Livres
439 476
Membres
369 017

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-06T19:22:15+01:00

Une fois mis en mots, cela paraît banal, mais à ce moment-là, ce nétait pas sous forme de mots, mais d'une masse d'air que je le ressentais à l'intérieur de mon corps. La mort existait aussi à l'intérieur du presse-papiers, comme dans les quatre boules rouges et blanches alignées sur le billard. Et nous vivions en en inhalant les fines particules à l'intérieur de nos poumons.

Jusqu'alors, j'avais toujours considéré la mort comme une existence indépendante, complètement séparée de la vie. En d'autres termes : "Il arrive un jour où la mort nous prend forcément dans ses bras. Mais en revanche, elle ne nous prend jamais avant le jour où elle le fait." Je trouvais que mon raisonnement était d'une logique à toute épreuve. La vie était de ce côté, la mort de l'autre côté.

Mais à partir de la nuit de la mort de Kikuzi, il ne me fut plus possible désormais de penser à la mort (et à la vie) de façon aussi simple. La mort n'est pas une existence située tout au bout de la vie. La mort faisait déjà partie de ma vie dès le départ,c'est un fait qu'il m'était impossible d'ignorer, que je le veuille ou non.

Afficher en entier
Extrait ajouté par titi44 2011-09-16T10:50:36+02:00

La mort n'est le bout de la vie, elle en fait partie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2014-04-09T19:34:00+02:00

Belfond, p.46

« Quand on lit la même chose que tout le monde, on ne peut que penser comme tout le monde. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Birginie 2012-01-04T18:10:18+01:00

"Je ne dis pas que je n'ai pas confiance dans la littérature contemporaine.Mais je ne veux pas gaspiller un temps précieux en lisant des oeuvres qui n'ont pas reçu le baptême du temps.La vie est courte."

Afficher en entier
Extrait ajouté par ink-tinten 2013-07-19T01:01:11+02:00

« Si je t'ai blessé, c'est que ta blessure est aussi la mienne. Alors, ne m'en veux pas. Je suis un être inachevé. Bien plus que tu ne le crois. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par ink-tinten 2013-07-19T01:00:40+02:00

- Dis-moi comment tu m'aimes ? me demanda Midori.

- Je t'aime au point que tous les tigres des jungles du monde entier se mettent à fondre pour devenir du beurre, lui dis-je.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ink-tinten 2013-07-19T00:59:59+02:00

-Je t'aime comme un ours au printemps.

-Un ours au printemps ? [...]

-Eh bien tu marches toute seule dans une prairie au printemps, et tu vois arriver en face de toi un joli petit ours avec une fourrure douce comme du velours et des petits yeux ronds. Et il te propose de rouler dans l'herbe avec lui. Alors, vous vous amusez toute la journée dans le trèfle à flanc de la colline, dans les bras l'un de l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Vermeil 2012-11-10T16:24:24+01:00

"Les étudiants du foyer, me voyant toujours en train de lire en solitaire, semblaient persuadés que je voulais devenir écrivain, mais ce n'était pas le cas. D'ailleurs, je n'avais pas envie de devenir qui que ce soit."

Afficher en entier
Extrait ajouté par bookemixer 2010-04-08T16:36:20+02:00

"Quelle que soit notre vérité, la tristesse d'avoir perdu quelqu'un qu'on aime est inconsolable. La vérité, la sincérité, la force, la douceur, rien ne peut calmer la douleur, et, en allant au bout de cette souffrance, on apprend quelque chose qui ne nous est d'aucune utilité pour la prochaine vague de tristesse qui nous surprendra."

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2014-05-21T12:49:22+02:00

Quand on aime, il est naturel de s’abandonner. C’est ce que je crois. C’est aussi une forme de sincérité.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode