Livres
523 972
Membres
541 987

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Belgariade, Tome 2 : La Reine des sortilèges



Description ajoutée par bombassou 2010-01-08T17:31:26+01:00

Résumé

Horreur! Le Dieu pervers Torak va s'éveiller! Les temps sont venus, l'univers vacille, et Belgarath se hâte : il n'est que temps de retrouver Lorbe d'Aldur, le joyaux du destin qui peut sauver les hommes de la colère des dieux. De la brumeuse Arendie à la putride Nyissie, patrie des hommes serpents, Belgarade entraine Garion sur une route semée d'embuches. Garion, le petit paysan qui n'a jamais cru aux sorts, ne sent pas la haine qui le menace, ne comprend pas ces femmes qui se pressent autour de lui : une pour l'instruire, une pour le séduire, une pour le réconcilier avec des pouvoirs qu'il ne veut pas. Est ce lui, l'Enfant de Lumière, le descendants des rois de Riva, l'enfant marqué par les présages, de toute éternité pour affronter Torak?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 012 lecteurs

extrait

Alors Brand s’entretint avec ses conseillers. Et Belgarath lui dit : « Torak n’est pas mort mais seulement plongé dans un profond sommeil. Car Dieu il est, et à un Dieu jamais l’arme d’un mortel n’ôtera la vie.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

C'est une suite passionnante dans laquelle le lecteur découvre peu à peu qui est réellement Garion et ce dont il est capable. De nouveaux personnages entrent aussi scène, comme Mandorallen, une chevalier mimbraïque, Lelldorin, un jeune archer asturien, ou Ce'Nedra, princesse impériale de Tolnedrie.

J'ai hâte de découvrir les trois autres tomes qui, j'en suis sûre, ne dépareront pas des deux premiers.Les pouvoirs de Garion sont intéressants et surtout bien mystérieux, tout comme la voix qu'il entend dans sa tête. Je pense avoir une petite idée de qui est derrière cette voix, mais pour l'instant, je garde cela pour moi.

Je trouve les personnages toujours aussi intéressants et j'apprécie vraiment de trouver en chacun d'eux une personnalité et des manières qui leurs sont propres. Ils ne sont pas une pâle copie des uns et des autres, bien au contraire, et le monde dans lequel ils évoluent est également très bien étudié, donnant à chaque territoire traversé une histoire et une attitude différentes des autres royaumes. Il y a de la diversité dans les comportements et les horizons traversés et ça donne "du mouvement" à l'histoire. Je ne sais pas trop comment le définir autrement. Rien ne se ressemble et on sent derrière le récit tout le travail qu'il a fallu à l'auteur pour concevoir cette terre imaginaire et les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. Chapeau bas !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

C'est une suite passionnante dans laquelle le lecteur découvre peu à peu qui est réellement Garion et ce dont il est capable. De nouveaux personnages entrent aussi scène, comme Mandorallen, une chevalier mimbraïque, Lelldorin, un jeune archer asturien, ou Ce'Nedra, princesse impériale de Tolnedrie.

J'ai hâte de découvrir les trois autres tomes qui, j'en suis sûre, ne dépareront pas des deux premiers.Les pouvoirs de Garion sont intéressants et surtout bien mystérieux, tout comme la voix qu'il entend dans sa tête. Je pense avoir une petite idée de qui est derrière cette voix, mais pour l'instant, je garde cela pour moi.

Je trouve les personnages toujours aussi intéressants et j'apprécie vraiment de trouver en chacun d'eux une personnalité et des manières qui leurs sont propres. Ils ne sont pas une pâle copie des uns et des autres, bien au contraire, et le monde dans lequel ils évoluent est également très bien étudié, donnant à chaque territoire traversé une histoire et une attitude différentes des autres royaumes. Il y a de la diversité dans les comportements et les horizons traversés et ça donne "du mouvement" à l'histoire. Je ne sais pas trop comment le définir autrement. Rien ne se ressemble et on sent derrière le récit tout le travail qu'il a fallu à l'auteur pour concevoir cette terre imaginaire et les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. Chapeau bas !

Afficher en entier
Argent

Un second tome dans la lignée du premier.

Toujours occupé avec ses compagnons à chercher l'Orbe d'Aldur, Garion va entrer dans 3 territoires bien différents, que ce soit au niveau des coutumes qu'au niveau de ses habitants. De nombreux conflits vont se succéder sur leurs chemins (problèmes territoriaux entre deux comtes, mésentente entre les deux peuples constituant l'Arendie, guerre de potentiels successeurs de l'empereur en Tolnedrie,...) et vont régulièrement les obliger à s'arrêter.

Garion est toujours aussi naïf mais on sent qu'il commence à se rebeller face aux non dits de Polgara et sire Loup le concernant. Ses pouvoirs grandissent également et ses craintes aussi.

Ressemblant toujours autant à une balade entre amis, ce tome m'a cependant transportée assez facilement dans son univers et j'ai hâte de pouvoir lire la suite.

Afficher en entier
Pas apprécié

Belgarath m'insupporte vraiment, j'ouvre à peine le livre, j'apprends que Garion à reçu des cadeaux et enfin un épée pour apprendre à se défendre car avec le nombre d'ennemis qu'il a, il était temps et le vieux qui lui rétorque cruellement que ça ne "lui va pas". J'appelle ça, excusez moi du terme, mais un vieux con. Ce "Sage homme" a sorti le gosse de sa vie pour le mener dans une succession d'attaques ennemis, dans une quête pour une mission dont tout est sa faute car mÔsieur ne voulait pas tuer ce qui a permit à l'homme en question de volait l'Orbe afin de réveillait Torak, il ne veut même pas instruire le gosse, encore moins sur ces origines ni son rôle et en plus faudrait qu'il parade dans les pays en suivant comme un toutou et en attendant toujours d'être sauver par Pierre, Paul ou Jacques. Non, décidément c'est trop. Je sais pas si l'auteur croit qu'être un sage veut dire "être un mou du genou et en plus se prendre pour le juge de tout et tout le monde" mais c'est pas le cas. Être sage c'est aussi savoir quand agir et protéger les siens. Une putain d'éducation pour Garion n'aurait pas fait de mal, il ne sait même pas lire bon sang !

Et la tante Pol de mes deux qui lui offre un collier magique bien évidemment, elle aurait pu lui dire que c'était pour le protéger, il en aurait pas fait un cinéma et compris tout de suite mais non, il faut encore qu'ils mentent tous même pour un stupide collier. Rageant.

Ils attendent quoi, que Garion se retrouve face à Torak pour lui avouer son ascendance ? Et la tante Pol pourra toujours agitait sa main que rien ne changera. Depuis quand un roman avec un sauveur du monde attend d'être au deuxième tome pour avouer son destin au gosse ? Non mais sérieusement, si vous avez les réponses, n'hésitez pas parce que moi tout ce que je vois c'est du grand n'importe quoi.

Et bien-sûr, le grand mÔsieur sire Loup qui refuse de tuer Asharak, encore, alors que le problème aurait pu être régler dix fois plus tôt et bien sûr son manque de réaction ne manquera pas de faire tuer quelqu'un dans le processus.

J'aimerais sincèrement dire quelque chose de plus positif mais il n'y a rien qui vient dans le récit pour relever le niveau. C'est un roman qui devrait ce lire au collège pour les jeunes qui veulent découvrir un peu la lecture et pas recommander par des fans de Fantasy qui visiblement devrait revoir leur jugement à la baisse.

Franchement, la logique et le plan d'écriture de cet auteur me dépasse. J'ai choisie de commencer par Belgariade car apparemment la Mallore était moins bonne mais jusqu'à présent c'est détestable.

J'ai arrêtée le tome du livre au quart car la lecture devenait insupportable. Je suis une grande lectrice de fantasy en plus d'être exigeante et franchement pour la réputation que certains "lecteurs aguerris" en on fait je suis déçu, ce livre n'est pas à niveau, il devrait être réécrit et corrigé. Il y a une absence totale de suspense, le "but" de la quête étant de récupérer l'Orbe n'arrive à être faire qu'à partir du tome 4. C'est inconvenant, si un auteur aujourd'hui ce serait permis d'écrire une telle série il n'y aurait eu aucune lecture. Garion reste une marionnette insipide qui va au gré des choix de tout le monde sauf les siens, les deux mégères de sorciers rendent la lecture encore plus pénible, le seul ami qu'avait Garion (même s'ils sont devenus bien trop vite "amis" à se faire des serments au bout de 5 min) n'est même pas rester jusqu'à la fin, il a juste eu le temps de faire quelques kilomètres que déjà il était à l'article de la mort, le Durnik reste inexistant sauf quand il s'agit de la vieille Pol, Barak aussi qui s'en tient au rôle de la brute sans cervelle mais qui semble être le seul à comprendre qu'ils sont en guerre et qu'il faudrait commencer à éliminer les ennemis au lieu de courir.

Visiblement une petite princesse était à venir dans ce tome et tout le monde s'accorde à dire qu'elle est insupportable, donc rien ne retient ma lecture. Grosse déception. Je ne recommande pas.

Afficher en entier
Or

Ce second tome est aussi bon que le premier au niveau du style. La lecture est fluide et les personnages sont tous attachants, hormis Ce'Nedra, archétype de la princesse pénible. Cependant l'histoire se répète un peu dans la première partie par rapport au premier livre. Mais une fois cette partie dépassée, on se laisse emporter dans le voyage de Garion et ses compagnons.

Afficher en entier
Or

Dans ce tome, je suis tombée folle de Silk, le joyeux trublion (mais commerçant hors pair qui vendrait des bottes à un cul-de-jatte) qui n'en rate pas une, changeant d'identité comme de chemise.

L'action a mis un peu plus de temps à démarrer, mais je ne me suis pas embêtée, j'étais avec de vieux amis et contente de les revoir, je me suis jointe à eux dans leur quête.

Certains personnages ont un développement plus grand que d'autres, certains sont à baffer, aussi.

A se demander pourquoi cette composition hétéroclite de personnages venant chacun d'une région différente... Non, vous n'aurez pas la réponse, lisez le livre.

Sinon, on a l'impression que Garion a pris un peu de maturité et est moins "gamin", mais au même âge que lui, nous étions tous nombrilistes et sans aucun doute des emmerdeurs de première.

Vu que cela fait au moins cinq ans que j'ai terminé la saga, les détails ne sont plus très frais dans ma mémoire. Ma critique se fera "en gros", sinon, lisez mes autres camarades critiqueurs, ils vous donneront plus de détails.

Afficher en entier
Diamant

L'univers vacille et Belgarath se hâte : il faut retrouver l'Orbe d'Aldur, le hoyau du destin, qui peut sauver les hommes de la colère des dieux. De la brumeuse arendie à la putride Nyissie, patrie des hommes-serpents, Belgarath entraîne Garion sur une route semée d'embûches.

Garion, le petit paysan : est-ce lui, l'enfant de lumière, le descendant des rois de Riva, l'enfant marqué par les présages pour affronter Torak ?

Afficher en entier
Or

Suite des aventures de Garion qui se découvre petit à petit et se pose des questions sur ce qui il est exactement.

Les autres personnages sont toujours aussi attachants que ce soit Polgora ou Belgarath, Silk et ses différentes personnalités, Barak et Durnik.

L'intrigue en revanche avance lentement: certains aspects sont dévoilés mais à petites doses.

Une bonne série dont il me tarde de connaître la suite.

Afficher en entier
Or

Un tome qui avance bien, et dans lequel on découvre toujours plus de peuples, et dans lequel les divers personnages sont petit à petit affinés. L'écriture est toujours excellente, mais je pense vraiment que ce tome est à inscrire dans la série, et pas à prendre à part, aussi, je me verrais bien acheter une édition intégrale.

Afficher en entier
Bronze

une lecture facile et agréable mais sans grande surprise et avec une intrigue qui n'avance pas vraiment.

Afficher en entier
Bronze

Un deuxième tome un peu moins entraînant que le premier. L'écriture reste très agréable avec un vocabulaire fourni. Néanmoins la trame de ce tome est lente et redondante : la fine équipe poursuit toujours le fuyard d'un bout à l'autre de l'empire tout en étant elle-même poursuivie.

Et j'ai trouvé que l'on sentait trop la volonté de l'auteur. En effet durant quasiment tout le livre Belgarath et Polgara disent qu'il va falloir s'occuper d'Asharak, ce qu'ils peuvent tout à fait faire vu leurs pouvoirs, mais ne le font pas et continuent à fuir. On sent trop derrière cela la volonté de David Eddings que la rencontre se fasse à un moment spécial, et ce n'est pas logique pour moi. Dommage.

Autrement on reste quand même accroché à la quête et je continue à lire avec plaisir !

Afficher en entier

Date de sortie

La Belgariade, Tome 2 : La Reine des sortilèges

  • France : 1990-12-01 - Poche (Français)

Activité récente

Kmillec l'ajoute dans sa biblio or
2020-10-15T18:11:38+02:00
Elyas le place en liste or
2020-09-10T22:52:50+02:00
flo1316 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-22T00:51:02+02:00
bn4z l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-02T00:07:52+02:00
Aerina l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-25T03:25:05+02:00
Erger l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-14T23:03:28+02:00
eole974 l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-09T14:50:34+02:00
Tatso l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-01T14:35:29+02:00
beeber l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-30T05:26:46+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1012
Commentaires 59
extraits 25
Evaluations 144
Note globale 8.37 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode