Livres
475 289
Membres
452 820

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Julianne42 2019-11-09T10:55:20+01:00
Diamant

Mon coup de coeur de l'année !

La cité des chimères est un roman envoûtant, qui vous transporte dans un univers complètement nouveau. J'ai adoré cette histoire ! Calissa et Céleste sont des personnages attachants, avec leurs histoires personnelles propres. L'émotion est très présente, on la ressent vraiment et on a envie de les aider à traverser toute cette aventure.

Le début est un peu long, avec des passages pas toujours évidents à comprendre puisque l'auteure met en place son univers, mais il faut vraiment s'accrocher. La suite vaut vraiment le coup.

Je n'ai qu'une chose à dire, je veux retourner à Septentria ! :)

À quand le tome 2 ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2019-11-05T09:53:08+01:00
Argent

Bonjour mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique de La Cité des Chimères de Vania Prates paru aux éditions Snag Fiction que je remercie du fond du cœur pour ce ravissant envoi. Entre son titre résolument envoûtant et accrocheur, sa magnifique couverture signé par le talentueux Aurélien Police et son résumé tout ce qu'il y a de plus intriguant et prometteur, ce livre s'annonçait être définitivement captivant, fantasmagorique, épique et autant vous dire que je n'ai absolument pas été déçue par ce que j'ai pu y découvrir !

Pour commencer, j'ai tout bonnement adoré le pitch de base et l'univers élaborés par Vania Prates. Cette idée de totale régression technologique et de retour nécessaire aux sources m'a purement et simplement séduite ! En même temps, entre les différentes castes professionnelles qui ont su redonner leur lettre de noblesse aux arts traditionnels et aux savoirs-faire d'antan et une Nature qui a dûment repris ses droits, avec des animaux majestueux en guise de gardiens, je ne pouvais qu'être conquise et attirée telle une luciole par la plus éclatante des lumières (cette comparaison n'est certainement pas ma plus grande réussite, veuillez m'en excuser) par la singulière cité de Lowndon et ses environs ! En particulier par un certain temple de la connaissance au sein duquel lire est carrément un métier à plein temps...

... ou le rêve absolu, on est d'accord ! Passer l'essentiel du roman au sein de ce magnifique et envoûtant antre de savoir qu'est Septentria m'a fait vivre un bonheur absolu. Je me suis totalement vue déambuler dans les méandres de cet ingénieux et ensorcelant labyrinthe et mon sentiment d'appartenance envers la formidable communauté des immergeants au cours de ma lecture était vraiment très intense. Après tout, ne sommes-nous pas des immergeants purs souches, tout lecteurs que nous sommes ? Une chose est sûre, Vania Prates a su autant me faire rêver que m'angoisser avec l'invention de ce don à double tranchant de pouvoir plonger au cœur de n'importe quel livre qui soit comme Mary Poppins peut le faire à pieds joints dans les ravissants tableaux de Bert. Vous l'aurez compris, l'imagination sans limites et entraînante de cette autrice a su me conquérir à tous les niveaux !

Et en particulier en ce qui concerne les remarquables personnages de cette histoire-! De façon générale, ils me sont tous devenus instinctivement très chers tant ils sont incroyablement charismatiques, drôles, effrontés, extrêmement intelligents, malins et émouvants. Ils ont su me faire fondre comme neige au soleil-! Je me suis de suite attachée à nos deux héroïnes de choc, Céleste et Calista, dont la relation "grande sœur/petite sœur" m'a énormément touchée et redonné le sourire. J'ai trouvé Céleste vraiment très courageuse ; son évolution au fil du récit est tout bonnement extraordinaire et cela en fait selon moi un personnage tout ce qu'il y a de plus intéressant et inspirant. Quant à Calista, cette baroudeuse mal menée par la vie avait tout pour me plaire : une aura séductrice de dingue, une répartie à toute épreuve, une attitude badass doublée d'une vulnérabilité qui nous la rend plus humaine et proche de nous. Très honnêtement, je pourrais parler des heures des protagonistes de ce récit tant ils sont merveilleux et épatants ! Mention spéciale à Alexian ou l'authentique énergumène de la bande. Il est diablement culotté, rusé, hilarant, et il a su capturer mon cœur en un instant ! Je l'aime, c'est tout. En fait, c'est simple comme bonjour : je les aime tous les cinq. La confrérie des Sans-Loi, c'est peut-être une famille de bric et de broc avec ses fêlures, ses chamailleries, ses incertitudes, mais c'est MA famille, et ils me manquent déjà.

Pour conclure, La Cité des Chimères est un excellent roman de fantasy avec énormément de bonnes idées qui m'a permis de découvrir la superbe plume addictive au possible de Vania Prates et qui nous embarque dans un univers absolument fabuleux auprès de personnages forts, profondément intenses et fascinants, qu'il me tarde sincèrement de retrouver ! Vivement le tome deux qui, je l'espère, creusera l'histoire/destinée des autres guildes, et notamment celle bouleversante, pour le peu que l'on en sait déjà et qui a suffi à me briser le cœur en mille morceaux, de l'admirable guilde des Chiméristes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2019-10-02T09:23:13+02:00
Diamant

« La cité des chimères » est le nouveau livre de Vania PRATES. Je l’avais découverte avec « Fille de bohème », une histoire qui a été un vrai coup de coeur. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ce magnifique récit, surtout qu’il est maintenant sorti en version poche alors vous n’avez plus d’excuse ! Vous pouvez également retrouver mon avis en cliquant ici, s’il vous faut d’autres arguments pour vous lancer.

Dans ce nouveau roman, nous allons plonger dans le futur. Nous y découvrons la Terre qui est bien différente de celle que l’on connaît aujourd’hui. Après un grand chaos lié aux nouvelles technologies, aux armes, aux guerres, à la pollution, la Terre a repris ses droits.

Les humains épargnés ont alors petit-à-petit changé leur mode de vie, essayant d’être le plus en harmonie avec la nature, les animaux et leur chi. En effet, les humains sont divisés en guilde selon leur « chi » ou leur nature : les gardiens, les alchimistes, les immergeants,…

Céleste est une jeune femme de dix-sept ans qui n’a toujours pas de chi. Elle a été déscolarisée tôt pour qu’elle puisse travailler avec sa famille dans leur boutique d’objets de l’Ancien Monde. Même si elle sait que sa place n’est pas ici, qu’elle ne s’épanouie pas, elle essaie de se focaliser sur les petits plaisirs de la vie qu’elle arrive à avoir.

Alors qu’elle était en pleine livraison, Céleste va rencontre Calissa. Cette femme mystérieuse lui laisse un paquet tout aussi mystérieux. Elle doit le cacher, le temps qu’elle sème ses poursuivants.

Cette rencontre qui est le fruit du hasard va bouleverser la vie de Céleste. Calissa n’est pas une femme comme les autres, elle est en mission… Et finalement, elle va peut-être trouver l’aide qui lui fallait en Céleste.

J’ai complètement plongé dans cet univers fantasy créé par Vania PRATES.

Je pensais avoir eu un coup de coeur avec « Fille de bohème », mais c’était avant de lire « La cité des chimères ». Il est rare de lire des auteurs qui s’essaient à plusieurs genres et c’est encore plus rare d’en apprécier tous les titres. Ce que je peux vous dire, c’est que Vania PRATES réussit l’exercice avec brio.

Ne vous fiez pas à l’univers qui peut paraître un peu enfantin, un peu ciblé pour les adolescents car ce n’est absolument pas le cas. Cette histoire est vraiment multigénérationelle. Elle touchera autant les adolescents que les jeunes adultes et même les adultes.

Le récit est mûr, travaillé et touche beaucoup de thématiques qui parlent à tous les âges.

Ce que j’ai principalement adoré, c’est l’univers imaginé par Vania PRATES.

Lowndon Fields, anciennement Londres, est complètement transformée dans ce futur. La nature a repris ses droits, un retour en arrière a été effectué. La technologie n’a pas eu que de bonnes répercutions et revenir aux bases a été essentiel pour la survie des hommes et de la planète de manière générale. L’écologie y a une place importante, même si elle n’est pas abordée avec rage. On ne nous assomme pas avec un énième sermon concernant la préservation de la nature et j’ai vraiment apprécié que ce message soit aussi subtilement abordé.

Il y a également l’organisation des humains, leur cohabitation entre eux, mais aussi avec les animaux et la nature. Il n’y a plus de « métiers » à proprement parlé, mais les personnes doivent suivre leur « chi » pour découvrir leur nature et donc, le poste qui leur correspond le mieux. Tout est organisé de manière pacifiste, chacun sait où est sa place et une paix s’est instaurée. J’ai vraiment été bercée par cet aspect de l’histoire, par cette douceur qui transpire à travers les pages. Malgré l’intrigue qui va arriver et qui va bouleverser la vie des personnages, j’ai trouvé que le récit était incroyablement solaire, bienveillant, remplis de messages sans être moralisateur.

Focalisons-nous un peu mieux sur les personnages qui composent l’intrigue.

Céleste est une jeune femme qui est à l’aube de sa nouvelle vie. Une rencontre fortuite va chambouler son univers à tout jamais, lui révélant d’abord quel est son chi. Elle va donc s’émanciper devant nos yeux, sortir de son cercle familial et vivre sa vie, faire enfin ses choix. De petite fille au regard naïf, nous la voyons évoluer pour devenir une vraie femme maîtresse de son destin et de ses choix. C’est un personnage qui m’a beaucoup touché de par son évolution.

Calissa est une femme mystérieuse. On sait qu’elle a vécu des choses horribles et qu’elle n’est pas comme les autres. Elle fait partie de la « Confrérie des Sans-Loi », espionnant et enquêtant pour ceux qui veulent bien y mettre le prix. Au fur et à mesure du récit, nous en apprenons plus sur son terrible passé qui la rend plus humaine, plus sentimentale, plus brisée que l’image qu’elle veut nous renvoyer.

Céleste et Calissa n’étaient pas censées se rencontrer, alors autant dire que ce duo cent pour cent féminin est assez détonnant. J’ai vraiment aimé leur collaboration, même si finalement elles sont que très peu ensemble pendant toute la durée de l’histoire. Ensemble, elles vont quand même développer un lien qui va les unir : d’étrangères à guide/élève jusqu’à devenir amies.

Il y a également énormément de personnages secondaires qui ne demandent qu’à être découverts. J’ai eu mes petits coups de coeur, notamment pour Leire, Daniel et Woods. Venicia et Alexian sont aussi très sympathiques et viennent compléter le tableau de par leur humour et leur bonté.

L’enquête que doit mener Calissa va être le fil conducteur de l’histoire.

Pour vous laisser tout le mystère, sachez que cette intrigue est menée avec perfection. Du début à la fin du livre, nous ne savons pas où l’auteur veut nous mener. On est transporté de révélations en révélations, de missions à tromperies, pour arriver à un final explosif que l’on n’attendait absolument pas. Je suis rarement surprise par un final, mais Vania PRATES m’a menée par le bout du nez ! J’ai d’ailleurs toujours du mal à y croire.

L’enquête va vous plonger dans le passé de Lowndon Fields, dans les secrets que certains ont voulu garder, dans des vieilles rancoeurs et guerres de pouvoir. C’est fin, bien mené et parfaitement maîtrisé.

En conclusion, « La cité des chimères » est un roman qui m’a totalement transportée. Vania PRATES nous plonge dans son univers, dans cette Terre du futur qui a fait un retour dans le temps pour en revenir à l’essentiel, tant au niveau des technologies que du rôle que doit avoir chaque être humain.

Accompagné de son duo cent pour cent féminin, nous menons l’enquête de deux points de vue. J’ai autant adoré Céleste de par son émancipation qu’elle va avoir, que Calissa qui est vraiment l’image de la femme libre et accomplie. Les personnages secondaires sont tous travaillés et ont chacun leur rôle. Rien n’est laissé au hasard, tout est mis en place pour porter une intrigue qui est maîtrisée à la perfection. L’enquête est lancée dès les premiers chapitres et jusqu’au bout nous sommes tenus en haleine. Je me suis vraiment prise au jeu de découvrir avec les personnages la finalité de cette mission, mais j’étais loin de me douter de toutes les révélations.

Il m’est très compliqué de mettre des mots face à tous les sentiments que j’ai ressentis pendant ma lecture. Tout ce que vous devez savoir, c’est que « La cité des chimères » est une petite merveille qu’il ne faut absolument pas louper. C’est un récit qui plaira à un très large public et qu’il ne faut pas hésiter à partager avec ses proches.

Un gros coup de coeur !

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/10/la-cite-des-chimeres-vania-prates.html )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2019-09-26T22:04:30+02:00
Diamant

http://lire-une-passion.weebly.com/fantastiquelow-fantasy/la-cite-des-chimeres-vania-prates

"Honnêtement, je pourrai vous parler de ce roman encore un moment, mais je vous laisse découvrir par vous-mêmes la force qui s'en dégage. La magie que l'ont ressent à la lecture. Ce premier tome est à la fois puissant et prenant. Une fois commencé, il est compliqué de le reposer, tant l'intrigue tient en haleine. On est vite "immergés"... Bref ruez-vous dessus, vous ne le regretterez pas."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode