Livres
483 179
Membres
470 373

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:41:25+02:00

« — Te voilà ! Nous t’avons cru mort ! sanglota-t-elle en enfouissant son visage contre la poitrine de Fletcher.

Celui-ci tapota gentiment la tête de l’elfe éplorée, puis entra dans la salle. Othello était lui aussi présent, pâle comme un linge, les joues sillonnées de larmes ; se ressaisissant, il se précipita vers son frère, qu’il prit dans ses bras avec précaution.

Parcourant l’infirmerie du regard, Fletcher découvrit des rangées de lits aux montants rouillés et aux matelas poussiéreux. Othello déposa Atilla sur l’un d’eux. Sur la couche la plus proche, Fletcher remarqua la silhouette allongée et immobile du capitaine Lovett vêtue d’une chemise de nuit blanche ; ses longs cheveux noirs étalés sur l’oreiller formaient un halo encadrant son visage endormi ; Sariel se tenait près d’elle. Des torches et des bougies allumées autour de sa couchette diffusaient une lumière tamisée, orangée. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:40:18+02:00

« — Sais-tu quel genre de brûlure ce sortilège est capable d’infliger ? demanda-t-il à l’homme apeuré. Tu t’imagines sans doute qu’il n’y a pas pire douleur que le feu de mon démon, mais attends un peu que cette boule de lumière te ronge la chair ! Tu souffriras le martyre !

Fletcher, qui savait très bien qu’une flammelle se volatilisait dès qu’elle entrait en contact avec un corps solide, était convaincu que Grindle l’ignorait. Sylva et Othello s’empressèrent de l’imiter, envoyant de petites balles bleutées voleter autour de la tête de l’homme, qui se baissa pour les esquiver en battant vainement l’air de son épée.

— Prends donc tes jambes à ton cou, conseilla Fletcher en riant. Tu ne fais pas le poids face à des invocateurs. Estime-toi heureux que nous t’épargnions ! »

Afficher en entier
Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:39:21+02:00

« — Tu n’as rien de cassé ? s’enquit Fletcher.

— Non, ça peut aller. J’ai connu pire, tu sais, ajouta-t-il en tapotant la tête de son démon.

Le jeune homme s’empressa de se placer devant Othello et, portant la main au manche de son khopesh, dévisagea les pinkertons avec colère. Murphy s’avança et lui souleva le menton du bout de sa matraque.

— Quant à toi, tu ferais bien de te montrer moins arrogant, bougonna-t-il d’un ton menaçant. Pourquoi diable défends-tu un nain ? Un conseil : à l’avenir, évite de fréquenter ces créatures.

— C’est scandaleux ! rétorqua Fletcher avec un aplomb qu’il était loin d’éprouver. Vous osez vous en prendre à un officier simplement parce qu’il est armé ? Vous croyez peut-être qu’il se bat à mains nues contre les orques ?

— Qui es-tu pour me dire ce que je dois faire ? grogna Murphy en pointant son pistolet sur le jeune homme.

Conscient qu’Ignatius était incapable d’arrêter une balle et que lui-même ne saurait pas non plus créer un bouclier semblable à celui d’Arcturus, Fletcher marmonna un juron. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:37:31+02:00

« Une sensation d’ivresse et de clarté envahit à nouveau le jeune homme, semblable à celle qui l’avait submergé quand il avait invoqué le démon dans le cimetière de Pelt ; elle se répandait en lui avec la force d’un ouragan, et tout son corps se mit à trembler.

— Dirige le mana vers ton doigt, Fletcher, qu’il le traverse ! s’exclama Arcturus, dont la voix lui parut lointaine. Tu en absorbes une trop grande quantité ! Ne perds pas le contrôle de ta volonté !

Le garçon prit une profonde inspiration, essayant de canaliser le flot d’énergie dans son index : celui-ci le picota, comme dévoré par le froid et la chaleur en même temps. Derrière ses paupières closes, l’obscurité céda la place à une lueur bleutée.

— Ouvre les yeux, Fletcher, ordonna le professeur en posant la main sur son épaule.

Le jeune homme, se rendant compte qu’il haletait, s’apaisa avant d’obéir. Il découvrit alors que le bout de son doigt était nimbé d’une lumière éblouissante, d’un bleu tirant sur le blanc. Il remua l’index, qui laissa une traînée scintillante dans son sillage, comme lorsque l’on agite une torche dans les ténèbres et que son éclat subsiste un court instant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:36:17+02:00

« — Voici le contrat que tous les novices doivent accepter avant de pouvoir s’engager dans l’armée impériale, finit par poursuivre Scipio en prenant un document qu’il posa devant lui sur le bureau. Une fois cela fait, tu seras un élève officier au service de Sa Majesté l’empereur Harold. Ta solde annuelle sera de mille écus, sur laquelle nous prélèverons une somme correspondant au gîte, au couvert et aux leçons. Tout est écrit sur ce parchemin. Dépêche-toi de le signer.

Il tendit une plume à Fletcher, qui, aux anges, s’empressa d’écrire son prénom au bas de la feuille.

— Tu n’as pas de nom de famille ?

— Non, je n’en ai jamais eu, marmonna le garçon, embarrassé.

— Il te faut pourtant inscrire quelque chose. Les officiers se font appeler par leur patronyme, vois-tu. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par MilieP 2018-05-14T18:33:51+02:00

« — Quant à vous, élèves de première année, peut-être redoutez-vous désormais de n’obtenir que des grades peu élevés, alors que vous auriez pu vous voir attribuer des fonctions plus importantes en restant une année de plus à l’Académie. En compensation, voici ce qui a été décrété : nous ne vous proposerons pas de grade plus bas que celui de lieutenant, à moins, bien entendu, que vous n’optiez pour un poste moins prestigieux de premier-lieutenant. Quant au vainqueur du tournoi, il sera aussitôt promu capitaine, le grade le plus élevé qu’un mage-guerrier sans expérience est en droit d’espérer. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jordane_ 2017-10-23T22:58:07+02:00

— Nous pouvons nous montrer têtus, moi y compris. Othello, en revanche, est beaucoup plus sage que la plupart d’entre nous. Le jour où il a accepté d’être évalué par l’Inquisition, je lui ai dit qu’il s’apprêtait à pactiser avec l’ennemi. Tu sais ce qu’il m’a répondu ? Que le pire ennemi d’un guerrier pouvait aussi être son meilleur professeur. Je n’en suis pas revenu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par DarkMaar 2016-07-15T11:37:40+02:00

- Oh non ! s'exclama Tarquin, feignant la consternation. Et moi qui espérais tant vaincre le demi-homme...En comptant l'elfe, j'aurais alors pu inscrire deux créatures inférieures à mon palmarès !

-Tais-toi un peu, gronda Fletcher, et viens donc disputer la finale !

Le jeune noble leva les yeux au ciel d'un air blasé et s'avança dans l'arène.

- Très bien, finissons-en.

Afficher en entier
Extrait ajouté par roxe-12 2016-05-23T21:09:46+02:00

- Il faut d'abord projeter votre mana dans le pentacle. Une fois cela fait, vous sentirez un obstacle se dresser entre la conscience du démon et la vôtre: il sera alors temps d'absorber le démon...

Elle poussa un long souper; Lysandre brilla un bref instant puis se dissipa dans les filaments de lumière blanche qui parcouraient les doigts du professeur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode