Livres
455 238
Membres
404 615

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:26:07+02:00

- Ils mourront pour la liberté.

- La liberté... Où est la liberté quand on est mort ?

Afficher en entier

La campagne devant la terrasse ne trahissait rien du malheur qui l'avait frappée. Avec une tendresse anxieuse, Léa la contemplait comme le visage d'une mère aimée, atteinte d'un mal peut-être inguérissable. Tout semblait pareil à ce qui avait toujours été. La vigne frémissait sous la brise du soir, au loin un chien aboyait, tandis que, sur la route, de jeunes enfants criaient.

Afficher en entier

Rien n'est impossible. Il faut seulement un peu de courage.

Afficher en entier

Tout un monde semblait à la fois naître et disparaître devant ses yeux, un mélange de joie et de peur se disputait la possession de cet esprit fait pour le calme d'un amour sans histoire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lelette1610 2017-08-24T20:31:42+02:00

Léa salua un général, un colonel, un académicien, un écrivain de renom, un peintre connu, une jolie femme, deux dames d'âge mur et... François Tavernier.

- Encore vous !

- Quel aimable accueil, je reconnais bien là votre charmant caractère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:27:45+02:00

- A quoi bon vous détromper, petite fille ?

J'ai des bonheurs, mais jamais un bonheur complet. Je suis habité par une souffrance aiguë, confuse et profonde, qui ne me quitte jamais. A vingt ans, je voulais écrire un livre sublime; maintenant, je me contenterai d'un bon livre. Car ce livre, Léa, je le porte en moi. Mon travail d'écrivain, c'est le seul que j'aime vraiment, et c'est le seul que je ne parviens pas à faire. Tout me distrait et m'entraîne, je m'éparpille. J'ai l'ambition d'une gloire future, mais pas d'ambition quotidienne. Tout me lasse très vite. J'aime toute le monde et personne, la pluie et le beau temps, la ville et la campagne. Je garde au fond de l'âme la nostalgie du bien, de l'honneur et des lois dont je ne me suis jamais soucié. Quoique fâché de ma mauvaise réputation, j'ai la faiblesse d'en tirer vanité. Ce qui me nuit, voyez-vous, c'est de n'être pas un vicieux absolu, d'être généreux jusqu'à l'extravagance, le plus souvent d'ailleurs, par lâcheté, de n'avoir jamais fait semblant d'être un demi-vertueux, c'est-à-dire, comme tout le monde au fond, de préférer les mauvais garçons aux hypocrites qui prétendent avoir de l'honneur alors qu'ils en ont à peine plus que moi. Je ne m'aime pas, mais je me veux du bien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:27:18+02:00

Léa, ne bougeait plus, attentive soudain à l'écho que réveillaient dans sa chair les caresses de Mathias. Elle se disait qu'elle ne devait pas, que c'était Laurent qu'elle aimait, qu'elle était folle et imprudente mais toute résistance était d'avance vaincue chez elle tant son désir d'un corps entre le sien, d'un sexe dans son ventre était fort. Elle s'entendait gémir, balbutier des mots sans suite. Vite, vite... qu'il la prenne... mais qu'attendait-il ? (...) Elle s'offrit impudique et splendide.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:26:36+02:00

Il y avait longtemps que Léa n'avait fait un rêve aussi agréable : valser lentement dans les bras d'un homme qu'elle désirait et qui manifestement la désirait aussi. Quelle délicieuse sensation de se laisser emporter ! Surtout, ne pas la réveiller, ne pas ouvrir les yeux. Elle se serra davantage contre le corps de François. Elle oubliait l'endroit ou elle était, ces gens qui l'entouraient, Allemands ou Français, la mission dont l'avait chargée Adrien, la guerre, Laurent même. Elle ne voulait plus être qu'une femme dans les bras d'un homme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:26:22+02:00

J'ai des bonheurs mais jamais un bonheur complet. Je suis habitée par une souffrance confuse et profonde, qui ne me quitte jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-09-12T14:25:51+02:00

- Avant toute chose, Léa, vous me tutoyez ou tu me vouvoies ?

- Avec toi, j'aime bien le vous !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode