sabine, Titus, Plotine (en majorité), écrit à la première personne du singulier à chaque fois, style que je préfère dans un roman pour être au plus près du personnage.

C'est une fiction mais l'autrice a gardé des personnages ayant vraiment existé, des faits historiques ainsi que des événements et des lieux réels même si bien sûr, elle a dû broder tout autour pour nous offrir ce roman.

Il y a bel et bien une suite mais elle n'a toujours pas été traduite en français, ce qui m'inquiète un peu, je dois dire car le roman original date de 2015. Bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si ce n'est pas un coup de cœur comme ce fut le cas pour le premier, une lecture très prenante que j'ai savouré en la lisant assez lentement. Je n'ai plus qu'à espérer la traduction du troisième et dernier tome de la saga mais en attendant, je vais pouvoir patienter avec le HS Les Héritières de Rome!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2018-09-03T14:12:12+02:00
Diamant

Ce second tome confirme mon addiction à cette série ainsi que la qualité narrative de l'auteur.

Encore un coup de coeur même si je regrette de ne pas avoir vu plus souvent nos amants du premier opus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par winnies89 2018-08-20T17:56:00+02:00
Lu aussi

En bref, j'ai bien aimé cette suite. Pendant la première partie du récit j'aurais sans doute dit que j'ai été passionné par l'histoire, mais comme le sentiment n'a pas été présent tout le long. ça reste tout de même une très bonne lecture dans la Rome antique, entre romance, histoire et manigances.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiska 2017-02-21T14:08:42+01:00
Argent

Encore une fois, Kate Quinn entraîne ses lecteurs dans un tourbillon d’aventure et d’émotion. Ses personnages nuancés sont des plus humains, des plus réels. Son remarquable talent pour étaler sur une décennie des destins qui se croisent, s’affrontent, se nouent, est encore plus abouti dans ce roman, qui me semble en tous points supérieur à La maîtresse de Rome – c’est vous dire à quel point il m’a plu.

Sans doute peut-on reprocher une certaine ressemblance entre les personnages des différents romans, quoique dans leur caractère seulement : leurs péripéties et le dénouement qui les attend diffèrent totalement. L’intrigue est toujours surprenante sans tomber dans l’incohérence, les rebondissements la lancent sur une voie nouvelle que le lecteur n’avait pas anticipée. C’est aussi ce qui fait la force de Kate Quinn : elle sait comment tenir en haleine, comment ne pas tomber dans l’ennui et dans la banalité, sans invoquer de deus ex machina ou de rompre la logique des événements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Parthenia 2016-11-30T19:01:33+01:00
Pas apprécié

Je crois que Kate Quinn et moi sommes incompatibles. he

Car il m'est advenu la même déconvenue qu'avec La maîtresse de Rome : j'ai dévoré les 100 premières pages, puis l'ennui s'est installé pour ne plus me quitter. Et pourtant, contrairement à la première fois où mes attentes étaient trop fortes, cette fois, j'ai abordé cette suite avec détachement afin de me préserver d'une trop grande déception, cependant, le style est tellement plat, l'intrigue tellement banale, les personnages sans profondeur, que mon intérêt a décru au fil de la lecture. Et c'est dommage, car le thème abordé (les légions), peu traité dans la littérature, avait attisé ma curiosité. Ajoutez à cela que le récit est truffé d'invraisemblances et d'inexactitudes historiques et vous comprendrez mon désappointement teinté d'agacement...

Avant de développer mon ressenti, je dois vous faire part du choc que j'ai éprouvé au début quand je me suis rendu compte que Paulinus était mort ! cry Keuwa ?!? L'un de mes chouchoux a rejoint les Champs Elyséens ? Sans que personne ne ne me prévienne de cette tragédie ? Et d'abord, est-ce que cette mort a été abordée dans La maîtresse de Rome ? Si oui, comment ai-je bien pu l'oublier ? Par les dieux de l'Enfer, est-ce qu'une âme charitable pourrait éclairer ma lanterne sur ce mystère ?

Fin de l'aparté.

Comme je le disais, le début, encourageant, me faisait espérer un avis plus enthousiaste. J'ai même été agréablement surprise de constater que Vix (nous retrouvons à l'âge adulte les enfants des personnages du tome 1), qui m'avait horripilée dans le roman précédent, réussisse l'exploit de me faire rire ; malheureusement, ses défauts ont très rapidement repris le dessus. Expliquez-moi comment s'attacher à un homme aussi "grossier, insolent, prétentieux, déloyal et menteur ?" Ce n'est pas moi qui dresse ainsi ce portrait peu flatteur mais son meilleur ami, Titus à la 200è page ! Vix me fait donc davantage penser au Miles gloriosus de Plaute qu'au Corydon de Virgile !

Si bien que je n'ai jamais compris ce que Sabine pouvait bien lui trouver !

Passe encore leur liaison du début. Sabine s'ennuie en attendant un mariage qui lui permettra de réaliser ses rêves d'aventures ; alors, qu'elle choisisse pour se désennuyer de coucher avec le garde de son père dont le physique est plus qu'avantageux est tout à fait envisageable ! Par contre, qu'elle continue cette liaison après son mariage avec ce garçon si fruste, si inculte et si incontrôlable dépasse l'entendement ! J'ai trouvé leur relation vraiment agaçante : d'un côté, nous avons Vix, garçon complètement immature et coureur, égoïste forcené qui n'hésite pas à trahir Sabine juste pour soulager sa fierté de mâle froissée, de l'autre Sabine, jeune femme intelligente et indépendante, un peu volage (le personnage m'a fait penser à un mixte de la Sabine historique et de sa petite-nièce Faustine la Jeune !), qui ne se laisse pas aveugler par ses sentiments et qui nourrit envers son amant un amour adulte et pragmatique ! Bref, leur histoire d'amour m'a laissée de marbre et le récit retrouve un certain intérêt dès lors que Vix et Sabine ne sont pas ensemble... Donc, côté romance, c'est la frustration totale...

Malheureusement, ma frustration ne s'est pas cantonnée à l'histoire d'amour. Non. Elle a trouvé son apogée au traitement infligé à l'histoire et à l'Histoire...

Déjà, le récit fourmille d'approximations historiques (je ne parle pas des arrangements avec l'histoire que nous explique l'auteure à la fin du volume et qui ne me gênent en aucune manière) : par exemple, Vix, bien que n'ayant pas la citoyenneté romaine, appartient à la Xè légion Fidelis (cela aurait été plus logique qu'il fasse parti des troupes auxiliaires) ; certains gestes de la vie quotidienne décrits par l'auteure, ou certains dialogues, ont une consonance curieusement moderne et anachronique !

De plus, l'auteure s'inspire de certaines scènes cinématographiques pour broder son histoire ou ajouter un effet mélo-dramatique : j'ai trouvé des similitudes avec les films Centurion , Gladiator, Kingdom of Heaven ainsi qu'avec la série Rome (les amis centurions de Vix m'ont fait penser aux 7 légionnaires du 1er et à leurs dialogues, ce qui n'est pas forcément positif vu la lourdeur de ces derniers! ^^ ; j'ai trouvé un parallèle entre le parcours de Simon et celui de Timon, le juif romain etc etc ). Ce procédé ne me dérange pas en soi, au contraire, j'aime d'ordinaire reconnaître certains clins d'oeil cinématographiques, mais là, on avait l'impression que c'était pour compenser l'essoufflement de son inspiration et on éprouvait le sentiment de scènes déjà vues (et en mieux ailleurs !)...

A un moment, j'ai même cru reconnaître une référence littéraire à un bouquin qui a fait le buzz, quand Vix s'interroge sur sa maîtresse : "Peut-être mon amie avait-elle en elle une petite déesse ?" (page 204-205) ; j'avais juste envie de crier : "Non, par pitié ! Anastasia, sors de ce corps !". Pardonnez-moi, je craque...

Encore une fois, l'intrigue pâtit de son lot d'invraisemblances : je n'ai pas cru un seul instant que Sabine, femme de légat, réussisse à rester incognito parmi les soldats, cachée sous sa "peau de mouton crasseuse", partageant leur feu de camp ou leurs longues marches, massant les pieds de Vix à chaque étape ou lavant son linge à la rivière ! Et que dire de Vix, qui se fait encore un ennemi du futur empereur, prenant plaisir à le ridiculiser, sans que le ciel ne lui tombe sur la tête ? encore une fois, il échappe à la vengeance de cet homme cruel sur une explication aussi saugrenue que capillo-tractée... Et là, je me dis que cette manière de tirer son héros de l'embarras où elle l'a fourré sans se soucier d'être crédible est une marque de fabrique de l'auteure ! je suis même allée jusqu'à penser qu'elle s'auto-adressait un clin d'oeil !

Donc, comme vous l'avez compris, je n'ai pas du tout été convaincue par cette suite ! La lecture en elle-même n'est pas désagréable mais l'écriture plus ludique que littéraire, l'intrigue inexistante ou poussive, les personnages pour la plupart transparents et sans charisme, n'ont pas réussi à me faire oublier que le fonds historique n'est qu'un prétexte, l'ensemble étant révélateur du niveau d'exigence historique et littéraire de ce roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par letty85 2016-03-29T16:47:08+02:00
Bronze

Intrigues, complots, romance et combats sont réunis dans cette aventure passionnante au cœur de la Rome antique portée par l'élégante plume de Kate Quinn qui nous offre ici, à travers un roman très bien documenté, un aperçu terriblement prenant et addictif des dernières années du règne de l'empereur Trajan.

Son style est très agréable et elle a de plus, l'incroyable habileté de transporter le lecteur dans son récit au point qu'il n'ait plus envie de le quitter. J'ai beaucoup apprécié également la pluralité des point de vues qui nous permet de mieux comprendre les motivations de chacun des personnages. Ces derniers pour la grande majorité m'ont beaucoup plu, cependant la romance entre les personnages principaux est loin d'avoir pris le chemin que j'imaginais mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture.

Quant à la fin abominablement frustrante, elle nous donne plus que jamais envie de découvrir ce qu'il va advenir de Sabine, Vix et tous les autres.

Assurément une auteure à suivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sireadbooks 2015-07-22T17:04:47+02:00
Or

Un second tome au top! J'ai adoré :) La fin est tellement frustrante qu'on ne peut que s'impatienter de lire le prochain tome!

Toute ma chronique par ici: https://sireadbooks.wordpress.com/2015/07/12/limperatrice-des-sept-collines-kate-quinn/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lily-Puce 2015-04-30T10:08:51+02:00
Argent

Légèrement moins bon que le premier mais quand même terriblement prenant ! On est plongé dans l'empire Romain, les guerres, les problèmes de société, les romances qui se construisent et se déconstruisent et surtout les destins grandioses des personnages. J'aime beaucoup cette série de Kate Quinn et je la recommande vivement.

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Impératrice des Sept Collines

  • France : 2013-07-04 (Français)
  • France : 2014-07-10 - Poche (Français)

Activité récente

Lilodie l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-13T14:46:31+02:00
Lagosse l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-26T09:47:23+01:00

Les chiffres

Lecteurs 115
Commentaires 21
Extraits 5
Evaluations 30
Note globale 7.67 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode