Livres
520 093
Membres
535 896

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Communauté du Sud, Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport



Description ajoutée par Selenna 2010-10-25T17:22:29+02:00

Résumé

Alors que Sookie se remet de sa rupture avec Bill, parti quelques temps au Pérou pour son fameux programme (qu'il a finalement réussi à récupérer !), la jeune femme rencontre alors Eric nu, en plein milieu de la nuit, ne se souvenant plus de quoique que ce soit. D'après Pam et Show, forts embêtés par l'état de leur Shériff, il semblerait que ce soit les sorcières venus récemment à Shevreport qui soient responsables de son amnésie... Mais pourquoi donc Hallow, leur chef, en veut-elle tellement à Eric ?

Sookie, devenant alors la protectrice attitrée d'Eric, complètement perdu dans ce monde où il ne reconnait plus personne, aura bien du mal a tenir ses bonnes résolutions, à savoir : rester en vie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 640 lecteurs

Extrait

Chapitre 6 Pages 164 à 169 :

[ ... ]

J'ai tournée les talons illico et filé dans ma chambre. A peine arrivée dans la salle de bains, j'ai enlevé mes vêtements et les ai jetés en tas dans un coin serrant les dents pour essayer de me calmer, assez du moins pour parvenir à rire de ma propre crise d'hystérie, avant de me glisser sous le jet d'eau bouillante.

Je sais, c'est plutôt la douche froide qu'on recommande, dans ces cas-là, mais la chaleur me détendait. La tête sous la cascade fumante, j'ai tendu la main pour attraper le savon.

- Je m'en charge, a déclaré Eric en tirant le rideau pour venir me rejoindre.

J'ai hoqueté et retenu de justesse un hurlement d'effroi. Il était nu comme un ver et... visiblement dans le même état d'esprit que moi. Avec Eric, c'était extrêmement... visible. Ses crocs étaient légèrement sortis. Pendant que, paralysée par toutes ces émotions contradictoires, je restais figée, Eric s'est savonné les mains. Il a reposé le savon dans sa niche et a commencé à me laver les bras, les soulevant l'un après l'autre pour caresser mes aisselles, redescendant le long de mes côtes sans jamais ne serait-ce qu'effleurer les seins - qui ne demandaient que ça.

- Avons-nous déjà fais l'amour ? a-t-il murmuré?

Je fis non de la tête en silence - j'étais absolument incapable d'articuler le moindre mot.

- Alors j'étais idiot, a-t-il constaté en faisant glisser sa main sur mon ventre dans un seul mouvement de rotation. Retourne-toi, ma belle amante.

J'ai obéi, et il a recommencé coté pile ce qu'il venait de terminer côté face. Ses gestes étaient sûr, habiles. Un vrai massage ! A la fin, j'avais les omoplates les plus propres et les plus décontractées de toute la Louisiane.

Mais c'était bien tout ce que j'avais de décontracté. Ma libido jouait les montagnes russes.

[ ... ]

J'avais conscience d'être a deux doigts de lâcher prise, de débrancher le moteur en pleine explosion qui me tenait lieu de cerveau et de laisser mon corps prendre les commandes... Je sentais une certaine partie du corps d'Eric qui se pressait contre moi - et pourtant il ne se tenait pas si près de moi... Argh. Youpi. Miam.

- Est-ce que parce que tu as peur de moi que tu trembles ? m'a-t-il demandé tout en lavant les cheveux.

J'ai réfléchi à la question. Oui et non. Mais je n'avais pas l'intention d'entamer une discussion sur le sujet. Oui, je sais, le moment n’aurait pu être mieux choisi pour avoir, avec Eric, une conversation sérieuse sur les rapports sexuels basés uniquement sur le désir physique et les dilemmes moraux qu’ils entrainent. Et peut-être n’y aurait-il pas d’autres occasions de fixer, une fois pour toutes, les règles du jeu entre nous, notamment en ce qui concernait les précautions avec lesquelles il fallait me traiter. Non pas qu’Eric soit une brute épaisse, ma sa… « virilité » (comme on dit dans les romans sentimentaux – dans ce cas précis, les adjectifs « palpitante » et « turgescente » s’imposaient) avait de quoi intimider une femme aussi peu expérimentée que moi. J’avais l’impression d’être une voiture qui n’a connu qu’un seul conducteur, et que son nouveau propriétaire voudrait emmener au Daytona 500.

Oh ! Et puis, zut ! Fini de réfléchir !

A mon tour, je me suis savonné les mains. Puis je me suis approché de lui, repliant plus ou moins Monsieur l’Impatient contre le ventre de son propriétaire, pour atteindre ce fessier hors concours dont j’avais eu un si bref et si bouleversant aperçu. Je ne pouvais pas voir ses yeux, mais il m’a fais comprendre qu’il était ravi de me voir répondre à ses avances. Il a docilement écarté les jambes et je l’ai savonné, soigneusement, très méticuleusement. Pour son plus grand plaisir, à en croire les petits cris inarticulés qui lui échappaient et l’imperceptible mouvement de balancier qui agitait ses riens. Encouragée par ces résultats, je me suis attaquée à la face nord et suis partie d’emblée à la conquête des mamelons jumeaux dont les cimes roses avaient tant attiré mes lèvres, tout à l’heure. Cette initiative a semblé ravir Eric, qui ma enserré la nuque à deux mains.

- Mords-moi, a-t-il murmuré. Juste un peu.

Il ne m’a repoussé que pour mieux me rendre la pareille. Pendant que sa bouche se refermait sur mon sein, sa main s’est immiscée entre mes cuisses. J’ai laissé échapper un profond soupir, en accompagnant instinctivement le mouvement de sa main. Il avait de très longs doigts…

Quand j’ai repris mes esprits, l’eau avait cessé de couler et Eric m’essuyait avec une serviette. Je lui ai retourné la politesse. Puis nous nous somme embrassés, encore et encore.

- Le lit, a-t-il soufflé d’une voix rauque.

J’ai hoché la tête, trop haletante pour parler. Il m’a prise dans ces bras pour retourner dans la chambre. Il y a eu un léger cafouillage lorsque j’ai essayé de tirer les couvertures, alors que trop pressé, Eric voulait juste m’allonger sur le couvre-lit. Mais j’ai fini par l’emporter – il faisait tout simplement trop froid pour ne pas glisser sous les draps. A peine couchés, nous avons repris les où nous les avions laissées, mais à un rythme légèrement accéléré.

J’avais le corps en feu. Il m’électrisait tellement que je m’étonnais de ne pas voir ma peau crépiter sous ses doigts. J’ai refermé ma main sur lui et j’ai commencé à le caresser. Il s’est alors brusquement dressé au-dessus de moi. Je l’ai guidé doucement, profitant du mouvement pour effleurer le bourgeon de mon désir avec le sien.

- Ma belle amante, a-t-il haleté d’une voix enrouée.

Et il nous a unis d’un puissant coup de reins. Je m’étais crue on ne peut plus prête – je mourais de désir pour lui-, mais j’ai hurlé sous la violence du choc.

- Ne ferme pas les yeux, a-t-il chuchoté. Regarde-moi, ma belle amante.

Il avait une façon de me dire « amante » qui changeait le mot en une caresse, comme s’il m’appelait par un nom secret, intime, qui n’appartenait qu’à nous, un nom qu’aucun autre homme n’avait utilisé avant lui et qu’aucun autre homme ne prononcerait après lui. Ses canines étaient complètement sorties, et je me suis cambrée pour le lécher. Je pensais qu’il allait me mordre dans le cou, comme Bill le faisait presque systématiquement.

- Regarde-moi, a-t-il répété à mon oreille, en se retirant brutalement.

J’ai poussé un cri et j’ai essayé de le retenir. Mais il a recommencé à promener ses lèvres sur mon corps, faisant en chemin des pauses stratégiques, et quand il est arrivé au bout du trajet je vacillais déjà au sommet de la vague. Sa bouche était experte, et ses doigts ont pris la place de son pénis. Puis, tout à coup, il a relevé la tête pour s’assurer que je le regardais- il n’a pas été déçu – et il a posé sa bouche à l’intérieur de ma cuisse, léchant, embrassant, aspirant. Ses doigts s’activaient de plus en plus vite, et soudain sans crier gare, il m’a mordue.

Ai-je laissé échapper un cri, un juron, un serment ? Je suis sûre que j’ai réagi, mais j’avais déjà basculé, emportée par la plus puissante lame de plaisir que j’aie jamais ressentie. Et, à la seconde où j’ai repris contact avec la réalité, grisée et éblouie, Eric a recommencé à m’embrasser, avec le goût de mon corps sur les lèvres. Puis il m’a de nouveau pénétré, et la terre s’est remise à trembler, la lave à bouillonner. Pour lui, l’éruption s’est produite alors que j’en étais déjà aux répliques. Il a hurlé quelque chose dans une langue inconnue et il s’est abattu sur moi. L’instant d’après, il relevait la tête, et je plongeais dans l’azur limpide de son regard.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Mon préféré, mon coup de cœur...Enfin, nous avons Sookie et Eric ensemble. Hummm!!!Que dire d'autre...Juste que j'ai envie de le relire pour le plaisirs, encore et encore...

Afficher en entier
Lu aussi

Franchement, ce tome est un coup de coeur ^^

Les moments Sookie et Eric augmente et cela ne peut que me plaire :D

Un très bon moment, j'espère vite me procurer le tome 5 ^^

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Décidément plus la série avance plus elle s'améliore,chaque tome suivant devient mon préféré !

Or : Rien à redire,un plaisir à lire.

Afficher en entier
Or

Un quatrième tome au dessus des trois premiers...

C'est le nouvel An, Sookie travaille au Merlotte. Son frère Jason est accompagné d'une Changeling, Crystal. En rentrant, Sookie tombe par hasard sur un homme qui s'enfuis au bord de la route. Il s'agit d'Eric, enfin un Eric sans sa mémoire, que Sookie va prendre soin car elle apprends qu'il a été ensorcelé par une sorcière du nom de Hallow. Sauf que ce Eric ci, elle ne l'a jamais vu et tombe forcément petit à petit amoureuse. En parrallèle, son frère Jason disparait et elle ne sait pas où le chercher. De fil en aiguille, elle donnera un coup de main à Pam pour l'aider à retrouver la sorcière qui a jeté le sort à Eric, ce qui la conduira à Shreveport et à Léonard, le loup-garou. Bien sûr, les cadavres vont tomber et elle sera encore la seule à pouvoir aider ses amis.

Dans ce tome-ci, on suit en parrallèle deux intrigues différentes et c'est tant mieux. On a pas le temps de s'ennuyer. Un coup Sookie aide Eric, un coup elle cherche Jason.

Ici Eric devient doux comme un agneau et apparait enfin comme LE fantasme de Sookie sur tout les points. J'ai préféré cette version là, au moins Sookie n'a pas été rejetée. Dommage que les bonnes choses ont une fin, j'aurai aimé une autre fin pour cette intrigue. Par contre, le combat final m'a légèrement déçue je m'attendais à plus de chapitres le concernant. Il n'y avait pas beaucoup de scènes de combats, et le tout s'est fini un peu ridiculement je trouve.

Le point positif dans tout ça, c'est que Bill est resté sur la touche et j'ai apprécié aussi que l'on revoie Léonard. Et Sam, toujours dans l'espoir de voir succomber Sookie reste un ami fidèle sur lequel on peut compter dans n'importe quelle situation.

En tout cas, sookie commence à devenir une petite guerrière bien que humaine.

L'auteur reste toujours fidèle à elle-même, pas trop de longueurs ni de descriptions inutiles.

De l'action toujours à gogo et de l'humour à foison, bien que je commence à me dire que tout le monde veut mettre Sookie dans son lit, et ça en devient usant.

En bref, j'ai adoré ce tome qui pour moi est le meilleur jusqu'à maintenant.

Afficher en entier
Or

Hum, je ne sais pourquoi, mais j'ai moins apprécié ce tome que les autres. Peut-être car Bill n'y apparaît quasi pas du tout? Ou qu'Eric prend en quelque sorte sa place? En tout cas, je peux dire que j'ai quand même beaucoup apprécié. Et j'aime beaucoup le fait que la série télévisée se soit seulement librement inspirée des livres, et que ce ne soit pas une adaptation, car ça aurait été moins bien. Tandis que là, on est agréablement surpris, car ça change!

Afficher en entier
Argent

C'est vraiment réel plaisir de lire ce tome. J'ai agréablement apprécié l'absence de Bill. Leur romance commençait à devenir barbant. Personnellement, je préfère le vrai Eric.Spoiler(cliquez pour révéler)Debbie n'a eu que ce qu'elle méritait bien que j'avais espérer que cela se passe au tome précédent.

J'ai beaucoup apprécié l'histoire sur les changeling et j'espère que l'on en découvrira un peu plus au tome suivant.

Afficher en entier
Or

Quel plaisir de lire un tome sans avoir une Sookie qui pense sans cesse à Bill.

Qu'est-ce que je préfère Eric, avec ou sans mémoire d'ailleurs.

L'interlude entre Sookie et Eric est très plaisante.

Niveau sentimentale Sookie ne manque pas de prétendant et elle se retrouve dans des situations plutôt loquaces.

Un très bon tome qui nous présente des sorciers histoire de rajouté des membres à la communauté surnaturelle.

Pour une fois Sookie s'en sort sans une égratignure, physique du moins.

Ce que j'apprécie dans cette saga , c'est qu'il y a beaucoup d'humour.

Afficher en entier
Or

Encore un très bon tome. Sookie est de plus en plus appréciable à mon goût. Dans ce tome ce qui m'a dérangé c'est qu'Eric m'a vraiment manqué (le vrai Eric). Cette version de lui ne m'a pas paru meilleure. En revanche j'ai été très satisfaite de l'absence de Bill (qui a tendance à m'agacer). J'ai beaucoup aimé toute l'histoire avec Jason, les métamorphes, Sam... Et les sorcières était un sujet très intéressant, j'espère en revoir ! Spoiler(cliquez pour révéler)Et je suis plus que contente de la fin réservée à Debbie !

Sur ce il va me falloir me procurer la suite, en espérant qu'elle soit à la hauteur.

Afficher en entier
Bronze

Un des tomes que je préfère. Une histoire complète qui tourne autour d'Eric et de Sookie.

Afficher en entier
Bronze

un tome plutôt mitigé... J'ai trouvé l'intrigue bof... l'histoire entre Eric et Sookie, bof et surtout, J'ai trouvé qu'Eric amnésique.. bah... c'était très bof! il m'a vraiment le charme et l'humour qui le caractérise.

J'ai vraiment trouvé ce tome très très long! Trop, beaucoup trop de redondances et de descriptions futiles qui pour m'a part m'ont vraiment barbée!

J'espère que ce tome amènera une véritable histoire entre Eric et Sookie!

Afficher en entier
Lu aussi

Nouveau tome et nouveau personnages.

La relation entre Sookie et Éric arrive enfin...

Afficher en entier
Or

Comme j'aime les sorcières et les créatures aussi sexy les unes que les autres ! Tout simplement dévoré sans mauvais jeux de mots. Eric est de plus en plus charmant et je craque pour ce blond qui joue les durs à cuir.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Communauté du Sud, Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport

  • France : 2009-09-14 - Poche (Français)
  • Canada : 2009-09-15 (Français)
  • USA : 2005-05-03 (English)

Activité récente

val8934 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-15T18:32:48+02:00

Titres alternatifs

  • Dead To The World - Anglais
  • Sookie Stackhouse, Book 4 : Dead to the World - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 4640
Commentaires 454
Extraits 53
Evaluations 870
Note globale 8.58 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode