Livres
568 045
Membres
623 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

...

- Être là, sur ton lit... sentir ton odeur... a-t-il soufflé si bas que j'ai dû tendre l'oreille. Oh ! Sookie... je me souvient de tout!!

- Oh, non ai-je laché...

...

- Je ne parviens pas à croire que...

- Oui, oui, je sais, que tu aies pu tomber amoureux d'une humaine, que tu m'aies fait toutes ses promesses...

- je ne parviens pas à croire que j'aie pu éprouvé quelque chose d'aussi fort et que, pour la première fois depuis des siècles, j'aie connu un tel bonheur, a corrigé Eric, car de cela tu peux en être certaine.

...

Afficher en entier

[ ... ]

- Oui. C'est un pauvre type. Mais j'imagine qu'il connait son métier.

- Nous avons discuté, allongés côte à côte devant la cheminée, m'a-t-il murmuré tout à coup.

Ah.

- Euh... Oui. On a fait ça, oui.

- Je me souviens de cette douche que nous avons prise ensemble.

- On a fait ça aussi, oui.

- Et tellement d'autre choses.

- Euh... oui.

- Pour tout te dire, si je n'avais pas tant de travail à shreverport, je serais tenté de venir te rendre une petite visite, tout seul, pour te rappeler à quel point tu as aimé faire tout cela avec moi.

- Pour mémoire, ai-je rétorqué sèchement, tu ne t'es pas ennuyé non plus.

- Oh non.

- Eric, je dois vraiment filer. Il faut que j'aille bosser.

Avant de me consumer sur place, ai-je ajouté pour moi même.

[ ... ]

Afficher en entier

J'ai pris place à l'homme sur qui j'avais fondé tant d'espoir, l'homme que j'avais cru pouvoir aimer.

- A te voir, on pourrait penser qu'on vient de t'annoncer ma mort, bébé, a-t-il lâché d'un ton léger, histoire de détendre l'atmosphère, sans doute.

- Ca revient à peu près au même, lui ai-je froidement répondu - il valait mieux aller droit au but.

Il n'a pas pu réprimer une grimace.

- Mais qu'est-ce que tu voulais que je fasse d'autre, Sookie? a-t-il aussitôt protesté d'une voix grondante de colère. Qu'est-ce que tu voulais que je fasse, hein?

- Et moi, qu'est-ce que je peux y faire ? lui ai-je rétorqué, parce que je n'avais pas de meilleure réponse à lui donner.

- Je t'ai envoyé Frannie ! J'ai essayé de te prévenir !

- Trop tard, lui ai-je assené, stoïque. Peut mieux faire.

Puis je me suis tue et j'ai réfléchi. Est-ce que je n'étais pas injuste, ingrate trop dure avec lui ?

- Si tu m'avais appelée avant, ne serait-ce qu'une seule fois, il y a des semaines de ça, je le prendrais peut-être autrement aujourd'hui, ai-je repris. Mais tu étais trop occupé à essayer de retrouver ta mère, je suppose.

- Alors, tu me quittes à cause de ma mère ?

Et s'il y avait de l'amertume dans sa voix, je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir.

- Oui, ai-je déclaré, après avoir pris le temps de tester la fermeté de ma résolution. Je crois bien que oui. Ce n'est pas tant ta mère que ta situation familiale dans son ensemble. Aussi longtemps qu'elle vivra, ta mère restera ta priorité parce qu'elle n'est pas en état de s'assumer. Elle a pris trop de coups pour ça. Je la plains sincèrement, crois-moi. Et je suis vraiment désolée que Frannie et toi ayez un tel fardeau à porter. Je sais ce que c'est.

Défiguré par la colère et la fatigue, Quinn gardait les yeux obstinément rivés au fond de sa tasse. Je n'aurais probablement pas pu choisir pire moment pour lui imposer pareille épreuve. Il fallait pourtant qu'on passe par là. J'avais trop mal pour supporter ça plus longtemps.

- Tu sais cela, et tu sais aussi que je tiens à toi. Et, malgré tout, tu ne veux plus me voir ? a-t-il répliqué, les dents serrées. Tu tires un trait sur notre relation ? Tu ne veux même pas essayer ?

- moi aussi, je tiens à toi. Et j'espérais qu'on aurait encore plein de chose à faire ensemble, lui ai-je avoué. mais ce qui s'est passé cette nuit... ça dépasse les bornes. C'est par quelqu'un d'autre que j'ai appris la vérité sur ton passé, tu te rappelles ? Peut-être que tu ne me l'avais pas dit parce que tu savais déjà que ce serait un problème entre nous. Je ne parle pas du fait que tu aies combattu dans les arènes - je m'en fiche -, mais de ta mère et de Frannie. C'est ta famille, Quinn, et elles sont... dépendantes. Elles ont besoin de toi. Et elles passeront toujours avant moi.

J'ai repris mon souffle et rassemblé mon courage pour la suite. Déjà, je me mordillais l'intérieur de la joue. Le pire était encore à venir.

- Je veux passer en premier, Quinn. Je sais, c'est égoïste de ma part, sans doute lamentable et peut-être illusoire. Mais je veux passer en premier pour quelqu'un. Si c'est moi qui débloque, eh bien, tant pis. J'assume. Mais c'est ce que je ressens.

Il a semblé réfléchir. en tout cas, il est resté silencieux un long moment.

- Dans ce cas, ce n'est plus la peine de discuter, a-t-il finalement décrété.

Je ne pouvais pas le contredire.

Il m'a regardée tristement, puis a posé ses grandes mains que j'aimais tant bien à plat sur la table pour se lever et il est parti.

Je me sentais affreusement malheureuse et vide. Je me disais que je n'étais qu'une sale garce égocentrique.

Mais je n'ai rien fait pour le retenir.

Afficher en entier

"Eric s'est tourné vers moi et a déposé un léger baiser sur mes lèvres, puis il m'a dévisagée une longue minute.

- Il t'épargnera, a-t-il alors déclaré, comme s'il se parlait à lui-même. Tu es unique,a-t-il renchéri. Ce serait dommage de perdre un diamant d'une si belle eau."

Afficher en entier

Eric s'était tourné face à la vitre, bouchant la vue du tireur pour l'empêcher de toucher sa cible. Il s'est pris la balle dans la gorge. Il s'est écroulé sur son siège et, pendant un moment, il est resté inerte, plus livide que jamais, un sang épais, d'un rouge presque noir, dégoulinant dans son cou blême : l'horreur absolue. J'ai hurlé - comme si ça pouvait changer quelque chose ! - tandis que le tireur se penchait au-dessus d'Eric pour me viser.

Afficher en entier

si, par les mots qui suivent, s'ouvrait Le Seigneur des anneaux, et si j'avais la belle voix à l'accent so british de Cate Blanchett, je pourrais vous planter le décor en y mettant tout le suspense voulu. Et vous brûleriez de connaître la suite.

Mais ce qui s'est passé, cet automne, au fin fond de mon coin perdu de Louisiane, n'a rien eu d'une épopée. la guerre des vampires a plutôt ressemblé à l'annexion d'un Etat en déroute, et celle des loups-garous à une méchante querelle de voisinage.

Afficher en entier

En me trémoussant un peu, j’ai réussi à me glisser hors de ma robe de demoiselle d’honneur, que j’ai pendue à un cintre, et je me suis assise sur un pouf pour ôter les brides de ces maudits engins de torture à talons. Sentant tout à coup la porte s’ouvrir, j’ai brusquement relevé la tête.

Afficher en entier

Ça me scotchait quand même un peu. Et à plusieurs niveaux. D’abord, l’expression employée : il y en a qui couchent, mais Bill, lui, m’avait « connue » bibliquement. Ensuite, j’étais stupéfaite d’avoir été, pour lui, une partenaire sexuelle à ce point mémorable. Mais peut-être qu’il ne se souvenait que des filles vierges..

Afficher en entier

Leur présence n'aurait sans doute pas fait de vagues si Arlene et ses petits copains n'avaient pas été au bar, ce soir-là. Ils ont commencé à ricaner en se poussant du coude alors que je posais les bouteilles devant Eric et Pam. J'ai eu un peu de mal à conserver mon calme de serveuse aguerrie tandis que je demandais aux deux vampires s'ils voulaient des verres.

_ Juste la bouteille, ce serait parfait, m'a répondu Eric. Je pourrais en avoir besoin. Il y a ici, semble-t-il, quelques crânes qui mériteraient d'en tâter.

Afficher en entier

"Les ennuis ne sont pas terminés! Voilà qu'un attentat terroriste a détruit l'organisation vampire de la région! Or moi, Sookie, j'avais d'autres choses en tête, des trucs...personnels. Et je n'ai pas vu tout de suite le rôle que j'allais devoir jouer. Je suis télépathe, moi, pas voyante. Allez, j'avoue: je pensais à mon petit copain, qui brillait par son absence prolongée..."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode