Livres
558 797
Membres
607 225

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Œuvre de Dieu, la part du Diable



Description ajoutée par x-Key 2011-01-08T15:30:54+01:00

Résumé

Dans un orphelinat situé au fin fond du Maine, Wilbur Larch, gynécologue excentrique, se livre à une double mission : mettre au monde des enfants non désirés, et futurs orphelins - " l'oeuvre de Dieu " -, interrompre illégalement des grossesses - " la part du Diable ". Mais entre lui et un orphelin réfractaire à quatre tentatives d'adoption, vont peu à peu se développer des sentiments qui ressemblent fort à ceux d'un père et d'un fils.

Afficher en entier

Classement en biblio - 382 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-11T01:55:35+01:00

Et le problème de l'amour, ajouta-t-il, c'est qu'on ne peut forcer personne. Il est naturel de désirer que ceux qu'on aime fassent ce que l'on veut, ou ce que l'on croit bon pour eux, mais on est obligé de laisser les choses arriver. On ne peut pas plus intervenir dans la vie de ceux qu'on aime, que dans la vie des gens qu'on ne connaît pas. Et c'est dur, dit-il encore, parce qu'on a très souvent envie d'intervenir - on a envie d'être celui qui tire les plans.

-C'est dur d'avoir envie de protéger quelqu'un et d'en être incapable, fit observer Ange.

-On ne peut pas protéger les gens, petit, répondit Wally. Tout ce qu'on peut faire, c'est les aimer.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Deuxième livre de l’auteur pour moi, après « Le monde selon Garp ».

Encore un très bon moment de lecture, la psychologie des personnages est toujours aussi poussée sur fond de questions de société et d'éthique.

Une lecture qui nous pousse à nous interroger par la même occasion, je recommande.

Afficher en entier
Argent

John Irving fait partie de mes valeurs sûres, de ces auteurs vers lesquels je me tourne quand je ne sais plus quoi lire. Parce que je sais qu'il ne me décevra jamais (Stephen King, P.G. Wodehouse et J.R.R. Tolkien - entre autres - font partie du même "groupe" --> ai-je un faible pour les plumes masculines ?)

Après avoir lu A Little Life d'Hanya Yanagihara, je me suis trouvée désemparée lors du choix de ma lecture suivante. Et donc, tout naturellement, je me suis tournée vers un roman d'Irving. J'avais envie de lire celui-ci depuis des années, donc ça tombait plutôt bien.

Et j'ai bien choisi car, bien qu'assez long, ce roman est passionnant à lire. On y retrouve tout le talent de John Irving pour mélanger les genres : on est ému par la situation des orphelins, on rit des remarques du Dr Larch, on est effrayé par la terrible Melony... Et surtout, l'auteur nous fait réfléchir sur un sujet sensible : le droit (ou non) à l'avortement. Car le Dr Larch ne fait pas que diriger un orphelinat : il pratique également des avortements à une époque où cette pratique médicale est encore illégale (l'histoire se déroule dans le Maine des années 40).

John Irving présente les choses avec beaucoup de subtilité, finalement, car ses personnages sont partagés : certains estiment que l'avortement devrait être un droit, d'autres qu'il s'agit d'une abomination. Et entre les deux se trouve Homer Wells.

Cette manière de laisser le lecteur se faire sa propre opinion à propos d'un sujet sensible est quelque chose que j'apprécie beaucoup chez John Irving. Il ne nous impose pas son propre point de vue (après tout, il dit lui-même qu'il est un romancier et pas un théoricien), mais donne malgré tout de nombreux éléments sur un sujet, afin de nous permettre de nous forger notre propre opinion.

Bien sûr, L'oeuvre de Dieu, la part du diable traite aussi de bien d'autres sujets : l'amitié, la guerre, le traumatisme subi par les enfants abandonnés... le tout avec beaucoup de délicatesse et d'humour, mélange très personnel à Irving.

En bref : Si vous ne l'avez pas encore lu, lancez-vous : même si c'est un pavé, il est très passionnant et se lit assez vite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coraroc 2020-02-01T12:17:49+01:00
Or

Un livre que je n'aurais sûrement pas choisi de moi-même mais qui m'a été conseillé et j'en suis ravie.

L'écriture d'Irving est particulière; on sent qu'il défend des valeurs et idées fortes sans que son ouvrage ressemble à un manifeste. J'ai trouvé que certaines descriptions étaient un peu longues. Spoiler(cliquez pour révéler)Le saut dans le temps vers la fin du livre m'a un peu perturbée. Mais globalement, j'ai beaucoup aimé suivre Homer dans ses aventures. Finalement, je ressors de cet ouvrage avec l'esprit toujours dans les brumes de Saint Cloud's. Je le relirais peut-être car j'ai l'impression qu'il ne m'a pas livré tous ses secrets.

Afficher en entier
Diamant

Roman élaboré sur fond documenté qui représente certaines conditions de vie d’une époque révolue de l’Amérique du Nord. Les personnages sont attachants, et l’humour particulier de John Irving vient adoucir le lourd sujet qui est ici l’avortement. Un ouvrage tout à fait impeccable qui ne laissera personne indifférent. Même si le film était bien, il n’est pas à la hauteur du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DahinaM 2019-01-11T12:02:36+01:00
Or

John Irving reste un (sinon le) de mes auteurs favoris. Même si tous ses romans ne se valent pas, il sont tous de qualité. Je classerais celui-ci parmi les grands crus.

Wilbur Larch, jeune docteur, se sent responsable du décès d'une jeune femme à laquelle il a refusé un avortement.

John Irving offre ici un nouveau roman foisonnant dans lequel on suivra la vie du jeune orphelin. Tellement foisonnant qu'il semble impossible à résumer. Comme toujours, les personnages et les situations sont pittoresques mais aussi attendrissants et bien campés. C'est réellement la "marque" du romancier américain.

J'ai quand même eu un petit sentiment de déception tout au long de ma lecture

C'est un beau plaidoyer en faveur de la tolérance et du respect.

Afficher en entier
Argent

Aux Etats-Unis dans les années 40, dans une société sclérosée bardée d'une morale puritaine un homme trouvera le courage de donner la vie à des enfants qui ne connaîtront jamais leurs parents mais également de pratiquer l'avortement dans des conditions d'hygiène acceptable et redonner ainsi un chance à des femmes abandonnées et perdues pour un rêve, un égarement, une histoire d'amour déçue ...

Tout cela amènera le docteur Wilbur Larch à devenir toxicomane, et à son fils spirituel, un orphelin prénommé Homer Wells, à pratiquer la lutte comme pour se protéger et se défendre du poids de cette vie presque miraculeuse qui lui a été offerte

L'oeuvre de dieu, la part du diable est un roman âpre et violent qui tranche avec la profondeur psychologique des personnages et leur profonde humanité

Encore une fois John Irving alterne le tragi-comique où la douleur et la sensation de culpabilité transparaissent dans nos rires et nos larmes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nanou_ 2018-10-27T12:57:42+02:00
Argent

Très beau livre qui aborde notamment les thèmes de l'adoption et de l'avortement. Il y a toute une partie où l'auteur nous rapporte les "techniques" d'avortement qui existaient avant les médecins le fassent.

On a 2 protagonistes, un père et un fils de coeur, qui prennent la même décision à une génération d'intervalle. Je suppose que ce roman a dû profondément faire réfléchir les américains sur la question de l'avortement.

Afficher en entier
Argent

Sur des thématiques assez difficiles, on suit un personnage de l'enfance à l'âge adulte, un orphelin à part, qui se construit comme il le peut, en fabriquant sa propre famille. C'est assez long mais très intéressant à lire, autant pour le jeune Homer que pour l'ensemble des personnages autour de lui, très humains, et complexes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maudi33 2017-12-26T15:55:20+01:00
Diamant

Scénario bouleversant.Un drame à l'américaine, comme je les aime.

Afficher en entier
Argent

LONG : le thème et les personnages m'ont plus, mais les chapitres trop longs, la typologie et la mise en page ont fait que j'ai mis beaucoup de temps à le finir

Afficher en entier

Date de sortie

L'Œuvre de Dieu, la part du Diable

  • France : 1986-05-01 - Poche (Français)

Activité récente

Sev1304 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-02T19:26:25+02:00
100dre le place en liste or
2021-02-14T20:33:55+01:00
louxa l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-31T15:40:22+01:00

Titres alternatifs

  • The Cider House Rules - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 382
Commentaires 39
extraits 36
Evaluations 78
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode