Livres
473 122
Membres
446 601

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

les portraits de femmes que dresse Marek Halter sont supers... j'aime beaucoup sa façon d'écrire et comment il les fait revivre...

Afficher en entier
Diamant

Mon dieu… quel roman.

Et dire que je pensais que Marek Halter ne pourrait pas faire plus beau que ce qu’il avait déjà fait. Il ne faut jamais douter de cet homme, jamais. Il est tout simplement l’un des meilleurs auteurs que j’ai lu de ma vie. Dans chacun de ses romans, il met une telle intensité, une réalité si puissante qu’on est ancrée totalement dedans dès les premières pages. Marek Halter, qui est Juif et qui à de toute évidence était bercée par les grands récits juifs, nous offre un point de vu rempli de connaissance et d’une compréhension sur le Judaïsme que seul quelqu’un qui à grandit dedans peut posséder et toucher à ce savoir ne serait-ce qu’un peu dans chacun de ses romans… c’est le plus beau cadeau qu’il pouvait nous faire et une nouvelle fois, il nous fait voyager à travers le temps et les religions avec son deuxième tome de sa magnifique trilogie La Bible au Féminin, portée cette fois sur Tsippora (plus souvent appelé Sephora), l’épouse de Moïse.

Tsiporra est l’une des filles du noble et sage Jethro, vieil homme perspicace qui règne sur la cour de Madiaan. Elle qui est de peau noir, à été adopté toute petite et sa différence de couleur la condamne à ne jamais trouver de mari. Vivant parmi ses sœurs, l’une tendre, l’autre cruelle, Tsippora s’instruit auprès de son père avec lequel elle partage un lien fusionnel. Un jour, alors qu’elle va chercher de l’eau au puit accompagné de ses sœurs, elle se fait agresser par des bandits, mais elle est sauvée de justesse par un mystérieux étranger, qui semble fuir l’Egypte…

On parle énormément de Moïse, bien sur, cette légende vivante, comment ne pas en parler avec passion et ferveur ? Mais on parle beaucoup moins de Tsippora, son épouse. Marek Halter l’a fait revivre dans ce tome, comme il fait revivre toutes ses grandes femmes de l’Antiquité. Tsippora est un personnage auquel on s’attache immédiatement, je l’ai adorée, on ne peut que l’adorée, elle est sage, noble, droite et forte, apaisante aussi, c’est une jeune femme qui se fait aimer immédiatement, que ce soit de Moïse où du lecteur ! Moïse est montré d’une façon humaine et réaliste tout en suivant la légende. Une chose particulière dans ce roman, c’est le choix de l’époque où Marek Halter à placée Moïse et son histoire. La plupart du temps, on accorde que Moïse s’est « battu » contre le pharaon Ramsès II mais ce n’est absolument pas certain. Cela dit, parmi les pharaons possibles pour Moïse, le pharaon choisi dans ce roman n’en fait pas parti, il s’agit de la très célèbre Hatchepsout. Pour ceux qui connaissent bien l’histoire de l’Egypte et celle de Moïse, cela semble un peu étrange comme choix mais cela n’est absolument pas un défaut, c’était même très intéressant de voir ces deux grands personnages historique reliés. Les personnages secondaires sont magnifiques, pleins de profondeur et de vigueur, chacune de leurs personnalités nous frappe en plein visage et nous marque, ce soit en positif – Jethro, Josué, Yokéved, Hatchepsout, Sefoba – où en négatif – Orma, Aaron, Myriam – et cela montre encore une fois le talent infini de l’auteur. J’ai aussi adorée comment il à amenée la relation de Moïse et Tsippora, là encore c’est d’un réalisme intense, tout en étant passionnel et fort.

Que dire du contexte historique si ce n’est qu’il est parfait ? Marek Halter connaît parfaitement son sujet et chaque décor qu’il nous le décrit, on le voit apparaître sous nos yeux aussi clairement que si on se trouvait vraiment en Egypte où en Madiaan. L’époque est retranscrite d’une manière si magnifique que c’en est incroyable. Et je ne cesserais jamais de m’émerveiller de la façon dont Marek Halter nous plonge dans le judaïsme sans même qu’on s’en aperçoive. C’est un autre de ses immenses talent : celui d’allié parfaitement le roman historique à la biographie, il arrive à fusionner les deux sans qu’on ne le sente nullement et au final, à travers notre roman passionnant, bouleversant, et déchirant, c’est la véritable histoire du personnage qu’on lit sous nos yeux. Histoire qui est d’ailleurs passionnante, de la toute première page à la dernière, on ne cesse d’être surpris, d’être pris au dépourvu, choquer où transportée, on espère, on pleure, on rit et on sourit, ce roman nous fait passer à travers toutes les émotions qui soit. Marek Halter écrit essentiellement sur les femmes, il semble avoir une morale qui me plaît énormément, qui pourrait presque dire que oui, « Moïse, Abraham, David, Salomon, de grands hommes qui ont marqués l’Histoire, mais leurs femmes avait le même courage et la même force, le saviez vous ? Non ? Eh bien, je vais vous le montrer » j’ai presque l’impression qu’il murmure ses mots. Il semble porter un tel respect et une telle fascination pour ces grandes femmes de l’Histoire qu’il honore avec des œuvres sublimes à leurs sujets et à leurs yeux. Ce deuxième tome sur Tsippora, personnage qui m’avait déjà quelque peu attirée, m’a totalement transportée et conquise, ce livre est une MERVEILLE, un bijou sublime, tout simplement, qui vous transportera dans l’Antiquité du temps des Pharaons, au milieu des déserts d’Orient et de la vie dure qu’on y menait à cette époque ainsi qu’à l’histoire passionnante et parfaitement relatée ici, d’une plume légère et souple, où aucun ennui n’y est envisageable, avec des personnages forts et bouleversants ! Un chef d’œuvre. Tout simplement.

Marie, Bethsabée, la reine de Saba, Sarah, Lilah, Tsippora… Tant de grandes femmes dont les histoires nous font rêver et dont l’écriture de Marek Halter donne vie à ce rêve.

Afficher en entier

"

En conclusion, ce deuxième tome est dans la digne lignée du premier, on y découvre une nouvelle femme assez mise dans l’ombre dans l’histoire originale mais qui semble avoir joué un rôle très important auprès de Moïse. C’est un de ces personnages que l’on a envie de prendre pour modèle, parce qu’elle traverse les épreuves non pas sans baisser la tête ni sans cicatrices, mais parce qu’elle semble en tirer une force incroyable. J’ai énormément apprécié cette plongée auprès de Tsippora et Moïse : c’était vivant, intense, parfois douloureux mais toujours très… pas envoûtant mais juste génial. Raison pour laquelle, à l’heure où je vous écris, j’ai déjà commencé le tome 3 de la saga, histoire de ne pas m’arrêter en si bon chemin !

Ce sera donc un 18/20 pour ce deuxième tome et je vous conseille la saga, elle vaut le détour !"

Chronique entière ici :

http://leden-des-reves.blogspot.fr/2015/07/la-bible-au-feminin-marek-halter.html

Afficher en entier
Or

Tsippora est l'épouse noire de Moïse, fille adoptive de Jethro, le sage.Dans ce roman, Marek Halter nous fait découvrir son histoire d'amour compliquée. Alors qu'elle pense ne jamais trouver le bonheur d'être aimée, ne jamais trouver le bonheur d'être aimée, ne jamais avoir une vie normale, comme ses autres soeurs, elle tombe un jour sur un bel inconnu qui la sauve d'une attaque. Ce bel inconnu n'est autre que Moïse. ...

Afficher en entier
Or

Après l'excellent premier tome de "La Bible au feminin", j'étais impatiente de lire ce second volume d'autant qu'il concernait l'épouse de Moïse, un personnage biblique qui m'est beaucoup plus familier qu'Abraham pour avoir vu pas mal de films et documentaires sur l'Exode.

Cette fois encore, j'ai adoré découvrir de nouveaux lieux et une nouvelle culture en des temps très reculés. Je n'ai eu aucun mal à imaginer le beau royaume de Madian, j'ai adoré les "histoires de soeurs" entre les filles de Jethro qui est d'ailleurs un père formidable et surtout, j'ai bien apprécié l'histoire d'amour de Moïse et Tsippora. Elle est vraiment magnifique et bien développée même si parfois je ne les ai pas compris l'un et l'autre. Enfin, surtout Tsippora. Spoiler(cliquez pour révéler)Qu'est ce que c'est que ce chantage genre je t'épouse seulement si tu vas en Egypte ?! Realise-t-elle ce que cela représente pour Moïse ? J'aimais beaucoup le personnage de Tsippora jusqu'à cet instant. À partir de ce moment, je l'ai trouvée beaucoup trop butée et même un peu imbus de sa personne...

Dans ce livre il n'est pas seulement question de religion. On parle aussi beaucoup de racisme. Tsippora a la peau noire et cela attire sur elle le courroux des autres. Le comportement de nombreux personnages envers elle m'a vraiment horripilée (genre Myriam par exemple...Je ne comprends pas que des gens que l'on a voulu rabaisser cherchent à leur tour à rabaisser d'autres personnes. Myriam n'a-t-elle donc retenu aucune leçon de ses malheurs ?)

Cet ouvrage m'a un peu décontenancée car ce n'était pas la vision de l'Exode que je connais (je crois que j'ai un peu trop regardé "Le prince d'Egypte"...^^) Déjà le retour de Moïse en Égypte n'intervient que tard dans l'ouvrage. Puis j'ai eu un peu de mal à comprendre qui était qui parmi tous les Égyptiens. Mais le plus déconcertant pour moi a été la fin avec tous ces problèmes au sein du peuple d'Israël et l'épisode du veau d'or que je ne connaissais pas vraiment. Spoiler(cliquez pour révéler)Je ne m'attendais pas à un épilogue aussi sanglant...la mort des enfants de Tsippora était pour moi aussi brutale qu'inatendue de même que son décès à elle. Je me suis retrouvée bouche bée au-dessus de mon roman... Mais c'est une bonne chose d'avoir une autre version. Je ne sais pas si Marek Halter s'approche au plus près de ce qui est dit dans la Bible. Je ne m'y connais pas assez pour dire quand il extrapole et quand il est fidèle mais j'imagine que son oeuvre est un mixte des deux.

Quoi qu'il en soit, "Tsippora" a été une lecture bien agréable et surprenante, très différente de "Sarah".

Afficher en entier
Or

Tsippora est le second roman de la série "La Bible au féminin" de Marek Halter. J'ai déjà lu le premier tome, "Sarah", qui m'avait beaucoup plu et celui-ci est aussi bien.

Tsippora, femme à la peau noire est l'épouse de Moïse, mais avant de le devenir il a dû accepter de sauver les esclaves hébreux, prisonniers en Egypte par le pharaon, comme elle le lui avait demandé.

Tout au long du roman, on découvre une femme très courageuse dont le destin est de sauver le peuple hébreux au côté de Moïse, ce peuple qui la renie de part ses origines et sa couleur de peau.

J'ai appris à mieux connaître ce passage de la bible et j'ai beaucoup aimé l'histoire d'amour entre Tsippora et Moïse. Le destin de cette femme m'a beaucoup touché.

Afficher en entier
Diamant

Un de ces jours, je vais le relire. Grâce au tome "Sarah", j'ai eu envie de lire le suivant, et l'histoire de Tsippora ne m'a vraiment pas déçu.

Afficher en entier
Argent

Comme pour le tome 1 : toujours très bien écrit, facile à lire, plein d'enseignements sans être ennuyeux ; un vrai roman passionnant sur fond d'histoire biblique. Tsippora est un "sacré personnage" !

Afficher en entier
Or

Une vraie histoire d'amour bien ancré dans la grande histoire qu'est la bible. On découvre Tsipora ou Séphora jeune fille adoptée que la couleur de la peau contraint à renoncer aux joies du mariage, jusqu’à l'arrivée de moise. Des femmes comme ça il en faudrait plus. Derrière chaque Grand homme il y toujours une femme qu'elle soit mère, épouse ou fille de. La fin tout le monde sera d'accord avec ça est trop triste et injuste les larmes on faille couler je l'avoue

Afficher en entier
Or

je n'ai pas encore lu les autres livres de cette "série" mais je le ferais je pense car c'est très bien écris.Ne m'étant jamais vraiment intéressée à la religion, ça me donne envie de combler cette lacune au niveau culture.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode