Livres
421 293
Membres
337 565

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Bergère et le Ramoneur



Description ajoutée par LetoBronn 2013-02-14T11:33:47+01:00

Résumé

Deux figurines de porcelaine (une bergère et un ramoneur) sont éprises l'une de l'autre ; mais un vieux Chinois, lui aussi de porcelaine, affirme être le grand-père de la bergère et veut marier celle-ci à un satyre surnommé le « Grand-général-commandant-en-chef-Jambe-de-Bouc ». Les deux amoureux décident donc de quitter la maison où ils vivent.

Afficher en entier

Classement en biblio - 45 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par JokeEnd 2018-06-03T19:12:49+02:00

[3]

Le ciel avec toutes ses étoiles s’étendait au-dessus d’eux, et les toits de la ville s’inclinaient bien au-dessous. Ils promenèrent leur regard très-loin tout autour d’eux, bien loin dans le monde. La petite bergère ne se l’était jamais figuré si vaste : elle appuyait sa petite tête sur le ramoneur et pleurait si fort que ses larmes tachèrent sa ceinture.

« C’est trop, dit-elle ; c’est plus que je n’en puis supporter. Le monde est trop immense : oh ! que ne suis-je encore sur la console près de la glace ! Je ne serai pas heureuse avant d’y être retournée. Je t’ai suivi dans le monde ; maintenant ramène-moi là-bas, si tu m’aimes véritablement. »

Et le ramoneur lui parla raison ; il lui rappela le vieux Chinois, et le Grand-général-commandant-en-chefJambe-de-Bouc.

Mais elle sanglotait si fort, et elle embrassa si bien son petit ramoneur, qu’il ne put faire autrement que de lui céder, quoique ce fût insensé. Ils se mirent à descendre avec beaucoup de peine par la cheminée, se glissèrent dans les tuyaux, et arrivèrent au poêle. Ce n’était pas certes un voyage d’agrément, et ils s’arrêtèrent à la porte du poêle sombre pour

écouter et apprendre ce qui se passait dans la chambre.

Tout y était bien tranquille : ils mirent la tête dehors pour voir. Hélas ! Le vieux Chinois gisait au milieu du plancher. Il était tombé en bas de la console en voulant les poursuivre, et il s’était brisé en trois morceaux. Tout le dos s’était détaché du reste du corps, et la tête avait roulé dans un coin. Le Grand-généralcommandant-en-chef-Jambe-de-Bouc conservait toujours la même position et réfléchissait.

« C’est terrible, dit la petite bergère, le vieux grand-père s’est brisé, et c’est nous qui en sommes la cause !

Oh ! je ne survivrai jamais à ce malheur ! »

Et elle tordait ses petites mains.

« On pourra encore le recoller, dit le ramoneur ; oui, on pourra le recoller. Allons, ne te désole pas ; si on lui recolle le dos et qu’on lui mette une bonne attache à la nuque, il deviendra aussi solide que s’il était tout neuf, et pourra encore nous dire une foule de choses désagréables.

— Tu crois ? », dit-elle.

Et ils remontèrent sur la console où ils avaient été placés de tout temps.

« Voilà où nous en sommes arrivés, dit le ramoneur ; nous aurions pu nous épargner toute cette peine.

— Oh ! Si seulement notre vieux grand-père était recollé ! dit la bergère. Est-ce que ça coûte bien cher ? »

Et le grand-père fut recollé. On lui mit aussi une bonne attache dans le cou, et il devint comme neuf.

Seulement il ne pouvait plus hocher la tête.

« Vous faites bien le fier, depuis que vous avez été cassé, lui dit le Grand-général-commandant-en-chefJambe-de-Bouc.

Il me semble que vous n’avez aucune raison de vous tenir si roide ; enfin, voulez-vous me donner la main, oui ou non ? »

Le ramoneur et la petite bergère jetèrent sur le vieux Chinois un regard attendrissant : ils redoutaient qu’il ne se mît à hocher la tête ; mais il ne le pouvait pas, et il aurait eu honte de raconter qu’il avait une attache dans le cou. Grâce à cette infirmité, les deux jeunes gens de porcelaine restèrent ensemble ; ils bénirent l’attache du grand père, et ils s’aimèrent jusqu’au jour fatal où ils furent eux-mêmes brisés.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par darkness 2017-12-06T11:41:50+01:00
Lu aussi

Ce livre est petite histoire d'amour attendrissante qui se lit extrêmement vite mais qu'on savoure avec nostalgie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2016-09-06T03:42:18+02:00
Bronze

Un joli petit conte que cette aventure entre une figurine de bergère et celle d'un ramoneur, j'ai bien aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par touta363 2015-07-28T12:55:57+02:00
Lu aussi

J'ai adoré cette petite histoire lorsque je l'ai découverte!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mlles007 2015-01-10T22:53:57+01:00
Bronze

Une si douce histoire qu'on ne se lasse pas de lire, petits et grands. Donc un véritable ravissement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Morgane_Chase 2014-10-19T12:31:35+02:00
Or

J'ai toujours beaucoup appréciée les contes d'Andersen, et celui-ci fat partie de cette liste de petits contes qui m'ont fait vivre des rêves pendant mon enfance

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elana55 2014-06-07T22:26:32+02:00
Bronze

Un jolie petit conte, plein de tendresse et de poésie. J'ai beaucoup apprécié l'univers mis en place et l'ensemble est très mignon. L'histoire est très courte, mais elle est tout de même bien écrite et est réellement intéressante. On se laisse facilement prendre à la magie des mots et à l'univers si particulier d'Andersen, où les objets sont vivants. En tout cas, c'est une mignonne petite histoire d'amour et de tendresse, ces petites statues en porcelaines sont attachantes et très naïves, c'est ce qui fait qu'on se prend facilement à leur aventure et à leur quête du bonheur et de la tranquillité.

Bref, c'est un conte facile à lire, qui séduit aussi bien les petits que les grands, et c'est vraiment captivant et agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2014-04-11T17:55:49+02:00
Bronze

Le cadre est plutôt sympathique et l'histoire, bien qu'assez banale est plaisante à lire. Surtout qu'Andersen est un très bon conteur, et sa façon de raconter les choses rend ce conte envoûtant et très agréable.

Mais je trouve que même si le début a été plutôt bien développé (chose assez étonnante pour un conte), la partie dans le "monde extérieure" était un peu courte, c'est dommage, parce que ça aurait pu vraiment être intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EtrangesHistoires 2014-04-04T04:10:47+02:00
Lu aussi

--La bergère et le ramoneur-- de Hans Christian Andersen, paru en 1845

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mattmattou 2014-01-28T11:57:18+01:00
Argent

Un petit conte des plus adorables !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stefy 2013-08-12T19:39:49+02:00
Bronze

Charmant petit conte, un peu dans l'esprit du petit soldat de plomb, on y retrouve néanmoins toute le poésie d'Andersen.

Afficher en entier

Date de sortie

La Bergère et le Ramoneur

  • France : 2014-11-04 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 45
Commentaires 11
Extraits 3
Evaluations 19
Note globale 7.56 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode