Livres
439 145
Membres
368 369

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Un vrai plaisir de retrouver marie et Rhage pour ce tome . On sens que le couple traverse une période de leur vie compliqué et douloureuse , et nous voyons Marie sous un nouvel aspect . je l'ai trouver plus forte et courageuse , et j'ai eu l'impression que c'était elle la forte du couple finalement .

Dommage que ce couple soit vraiment effacé par rapports aux autres , dans la série .

Afficher en entier
Bronze

Avec sa nouvelle manie de revenir sur les anciens couples, J.R. Ward frôle souvent la correctionnelle, quand elle ne s'y vautre pas lamentablement. Apparemment, l'autrice a décidé de consacrer certains volumes à ces come-back.

Heureusement, et contrairement au retour désastreux de Kolher et Beth, cette fois, on a plaisir à lire ces retrouvailles. Normal, au vu de la popularité de Rhage et Mary (mes amoureux préférés à moi aussi).

C'est étrange, car tous ces come-back tournent autour de la difficulté de fonder une famille, condition sine qua non pour obtenir une relation pérenne.

Quand on sait que les vampires vivent plusieurs siècles, qu'un vampire "uni" est censé l'être à vie, que les grossesses vampires résultent de "chaleurs" tous les 10 ans, il y a de quoi s'inquiéter en voyant la fragilité de ces couples. Les retrouver à la limite de la rupture au bout de 2 ou 3 ans de relation casse complètement le mythe de l'amour éternel.

Ici encore, le besoin d'avoir un enfant pousse les membres de ce couple adorable (et stérile) à s'éloigner l'un de l'autre. Rhage est un hyper sensible, très immature au bord du précipice, Mary est submergée par son boulot au refuge et la misère qu'elle y côtoie.

J'ai aimé qu'on montre son désir d'adoption sans forcément le teinter d'angélisme béat. Elle songeait déjà à cette option, alors que la mère de Bitty était vivante. L'adoption est un peu trop "facile", d'ailleurs, le personnage de Bitty est trop lisse.

Autre chose d'appréciable, alors que les derniers tomes forçaient sur les scènes de sexe, sans forcément proposer de matière à côté, dans celui-ci, l'équilibre est respecté. Il y a de l'érotisme, sans que ce ne soit le propos principal...

Retrouvez la suite de cet avis sur mon blog :

https://sijelisprendsgardeatoi.blogspot.com/2018/11/la-confrerie-de-la-dague-noire-14.html

Afficher en entier
Or

Ce tome n'est pas le meilleur, il ne se passe pas grand chose, rien qui ne vienne bouleverser l'intrigue, et pourtant, j'ai dévoré les 670 pages d'une traite!

L'auteure a une plume magnifique et a réussi à nous créer un monde si cohérent que l'on a la sensation de vivre avec les membres de la Confrérie et l'on est donc à l'affut du moindre événement qui arrive aux personnages, un peu comme une famille lointaine. Et pages après pages, on est séduits, encore et encore…

Et le tome suivant est enfin consacré à Xcor, ce que j'attendais avec impatience, alors je vais en reprendre pour un tome!

Afficher en entier
Bronze

Une lecture satisfaisante sans être bouleversante

Afficher en entier
Or

On retrouve dans ce tome avec plaisir des personnages du début, et savoir ce qui se passe après leur happy end est vraiment bien. En parallèle plein de choses se passent et heureusement le tome faisant quand même 670 pages. Encore plein d'ouvertures pour la suite.

Afficher en entier
Or

Ça fait plaisir de retrouver Rhage et Mary

Afficher en entier
Diamant

Rhage est un de mes personnages préférés. Il a un humour dérangé et son amour pour Mary est sublime. J'étais très contente de découvrir un peu plus le personnage d'Ahssaut. Ce tome est excellent.

Afficher en entier
Diamant

Suite de l'histoire vraiment magnifique où l'on retrouve vraiment Marie et Rhage avec Kolher et Beth. Histoire magnifique où l'on retrouve nos couples avec une nouvelle étape sur le désir d'être parents et la difficulté de l'être. J'ai vraiment pris du plaisir à les retrouver. J R écrit toujours formidablement bien et nous tiens vraiment en Haleine.

Afficher en entier
Diamant

Difficile de ne pas craquer pour le couple Rhage et Mary, j'ai bien aimé l'idée qu'ils adoptent bibi qui est, entre nous, vraiment adorable.C'est à se demander si elle n'est pas leur fille cachée !

Que de révélations! Mais comme d'habitude, tout est orchestré à la perfection.

Bravo, pour ce tome qui a encore une fois su me faire entrer dans le monde de la confrérie.

Afficher en entier
Or

Le tome qui m'a donné envie de donner une nouvelle chance à cette série que j'avais arrêté après le tome 3, à cause entre autre et surtout de la traduction. J'avais débuté ma lecture et j'étais tombée sous le charme de Rhage et Mary. En constatant que ce tome-ci leur était consacré, je n'ai fait ni une ni deux et je me le suis procurée.

Comme le 2, je l'ai ensuite dévoré et en constatant que la traduction n'était pas si mal dans ce tome, je me suis procuré le tome 12 portant sur Kholer et Beth, l'autre couple qui m'intriguait le plus. Bref, c'est en commençant par les derniers tomes sortis que j'ai repris la lecture de la série, me disant qu'elle valait sans doute le détour finalement. Et j'ai bien fait. Faisant fi de la traduction, j'ai repris la lecture du tome 1 jusqu'à celui-ci, enchaînant les tomes les uns à la suite des autres.

Que dire, si ce n'est que j'adore toujours autant les personnages principaux dans ce tome. Rhage, le plus dangereux des frères, mais aussi le plus bouffon à ses heures (j'exclus ici Lassister qui est dans une catégorie à part). Grand séducteur à une époque, qui n'a plus d'yeux que pour sa Mary. Derrière ses apparences de tombeur et de tête brûlée qu'il traînait au départ de la série, c'est un homme au grand cœur, franc, sincère, loyal et qu'il ne faut pas juger selon les apparences. Spoiler(cliquez pour révéler)Bon, pour la tête brûlée, il l'est tout de même encore au début du tome quand il agit sur un coup de tête, malgré les avertissements de V.. Mais bon... il se rattrape au fils des pages. J'ai bien aimé ce qu'en a fait JR Ward.

Mary est fidèle à elle-même. Celle qui apaise Rhage et sa bête, l'aide à passer à travers la tempête. Qui a tendance à s'oublier pour aider les autres. D'ailleurs c'est peut-être un des défauts qu'on peut lui reprocher. Elle invite les autres à se confier, mais a du mal elle-même à se confier et se dévoiler. Spoiler(cliquez pour révéler)C'était le cas dans le tome deux et ce l'est encore dans celui-ci.

Dans le tome 2, nous avions droit aux diverses luttes pour que Rhage et elle soient réunies Spoiler(cliquez pour révéler)que ce soit la peur de Rhage de la voir fuir en sachant la bête qu'il abritait ou celle de Mary contre sa maladie et sa lutte «pour le maintenir à l'écart». Ici, on a passé ce stade. Comme le couple Kholer-Beth vivaient une crise dans le tome 12, Rhage et Mary vivent la leur ici.Spoiler(cliquez pour révéler) D'ailleurs, j'ai trouvé que c'était un thème récurrent entre les deux tomes. Avec une petite variante certes, mais tout de même l'enjeu est: l'envie de fonder une famille.

Ce n'est peut-être pas la grosse action Spoiler(cliquez pour révéler)(guerre contre les éradiqueurs et tout) et le tout relève plus des problèmes domestiques, mais je dois avouer que j'ai un faible pour les romans où les personnage ne sont pas seulement confrontés à des menaces extérieurs qui se règlent à coup de dagues, d'épées ou de fusils, mais aussi à ceux qui demandent aux personnages plus d'introspections et de réflexions. De les voir se démener avec leurs propres démons pour s'en sortir. J'ai été bien servie ici sur ce point.

Sinon, pour les intrigues et personnages secondaires, j'aime beaucoup Lassister. J'espère qu'il aura droit à sa propre intrigue dans les romans à venir. On retrouve aussi Layla, Vhif et Blay. Bien que l'histoire Xcor-Layla m'intéresse plus ou moins, je lirai le prochain tome en attendant avec plus d'impatience celui portant sur Asshaut, un autre personnage qui m'intrigue depuis quelques tomes maintenant.

J'ai beaucoup aimé les moments d'humour que l'auteure y a glissé Spoiler(cliquez pour révéler)tous aux dépends de Rhage, ceci-dit! Le genre qui donne envie de chanter «Sous l'océan» ou encore «Chantons sous la pluie»... .On peut dire qu'on ne s'ennuie pas dans la maison des frères de la confrérie.

Bref, pour ma part, c'est le couple qui m'a fait accrocher à cette série au départ et c'est encore vrai ici. JSpoiler(cliquez pour révéler)'en reprendrais encore un avec eux. Par exemple, avec une Bitty en âge d'avoir un copain, juste pour voir la tête de Rhage. Un bon moment de lecture.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode