Livres
554 515
Membres
599 640

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2015-02-13T17:09:56+01:00

Comment aurait-elle pu savoir que le dispositif dissimulé dans le corps de l’enfant était programmé pour détecter le monoxyde de carbone de son souffle à elle ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kiiwako 2014-10-29T19:06:40+01:00

De nouveaux retournements, revirements, rebondissements ici et là, des éclats de gris, de noir, et de blanc. Je m’accroche à la poignée tandis que l’hélicoptère pivote – à présent le côté du pilote est en l’air – et la portière se referme sur mon poignet, me cassant un os, m’obligeant à lâcher la poignée. Mon corps rebondit et se retourne le long du Black Hawk, jusqu’à percuter la roue arrière, et quand la queue de l’hélico se dresse vers le ciel, je suis balancée vers l’horizon comme un caillou dans un lance-pierre.

Je n’ai pas la sensation de tomber. Je suis suspendue sur le courant ascendant d’air chaud qui se plaque contre le courant froid, un faucon volant dans le ciel nocturne sur ses ailes étendues, en dessous de moi l’hélicoptère en chute libre, prisonnier de la gravité. Je n’entends pas l’explosion quand il s’écrase. Il n’y a que le vent et le sang qui tambourine à mes oreilles et aucune douleur de mes chutes à l’intérieur de la carlingue. Je suis folle de joie, exaltée, vide. Je ne suis plus rien. Le vent est plus solide que mes os.

La Terre se précipite vers moi. Je n’ai pas peur. J’ai tenu mes promesses. J’ai remboursé le temps.

J’étends les bras. J’écarte grand les doigts. Je lève mon visage vers la ligne où le ciel rencontre la Terre.

Mon chez-moi. Ma responsabilité.

Afficher en entier

- C'est ça, Cassie, pleure ! a-t-il répliqué d'un ton amer. Pleure, Cassie. Pleure pour elle. Pleure pour tous les enfants. Ils ne peuvent pas t'entendre, ni te voir, ni comprendre ta souffrance, mais chiale pour eux. Une larme pour chacun d'eux, vas-y, remplis ce putain d'océan de l'horreur, et pleure ! Tu sais que j'ai raison. Que je n'ai pas le choix ! Et que Ringer avait raison aussi. Tout ça, c'est une question de risque. Ça l'a toujours été. Et si une seule petite fille doit mourir pour que six personnes puissent vivre, alors ce sera le prix à payer. C'est le prix, Cassie !

Afficher en entier
Extrait ajouté par sasa3695 2019-01-26T20:06:45+01:00

-Attrape le fil avec l'extrémité de la pince, a suggéré Evan. Puis tire-le très doucement pour que tu puisses voir ce que tu es en train de faire. Ne tire pas d'un coup sec. Si le fil est déconnecté de la capsule...

-Putain de bordel de merde, Walker, tu n'as pas besoin de me rappeler toutes les deux minutes ce qui risque d'arriver si ce putain de fil se détache de cette putain de capsule.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Il se penche vers moi et plaque un baiser sur mes lèvres. -Ne recommence jamais ça ! je lui dis. -Pourquoi ? Parce que tu as aimé, ou pas du tout ? -Les deux.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)-Ha ! Ha ! Je t'y prends ! Un moment de légèreté de la part de Ringer, reine guerrière ! -Tu sais bien que je plaisante tout le temps. -C'est vrai. Mais tes vannes sont si subtiles que seules les personnes très intelligentes les comprennent.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Si vous voulez ôter leur humanité aux humains, je pense que les empêcher de rire serait un bon départ. Je n'ai jamais été très douée en histoire, cependant je suis quasiment sûre que des connards comme Hitler ne se marraient pas beaucoup.

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Egocentrique, têtue, sentimentale, puérile, vaniteuse. "Je suis l'humanité". Cynique, naïve, gentille, cruelle, douce comme la soie, dure comme l'acier.

"Je suis l'humanité". Il rampa

"Je suis l'humanité". Il tomba.

"Je suis l'humanité". Il se leva.

Afficher en entier

- Ben, il ne s'agit pas de nous arracher la planète. Il s'agit de nous arracher à nous-mêmes.

Afficher en entier

Tout est lié. Les Autres l'ont compris, bien mieux que la plupart d'entre nous. Pas d'espoir sans foi, pas de foi sans espoir, pas d'amour sans confiance, pas de confiance sans amour. Retirez un seul de ces éléments et tout le grand château de cartes de l'humanité s'écroule.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode