Livres
550 849
Membres
591 950

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Intérêt de l'enfant



Description ajoutée par x-Key 2017-03-08T12:47:16+01:00

Résumé

Fiona Maye, juge spécialisée en droit de la famille, est passionnée par son travail. Elle en délaisse son mari, surtout depuis l’affaire Adam Henry. Cet adolescent de dix-sept ans est atteint de leucémie, mais les croyances religieuses de ses parents interdisent toute transfusion sanguine. Les médecins s’en sont remis à la cour. Après avoir entendu les deux parties, Fiona se rend à l’hôpital. Mais la rencontre avec Adam s’avère troublante et, indécise, la magistrate peine à rendre son jugement… Dans ce court roman, Ian McEwan allie avec justesse la froideur de la justice à la poésie qui imprègne ses personnages. Dans un style limpide, il crée une ambiance oppressante et déploie une étonnante complexité thématique. Les certitudes se dérobent : où s’arrête et où commence l’intérêt de l’enfant ?

(Source : Gallimard)

Afficher en entier

Classement en biblio - 104 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Fleurdencre 2017-05-18T21:47:50+02:00

Un enfant ne devrait pas se laisser mourir au nom d'une religion.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-05-14T11:28:12+02:00
Lu aussi

Je suis perplexe.

L'écriture est plutôt bonne et c'est évidemment toujours un plaisir de se faire narrer une histoire par un style agréable et fluide. Cependant, ce style est ici mis au service de longueurs inutiles qui contribuent à relater les déplacements incessants en tous sens de la protagoniste entre deux problèmes personnels. Si l'introspection et les réflexions vis-à-vis de son métier et de son mariage sont les bienvenues, ces allées et venues sont franchement lassantes et contribuent seulement à rajouter quelques pages à une histoire dont l'essence est déjà bien brève. Car finalement, la moitié de ce court roman ne traite pas vraiment du cas d'Adam Henry mais plutôt de la vie privée de Fiona. Et sans vouloir être désagréable, ce n'est pas ce que je suis venu chercher. En effet, au fil de ces quelques 200 pages, on suit le quotidien d'une magistrate avec ses hauts, ses bas, ses amours et ses emmerdes, le tout ponctué de quelques scènes en lien avec une affaire particulièrement épineuse : celle d'Adam. Ce garçon de presque 18 ans qui refuse de recevoir une transfusion salvatrice au nom de ses convictions religieuses. C'est pour le développement de cette problématique terriblement actuelle que j'ai choisi ce livre, et que dire sinon que je ne m'attendais pas à ce que le jugement soit rendu dès la moitié du texte, le tout à travers quatre ou cinq pages seulement. Comme une impression de "pas assez", un parfum d'attentes déçues. J'en attendais beaucoup plus de cette thématique de l'intérêt de l'enfant qui est ici simplement réduite à un élément scénaristique. Tout ce qui survient une fois le jugement rendu ne m'a pas vraiment convaincu et la fin précipitée m'a laissé songeur.

Qu'est-ce que j'aurais aimé découvrir Adam autrement, suivre son cheminement intérieur et ses remises en question, comprendre ses convictions, ressentir ses doutes et ses peurs. Qu'est-ce que j'aurais souhaité qu'il me narre son histoire pour m'éviter de supporter les simagrées de Fiona et de son époux dont j'ai déjà oublié le prénom.

Une histoire touchante mais dont le thème supposé central paraît bien marginal en comparaison avec le développement d'autres éléments. Une belle initiative dont la forme pèche gravement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-01-14T15:44:01+01:00
Argent

Quel bien ça fait de retrouver Ian McEwan ! J'ai l'impression que cela fait des années que je n'ai plus lu un de ses romans, et j'ai été très heureuse de retrouver son si particulier, très élégant mais aussi un peu déroutant. Ian McEwan donne toujours plein de détails sur ses personnages et leurs sentiments : au début, on se demande un peu où tout cela va mener. Et puis, tout se met en place, et on comprend que cette générosité dans les descriptions était bien utile pour la suite.

Avec The Children Act, en plus, je suis gâtée question personnages, puisque le roman se concentre sur la vie et la carrière d'une magistrate de la Haute Cour de Londres. Et à partir du moment où un livre parle d'avocats, de magistrats ou de notaires, je ne peux qu'apprécier. J'ai d'ailleurs trouvé quelques pépites dans le texte :

" She belonged to te law as some women had once been brides of Christ. "

Des passages comme ça me parlent tout de suite !

Au niveau de l'histoire en tant que telle, ce roman n'est pas mal non plus, même s'il traite d'une problématique assez difficile. Adam souffre d'une leucémie et seule une transfusion sanguine pourrait lui sauver la vie. Mais Adam et ses parents sont témoins de Jéhovah, et leur appartenance à cette religion les pousse à refuser le traitement médical en question. Adam affirme d'ailleurs haut et fort son intention de mourir pour sa foi et est soutenu par toute sa communauté.

Le sujet n'est donc pas facile à traiter, mais McEwan s'en sort brillamment, sans mélodrame et sans sensiblerie inutile. On a même plutôt l'impression d'être plongé dans une analyse méthodique - presque détachée - de la situation. Peut-être McEwan a-t-il écrit ce roman de cette façon à dessein, afin d'imiter, en quelque sorte, le ton professionnel et froid des jugements de Fiona (on a droit à quelques extraits de ceux-ci au fil des pages) ? En tout cas, ce roman est une belle réussite et a eu le mérite de me rappeler tout ce que j'aime dans le style de Ian McEwan.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2020-12-25T13:38:10+01:00
Argent

Quel bien ça fait de retrouver Ian McEwan ! J'ai l'impression que cela fait des années que je n'ai plus lu un de ses romans, et j'ai été très heureuse de retrouver son si particulier, très élégant mais aussi un peu déroutant. Ian McEwan donne toujours plein de détails sur ses personnages et leurs sentiments : au début, on se demande un peu où tout cela va mener. Et puis, tout se met en place, et on comprend que cette générosité dans les descriptions était bien utile pour la suite.

Avec The Children Act, en plus, je suis gâtée question personnages, puisque le roman se concentre sur la vie et la carrière d'une magistrate de la Haute Cour de Londres. Et à partir du moment où un livre parle d'avocats, de magistrats ou de notaires, je ne peux qu'apprécier. J'ai d'ailleurs trouvé quelques pépites dans le texte :

" She belonged to te law as some women had once been brides of Christ. "

Des passages comme ça me parlent tout de suite !

Au niveau de l'histoire en tant que telle, ce roman n'est pas mal non plus, même s'il traite d'une problématique assez difficile. Adam souffre d'une leucémie et seule une transfusion sanguine pourrait lui sauver la vie. Mais Adam et ses parents sont témoins de Jéhovah, et leur appartenance à cette religion les pousse à refuser le traitement médical en question. Adam affirme d'ailleurs haut et fort son intention de mourir pour sa foi et est soutenu par toute sa communauté.

Le sujet n'est donc pas facile à traiter, mais McEwan s'en sort brillamment, sans mélodrame et sans sensiblerie inutile. On a même plutôt l'impression d'être plongé dans une analyse méthodique - presque détachée - de la situation. Peut-être McEwan a-t-il écrit ce roman de cette façon à dessein, afin d'imiter, en quelque sorte, le ton professionnel et froid des jugements de Fiona (on a droit à quelques extraits de ceux-ci au fil des pages) ? En tout cas, ce roman est une belle réussite et a eu le mérite de me rappeler tout ce que j'aime dans le style de Ian McEwan.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clementine2000 2020-08-22T19:23:26+02:00
Or

J'ai vu le film à sa sortie et j'avais très envie de lire le livre; en générale je préfère lire le livre avant sinon j'ai l'impression que ma lecture est "faussée" par les images du film, les acteurs etc, or ici comme je l'ai vu il y a plusieurs années ça ne m'a pas dérangée, et j'ai trouvé que le film était une très belle mise en image de l'histoire; les acteurs correspondent très bien à l'image qu'on s'en fait dans le livre, pareil pour les lieux etc.

C'est une histoire très touchante qui illustre les responsabilités qui pèsent sur le poids des juges dans le système anglo-gallois, suivre la morale, l'éthique, définir ce qui est dans l’intérêt de la personne quand elle même n'y est pas favorable, ce sont des moments difficiles, des décisions avec un impact majeur dans une vie, mais qui doivent pourtant être prises en quelques jours voire quelques heures.

J'ai beaucoup aimé avoir la perspective d'une femme, trop souvent dans des postes aussi élevés on trouve des hommes, comme on le voit dans une remarque lors du concert, "young women barristers who told her, tough in humorous terms, that they weren't getting the quality work. It was going to the men". Être aux côtés d'une high judge, My Lady, pendant ces quelques 200 pages donne un regard nouveau sur le système judiciaire que l'on voit très souvent de manière biaisée à travers les médias.

Une belle lecture, instructive, touchante et émouvante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melanie-160 2020-04-24T13:03:53+02:00
Argent

J'ai voulu lire ce roman après avoir vu le film My Lady qui m'as bouleversée. Le livre ne m'as pas autant marqué mais il garde la même sensibilité et délicatesse. Le scénario est un peu faible et confus mais le livre est court donc, ça ne dérange pas plus que ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GValentin 2019-07-14T17:33:09+02:00
Bronze

Un livre bien écrit... pour ne rien dire, un scénario faible, une histoire sans grand intérêt, une fin décevante. On le lit jusqu'au bout parce que l'écriture est enlevée, émaillée de belles descriptions, mais on le referme frustré d'autant de vide dans du joli papier d'emballage ! Pourtant très actuel ,ce sujet s'est en grande partie volatilisé dans une multitude de détails sur la façon dont les gens s'habillent ,se parlent ,ou ne se parlent pas ,de personnages annexes sans intérêt etc ..., J'ai même sauté plusieurs passages ,lasse de ces diversions encombrantes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carobailla 2019-07-14T17:15:42+02:00
Diamant

Beaucoup de sensibilité et de subtilité, chaque mot a son importance. Un livre... trop court.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nuage36 2019-06-06T16:36:46+02:00
Diamant

J'ai lu ce livre après être allée voir le film my lady qui a été un véritable coup de cœur. Le livre est imprévisible, l'histoire n'est pas courante... J'ai beaucoup aimé apprendre des choses sur le monde de la justice, et aussi qu'on nous montre les débats éthiques que peuvent susciter certaines procès. Ce livre a donc été une belle découverte et une histoire addictive. On a envie de savoir ce qu'il va se passer, j'ai aussi beaucoup aimé le fait de connaître les délibérations internes de la juge. Je conseille vraiment ce roman !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raynna 2019-04-17T18:35:23+02:00
Lu aussi

J'ai lu mais je n'accroche pas du tout à l'écriture de l'auteure. Je trouve l'idée d'approche sur ce thème intéressante mais je trouve qu'elle n'a pas été bien développée. On se concentre majoritairement sur la carrière de la juge, sa vie privée et ses autres affaires plutôt que sur l'affaire principale du roman en elle-même. Je trouve certains passages ennuyeux voir inutiles. Non, personnellement ce livre ne m'a pas emballé. Ce qui est dommage car le sujet est intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Reene 2019-01-12T12:34:29+01:00
Diamant

Un livre tout simplement extraordinaire. L'auteur a su retracer le quotidien d'une magistrate avec une précision et un réalisme notables, tout en parvenant à décrire avec profondeur ses ressentis, ses remises en question face à la profession qu'elle a toujours exercée, ses doutes.

Par ailleurs, Ian McEwan met en évidence des problèmes juridiques dont on ne mesure pas toujours la portée : il n'y a pas que "celui qui a raison" et "celui qui a tort". C'est, en réalité, plus complexe que cela : il y a des points de vue et des intérêts qui s'opposent, un jugement à rendre et qui cherche à tenir compte au possible des intérêts de chacun. En cela, l'auteur réalise un tour de force et parvient à rendre clair les dilemmes connus par l'exercice d'une profession juridique.

Je le recommande chaudement.

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Intérêt de l'enfant

  • France : 2015-10-01 (Français)
  • France : 2017-04-06 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Children Act - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 104
Commentaires 26
extraits 11
Evaluations 42
Note globale 7.13 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode