Livres
447 435
Membres
388 005

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par AlwaysYour 2019-02-21T17:55:45+01:00
Or

Une fois de plus Stephen King ne nous déçoit pas.

Lorsque l'on découvrir que le petit Peterson à été sauvagement assassiner, les détails de la scène nous laissent sans voix. Cette scène est littéralement inhumaine, pourtant tout pense a croire que le tueur ne cherchait même pas a dissimulé son identité.

Nous allons suivre le lieutenant Anderson dans cette nouvelle course contre la montre afin de découvrir qui à réellement tuer le petit Anderson, devons nous forcement croire ce qui se présente le plus facilement à nous?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MoonlightReads 2019-02-19T09:52:56+01:00
Lu aussi

Ça commençait bien, très bien même, avec cette enquête sordide accusant un citoyen parfait, au dessus de tout soupçon… Même si (oups) j’avais déjà quelques reproches à faire au roman.

Bon, comme vous vous en doutez, j’adore Stephen King, particulièrement dans ses romans fantastiques/horrifiques des années 80… Et ici, c’est un roman plus tourné vers le policier, et bien plus moderne.

Pour le côté policier, ce n’est pas très dérangeant, du moins jusqu’à la seconde moitié du roman (mais ça on en parle en dessous), par contre, pour ce qui est du moderne… Je n’y arrive pas.

Je n’aime vraiment pas lire King nous parler d’iPads, d’iPhones, d’Angry Birds, chanter les louanges de Kindle ou de Game of Thrones…

Autre petit point négatif : quand King écrit des personnages qui s’en prennent à des homosexuels dans « Ça », ou un autre qui tue un chien dans « Dead Zone », je ne l’ai jamais considéré comme un homophobe ou un tueur d’animaux pour autant, parce que j’ai toujours fait la différence entre l’auteur et ses personnages… Ici, quand il fait des petites piques à Donald Trump ou Kubrick par exemple, j’ai vraiment senti l’écrivain derrière les mots, et ça m’a sortie du roman. (Et n’allez pas croire que je défends ce gros con de Trump, je ne veux juste pas lire un auteur que j’adore régler ses comptes dans ses livres, pour moi il y a Twitter pour ça.)

Bon attendez, j’étais censée parler des points positifs là, on la refait !

Stephen King a toujours le don d’écrire de bons personnages, et il y en a une floppée dans ce roman… Mais ce n’est qu’à la famille Maitland que je me suis véritablement attachée. Terry Maitland est « quelqu’un de bien », sympa, intelligent, bon mari et père de famille, et alors qu’il lui arrive l’une des pires choses au monde (être accusé à tort du viol et du meurtre d’un enfant), on souhaite vraiment le voir sortir de ce merdier… Pareil pour sa femme, Marcy qui, forcément, vit aussi un cauchemar, mais se bat pour son mari. Ce sont vraiment les deux personnages que j’ai préféré, et rien que pour ça le roman restera difficilement oubliable !

L’enquête est vraiment prenante, en sachant que du surnaturel est impliqué, on se doute bien que Terry n’est pas coupable ; chaque preuve l’innocentant est une petite victoire et chaque preuve l’accusant fait monter la tension d’un cran… J’avoue que je souhaitais autant voir apparaître le surnaturel que voir Terry s’en sortir et reconstruire sa vie avec sa petite famille, heureux et loin de toute cette affaire… (Ha ha ha.)

Enfin, sans pouvoir trop en dire, King nous donne quelques retournements de situation qui jouent pas mal avec nos émotions, pour le meilleur comme pour le pire, et, une fois ouvert, le livre est difficile à lâcher !

Bref, (presque) tout allait bien au début…

Et puis est arrivée Holly Gibney.

Holly est un personnage de la trilogie « Bill Hodges », comprenant les livres « Mr. Mercedes », « Fin de ronde » et « Carnets noirs », une trilogie policière avec une touche de surnaturel écrite par King il y a quelques années. Une trilogie que je n’ai pas lue… Et que je n’ai plus besoin de lire, puisque Holly nous spoil allègrement les trois tomes au cours de ses (trop nombreuses) prises de paroles. Merci Holly, et merci King.

Le personnage apparaît environ à la moitié du roman, lorsque l’équipe cherchant à innocenter Terry Maitland lui demande de l’aide pour faire des recherches plus approfondies, alors que l’enquête se tourne vers quelque chose de plus… Incompréhensible pour les esprits fermés.

Et je n’aime pas, mais alors pas du tout Holly.

C’est un personnage faussement excentrique mais qui réussit seulement à me taper sur les nerfs, et elle est une sorte de « Mary-Sue » : elle réussit tout ce qu’elle entreprend, tout le monde l’aime, elle n’a presque pas de défauts… On dirait que King l’adore et veut nous forcer à l’aimer aussi. Mais moi, je n’aime pas Holly.

Et c’est dommage pour moi, parce que si je vous dit qu’elle arrive au milieu du roman, elle ne le quitte pas jusqu’à la fin, tout en prenant de plus en plus d’importance, BEAUCOUP TROP d’importance. En plus, elle apporte des tonnes d’informations à digérer sur l’antagoniste du roman, et, comme à chaque fois que le surnaturel est expliqué, il perd tout intérêt. Il ne présente plus autant de menace, et la seconde moitié du roman, bien moins mystérieuse, s’essouffle.

Pour moi, Holly est vraiment « l’outsider » de ce roman, au mieux elle aurait pu faire une petite apparition, un caméo littéraire, mais non, il a fallu qu’elle devienne un des personnages principaux.

Et moi je ne l’aime pas.

En bref, « L’Outsider » est pour moi un roman en demi-teinte, loin d’être le meilleur King, mais tout de même un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kirane 2019-02-15T20:16:48+01:00
Diamant

Malgré ses 200 romans (et nouvelles) au compteur, Stephen King arrive toujours à se renouveler ! Et c'est à nouveau le cas avec L'Outsider, qui commence par un thriller avant de basculer dans le fantastique. Avec en bonus un personnage (que j'aime beaucoup) qui revient et bien entendu aussi des liens avec ses autres romans.

Notre chronique :https://www.youtube.com/watch?v=a4PB3athap8

Afficher en entier
Commentaire ajouté par huskylaika 2019-02-11T11:30:09+01:00
Diamant

J'ai adoré ce roman. Cette fois le thriller par sur du fantastique, donc j'apprécie ce côté. L'écriture est fluide ce qui permet une lecture agréable. J'aime beaucoup l'idée que le fantastique soit repris sur les bases d'un mythe. On retrouve un personnage connus si vous êtes fan de Stephen King. J'adore le côté dérangeant avec l'apparition au surnaturel ou certains personnages n'adhère pas à la théorie. On a ce côté très réaliste qui vas devoir cédé du terrain au surnaturel. Bon il est vrai que ce roman n'a rien d'un thriller dans son ensemble donc si vous n'êtes pas fan de fantastique il ne conviendra pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EntreDeuxLivres 2019-02-08T18:55:25+01:00
Or

✔️Mon ressenti : J’ai dévoré ce bouquin ! J’avais été déçue l’an passé par Sleeping Beauties, mais je suis tout à fait réconciliée grâce à celui-ci.

Pour le coup, la première moitié est une enquête purement policière, et ensuite, le surnaturel vient apporter son grain de sel.

Dès les premières pages nous sommes emmenés à Flint City, ou commence l’interrogatoire et l’arrestation de Terry Maitland pour le meurtre horrible d’un enfant. A la fin, la tension s’installe et monte progressivement, j’adore! L’histoire est écrite de manière chronologique et se déroule sur une période de 15 jours. P’tit Bonus, on y retrouve un des personnages de ses précédents romans… Un personnage que j’adore, et auquel vient s’ajouter celui de Ralph particulièrement bien étudié.

En bref, je l’ai dévoré. Si vous aimez les enquêtes policières du King avec un soupçon de fantastique, foncez !

Citation : « Les rouages de la justice tournent lentement, mais ils broient de manière extrêmement fine.

?Mots Clefs : Meurtre / Enfant / Innocent / Sosie / Enquête

?Ma note : 18/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2019-02-08T14:49:44+01:00
Argent

The Outsider commence comme un pur thriller policier, avec un enfant assassiné, une arrestation de suspect et le début d'une enquête qui semble insoluble. Puis le récit opère un virage à 180° et nous ramène sur un terrain plus familier pour Stephen King, celui du fantastique. Le livre a beau avoir été vendu comme un thriller, je ne le conseillerai pas à un fan de thriller, il n'en a quand même que peu de caractéristiques, et ne plairait pas à quelqu'un n'aimant pas le fantastique ou l'horreur.

Malgré les comparaisons que j'ai pu entendre, The Outsider n'est pas un Mr Mercedes, les personnages sont moins attachants et profonds, et le côté phsychologique si fascinant dans Mr Mercedes est ici relativement absent. Ce qu'on a, ce sont des scènes qui donnent des frissons, qui répugnent, c'est ce côté malsain de toute l'histoire. C'est du King fantastique, quoi.

L'antagoniste du livre, le fameux "outsider", est assez flippant, une sorte de boogeyman sadique qui se cache sous votre lit.

J'ai été contente aussi de retrouver un personnage de l'univers de King, qui s'intègre parfaitement ici et finit même par voler la vedette aux autres héros, qui paraissent un peu pâle en comparaison.

Je n'ai pas retrouvé la tension crescendo présente dans la trilogie Mr Mercedes, ni le même attachement aux personnages que dans les écrits plus anciens de King. Je dirais même que sur la fin, certains détails semblent un peu survolés, comme si l'auteur était pressé d'en arriver au bout.

L'histoire reste prenante malgré tout, l'écriture de Stephen King réussi à nous emporter jusqu'au bout, mais sans nous accrocher à nos siège, et sans nous faire ressentir de véritable lien avec les personnages. Le plus réussi reste probablement ce monstre dont on découvre peu à peu les caractéristiques. The Outsider est bien meilleur que l'était Sleeping Beauties, son roman précédent, mais pas du niveau de la trilogie Mr Mercedes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeMelanie 2019-01-26T16:23:36+01:00
Pas apprécié

Je dois être la seule au monde à ne pas aimer Stephen King, j'ai vraiment du mal avec son style d'écriture et je trouve que ses livres sont composés de trop de longueurs.

Ses romans font beaucoup de bruits sans justifications...

L'outsider avait un début d'histoire banale puis au fil des pages on part dans du grand n'importe quoi. Beaucoup trop de blabla et les personnages ne sont pas attachants, L'intrigue est très mal ficelée rendant la lecture ennuyante. Non. Non non je n'ai pas aimé.

Décevant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode