Livres
375 230
Comms
1 303 341
Membres
256 541

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"- Tu vois ces étoiles, là-haut, celle qui forment un W à l'envers ? Tu sais ce que c'est ?

Ils s'assirent sous le porche et contemplèrent les étoiles pendant que Zombie lui racontait l'histoire d'une reine nommée Cassiopée, qui vivait pour l'éternité installée sur un trône dans le ciel.

- Mais son trône est à l'envers, fit remarquer Sam en observant la constellation. Elle ne risque pas de tomber ?

Zombie s'éclaircit la gorge.

- Non, elle ne tombera pas. son trône est tourné dans ce sens pour qu'elle puisse surveiller son royaume.

- Qu'est ce que c'est, un royaume ?

Zombie tendit le bras vers lui, plaqua sa main sur son coeur.

- Juste là, tu vois. C'est ça un royaume, Sam."

Afficher en entier

-Cassie-

N'oublie jamais, Sams. L'amour est éternel. S'il ne l'était pas ce ne serait pas de l'amour. Le monde est magnifique. S'il ne l'était pas, ce ne serait pas le monde.

Afficher en entier

Le lieutenant me donna un coup de poing dans la nuque. Je vacillai.

- Ça, c'est pour Claire, dit-elle. Tu te souviens sûrement d'elle.

Je repris mes esprits et la frappai au menton. L'arrière de sa tête heurta le mur avec un crac satisfaisant. Alors je la frappai au ventre de toute la puissance de mes muscles renforcés. Elle s'évanouit à mes pieds.

- Ça, c'est pour les spet milliards d'humains. Vous vous souvenez sûrement d'eux.

Afficher en entier

"Je suis eux tous, Evan, Ben et Marika et Megan et Sam. Je suis Dumbo, Poundcake et Teacup. Je suis tous ceux que tu as vidés, que tu as corrompus, que tu as désintégrés, les milliers d'êtres que tu croyais avoir tués, mais qui vivent en moi.

Et je suis encore plus que cela. Je suis aussi tous ceux dont ils se souviennent, ceux qu'ils ont aimé, qu'ils ont connus, et tous ceux dont ils n'ont fait qu'entendre parler. Combien d'êtres sont contenus en moi ? Comptez les étoiles. Continuez, et comptez les grains de sable. C'est moi.

Je suis l'humanité."

Afficher en entier

- ça va?

- Heu… définis "ça va".

- J’aimerais savoir si tu n’es pas en train de te vider de ton sang.

- Dans ce cas, ça va. Enfin, à peu près.

Afficher en entier

- La fille qui pouvait voler -

"Bien des années plus tôt, quand il avait dix ans, son père était monté à bord d'un gros bus jaune pour aller au planétarium.

Là -bas, le plafond avait explosé en million d'éclats de lumière. Il en était resté bouche bée. Ses petits doigts avaient agrippé le bord de la banquette en bois sur laquelle il était assis.

Au dessus de sa tête, des gerbes de feu avaient surgi, comme le jour où la Terre avait émergé, énorme rocher noir et grêlé, planète moyenne en orbite autour d'une étoile moyenne aux limites d'une galaxie moyenne dans un univers sans limites.

Le Grand Chariot. Orion. La Grande Ourse. La voix monotone de l'astronome. Les visages des enfants levés, leurs bouches ouvertes, leurs yeux écarquillés. Et cette sensation d'être infiniment petit sous l'immensité de ce ciel artificiel.

Jamais il n'oublierait ce jour.

Des années plus tard, quand sa fille serait encore très jeune, elle courrait à lui, vacillant sur ses jambes potelées, ses petits bras levés en l'air, les yeux brillants de joie, et elle crierait : Papa, papa, tendant vers lui, vers le ciel, ses minuscules mains.

Alors elle s'élancerait dans l'espace, sans aucune peur parce qu'il n'était pas juste son père - il était papa. Il l'attraperait ; jamais il ne la laisserait tomber.

Et elle crierait : Fais-moi voler, papa, fais-moi voler !

Et il la ferait voler dans l'immensité de ce ciel sans limites, la fillette qui tournoie les bras grands ouverts pour embrasser l'infini, la tête renversée en arrière, ses cris résumant son plaisir d'être libre et aussi légère que l'air, d'être en sécurité dans ses bras, d'être vivant.

Cassiopée.

Depuis ce jour au planétarium, alors que la naissance de ce petit être ne surviendrait pas avant une bonne quinzaine d'années, il avait déjà choisi son prénom."

- The Last Star, Rick Yancey.

Afficher en entier

[Cassie] La musique est universelle,comme les mathématiques.Est-ce que tu peux me chanter une chanson ? Chante-moi une chanson extraterrestre,Evan.

Afficher en entier

[Zombie] "Je suis resté assez longtemps sans rien faire, à attendre la fin du monde. Ringer n'a pas tenu sa promesse, alors je vais la tenir pour elle."

Afficher en entier

-Tu m'as trouvée, murmure-t-elle.

Je m'agenouille à côté d'elle, et prends sa main dans la mienne.

-Oui, je t'ai trouvée.

-J'ai le dos brisé. je ne peux pas marcher.

Je glisse mes bras sous elle.

-Alors, je vais te porter.

Afficher en entier

[Zombie] Je ne cesse de revenir au même point,ce point où j'ai perdu ma petite soeur,quand j'ai fui au lieu de me battre.

Afficher en entier