Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de La-Petite-Etagere : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Birth Marked, Tome 1 : Rebelle Birth Marked, Tome 1 : Rebelle
Caragh M. O'Brien   
Je suis tombée sur ce livre complètement par hasard, tandis que je cherchais de nouveaux livres pour mon étagère. Oui elle est assez autoritaire, et mon porte-monnaie en prend toujours un coup. Bref, j'ai beaucoup aimé la couverture, avec ce visage de jeune femme et cette marque qu'elle porte sur la joue. Le titre est assez bien trouvé et éveille la curiosité bien que l'on ne nous apprenne rien sur ce qu'il peut se passer dans le livre sans le résumé au dos. Et là coup de foudre : c'est de la dystopie ! Et on entre au coeur de l'histoire avec ces quelques lignes.

Lorsque l'on lit les premières on découvre cet univers étrange dans lequel Gaïa - la jeune fille de la couverture - vit. C'est un monde post-apocalyptique où la famine a sévi et la population a dû créer un nouveau gouvernement dans l'Enclave (le centre de la ville). L'un des points forts de l'auteur, c'est sa capacité à avoir créé une dystopie avec tant d'imagination et tant de précisions que l'on y entre sans difficulté. Bien loin de ses semblables Hunger Games ou Divergente, Caragh O'Brien a su ancrer son histoire dans un univers à part.

Son personnage, Gaïa (qui est d'ailleurs assez bien choisi car il signifie "terre" en grec ancien), n'est pas comme les autres : elle a été brûlée sur une partie de son visage étant enfant et est désormais connue à l'extérieur des murs de l'Enclave. En faisant sortir son personnage du lot, Caragh O'Brien réussit son début de roman. Dans toute la trilogie, on aborde le fait que Gaïa est, comme sa mère, sage-femme bien qu'elle ne soit au début que son apprentie. Ce n'est pas un travail qui lui plaît car, tous les mois, chaque sage-femme professionnelle doit donner trois des nouveaux-nés qu'elle mette au monde, les séparant de leur famille pour pouvoir diversifier le peuple à l'intérieur de la ville fortifiée. J'ai expliqué ceci car cela à son importance tout au long de l'histoire et c'est ce qui va lier Gaïa à l'intrigue principale.

Pour l'aspect intérieur du roman, nous avons le droit à beaucoup, beaucoup de descriptions ce qui n'est, vous commencez à le comprendre, pas pour me déplaire. En effet, Caragh O'Brien met tant de détails ! On se sent projeté dans cette histoire qui est très intéressante. Les relations entre les personnages sont assez développées et leur personnalité est assez creusée pour que l'on ait envie de poursuivre la lecture. Un bon point pour l'auteur, car il m'en faut beaucoup pour lire un livre sans avoir, au préalable, découvert l'avis d'autres chroniqueurs. Par ailleurs, chaque petit rebondissement, chaque moment de suspense, chaque découverte sur le monde de Gaïa m'a fait tourner les pages au point que j'ai lu ce petit livre en moins d'une semaine.

En bref, un début de trilogie fort prometteur pour la suite. L'univers dystopique est entièrement présent et on plonge dans une toute autre société qui nous change des autres. Un bon premier tome.
Birth Marked, Tome 2 : Bannie Birth Marked, Tome 2 : Bannie
Caragh M. O'Brien   
Ce second tome suit bien la lignée du premier et se rélève être à la hauteur de nos attentes. L'action commence dès les premières lignes et nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages. On retrouve Gaia face à une nouvelle société qui est semblable par bien des aspects à l'Enclave. Notre héroïne va devoir se battre pour les valeurs qu'elle défend, ainsi que s'improviser scientifque pour tâcher de comprendre l'étrange mal qui s'abat sur ce village... Je ne vous en dis pas plus. Découvrez cette merveilleuse série qui ne manquera pas de vous faire voyager :)

par myra44
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Cela fait un bon paquet de temps que je connais cette saga littéraire en six tomes. Je l'ai découverte il y a un peu plus de cinq ans et je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter les livres au fur et à mesure de leur sortie française. Cette époque-là était d'ailleurs ma "période science-fiction" et j'ai trouvé le résumé assez accrocheur ! En tout cas, j'ai très apprécié ma première lecture ! Depuis j'ai bien dû y lire au moins cinq fois... Oui ce n'est pas mal, sachant que j'ai lu Nos Etoiles Contraires que quatre fois alors que c'est mon livre préféré et que je ne l'ai que depuis peu.

Trêve de bavardages ! Revenons-en à notre livre. Gone raconte l'histoire de Perdido Beach, petite ville un peu perdue en Californie. Samuel Temple, "Sam", est en cours lorsqu'un événement inattendu surgi. Il n'a suffit que d'une seconde pour que la vie des enfants de Perdido Beach ne bascule : toutes les personnes au-delà de 15 ans ont soudainement disparues. Au début, les enfants sont extrêmement euphorique ! Ils peuvent faire ce qu'ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent, à qui ils veulent, bref c'est le paradis, selon eux ! Mais ils vont vite se rendre compte qu'ils n'ont plus personne pour leur faire un bon petit déjeuner le matin avant d'aller à l'école. Et au moment où les plus grands comprennent cela, s'en suit une organisation pour que tous survivent. Bien que les débuts ne soient pas du tout fructueux, ils finiront par trouver un semblant de vie normale. Puis ils s'intéresseront à ce qu'il s'est passé : ils sont entouré par un dôme.

Je suppose que ceux qui ont lu le livre de Stephen King, ou encore vu la série Under the Dome, adaptée de ce livre ont clairement trouvé des similitudes avec la saga de Michael Grant. N'ayant pas encore lu Dôme mais le connaissant de nom, je ne peux qu'être d'accord avec vous. Mais je trouve que Michael Grant fait de gros efforts pour s'éloigner de l'oeuvre du King ! Pardon l'oeuvre DE King (excusez ce malencontreux jeu de mot).

Ancrée dans la littérature de jeunesse, ce premier tome réussit quand même à s'adapter à toutes les tranches d'âges. De par sa qualité d'écriture et son originalité à l'intérieur de l'idée de Stephen King, ce roman se distingue de son grand voisin. Et je trouve que c'est un gros plus pour ce roman ! De plus, les personnages sont assez creusés, ou plutôt le sont au fur et à mesure qu'on progresse dans l'histoire.

Ce qui est un atout majeur du premier tome, c'est sa capacité à nous faire plonger dans l'histoire. On parvient facilement à s'identifier à tel ou tel personnage et on a l'impression d'être, nous aussi, dans Perdido Beach ! Les descriptions des lieux sont très complètes et on a le droit à de belles images lorsque l'on s'imagine certaines scènes ! Par ailleurs, j'ai beaucoup apprécié les changements de point de vue au cours de l'histoire : on en découvre un peu plus sur ce qu'il se passe à tel ou tel endroit ! C'est assez bénéfique dans la mesure où la ville est vaste et qu'un seul point de vue n'aurait pas pu englobé tout, et on se serait retrouvé avec un livre incomplet.

Pour finir, ce qui est un énorme plus dans le roman, c'est la capacité des personnages à évoluer en fonction de ce à quoi ils sont confrontés. Ils vont apprendre à faire confiance ou au contraire, à se méfier de certaines personnes. Ils vont devoir gérer leurs nerfs après leurs différentes découvertes surnaturelles. Parce que oui, il va se passer des choses étranges, qui vont faire clairement plonger le livre dans le genre de la science-fiction. Et puis tous ces mystères vont ajouter à l'ambiance angoissante du roman. D'ailleurs, en-dessous de chaque chapitre, il y a un décompte des heures et des minutes qui est assez angoissant, il faut le dire ! Mais c'est ce qui va éveiller notre curiosité et nous pousser à acheter les autres tomes !

En bref, un premier tome que j'ai énormément apprécie, bien que ce ne soit pas un coup de cœur. Les autres tomes sont, selon moi, plus appréciables que le premier. Les personnages seront plus matures et prendront un recul face à tout ce qu'il va leur arriver. Un bon premier tome, qui pose les bases d'une superbe saga littéraire.

http://la-petite-etagere.skyrock.com/3254687992-Gone-Tome-1-Michael-Grant.html
Gone, Tome 2 : La Faim Gone, Tome 2 : La Faim
Michael Grant   
Tout simplement génial ! Je le préfère de loin au tome 1 car on parle plus des personnages secondaires ...
La fin nous laisse en suspens . j' attend le tome 3 avec impatience
Gone, Tome 3 : Mensonges Gone, Tome 3 : Mensonges
Michael Grant   
Magnifique. Ce livre est tout simplement génial.

Le mystère de Britney et de Drake qui se baladent dans la ville est plein de supsens. Dès le début on est de nouveau aspiré dans la zone, où le fragile équilibre qui venait de s'installer menace de s'effondrer.

Vers la premier quart du livre, tout s'accelère, on est tiraillé entre les histoires de pas mal de personalités de la zone, Sam qui a du mal à s'entendre avec le conseil, Astrid qui ne supporte plus les responsabilités, Caine, Diana et leur bande qui souffre cruellement de la faim, Lana, Mary et tant d'autre....

C'est presque impossible de relacher le livre.

Et la fin... Woah.

A lire sans hésiter ;D Par contre on en a pour un an avant la suite ><'
L'Appel de la forêt L'Appel de la forêt
Jack London   
C'est un livre émouvant et magnifique. Je n'ais jamais vu un auteur raconter avec tant d'aisance une histoire qui se déroule au Grand Nord. Je le recommande.

par myra44
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis
Kerstin Gier   
Ayant découvert cette trilogie par l'intermédiaire de son adaptation cinématographique, je n'avais pas d'attentes particulières en passant aux livres. Le film ne m'ayant pas vraiment plu mais ayant éveillée ma curiosité sur l'univers de la trilogie, j'ai été tenté par les romans. Et bien ce que j'en dis c'est que je les préfères largement aux films ! Bien loin d'être un coup de coeur, j'ai passé un bon moment de lecture.

Pour commencer la chronique, petite présentation de la trilogie. Le premier tome est centré sur l'entrée de Gwendolyn Shepherd, adolescente londonienne normale. Mais, vous vous en doutez, quelque chose va lui arriver : elle va voyager involontairement dans le passé ! Pour faire court, sa famille n'est pas comme toutes les autres : un membre est "porteur du gêne" et tous pensent qu'il s'agit de Charlotte, la cousine de Gwendolyn. Quel gêne ? Celui qui permet de voyager dans le temps ! Ils sont douze à avoir ce pouvoir, le Cercle des douze voyageurs du temps. Ils sont représentés chacun par une pierre précieuse. Et Charlotte est supposée être le Rubis. Mais, comme dans tout livre qui se respecte, tout retombe sur les épaules de l'héroïne. Comme d'habitude. Bon, vous l'aurez compris, ou peut-être pas, ce n'est pas l'aspect que j'ai le plus apprécié dans le livre. C'est surtout les réactions de Gwendolyn qui m'énervent quelque peu. Bref passons !

Dès que nous entrons dans le vif du sujet -- à savoir les voyages dans le temps -- on voit à quel point l'auteur a du talent. Déjà, on remarquera sa façon à elle de réinterpréter le thème du voyage dans le temps dans un cadre assez science-fiction. Bien que je ne sois pas une grande fan des romans comme cela, Kerstin Gier a réussi à me faire apprécier son roman, où l'on retrouve un cadre d'un autre temps. J'ajouterais aussi qu'elle a su avec précision d'écrire chaque élément du passé, ainsi l'on se sent projeter en arrière et on a vraiment l'impression d'y être.

Pour ce qui est de l'intérieur du roman, les personnages sont assez bien travaillés et se distingue les uns des autres par leur personnalité ! Et il y en a pour tous les goûts ; c'est d'ailleurs ce que j'ai apprécié dans ce premier tome. La plume de l'auteur est fluide, légère et m'a fait passer un bon moment. Cependant, je m'attendais à mieux pour ce début de trilogie. J'aurais aimé voir les personnages prendre un peu plus de maturité avec les événements qui se produisent mais non. L'héroïne restera presque toujours la même personne, et c'est bien dommage car Kerstin Gier avait les capacités de nous offrir une toute autre Gwendolyn à la fin du tome 1, et par la suite.

En bref, ce premier tome ne m'a pas entièrement plu malgré ses qualités ! Kerstin Gier a un réel talent, qu'elle n'exploite pas suffisamment dans ce début de trilogie. Mais j'ai passé un agréable moment de lecture, tout en légèreté. C'est un bon roman, certes, mais qui aurait pu être meilleur. Mais rien ne m'a empêché de lire la suite, loin de là ! Une si sympathique trilogie mérite d'être finie !
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir
Kerstin Gier   
Oh mon dieu!!! ce livre m'a couper le souffle, le suspens défile à grande vitesse ! la fin est vraiment très prenante à vous en faire saliver!! Oh la la c'est tellement dure d'attendre!! Je ne demande qu'une chose vite la SUITE!!!

par quartz
Legend, Tome 1 : Legend Legend, Tome 1 : Legend
Marie Lu   
Elle est l'élite de l'armée / Il est l'ennemie public n°1

Tout les oppose, pourtant, ils se ressemblent...

Un livre dystopique comme on les aime !
June est intelligente, riche, réfléchit et fidèle à sa République.
Day est intelligent, pauvre, réfléchit et déteste la République.

Dans ce livre, nous avons deux personnages jeunes qui ont tout les deux grandit trop vite à cause de plusieurs éléments...
Dans ce monde ci, Chaque enfant de 10 ans passe un teste, qui déterminera leur vie futur, leurs études, et leur métier.
Nos deux protagonistes sont opposé l'un à l'autre et alors que tout devrait les opposer, ils se rapproche dangereusement.

Legend est un livre explosif. La première partie nous plonge dans le monde de nos deux personnages complètement différent, puis la deuxième partie est une explosion de sensation, stressant, et éprouvant.
La lecture est fluide et le livre se termine bien trop vite ! On a que trois mots quand on ferme le livre c'est : VIVEMENT LA SUITE !
Je le conseil à tout le monde ! Ce livre est une agréable surprise !

par naiky
Le Chien des Baskerville Le Chien des Baskerville
Arthur Conan Doyle   
Un des premiers romans policiers que j'ai lu lorsque j'étais au collège. Je m'en souviens car il m'a fait froid dans le dos. Je ne l'ai pas relu depuis mais j'aimerais bien.

par zoya
  • aller en page :
  • 1
  • 2