Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Par x-Key le 29-04-2012 Editer
La Beauté du Mal
- Désagréable n'est pas le mot. Cruelle serait plus juste. Ou mauvaise. Ou venimeuse. Ou les trois.
Je commence à pense qu'elle a peut-être raison. Mais, en même temps, j'éprouve le besoin de défendre Alice. C'est mon amie, après tout, et je trouve le jugement de Philippa un peu hâtif.
- Elle est mieux que ça, dis-je. C'est quelqu'un qui a des qualités formidables. Quand elle veut, elle peut se montrer incroyablement généreuse et charmante. Et très drôle.
- Hitler aussi, rétorque-t-elle.
Par Pamie le 15-10-2011 Editer
La Beauté du Mal
- Pathétiquement, ridiculement amoureux.
Par x-Key le 21-04-2012 Editer
La Beauté du Mal
Mon ancien prénom me manque. Mais il va avec mon ancien moi, le moi heureux, sociable et insouciant. Katherine convient à la nouvelle version, moins remuante. Katie Boydell n'est plus. Rachel et Katie Boydell, les soeurs Boydell, ont toutes deux disparu.
Par Pamie le 15-10-2011 Editer
La Beauté du Mal
Et j'ai cessé de croire qu'il existait un moyen de faire face au deuil. Il faut simplement se coltiner sa douleur, ce fardeau permanent, et parler ne l'allège pas, ne le soulage pas.
Par Tatihanna le 28-11-2011 Editer
La Beauté du Mal
- Ces jeunes gens, disons. Ceux qui ont tué Rachel.
- Les pauvres ? Ils ne sont pas à plaindre! Au moins, ils sont encore en vie eux.
- C'est vrai. Et ils devront vivre jusqu'à la fin avec ceux qu'il ont fait.
- Enfin merde, ils n'ont que ce qu'il méritent! dis-je avec rage .
Maman me considère en souriant.
- Vas-y, jure si ça te soulage. Laisse sortir tout ça.
- Maman, je l'ai déjà fait.
Par Pamie le 15-10-2011 Editer
La Beauté du Mal
- Je croyais que tu... que tu gardais les yeux ouverts ?
- C'est plutôt mon cœur qui est ouvert, répond-il tristement.
Par Saphira le 03-09-2010 Editer
La Beauté du Mal
« Je connais cette sensation, l'estomac qui se serre, l'excitation qui me gagne quand Mick me regarde. Il y a bien longtemps que je n'ai éprouvé quelque chose de ce genre. Depuis Will et la nuit où Rachel est morte, je ne me suis jamais autorisée à penser à un garçon de cette manière. Et je suis stupéfaite par les manifestations physiques - coeur battant, mains tremblantes, joues en feu - qui me trahissent avant même que j'aie pris consience de cette attirance. On dirait que mon corps me connait mieux que moi-même .»
Par x-Key le 27-06-2012 Editer
La Beauté du Mal
Quand on voit ses parents dans cet état, on devient adulte, car on se rend compte que le monde est un endroit effrayant sur lequel ils n'ont pas de prise. Et si eux peuvent souffrir autant, s'ils ne maîtrisent rien, quel espoir nous reste-t-il ?
Par x-Key le 27-06-2012 Editer
La Beauté du Mal
Je n'avais pas l'intention de boire de l'alcool ce soir ; je n'y pensais même pas. Mais l'empressement d'Alice me fait prendre conscience de mon décalage. Tout le monde n'est pas aussi terrifié que moi dans la vie. Tout le monde n'a pas été marqué au fer rouge.
Par Pamie le 15-10-2011 Editer
La Beauté du Mal
Tu ne peux que regretter la mort de Mick. Il n'y avait rien à voir là-dedans. Mais tu ne peut regretter l'éxistence de Sarah. Alors c'est tres bizarre.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.