Livres
524 467
Membres
542 817

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-18T13:38:01+02:00

Charlotte baissa les yeux et fit une moue triste . Lorsque son grand-père lui caressa les cheveux , elle finit par lâcher :

-Oui mais ça aussi ça va être impossible , alors je préfère pas vous le dire .

-Si , dis-nous...reprit la grand-mère d'une voix douce .

Charlotte , la tête basse , abusant de son efficace regard de cocker , finit par dire :

-Moi , j'aimerais passer plus de temps avec papa !

-Mais tu sais bien qu'il travaille beaucoup , ce n'est pas possible,expliqua Bernard .

-Bon ,alors je voudrais que son travail soit pas ce qu'il y a de plus important dans sa vie .Pour qu'on compte un peu , nous aussi ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-18T13:30:41+02:00

-Qui veut de la confiture maison ? proposa-t-il .

-Moi ? répondit Charlotte en levant le doigt aussi haut que possible,alors que son frère ,qui avait repéré le pot de pâte à tartiner dans le placard , attendait une autre proposition .

-Tu n'en veux pas ? s'étonna Bernard .

-Non , moi je préfère ça , pointa-t-il du doigt .

Charlotte fit une moue de réprobation .On aurait dit une enseignante qui prenait un élève sur le fait .Elle lâcha d'un air hautain :

-Tu sais très bien qu'on a pas le droit ...

-Ah bon , et pourquoi ça ? interroge le grand-père , qui savait que Brigitte l'avais acheté uniquement pour faire plaisir aux enfants , eux n'en mangent pas .

-C'est maman qui ne veut pas , répondit Paul avec une mine coupable .A cause des orangs-outans . Ceux qui fabriquent la pâte à tartiner coupent les palmiers sur lesquels sont accrochés les singes . Du coup , ça les tue .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-18T13:19:59+02:00

Charlotte saisit une grande poignée de sable et fit mouche , dès la première tentative .

-Arrête de jeter du sable au visage de ton grand-père ! intervint immédiatement Alice .

-Mais c'est pour le réveiller , justifia la petite fille .

-Non ça fait mal . Charlotte , il ne faut pas faire aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse , rappela la jeune mère .

-D'accord , mais est-ce que je peux lui lancer des petites crottes de mouettes , alors ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-18T12:57:54+02:00

-Faites attention , je crois que vous avez fait tomber votre cigarette à côté de la poubelle , dit Bernard en la pointant du doigt .

-Un peu plus , un peu moins ,vous avez vu toutes les crottes de chiens que les autres laissent sur les trottoirs . Moi , c'est mes mégots .Je paie des taxes pour que des mecs nettoient la rue . C'est pas pour que je m'emmerde à le faire à leur place .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-17T11:46:36+02:00

Brigitte lui sourit aimablement , avant de reprendre :

-Comme tu veut , Bernard , car demain midi , comme tous les midis,je t'ai prévenu , je ne mange pas là .Donc , je te propose de te prendre en main et de t'acheter ce qui te fait plaisir .En plus , c'est jour de marchè , tu auras de l'extra-frais .Le soir , on fera des œufs .

-Des œufs ? Jour de fête , dis donc . Tu me dira si je dois mettre une cravate , bougonna Bernard .

-Si tu as envie de me cuisiner un petit truc d’ailleurs pour le dîner,sens-toi libre , mon chéri .Je m'occuperai de la baguette .Dans la boîte à pain, il n'y a plus que deux vieux croutons .

-Comme à la maison ....susurra bernard .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-17T11:37:28+02:00

Brigitte sortit du lit comme un diable de sa boîte .

-Monsieur n'a pas besoin d'avoir une femme de ménage , il a déjà une bonniche sous la main ! constata -t-elle .

-Bon , elle a fini ses revendications , la déléguée syndicale ? On ne peut plus rien leur dire aux bonnes femmes ! Allez , viens te recoucher , suggéra-t-il , en vain .

-Commence déjà par ne plus les appeler "les bonnes femmes "! Surtout la tienne .Contrairement à toi , la retraite , moi je l'attendait de pied ferme .Figure-toi que c'était un soulagement même .Donc , maintenant , j'en profite ! J'ai besoins de décompresser .

-Décompresser de quoi ? Tu étais prof ! Travailler trois jours par semaine et avoir deux mois de vacances chaque été ,on ne peut pas dire que ce soit particulièrement stressant , remarqua-t-il .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2019-05-17T11:24:18+02:00

-Mamie , tu as connu la guerre ?

-Non .

-Et les dinosaures ? poursuivit charlotte avec une logique bien a elle .

Brigitte faillit s'étrangler .

-Non plus .Tu sais que je ne suis pas si vieille que ça . Il n'y a pas si longtemps , j'étais une petite fille , comme toi .

-C'est vrai ? lâcha Charlotte , interloquée .

Brigitte lui fit un baiser avant de se lever vers la bibliothèque .

-Attends , je vais te montrer une photo . Où ai-je rangé l'album ?

-Dans ton portable peut-être ?osa la petite .Tu peut me le passer,moi je sais faire , tu sais .

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-03-13T07:51:22+01:00

Bernard se ravisa et ils optèrent pour cinq jolies poules dépareillées que Brigitte pourrait admirer depuis sa marche avec une tasse de thé fumante entre les mains : une rousse, une brune, une à pattes d'éléphant, une chevelue et une mouchetée. Comme les Spice Girls, plus ou moins....

Afficher en entier

« La vie est un éternel emmerdement. Avant, j’avais un chef, maintenant, j’ai un voisin! »

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2020-06-21T08:24:31+02:00

- Ah non, ne me fais pas ton regard de chien battu, coupa Bernard pour se soustraire à toute tentative de persuasion malhonnête. Tu fais ce que tu veux, tant que cela ne change rien de mon côté. Mais la retraite, moi, ce n'est pas demain la veille ...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode