Livres
565 133
Membres
618 055

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La cave aux poupées



Description ajoutée par annick69 2020-03-19T11:06:56+01:00

Résumé

Manon n'est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge. En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé. Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale... Mais, par-dessus tout, une fille normale n'aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Afficher en entier

Classement en biblio - 47 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2020-03-19T13:52:49+01:00

Cette nuit j'ai fait un rêve. J'ai rêvé que toutes les portes et les grilles de la maison étaient ouverts, que tu en avais les clefs et que nous partions toutes les deux. On allait au bord de la mer, là où il y a du vent, comme en Bretagne, chez ma grand-mère. Tu n'as jamais senti l'iode, hein ? Ça ne ressemble à rien de ce que tu connais, ça te requinque en moins de deux et tu es pleine d'énergie pour le reste de la journée. Tu aimerais ça, je crois. On irait ramasser des coquillages à la marée basse, un seau plein et on rentrerait les cuire dans la maison de ma grand-mère. Ensuite on irait au jardin ramasser les légumes et on ferait une jardinière. J'ai jamais aimé manger les légumes mais je donnerais tout pour pouvoir manger à nouveau ceux de ma grand-mère. Elle doit avoir 76 ans maintenant. Elle te plairait, je crois. Pourquoi tu me regardes comme ça ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2021-09-15T21:56:56+02:00
Lu aussi

Je remercie très chaleureusement les organisatrices de ce merveilleux Prix des Auteurs Inconnus ainsi que les membres plus téméraires que moi de ce jury puisqu'ils m'ont ainsi permis de faire une découverte… Eprouvante certes mais absolument exceptionnelle à n'en point douter !

A travers une intrigue particulièrement sordide mais indéniablement bien construite, l'autrice nous propose un huis clos d'une noirceur extrême, tout à la fois captivant et malaisant, si immersif qu'il en devient oppressant sans qu'on ne puisse/veuille en réchapper pour autant…

Mais la prouesse vient sans aucun doute de la profonde empathie que parvient à susciter l'autrice envers notre héroïne… Une héroïne dont je tairai volontairement le nom, estimant que c'est à elle de vous le révéler entre les murs de cette cave, si le coeur lui en dit… Une héroïne tantôt bourreau mais surtout victime, prisonnière sans chaînes d'un monstre d'autant plus cruel qu'il est dangereusement humain puisque, dans ses veines, coule le même sang que le sien. Et tandis qu'on apprend à la connaître, qu'on découvre les épreuves qu'elle a traversées, les souffrances qu'elle a endurées, la terrible emprise dont elle fait l'objet, c'est même une bouffée de pitié qui nous dispute à l'effroi qu'on ne cesse d'éprouver depuis la première ligne jusqu'à la dernière page tournée.

D'une plume étonnamment fluide malgré un style vraiment particulier mais judicieusement travaillé, l'autrice signe ainsi un thriller douloureusement saisissant et tout à fait singulier, qu'on n'est pas décidément pas prêt d'oublier…

(Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/07/chroniques-2021-la-cave-aux-poupees-de-magali-collet.html)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MinRinBushi 2021-07-28T12:29:18+02:00
Bronze

Manon est différente des autres jeunes filles de son âge, et elle le sait. Parce qu'une fille normale n'aide pas son père à garder des adolescentes prisonnières en s'occupant d'elles. Une jeune fille normale ne passe pas son temps à compter les secondes qui la séparent de la prochaine racler et encore moins à compter le nombre de coups qu'elle reçoit. Manon ne vit pas une vraie vie comme elle la voit à la télé.

J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2020 puisque je fais partie du jury.

La cave aux poupées est un thriller pas comme les autres. En général, on a plus l'habitude de suivre les pensées et actes soit de la police soit du tueur/kidnappeur. Ici ça n'a rien à voir. On vit à travers Manon, ses yeux, ses pensées et ses actes. Manon c'est la fille de celui qui veut les filles à la cave. Elle obéit à son père et l'aide en s'occupant des adolescentes. Manon subit aussi le Père comme elle l'appelle sans jamais vraiment se rendre compte qu'elle est aussi une victime. Victime qui en vivant dans ces conditions n'est pas en mesure de réfléchir rationnellement et ne voit pas les choses comme une personne de la vraie vie. Et quand elle apprend le prénom de l'adolescente qui est retenue à la cave, tout change, rien ne sera plus comme avant pour Manon.

Le récit est fort et déroutant et écrit d'une plume fluide qui se laisse lire sans problème bien que le langage utilisé soit parfois rustre.

De petites coquilles sont encore présentes mais ne gênent pas la lecture.

Attention aux âmes sensibles parce que des détails peuvent heurter.

Je regrette que l'histoire se finisse brusquement sans savoir ce qu'il advient réellement de tous les personnages. Il faut laisser place à notre imagination!

J'ai apprécié ce thriller original qui nous fait vivre dans une maison des horreurs à travers les yeux d'une victime malgré elle devenue tortionnaire aux yeux des autres.

Vous pouvez retrouver le Prix des Auteurs Inconnus et toutes les nouvelles liés au prix ici:

Site du PAI : https://www.prixdesauteursinconnus.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Compte Twitter : https://twitter.com/prixdesai

Compte Instagram : https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

#Prixdesauteursinconnus2020

#PAI

#PAI2020

Lien: https://lamedesmots.weebly.com/thriller---suspense/la-cave-aux-poupees-magali-collet

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Entersandwoman 2021-03-26T19:10:22+01:00
Argent

Petit huis-clos terrifiant, violent,anxiogène. On fait la connaissance de Manon, jeune fille de 22ans, qui exécute les ordres et qui subit la violence de son père. Lui c'est la lie de l'humanité et il a vice abject. Elle a dû se construire auprès de ça, elle a donc une vision de la vie erronée. Elle obéit et aide son père à assouvir sa perversion mais un jour un petit grain de sable va faire dérailler toute cette histoire sordide.

J'ai eu l'empathie pour Manon mais aussi du dégoût, de la colère car parfois elle peut être monstrueuse.

J'ai aimé ce premier roman.

Âme sensible s'abstenir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2021-03-21T20:37:19+01:00
Argent

Un roman vraiment...très très noir.

Dès les premières pages, on est dans le bain. Âmes sensibles s'abstenir, parce que pour le coup, c'est très glauque, il y a ce côté poisseux et oppressant qui met vraiment mal à l'aise.

En même temps, l'histoire nous emmène au plus profond de la noirceur humaine. Avec un homme pédophile, ou plutôt un monstre, qui séquestre et viole des filles. Et dont la gamine a baigné dans ce cadre ultra malsain toute sa vie et est un peu dérangée elle aussi.

C'est vraiment...particulier. Le style d'écriture, très oral, retranscrit bien le malaise et l'ambiance générale.

Et je ressors de cette lecture sans trop savoir si j'ai aimé ou pas.

Parce que d'un côté, si j'aime les histoires sombres, je me dis que là c'est beaucoup trop. Pas de grosse surprises. Si ce n'est que le récit devient de plus en plus glauque tout le long.

Et pourtant, y'avait un truc qui me forçait à continuer ma lecture, sans pouvoir reposer le bouquin. C'est à la fois abominable et bizarrement addictif.

Pourtant objectivement, il manquait beaucoup de choses pour faire un vraiment bon livre. Pour moi, tout est dans la surenchère, trop d'horreur, mais de façon gratuite. Aucune nuance dans les personnages. Et autant, Manon on peut facilement comprendre qu'elle ait dégénéré au vu de son cadre de vie, autant son père...il n'y a rien à en tirer. C'est juste le "monstre" de base d'un film d'horreur, le psychopathe qui est là parce qu'on en a besoin pour avoir une histoire. Qu'est-ce qui lui est arrivé pour en arriver à ce point ?

Déviance, violence, pulsions, mépris des femmes. Qu'est-ce qui s'est passé dans sa vie ? A quel moment il s'est dit que c'était normal d'enlever des filles à peine pubères, de les séquestrer, violer, et les tuer quand elles tombaient enceintes ?

Aucun élément de réponse, juste un récit qui laisse penser que les humains sont capables du pire et qu'il n'y a pas toujours d'explications.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Perfecta 2021-02-04T07:29:14+01:00
Diamant

Un véritable coup de coeur, remarquablement bien écrit ! Une fois commencé, on ne le lâche plus : je vous le recommande vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-Arsigny 2020-10-07T21:16:40+02:00
Diamant

Une très belle découverte un coup de cœur un vrai page Turner lu tres rapidement.

J’ai eu du mal à croire que c’était le premier livre de l’auteure tellement il était bien écrit.

Manon vit avec son père un homme pervers, sadique elle va devenir sa complice dans l’enlèvement de jeunes filles elle les nourrit, les lave et son père les viole elles sont enfermés dans une cave jusqu’au jour où Manon va se lier d’amitié avec l’une d’elles ...

Manon n’a connu que les viols, les violences physiques et psychologiques elle obéit à ce père sachant que ce n’est pas une vie normale mais elle obéit pour sa survie.

C’est un roman, sombre un huit-clos sordide nous percevons la peur, la douleur je me suis mis à la place de ses jeunes filles.

Une intrigue très bien construite.

Pour les amateurs de thrillers psychologiques n’hésitez pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cracotine 2020-08-11T14:56:22+02:00
Diamant

Bien que l'histoire de ce livre soit sombre, très sombre, Magali Collet ne versera jamais dans la vulgarité et les détails, elle arrive avec brio à nous faire imaginer le pire.

Ce qui est surprenant est que son écriture est douce, fluide et agréable à lire.

L'histoire de Manon, cette femme-enfant qui a toujours vécu sous le joug de son père pervers, est troublante. En effet, tout pour elle est naturel, sans haine, presque naïf puisque pour elle, la vraie vie qu'elle ne connait pas, est la télévision.

J'ai vraiment adoré ce roman, j'ai découvert une auteure de talent et j'attends avec grande impatience d'autres livres de sa part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2020-06-08T22:41:16+02:00
Lu aussi

Premier livre de l’auteure Magali Collet, il a eu le « malheur » de sortir en plein confinement. Comme je vous l’ai annoncé dans un précédent article, je souhaiterais mettre en lumière, à ma petite échelle, ces livres qui ont fait preuve d’une énorme malchance. Car oui il était toujours possible de le commander en ebook mais il faut garder à l’esprit que tout le monde ne dispose pas de liseuse et que certains lecteurs conservent leur préférence pour la version papier.

Vu l’amélioration de la situation, je me suis dit que c’était enfin la bonne période pour m’y plonger et vous en parler.

Manon est une jeune fille de 22 ans qui n’a pas eu une enfance rêvée. Ayant perdu sa mère dès son plus jeune âge, c’est son père qui l’a élevée. Vous me direz que c’est le cas de milliers d’enfants et que cela se passe bien. Effectivement cela peut être le cas, sauf quand votre père est un dangereux tueur et violeur en série de jeunes filles. Manon a toujours grandi éloignée de la civilisation, ne s’évadant que par son poste de télévision. Mais alors qu’elle se lie d’amitié avec une des captives de son père, les choses pourraient peut-être changer.

Si je n’avais pas lu sur la quatrième de couverture qu’il s’agissait du premier livre de Magali Collet, je ne m’en serais pas doutée. En effet, son style d’écriture est très plaisant, fluide et déjà bien travaillé. Elle manie parfaitement les codes du suspens, le dosant savamment au fil des pages et faisant que le lecteur ne peut se détacher du bouquin.

Écrit à la première du singulier, cela nous plonge plus fortement dans le récit de cette Manon, personnage désoeuvré qui ne tombe pas dans le cliché non plus. Cette sobriété qu’a Magali Collet de traiter son huit-clos est bien pensée. Malgré l’horreur de la situation, on s’attache à cette « gamine » asservie et pourtant si forte.

Magali Collet est donc un nom que nous, amateurs de thrillers, devons retenir car sa plume fera partie intégrante de la scène du la littérature noire française dans le futur. C’est indéniable.

Je remercie les éditions Taurnada pour leur confiance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kmydaukho 2020-05-31T23:23:58+02:00
Bronze

Dès les premières lignes, j’ai été embarquée dans cette histoire de folie avec Manon, cette jeune fille qui n’a connu que la violence dans sa vie. Son père est un psychopathe et j’ai vraiment eu une haine profonde envers lui.

Tout le long du roman, nous sommes submergé d’émotions. Tantôt de la haine, tantôt de la compassion... On essaie de comprendre pourquoi accepter ce genre de situation sans rien dire, sans essayer même de s’échapper ? Mais l’emprise est plus forte.

J’ai beaucoup aimé ce bouquin, c’était fluide, addictif mais c’est un thriller est très sombre et je dois avertir le public sensible car il est ici question de viols, d’inceste, de violences.... Beaucoup de thèmes très durs à lire et qui nous retourne complètement les tripes.

Un récit que je risque de ne pas oublier de si-tôt !!!!! Encore merci à l’auteur de m’avoir envoyé son livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lesmotsdelau 2020-05-13T01:58:12+02:00
Or

La fin du confinement est arrivée et voici enfin la réouverture de nos librairies.

Pour cette occasion, il fallait que je vous parle de "La cave aux poupées" de Magali Collet .

Pourquoi j'ai décidé de faire mon retour sur ce livre en particulier en ce début de "déconfinement" ?

Tout simplement parce qu'il vous le faut dans votre bibliothèque!

Nous sommes ici avec le premier roman de l'auteure et pour un premier croyez-moi ça envoi du lourd!

210 pages, pas une seconde d'ennui, on avale les chapitres sans les voir passer.

Une tension malsaine s'installe dès le début, saisie par l'émotion, le dégoût, mais en même temps une sorte de voyeurisme morbide, ce livre on ne peut le poser qu'une fois la dernière page tournée.

Dans ce roman noir en huis clos, Magali joue avec nos émotions et ça marche admirablement bien.

Je suis passée de l'écoeurement à l'acceptation, de la résignation à la tristesse, alternant ces divers états grâce à une écriture vraiment captivante.

C'est simple, j'ai vécu le calvaire de Manon à ses côtés et je n'arrivais pas à l'abandonner.

Rien n'est laissé au hasard, pas de longueurs inutiles tout est là sans fioritures, comme quoi il n' y a pas besoin d'en faire des caisses et de rallonger le livre pour tenir par le bout du nez son lecteur.

Le pari osé de faire tourner une intrigue avec si peu de personnages et de les enfermer dans un même et unique lieu, l'enjeu était de taille et je dis bravo je ne me suis pas ennuyée une seule minute.

La cave aux poupées c'est un sujet sensible de viols, d'incestes, de maltraitances, c'est un roman dur à ne pas mettre dans toutes les mains. Bien que les actes ne soient pas explicitement décrits et détaillés, on ne peut que fort bien les deviner.

Cependant, il m'aura manqué quelques pages supplémentaires à cette fin pour pouvoir le hisser en livre coup de coeur.

La qualité d'écriture et l'intrigue en font un thriller immersif et accrocheur.

Un roman des Taurnada Editions et je dois dire que cette ME met la barre de plus en plus haute dans la qualité de ces ouvrages.

Je ne peux que vous le conseiller il faut foncer!

Afficher en entier

Date de sortie

La cave aux poupées

  • France : 2020-03-19 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 47
Commentaires 31
extraits 3
Evaluations 28
Note globale 8.48 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode