Livres
477 314
Membres
457 699

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sons of Midnight, Tome 1 : La caresse du vampire



Description ajoutée par severine57 2011-09-13T22:12:36+02:00

Résumé

Dans les quartiers mal famés de Seattle, des corps sont retrouvés, vidés de leur sang. Une vague de crimes qui sème la panique dans toute la ville : hommes ou bêtes, qui sont les créatures capables d’une telle cruauté ? Persuadée de tenir là le scoop de sa vie, Kristin décide de mener seule l’enquête. Mais un soir, alors qu’elle vient de réussir à pénétrer dans une boîte de nuit à la réputation sulfureuse, elle est accueillie par Dmitri, le propriétaire des lieux. Immense, vêtu de noir, il la toise, le visage sévère, le regard sombre. Et tandis que Kristin, terrifiée, tente de rebrousser chemin, il laisse apparaître entre ses lèvres charnues les pointes de deux canines menaçantes…

Afficher en entier

Classement en biblio - 153 lecteurs

Extrait

— Je vous en prie, faites qu’elle ne soit pas morte…

Elle devait se trouver à l’extérieur du véhicule lorsque celui-ci avait explosé et elle avait certainement été soufflée par l’explosion. Elle avait alors dû heurter violemment le mur qui se trouvait juste derrière elle.

La force du choc avait probablement suffi à briser sa colonne vertébrale en plusieurs endroits. Du sang coulait de ses oreilles, indiquant une probable hémorragie interne. Tremblant de tout son être, il s’agenouilla à son côté et posa précautionneusement ses doigts sur la peau satinée de sa gorge.

— Merci, mon Dieu, murmura-t-il, éperdu de reconnaissance. Je vous revaudrai ça…

Il se jura aussi qu’il tuerait Vane de ses propres mains même si ce devait être la dernière chose qu’il accomplirait sur cette terre.

Kristin était vivante. Mais il était évident qu’elle se trouvait dans un état critique et il ne pouvait être certain que la médecine humaine parviendrait à la sauver. Or les sirènes se rapprochaient dangereusement. Il ne lui restait donc que quelques instants : déplacer Kristin au risque d’aggraver son état ou la laisser ici et prendre le risque de la voir mourir à l’hôpital…

Finalement, il la souleva avec d’infinies précautions, prenant garde à maintenir sa nuque et sa colonne. Et lorsqu’il baissa les yeux sur son beau visage, il constata avec stupeur que cette vision était en tout point semblable à celle qui l’avait tiré de son sommeil ce matin-là.

Réprimant un frisson d’angoisse, il se téléporta à la clinique du clan, quelques instants seulement avant l’arrivée des secours. Il contacta mentalement Zarah qui le rejoignit aussitôt aux urgences.

Que s’est-il passé ?

Un attentat à la bombe. Le souffle l’a projetée contre un mur.

Tout en l’interrogeant par la pensée, Zarah avait commencé à ausculter sa patiente.

— Le pouls est faible et filant… Il va falloir commencer par la stabiliser… Oui, Dmitri, ajouta-t-elle pour répondre à sa question muette, elle souffre probablement d’une hémorragie interne.

L’équipe de Zarah les avait déjà rejoints et ils prirent Kristin des bras de Dmitri pour l’allonger sur un brancard.

— Attendez-nous ici, lui demanda alors Zarah.

— Je ne veux pas la laisser…, protesta-t-il d’une voix qui trahissait l’intensité de son inquiétude.

— Vous nous gêneriez, répliqua Zarah d’un ton sans appel. Et c’est Kristin qui en ferait les frais. Restez ici. Je vous promets que je vous contacterai dès que j’aurai du nouveau.

Dmitri comprit qu’il serait vain d’insister. Anéanti, il regarda l’équipe s’éloigner en direction de la salle d’opération, emportant Kristin loin de lui. C’est alors qu’il comprit vraiment à quel point il tenait à elle.

L’idée qu’elle puisse ne pas survivre à cette intervention le terrifiait. Et il avait beaucoup de mal à imaginer ce que pourrait être sa vie sans elle.

Cela paraissait presque ridicule. Après tout, il vivait depuis plus de six siècles et il la connaissait depuis une semaine à peine. Elle n’aurait pu être qu’un simple figurant dans l’histoire de son existence, un visage parmi tant d’autres…

Mais il n’en était rien, bien sûr. Insidieusement, sans qu’il s’en rende compte, Kristin avait su le toucher en plein cœur. Et le plus curieux, c’est qu’elle-même n’en avait peut-être même pas conscience…

Dmitri ? fit la voix de Zarah dans son esprit. Pour le moment, nous sommes parvenus à la stabiliser. Mais elle a plusieurs os brisés et une importante hémorragie interne. J’ai bien peur que sans une transfusion de sang vampirique, elle n’ait guère de chance de s’en sortir… Connaissez-vous son groupe sanguin ?

O positif

Fort heureusement, Dmitri n’avait pas besoin d’utiliser la parole pour s’entretenir avec Zarah. Car il avait la gorge tellement serrée par l’émotion, en cet instant, qu’il aurait eu beaucoup de mal à articuler le moindre mot.

L’idée que Kristin reçoive une transfusion à base de sang vampirique ne lui plaisait guère. Mais il savait aussi que, tant que la quantité était limitée, les risques de transformation étaient quasiment nuls. De plus, c’était le seul moyen de sauver la vie de la jeune femme. N’était-ce pas pour cela qu’il l’avait amenée ici au lieu de la conduire à l’hôpital ?

Il ne lui restait donc plus qu’à attendre et à faire confiance à Zarah…

Comprenant qu’il ne pouvait rien faire de plus pour Kristin, Dmitri se téléporta dans son bureau. Là, il se connecta sur le serveur réservé aux forces de sécurité et entra toutes les informations dont il disposait au sujet de Vane. Ainsi, si l’un des membres du clan apercevait ce dernier, il en serait immédiatement informé.

Dmitri appela alors mentalement Achille, qui se matérialisa quelques instants plus tard devant lui.

— Que puis-je pour toi ? s’enquit son ancien mentor.

— Je suis désormais convaincu que Vane est à la tête des renégats, expliqua Dmitri. Il vient de faire exploser ma voiture pour tenter de se débarrasser de Kristin. Et si elle meurt maintenant, les humains auront l’impression que nous l’avons assassinée parce qu’elle a révélé notre existence.

— Et, bien sûr, il ne s’agit en rien d’une affaire personnelle…

Dmitri lui décocha un regard noir.

— Me voilà rassuré, déclara Achille. J’ai cru un instant que tu me demandais d’affecter un détachement de gardes du clan à la protection de ta petite amie…

— Ce n’est pas ma petite amie.

— Mais elle ne va pas tarder à le devenir, insista Achille sans se démonter.

— Encore faudrait-il pour cela qu’elle survive, murmura Dmitri.

— Est-ce qu’elle sait ce que tu éprouves pour elle ?

— Non. Et, pour l’instant, je ne peux vraiment pas me permettre de le lui dire.

— Ce serait pourtant le moment idéal, objecta Achille.

— Roman m’a clairement fait comprendre que si je manquais à mes devoirs, il n’hésiterait pas un seul instant à nous faire exécuter tous les deux.

Achille hocha la tête et lui décocha un regard qui disait mieux que des mots la complicité qui existait entre eux. Ils étaient aussi proches que des frères, et Dmitri savait que son ami n’hésiterait pas à prendre sa défense devant le concile même si tous se retournaient contre lui.

— Je n’ai qu’un conseil à te donner : ne commets pas d’erreurs.

— Voilà qui est utile, répliqua Dmitri d’un ton ironique. Merci beaucoup.

— De rien. Mais dis-moi, comment as-tu découvert que Vane était à la tête des renégats ?

— C’est lui qui a fait passer à Kristin un mot lui donnant rendez-vous dans le quartier des docks, à l’endroit où Balor s’était fait tuer et où nous nous sommes fait attaquer. C’est encore lui qui l’a appelée pour se vanter d’avoir tagué sa voiture et la menacer de mort au cas où elle révèlerait l’existence des vampires. De plus, il a toujours eu une dent contre moi. Depuis que je sais qu’il se trouve dans la région, je m’attends à ce qu’il s’attaque à notre clan. Jusqu’à présent, il s’est contenté d’observer, mais il semble qu’il ait décidé de passer à l’offensive en se servant de Kristin.

— Si je me souviens bien, ce n’est pas la première fois que vous vous disputez à cause d’une femme…

— Exact, soupira Dmitri. Nous avons tous les deux été transformés par Larissa. Il était noble, j’étais prêtre. Il tuait sans état d’âme, alors que ma conscience me taraudait à longueur de temps. Et Larissa se plaisait à alimenter notre rivalité.

Dmitri fut interrompu par la sonnerie de son portable qui lui signalait qu’il venait de recevoir un SMS. Il le consulta et apprit avec soulagement que Kristin venait de reprendre conscience.

— J’aimerais que tu trouves Vane, déclara-t-il en se tournant de nouveau vers Achille. Et j’aimerais que tu le files nuit et jour. Tu es le seul qui puisse y parvenir sans se faire remarquer.

— Dois-je considérer qu’il s’agit d’un ordre de mon trejan ? demanda Achille en le regardant droit dans les yeux.

Tous deux savaient qu’en engageant ainsi sa responsabilité, Dmitri s’exposait aux critiques du concile qui pourrait parfaitement considérer qu’il avait dilapidé leurs ressources en un moment de crise, simplement pour assouvir une vengeance personnelle.

Or, une telle faute pouvait être considérée comme une trahison…

— C’est un ordre, acquiesça Dmitri d’un air sombre. Une priorité absolue.

***

Lorsque Kristin ouvrit les yeux, elle fut momentanément aveuglée par le plafonnier qui brillait au-dessus d’elle. Elle leva la main pour se protéger les yeux et constata que son bras était relié à une perfusion intraveineuse. Le tuyau qui pénétrait dans le cathéter charriait un liquide rouge foncé, presque noir.

— Bon retour parmi nous, fit une voix qu’elle mit quelques instants à reconnaître comme étant celle de Zarah Al Kashir.

Elle tourna légèrement la tête et aperçut la jeune vampire qui se trouvait au bord du lit sur lequel elle était allongée. Son sourire l’aida à dominer l’angoisse qui commençait à l’envahir.

— Qu’est-ce qui m’est arrivé ? demanda-t-elle.

— Attendez, je vais baisser un peu l’intensité de la lumière…

Ce réglage permit à Kristin de distinguer le reste de la pièce dans laquelle elle se trouvait. C’était l’une des chambres de la clinique qu’elle avait visitée en compagnie de Dmitri.

Zarah lui tendit un verre muni d’une paille, et Kristin s’aperçut que sa bouche et sa gorge étaient desséchées. Elle avala plusieurs gorgées d’eau tiède.

— Ça va mieux ? lui demanda Zarah.

— Oui, merci.

Zarah reposa le verre sur la table de nuit. Kristin remarqua alors un bruit étrange semblable à celui qu’aurait fait un morceau de tissu effleurant un micro. Elle observa attentivement les alentours et comprit brusquement que ce son était produit par le frottement de la blouse de Zarah contre le lit d’hôpital.

— Qu’est-ce qui m’est arrivé ? demanda-t-elle de nouveau.

— Vous avez eu un accident, expliqua Zarah. Vous étiez grièvement blessée lorsque notre trejan vous a conduite jusqu’ici.

Kristin ferma les yeux, s’efforçant de reconstituer le fil de ses souvenirs. Elle se rappela alors la visite de son père puis sa décision de rejoindre Dmitri. Elle se souvenait d’avoir pressé la télécommande de la voiture… Puis plus rien…

— Il y a eu une explosion, lui indiqua Zarah.

— Et vous dites que je suis grièvement blessée ? s’étonna Kristin qui se sentait plus sonnée que souffrante.

— Vous avez eu la colonne brisée en deux endroits, le bassin fracturé, quatre côtes cassées, un poumon perforé et de très nombreuses brûlures…

Kristin baissa les yeux et constata qu’elle ne portait pas le moindre plâtre.

— Vous m’avez injecté du sang de vampire, n’est-ce pas ? demanda-t-elle d’une voix blanche.

— Oui, reconnut Zarah. Si nous ne l’avions pas fait, vous seriez morte, à l’heure actuelle. Vous semblez avoir très bien réagi au traitement et la plupart de vos blessures sont déjà guéries. Je vous déconseille juste de courir un marathon ou d’escalader l’Everest dans les jours qui viennent…

— C’est incroyable, murmura Kristin, sidérée.

Les effets de cette substance étaient bien plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Rebecca ne voudrait sans doute jamais croire ce qui lui était arrivé…

Kristin entendit alors un bruit de pas qui se rapprochait de la porte de la chambre. Quelques instants plus tard, celle-ci s’ouvrit, laissant entrer une odeur qu’elle aurait reconnue entre toutes : c’était celle de Dmitri, mais jamais encore elle ne lui avait semblé si riche et si capiteuse.

Ses sens devaient être aiguisés par le sang de vampire qu’on lui avait administré et elle comprit mieux ce que Beth avait voulu dire en indiquant qu’elle s’était prise pour une héroïne de roman.

- Ciao bella, lui dit-il en souriant.

Sa voix lui parut plus grave et plus envoûtante que jamais et elle sentit sa gorge et son ventre se nouer sous l’effet du désir qu’il lui inspirait.

— Comment te sens-tu ?

Un sourire radieux se dessina sur ses lèvres.

— Beaucoup mieux, semble-t-il. Mais je n’ai aucun souvenir de ce qui s’est passé… En tout cas, je suis heureuse que tu sois là.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

C’est un livre que j’ai lu en une journée, disons je l’ai commencé à 10h du matin et fini à 15h, donc en 5h, c’était assez plaisant comme histoire, bien que ça soit un Harlequin « Nocturne » le héros un vampire de 600 balai et l’héroïne une jeune femme dont le métier est journaliste la ramènera dans un club au nom de Sangria ,un club assez selecte dont le propriétaire n’est d’autre le héros, comme on le sait tous les journalistes sont curieux et bien Kristin notre très chère héroïne va mener son enquête sur une histoire de meurtre pour pouvoir être crédible parmi une bande de macho dans son travail.

Après tout c’est une jeune femme belle et blonde ce qui fait assez cliché donc elle ne se fait pas prendre au sérieux, notre héros un dénommé Dmitri (et oui encore un je crois que les prénoms comme Raphaël et Dmitri sont assez tendance en ce moment) lui donnera le scoop de l’année, mais tout cela ne fait qu’en générer d’autre souci, la ville de Seattle couvre des meurtres non élucidé dont les journalistes ont nommé le tueur « le Vampire ».

Bref de plaisanterie, Dmitri fera ce que ses supérieurs lui ont demandé et dira toute la vérité à Kristin qui était bien septique au début et petit à petit à laisser sa fibre journaliste prendre le dessus a pondu l’article du siècle, mais tout cela n’a fait que levé une révolte.

Dans tout cela Kristin se sent attiré par Dmitri et la jeune femme n’est pas indifférent au vampire, bien que l’un comme l’autre ont essayé de canalisé cette attirance, mais ils ont fini par succombé, ça se fait dans l’art et la manière qu’on ne voit même pas la chose arrivé.

Le méchant de l’histoire un dénommé Vane ne perd pas espoir de prendre le contrôle de la ville s’en prendra à Kristin à de nombreuse reprise et la dernière sera la fatale, mais Dmitri qui n’accepte pas l’idée de la perdre fera d’elle l’une des leurs, bien que tout cela sans le consentement de la jeune femme, il se sentira coupable, mais on sait tous de la suite, la fin est aussi prenant que le début, mais je me demande bien s’il y a une suite à l’histoire parce qu’elle m’a bien plu.

Afficher en entier
Or

C'est un bon nocturne, étonnant qu'il n'y ai pas de suite vu qu'à la fin ils s'engagent dans une guerre c'est étonnant simplement. Rien à dire sinon lisez-le.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Se laisse lire, mais on va pas se mentir, il est sans intérêt. J'ai l'impression d'avoir lu cette intrigue mille fois déjà; L’héroïne ne m'a pas particulièrement marquée et son vampire non plus d'ailleurs...

Afficher en entier
Bronze

Un livre qui permet de s'évader dans le fantastique et de faire un break dans la journée

Afficher en entier
Bronze

C'est un livre qui n'est pas mauvais, les personnages sont intéressants, bien que pas assez exploité je trouve ... l'histoire est plutôt bien écrite et agréable à suivre, j'ai malgré tout trouvé le livre un peu court et il m'a manqué certaines choses dans ma lecture .... néanmoins ce livre m'a fait passer un bon moment.

Afficher en entier
Argent

Une histoire très sympathique que j'ai tout de suite appréciée.

En effet, cette histoire de journalisme mêlée aux vampires est intéressante et bien construite. Sans compter que les personnages sont vraiment attachants.

Kristin m'a plu immédiatement. Indépendante, audacieuse et dotée d'une volonté farouche, elle a tout pour plaire. Elle prend son travail de reporter très au sérieux et est prête à braver le danger pour faire sensation au journal. Mais, après la découverte de l'existence des vampires, elle va voir ses convictions chamboulées... et sa vie va en être bouleversée.

Dmitri, quant à lui, tombe sous le charme de Kristin à la seconde où il l'aperçoit. Bien qu'attiré par cette dernière, il fait passer son clan avant tout et il va faire de son mieux pour accomplir la mission dont il a été chargé. Mais il va bientôt voir changer ses priorités...

Afficher en entier
Bronze

c'est celui là le premier ou l'amant des ténèbres .je suis un peut paumer .vue que j'ai lu l'amant des ténèbres juste avant .

Afficher en entier
Lu aussi

Euh... c'était plutôt ennervant comme lecture! J'ai jamais vraiment compris ce que le Concile voulait, en fait ils m'ont l'air d'une bande de joyeux lurons assis autour d'une table ronde à siroter du jus de raisin toute la journée... la nuit plutot d'ailleurs!

Kristin est certainement la seule qui incarnait bien son personnage, journaliste un jour, journaliste toujours.

Pour Dmitri, pff il ne m'a pas fait rêver. J'ai cru comprendre que c'était une série, voyons si la suite vaut le détour ou pas!

Afficher en entier
Lu aussi

pas mal j'ai passé un bon moment,normalement au vue de la fin il devrait y avoir une suite ???

booknode tenais nous au courrant

Afficher en entier
Argent

Voila un livre qui ce laisse lire!

Je l ai lu en une journée!

Bon il est ce qu'il est! J ai beaucoup aimé les personnages! C'edt d'ailleurs ce qui m'a le plus plus dans ce livre!

Il manquait néanmoins quelque chose! L'histoire n'est pas assez travaillée! Pas assez approfondie! Il manque tout simplement quelque chose! Voila pourquoi je le place dans ma liste d'argent!

Bon après tout c'est un nocturne! Mais bon cela n'empêche pas ce constat! J'ai lu des nocturne bien moins intéressant mais dans la mesure où les personnages et l'intrigue du livre m'on beaucoup plus ce "vide" est d'autant plus ... énervant, ... hum je ne trouve pas les mots!

Bref je vous le conseil comme lecture si vous voulez lire quelque chose d'assez léger mais relevé par jn peu d'action!

Afficher en entier
Bronze

Une lecture agréable, et bon moment passé. Les personnages sont attachants, je regrette qu'ils ne soient pas plus approfondis.

Le dénouement est rapide il manque d'une mise en perspective. Je ne crois pas qu'il y ait de suite, du coup ça aurait pu mériter un épilogue(certes court, mais tt de même).

Je le conseille cependant, la relation entre les personnages est bien rendue, notamment la progression des sentiments, malgré le léger penchant de Dmitri.

Afficher en entier
Bronze

Une histoire plaisante, mais je savais un peu la fin car j'ai commencer par le deux enfin je suppose que c'est le deux.

Afficher en entier

Dates de sortie

Sons of Midnight, Tome 1 : La caresse du vampire

  • France : 2011-10-01 (Français)
  • Canada : 2011-11-05 (Français)

Activité récente

lilique l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-17T12:10:12+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 153
Commentaires 30
Extraits 2
Evaluations 38
Note globale 7.68 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode