Livres
515 345
Membres
528 773

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Blackbird, Tome 2 : Khôl et Njal



Description ajoutée par ElsReader 2016-05-20T13:11:35+02:00

Résumé

Dans l’absolu, l’impassibilité de Khôl Mc Buster, son sens du contrôle total, sont légendaires. Sa séduction infaillible plaît et il en profite. Rien, ni personne ne peut venir perturber le rythme bien réglé de sa vie. Son travail, ses aventures d’un soir, suffisent à le combler. Jusqu’à ce qu’il rencontre Njal, cet étranger perdu aux States qui se présente à un casting de La Blackbird, la maison de couture que dirige Khôl avec son partenaire et ami, Onyx Pietro. Le premier regard porté sur le grand Nordique qui ne parle pas un mot d’américain, le bouleverse. Perturbé par ce que Njal lui inspire, Khôl sera-t-il en mesure de passer outre ses habitudes ? Sera-t-il capable de résister à l’attraction qu’il ressent pour cet étranger ? Pourra-t-il rester égal à lui-même et se protéger de ces sensations qui l’ont profondément blessé autrefois et qu’il a volontairement bannies de sa vie ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 160 lecteurs

Extrait

Trois jours, trois interminables jours qu’il m’a quitté… Déjà soixante-douze heures sans lui… quatre mille trois cent vingt minutes que je me sens seul, accompagné d’une pesante impression d’abandon. Où chaque seconde de ces minutes, je me sens piégé dans des sables mouvants qui m’avalent avec une lenteur exaspérante. Je m’enfonce au ralenti dans mon indicible imbécilité de l’avoir laissé partir. Je me sens happé dans une bulle de folie qui me transporte au milieu de tous les souvenirs que j’ai de lui. Et cette bulle secoue, bouscule, cogne, fouette toutes mes belles certitudes d’avoir agi en conséquence de ce qui était le mieux pour moi. La dernière conversation que nous avons eue me hante avec perfidie et me détruit un peu plus à chaque rediffusion me laissant inerte, désappointé, déblayant à chaque fois, un petit peu plus, mes ultimes convictions.

— Ne part pas Njal, tu as ta place ici, en tant que modèle, je suis prêt à te faire signer un contrat à plein temps.

— Juste modèle ? Tu veux que je reste juste pour travail ?

Son regard bleu-vert est plongé dans le mien et je me retiens de l’attirer dans mes bras, et de balancer sa valise ouverte sur son lit, qu’il est en train de remplir. Je me retiens de lui arracher des mains ses vêtements qu’il empile en vrac dans cette satanée putain de valise qui ouvre sa gueule béante et avale petit à petit ses affaires, l’éloignant un peu plus de moi à chaque fois qu’un bout de tissu se dépose à l’intérieur. Sa seule vue me jette au visage la douloureuse réalité. Il va partir.

— Non, non, bébé, pas juste ça…

— Alors quoi ?

Quoi ? Quoi ? Je ne sais pas ! Lui ! Nous !

— J’ai besoin de toi…

C’est la vérité, j’ai besoin de lui. Besoin de savoir qu’il est dans mon entourage, besoin de sentir sa présence dans les parages, besoin de l’entendre, besoin de le regarder, besoin de le respirer, besoin de le toucher, besoin de le posséder, encore une fois, une autre , puis encore une autre. Je ne peux me résoudre à le perdre.

— Pour le sexe Khôl, juste pour le sexe, parce que ça… fonctionne ensemble ?

— Non, pas seulement.

— Quelle différence aujourd’hui il y a depuis que ...on a parlé ?

J’aime sa façon malhabile de s’exprimer et d’utiliser notre langue, je craque complètement lorsqu’il renouvelle ce petit tic en se mordant la lèvre inférieure comme à cet instant.

— Je…

J’hésite, ma raison se tient bien droite et agite les étendards de la prudence et de la peur !

— Diffère ton départ, laisse-nous un peu plus de temps.

— Di… quoi ?

— Attends encore quelques jours Njal.

— J’ai choses qui appellent en Norvège, urgent.

Il secoue la tête en grimaçant et je me sens comme un assoiffé au milieu du désert aride qui court après une oasis qui n’est qu’un mirage. Je dois lui dire, je dois lui dire. Ma gorge se serre alors qu’il referme sa valise, le bruit de la fermeture éclair résonne en moi comme un déchirement bruyant qui arrache au passage les drapeaux que ma raison agite vaillamment.

— Je t’aime idiot !

Voilà c’est dit. Les mots sont sortis, vainqueurs et douloureux tout à la fois. J’ai le cœur qui bondit dans ma poitrine avec une telle violence que j’en ai mal. J’ai le souffle coupé, ma cage thoracique est enserrée dans un carcan de peur qui m’étouffe. Le petit sourire malheureux qu’il m’adresse me vrille le cœur, le corps, l’âme et ses mots m’achèvent.

— Je t’aime Khôl.

— Alors, reste !

— Tu es prêt à tout laisser pour moi ? Les femmes ? Les autres hommes ? Tu es prêt à vivre avec moi, juste moi ?

Sa question me stupéfie et me laisse un moment muet. Vivre avec lui ? En couple ? Avoir une relation sérieuse ? À deux ? Une maison avec jardin ? Ma frayeur jaillit du plus profond de mon être, avec une énergie tentaculaire qui me broie le cœur.

— Peut-être… je ne sais pas… non…

Il ébauche à nouveau un sourire, presque compatissant, comme s’il avait pitié de moi et je refuse qu’il ait pitié de moi. Sa réaction me blesse effroyablement.

— Alors je peux rien faire pour toi.

Et il est parti, refusant que je l’accompagne à l’aéroport, promettant de m’envoyer un message à son arrivée, me serrant la main pour me saluer. Geste que j’ai reçu comme une insulte, en plein visage, comme si rien n’avait existé entre nous, comme si je n’avais été qu’un moment dans sa vie, juste une expérience, un plan cul. Je suis blessé dans mon égo, je viens de lui dire des mots que je n’avais plus jamais prononcés, que j’avais oubliés. Il ne peut pas savoir à quel point cela a été difficile de les laisser sortir de mon cœur. Il ne peut pas deviner que je viens de me mettre à nu. Je ne supporte pas de le perdre et pourtant, je ne peux l’obliger à rester, pour la seule raison que je suis dans l’incapacité de lui offrir ce qu’il attend même s’il a bouleversé ma vie si bien rangée.

Depuis, mes facultés mentales oscillent entre le choix que j’ai fait et celui que j’aurais pu faire. Je me débats avec des questions qui me lacèrent, me trucident, me surinent et me laissent abruti, amorphe. Je suis comme enfermé dans une pièce ronde où je tourne, tourne jusqu’à ce que, déséquilibré, je sombre en son centre, étourdi de douleur… seul, sans lui. Chaque seconde qui passe, apporte son lot de souffrances. J’ai l’impression d’être vidé de toute substance, de toute vie, de toute envie. Je suis tombé et je ne peux me relever, je n’ai plus la force de lutter contre cette douleur qui teste ma résistance et me maintient au sol me faisant mordre la poussière qui s’insinue dans mes poumons m'étouffant lentement. Mon cœur tente de se débattre, de se défaire de toutes les sensations bringuebalées par les souvenirs qui le font sursauter, s’arrêter, courir, monter, descendre. Il agonise d’amour. Peut-on mourir d’amour ? Je me flétris et me dessèche comme une fleur que l’on oublie d’arroser. Je suis un jardin qui dépérit parce que le jardinier n’est plus là pour s’en occuper. La détresse que je ressens est tellement immense que je ne sais plus quoi faire pour que cela s’arrête. J’aimerais ne plus rien éprouver, parce que ça n’a jamais fait aussi mal, parce que cette souffrance là est bien au-delà que tout ce que j’aurais pu penser. D’ailleurs, je n’imaginais rien, avant qu’il ne soit réellement parti, avant d’être mis face à la réalité. Je l’ai perdu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

C’est encore une fois une romance typique sans grande surprise. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé, mais bon, je n’ai pas grand chose à dire. Ce sont encore une fois les clichés des romances MM :

Le personnage qui ne veut pas s’engager ✔

Le personnage qui est hétéro et qui devient gay ✔

Le sportif beau gosse ✔

Le PDG riche ✔

La rupture avant la réconciliation ✔

La famille homophobe qui ne comprend pas ✔

Le livre se lit très bien, je ne peux pas dire le contraire, mais bon, c’est du déjà vu et je voudrais avoir un peu plus que les mêmes choses que dans les autres romans. Surtout que ça ne rentre pas du tout en profondeur.

C’est une lecture que je conseille si vous voulez quelque chose de léger sans prise de tête, mais c’est tout.

Mon Blog : https://jenesuispasunelitteraire.wordpress.com

Afficher en entier
Or

Une histoire sympa, à lire avant "hot mustang"

Afficher en entier
Argent

Un tome expurgé des fautes du premier ! Voilà déjà un bon point. Plus court, aussi.

Ici, point d'intrigue secondaire. L'histoire se déroule en parallèle du premier, dans lequel Onyx faisait déjà allusion à un "Viking" sur lequel Khôl avait flashé. Ce Viking a un nom, grâce à ce deuxième volume, donc : Njal. Conséquence, tandis qu'Onyx se débat avec Khalycé, Khôl en fait autant avec Njal et c'est une bonne idée. De temps en temps, Khôl fait allusion au moral d'Onyx, comme autant de clins d’œil au premier tome.

Sinon, pour ce qui est du propos, on retrouve les mêmes défauts que dans le premier : beaucoup d'introspection, peu d'action. Le premier baiser entre Khôl et Njal est hyper torride et j'espérais beaucoup de la suite. Mais ça a fait pchit, dommage. Là encore, on a un hétéro qui s'éprend d'un homme pour la première fois. Là encore, c'est trop rapide. Le capt. Resky avait comme excuse son infiltration : il devait séduire Onyx Pietro et donc, il s'était préparé à coucher. Une fois au pied du mur, plus le temps de reculer. Njal est un civil et c'est trop facilement qu'il cède à ses désirs.

En revanche, outre la maturité des personnages (Khôl est plus âgé encore qu'Onyx), j'ai apprécié que Njal vienne du sport de haut niveau. Et pas n'importe lequel : le hockey sur glace. Un "sport d"hommes", avec des hommes, des "vrais". J'ignore si, en Norvège, l'homosexualité dans le sport est taboue. Les Scandinaves ont la réputation d'avoir les idées plus libérales, d'être plus à l'aise que nous sur la sexualité. Et c'est très bien que N.M. Mass ait pensé à faire de son personnage un hockeyeur. Ce n'est pas la première fois qu'on voit des héros de romans gays évoluant dans le monde du sport pro. Je pense notamment à Michael Kage Santori, combattant de MMA.

Flics, sportifs de très haut niveau... Et c'est très bien, ça casse les stéréotypes. Peut-être aussi que ça peut aider à faire bouger les lignes. Je vais enchaîner avec le dernier tome, "Les prémices de la Blackbird" et voir un peu comment cet enfoiré d'Yliès était.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par K-lofty 2019-07-06T20:22:18+02:00
Lu aussi

Le livre est bon. Mais rien n'est poussé à fond, que ce soit l'histoire Spoiler(cliquez pour révéler)et notamment le handicap de Njal, le caractère des personnages,... Il n'y a pas de moment prenant où l'on ne peut plus refermer le livre. Toutefois plaisant...

Afficher en entier
Argent

Un bon tome ! mais moins bon que le 1 moins complet je dirai ces dommage la fin et un peu brut la qualité n'a rien avoir avec le premier mes l’écriture et le scénario et quant même génial ainsi que le couple qui mérité mieux niveau tome quant même mes malgré tous c'était très bien et j’attends une suite avec impatience avec Jonis, Dennis, Dante et Alarick et des aperçu des couples Onyx, Khal et Khôl, Njal. Mince ! tous ces couples sont vraiment sexy et bien assemblé avec une personnalité bien marqué me tard la suite !!!

Sérieusement je commence à être fan de cette auteure je vais lire ce qu'elle fait d'autre toute suite !!

Afficher en entier
Or

Le lire tout de suite après le 1er tome, c'était une bonne idée car l'ambiance de la Blackbird était toujours ancrée. On reste sur ce nuage de sentiments à fleur de peau. Ce tome est plus court, moins intense aussi mais tout aussi addictif !! Il est évident que l'auteur sait raconter les histoires d'amour et on en redemande !

Afficher en entier
Or

Moins bien que le tome 2 mais j’ai beaucoup aimé quand même. Njal est adorable

Afficher en entier
Or

J'ai adoré. A un titre moins important que le premier tome mais quand même !

Les personnages sont super attachants, la relation entre Njal et Khôl est magnifique, et le fait que cela se passe en même temps que l'histoire d'Onyx et Khalycé m'a fait chavirer.

Afficher en entier
Bronze

Une belle romance, avec des personnage attachant, mais une fin qui nous laisse sur notre faim, trop abrupt.

Afficher en entier
Diamant

J'ai bien aimé ce second tome. Il y a moins d'action mais j'ai vraiment adoré les personnages. J'ai bien aimé aussi le fait de revoir Onyx et Khalycé!

Afficher en entier

Date de sortie

La Blackbird, Tome 2 : Khôl et Njal

  • France : 2016-05-20 (Français)

Activité récente

LiLi-12 l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-02T02:31:00+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 160
Commentaires 24
Extraits 5
Evaluations 54
Note globale 7.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode