Livres
554 939
Membres
600 193

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Œuvre



Description ajoutée par Fanny-135 2021-06-07T21:06:02+02:00

Résumé

Ce livre sur la peinture, « où ses souvenirs et son cœur ont débordé », Zola en retarde l'écriture durant vingt ans pour ne pas choquer son ami Cézanne qui se reconnut dans ce portrait impitoyable.

Dans L'Œuvre, il est l'écrivain Pierre Sandoz, qui pose pour son camarade Claude Lantier, artiste maudit poursuivant sa révolution picturale qui annonce les impressionnistes. Un rêve grandiose et lamentable à peine éclairé par une idylle qui sombrera elle aussi. Les tableaux de Claude déchaînent les rires. Il s'obstine pourtant, fou d'absolu, rongé d'incertitudes, damné, courant après un génie introuvable et un chef-d'œuvre gigantesque et inachevé.

[Éditions Pocket Classiques 2015]

Afficher en entier

Classement en biblio - 519 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par RachelSmith 2020-06-05T11:57:05+02:00

Une révolte invincible, la colère d’une épouse souffletée chez elle, trompée pendant son sommeil, dans la pièce voisine, la poussait. Oui, il était bien avec l’autre, il peignait le ventre et les cuisses en visionnaire affolé, que le tourment du vrai jetait à l’exaltation de l’irréel ; et ces cuisses se doraient en colonnes de tabernacle, ce ventre devenait un astre, éclatant de jaune et de rouge purs, splendide et hors de la vie. Une si étrange nudité d’ostensoir, où des pierreries semblaient luire, pour quelque adoration religieuse, acheva de la fâcher. Elle avait trop souffert, elle ne voulait plus tolérer cette trahison.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je viens à peine de le finir, et je suis encore plongée dans cet univers, absolument merveilleux.

Je me suis lancée comme défi de lire tous les Rougon Macquart, et j'avance vaillamment en essayant de lire les tomes dans l'ordre, mais j'arrive à un stade où j'ai lu les plus connus, donc je lis ceux que je trouve. Je venais donc d'achever le Rêve avant de commencer l'Oeuvre, et ce sont deux extrêmes. Le premier, publié suite à la polémique due à la Terre, était court, naïf, avec une forte de part de religion , d'idylle, d'amour non satisfait. Le second est beaucoup plus sombre, et j'ai réussi à établir la filiation plus facilement que pour le Rêve. On y suit la vie d'un peintre, sur une quinzaine d'années, avec ses espoirs, ses désillusions, le monde ingrat de l'art, où comme Zola le montre, la corruption est aussi présente que dans la politique. C'est aussi celui où, je pense, Zola mis beaucoup de lui même, grâce aux notes j'ai donc pu savoir que le personnage de Sandoz tel qu'il est décrit ressemble fort physiquement à Zola jeune, et l'on devine facilement que ce personnage, qui travaille dans le journalisme et dont l'oeuvre de sa vie est de publier des romans dont l'objet est une famille à une grande époque de l'histoire, n'est autre que lui même. On sent aussi dans ce roman que c'est un milieu que Zola connait bien, ayant fréquenté des peintres et étant lui même écrivain:on partage les doutes de Claude et de Sandoz comme si ils étaient réels. J'ai beaucoup apprécié aussi le fait de suivre sur une longue période ( je dirais 15 ans) l'évolution de l'artiste, et ce, comme dans l’Assommoir où l'on suit la décadence. D'habitude, on ne suit l'histoire que sur quelques mois, et j'ai trouvé ce point de vue intéressant.

Bref, un grand roman à lire absolument!

Afficher en entier
Lu aussi

Le parcours torturé d'un artiste se révèle ici sous la plume de Zola. Comme celui de tous les membres de sa famille, le destin de Claude Lantier est tragique. La vision du monde artistique est plutôt noire mais le roman est un des meilleurs de la série des Rougon-Macquart.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Belami77 2021-06-10T23:04:36+02:00
Diamant

Après la lecture de « L’œuvre », lecture succédant aux 13 précédents tomes de la Saga des Rougon-Macquard, il n’est plus possible de ne pas considérer Zola comme un génie !!

« L’œuvre » est un roman rempli d’émotion et comme presque toujours chez Zola, « Au Bonheur des Dames » étant, je crois, l’exception, se termine mal pour les personnages principaux. « L’œuvre » c’est l’amour irréfragable de Christine pour Claude, l’amitié indestructible de Sandoz ( Zola) pour Claude ( Cézanne). L’œuvre c’est un roman sur l’art avec un grand A : la peinture, la musique, la sculpture, la littérature. C’est un roman sur les chemins tortueux, torturés et parfois mortifères qui vont de l’inspiration à la création. C’est un roman sur la déliquescence des sentiments et des amitiés bien pessimiste donc mais ô combien réaliste….

Sous une forme de « mise en abyme » fréquente chez les peintres qui souvent se représentaient dans leurs tableaux, au travers Sandoz, Zola, de manière très émouvante, témoigne : l’art, la création, l’écriture c’est une aliénation qui éloigne l’artiste ou l’écrivain des plaisirs, du monde extérieur et de sa famille… Mais ce vécu n’était-il pas le prix de l’immortalité pour cet immense écrivain !?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny-135 2021-06-07T20:49:51+02:00
Bronze

Ce coup-ci, Zola s'attaque au monde artistique parisien, avec Claude Lantier comme personnage principal (Claude est l'un des fils de Gervaise de "L'assommoir", frère d'Étienne de "Germinal" et demi-frère de "Nana").

Là encore, de par sa plume accessible, Zola a su m'embarquer avec lui dans son histoire. Ses descriptions, qui s'intègrent parfaitement bien dans le récit, nous sont servies sur une palette de couleurs diverses, tels les tableaux de Claude. Alors que paradoxalement, l'intrigue, quant à elle, se fait de plus en plus sombre.

Nous suivons un artiste peintre sur une période d'une quinzaine d'années. Jeune célibataire au début, aux talents controversés mais prometteurs, Claude n'a en tête qu'une chose : créer l'œuvre de sa vie. Il va se marier, avoir un fils, mais restera constamment dans sa bulle et tourné vers son seul objectif. Au fil du temps, il s'isolera de plus en plus de tout le monde, il sera de moins en moins satisfait de son travail, n'aura de cesse que recommencer encore et encore, jusqu'à en perdre pied, à limite sombrer dans la folie, aveugle à tout ce qui se passe autour de lui et entraînant ses proches dans la décadence avec lui. Et pourtant, ce peintre raté, ou dirai-je plutôt incompris, n'en reste pas moins, sinon attachant, plutôt troublant.

Le dénouement est tel que Zola sait les faire (le plus souvent) : tragique. J'ai bien compris qu'avec cette branche de la famille (les Macquart), il ne fallait pas s'attendre à autre chose... Elle est visiblement maudite.

Ça ne m'a pas empêché d'apprécier une fois encore ma lecture, et de nouveau pouvoir confirmer que Zola est décidément bel et bien mon auteur classique favori.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathaliTay 2021-02-25T04:10:26+01:00
Diamant

Découvert il y a plus de vingt ans, je l’ai relu car c’est ce que je fais quand je tombe sur un ouvrage de grande qualité. Nous sommes plongés dans le monde des débuts de l’impressionnisme, pour les friands de l’histoire de l’art comme moi, ce roman est un vrai bijou. Ayant déjà été critique d’art à cette époque, Zola savait de quoi il parlait et ce fait est perceptible au fil du récit. De plus, nous reconnaissons aisément l’auteur dans le personnage de Sandoz, l’ami écrivain qui élabore un projet d’envergure mettant en scène une famille sous l’empire de Napoléon III… On y distingue également l’influence balzacienne avec les nombreux descriptifs qui nous donnent l’impression réelle d’être devant des tableaux ou en compagnie des personnes vivantes. Sans compter les principaux protagonistes qui deviennent victimes de leurs passions : l’un par l’art, l’autre par amour. J’ai autant adoré que la première fois et ça m’a fait prendre conscience à quel point notre mémoire retient vraiment 10% du contenu à la première lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2021-02-20T18:31:19+01:00
Lu aussi

Ce roman retrace les déboires artistique de Claude Lantier et qui chercher a créer son oeuvre parfaite. Tout au long du roman on découvre une société qui évoluent artistiquement tout en ayant des apriorie sur les nouveaux genre artistiques. J'ai bien aimé ce roman qui est très interressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raymond30 2020-11-17T00:07:36+01:00
Or

L’œuvre de Zola est un roman remarquable. Pour ceux qui connaissent la vie de Cézanne, ils retrouvent cette complicité réelle et les tentions entre les deux amis que furent Zola et Cézanne. On comprend que Cézanne n'a pas apprécié la parution de ce livre..L'oeuvre raconte le parcours d'artiste du fils de Germaine. Alors inscrit dans la mouvance impressionniste, il cherche à créer le tableau parfait, en dépit de sa vie affective. Une parfaite déchéance des arts !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Duconne 2020-10-26T10:26:56+01:00
Diamant

Claude Lantier. Waouh... Je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre. Ce roman est génial.

Vous rêviez de connaître les joies (bon là va falloir choisir un autre bouquin) et les peines (là oui, c'est bon, c'est ce livre-là, y a beaucoup de peine) qui accompagnent la création artistique ? Lisez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2020-07-21T13:03:14+02:00
Or

Un livre intéressant par le sujet, le monde de l'art et les difficultés créatrices. On y retrouve Claude, le fils de Gervaise, peintre de talent, mais auquel il manque un petit quelque chose pour prétendre au génie, peintre maudit et torturé, qui sombre peu à peu dans la folie en cherchant à atteindre l'inaccessible, le tableau parfait. On y croise aussi Christine, amante et mère, qui ne peut qu'assister impuissante au naufrage de l'être aimé, des amis d'enfance que les années et les échecs vont peu à peu séparer. Et un écrivain reflet parfait de l'auteur et témoin de la déchéance de son ami. On découvre le fonctionnement des salons, tremplin pour la célébrité de peintres en devenir, endroit où la corruption règne en maître et où le talent n'est pas forcément récompensé. Et comme tout Zola, aucun espoir, ni rédemption...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RachelSmith 2020-06-05T11:53:28+02:00
Bronze

L'Oeuvre est un livre que j'ai dû lire dans le cadre de mes études. J'ai été agréablement surprise par cet ouvrage. Quoiqu'un peu long selon les passages, Zola a une écriture magnifique. Le roman est basé sur les débats esthétiques et les mouvements picturaux, ce qui demande une mise en contexte préalable à ce niveau-là.

La relation entre Christine et Claude n'était pas le centre du livre, elle m'a cependant complètement happée et émue. Christine est extrêmement touchante et son besoin d'aimer est très émouvant. La fin est absolument bouleversante même si on s'y attend un peu, au vu du parcours sinueux de la vie de Claude.

Un classique de la littérature française à lire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lag123 2020-02-21T21:12:36+01:00
Lu aussi

Ce livre fait parti des plus prenants de Zola. Claude dans son obsession est intéressant à suivre et tout le talent de Zola ressort dans l'écriture. J'ai eu l'impression que c'était une histoire plus personnelle avec le personnage de Sandoz.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2020-02-19T20:06:21+01:00
Argent

Dans l'Oeuvre, c'est tout son projet d'écriture que Zola dévoile. Les Rougon-Macquarts sont tout entiers décris ici. La peinture est également omniprésente, chaque description nous peint Paris.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Œuvre

  • France : 1999-01-14 - Poche (Français)

Activité récente

Hugo-80 l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-25T13:27:08+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 519
Commentaires 62
extraits 33
Evaluations 119
Note globale 7.28 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode