Livres
505 670
Membres
513 376

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'insondable profondeur de la solitude



Description ajoutée par TERVERCHANTAL 2018-05-12T10:00:45+02:00

Résumé

Le futur tel que vous ne l'avez jamais lu. A travers douze nouvelles d'une rare sensibilité, Hao Jingfang explore l'humain face à un avenir incertain.

L'insondable profondeur de la solitude, c'est celle de l'individu confronté à la marche inéluctable du temps et de la civilisation, de l'évolution et de la technique, de l'aliénation et du pouvoir. Sa fragilité et sa détresse, ses désirs et son besoin de résistance, ce sont les nôtres, nous les partageons universellement, et Hao Jingfang les éclaire d'une plume délicate et compatissante.

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Miney 2019-03-10T18:15:48+01:00

Le titre L'insondable profondeur de la solitude est tiré de l'impression que me font les romans ou nouvelles de SF. Ceux-ci imaginent un monde possible aux marges duquel vivent les humains, qui s'y sentent facilement étrangers et aliénés. Or le sentiment d'être hors du monde est le plus solitaire qui soit.

(Introduction)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Ce livre est un recueuil de nouvelles plutôt plaisant à lire. Certaines de ces nouvelles font réfléchir à leur manière sur l'univer dans lequel nous vivons. Je ne sais pas si c'était l'intention de l'auteure de faire réfléchir, mais si c'était le cas, c'est réussi. J'ai apprécié le côté futuriste de l'oeuvre ainsi que son côté quelque peu psychologique. La seul difficultée que j'ai éprouvé fut de m'habituer aux noms d'origines chinoises qui sont très différents de ce qu'on peut voir dans les oeuvres d'origines occidentales. On s'y fait rapidement.

Afficher en entier
Bronze

J'ai eu un intérêt en dents de scie pour ce recueil de science-fiction chinoise, avec plutôt des bas que des hauts au final. Il n'y a que la première nouvelle (Pékin Origami, dans lequel la ville se plie et se déplie par tranches d'heures pour laisser ses trop nombreux habitants y vivre tous) qui m'ait vraiment plu et comme l'auteure l'écrit dans sa préface, cela fait davantage penser à un début de roman qu'à une nouvelle à part entière.

Hao Jingfang explore de nombreux concepts intéressants dans ses textes, mais j'ai eu l'impression que trop souvent elle ne faisait que les effleurer, qu'elle aurait pu mieux les exploiter, parce que ça finissait par s'essouffler et perdre son intérêt avant la fin du récit.

Son écriture est fluide et légère à lire mais laisse peu filtrer les émotions des personnages. Cela correspond bien d'un côté au titre du recueil, L'insondable profondeur de la solitude, mais de l'autre ça m'a souvent empêchée de ressentir l'empathie qui m'aurait sans doute aidée à davantage m'immerger dans les nouvelles.

https://minetsbooks.wixsite.com/critiqueslitteraires/accueil/l-insondable-profondeur-de-la-solitude

Afficher en entier

Date de sortie

L'insondable profondeur de la solitude

  • France : 2018-05-16 (Français)

Activité récente

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 6.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode