Livres
469 534
Membres
436 927

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

V. agita sa cigarette.

— Je suis le fils d’une divinité et elle t’a choisi, toi ?

— Vous pouvez m’appeler père, et, avant que M. le fan des Red Sox se pisse dessus, je veux que tout le monde sache que je suis réglo. Je suis allé sur le Net, j’ai suivi un séminaire pour devenir pasteur en moins d’une heure, et me voilà ordonné prêtre, bébé.

Rhage leva la main.

— Père Crétin, j’ai une question.

— Oui, mon fils, tu iras en enfer.

Lassiter fit le signe de croix avant de regarder autour de lui. »

Afficher en entier

- Tous ensemble, alors, OK ? Et le public aussi. Y a une raison pour que ce mariage ne se fasse pas ?

La maison tout entière hurla, de concert avec sa shellane et lui :

- Non !

- Super, ça se passe à merveille.

Il feuilleta encore son livre.

- Oui, ils en font des tartines, là. Kolher ?

Sans véritable raison, il se mit à sourire.

- Oui ?

- Veux-tu prendre cette femme incroyable, qui vient juste de te sauver les miches, pour épouse ? Est-ce que tu l’aimeras et la consoleras, l’honoreras et la garderas à tes côtés dans la maladie comme dans la santé, et renonceras à toutes les autres, lui seras fidèle tout au long de votre vie ensemble… Flûte, j’étais censé commencer par toi, Beth. Et si tu répondais ?

- Non, l’interrompit Kolher avec un immense sourire. Je passe en premier. Oui.

Dans l’assistance, quelqu’un renifla et Rhage souffla :

- Quoi ? C’est très beau, d’accord ? Allez tous vous faire foutre.

- Maintenant, Beth, veux-tu prendre cet emmerdeur forcené pour époux ? Est-ce que tu l’aimeras et le consoleras, l’honoreras et le garderas à tes côtés dans la maladie comme dans la santé, et renonceras à tous les autres, lui seras fidèle tout au long de votre vie ensemble ?

- Oui, répondit sa Beth. Totalement.

- Cool.

Afficher en entier

- Tu ne peux pas me forcer à coucher avec toi.

Quand Beth hoqueta, il eut l’impression que leur relation venait d’entrer dans une nouvelle dimension, et pas de façon positive. Mais il n’était pas question qu’il revienne sur sa position.

Jurant à voix basse, il secoua la tête.

- Rends-toi service et cesse de passer des heures avec cette femelle toutes les nuits. Si tu as de la chance, ça n’a pas marché et nous pourrons oublier tout cela…

- Oublier… attends. Est-ce que… est-ce que tu as perdu la tête, putain ?

Merde ! sa shellane ne bégayait pas, ni ne s’emmêlait les pinceaux et elle jurait très rarement. Quelle trinité.

Mais cela ne changeait rien.

- Quand avais-tu l’intention de me le dire ? demanda-t-il.

- Te dire quoi ? Que tu peux être un vrai connard ? Et si je te le disais maintenant.

Afficher en entier

«Si j'avais à vous une fois, je peux le faire à nouveau. Et peut-être la prochaine fois je ne vais pas perdre mon souffle en essayant de prouver le fait que je suis votre égal ».

«Je suis le roi, vous vous rendez compte."

"Et je suis la fille d'un dieu, fils de pute."

Afficher en entier

Par le pouvoir qui m'est conféré grâce à Google, je sais que vous prononcer mari et femme! Vous pouvez embrasser la mariée! "

- JR Ward , Le Roi

Afficher en entier

— Ne pleure pas, dit-il d’une voix enrouée. Leelane, ne…

— Pourquoi fais-tu cela ? gémit-elle. Pourquoi… ?

Il n’existait qu’une seule réponse. Pour ce soir, et à jamais :

— Parce que je t’aime plus que tout au monde.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

— Il y aura de nouveau la guerre. À cause de toi.

— Alors déteste-moi. Cela vaudra mieux pour nous deux.

Elle le dévisagea pendant une éternité.

— Je crains que ce ne soit impossible.

Xcor fit de son mieux pour ignorer la façon dont son cœur bondit dans sa poitrine.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

Alors qu’il la pénétrait lentement, la sentait se cambrer contre son torse et regardait ses yeux se révulser, il se mit à souhaiter ne l’avoir jamais vue. Si agréable cela soit-il, il n’avait pas besoin d’une telle faiblesse dans sa vie. Mais, comme une plaie emplie de sel, il l’avait définitivement dans la peau.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

Kolher - Beth x séparation pour la journée = gros taré psychopathe.

Afficher en entier

— Il n’y a rien ici. Rien du tout. Qu’est-ce que vous mangez ?

— Euh…

Ahssaut se surprit à se tourner vers ses cousins pour leur demander de l’aide.

— En général, nous prenons nos repas en ville.

Le bruit sarcastique qui lui répondit ressemblait clairement à un « Arrête ces conneries » à la sauce vieille dame.

— J’ai besoin des denrées de base.

Elle pivota sur ses petites chaussures vernies et mit les mains sur ses hanches.

— Qui m’emmène au supermarché ?

Ce n’était pas une requête.

Et quand elle les dévisagea tous les trois, il sembla qu’Ehric et son jumeau, le tueur sanguinaire, étaient tout aussi perplexes qu’Ahssaut.

La soirée avait été planifiée à la minute près, et un détour par la supérette du coin n’était pas au programme.

— Vous êtes tous les deux trop maigres, déclara-t-elle en désignant les jumeaux. Il faut manger.

Ahssaut se racla la gorge.

— Madame, nous vous avons fait venir ici pour votre sécurité.

Il ne laisserait pas à Benloise la possibilité de faire monter les enchères. Il avait donc dû prévenir d’éventuels dommages collatéraux.

— Pas pour servir de cuisinière.

— Vous avez déjà refusé mon argent. Je reste pas ici gratuitement. Je gagne mon pain. Ce sera ainsi et pas autrement.

Ahssaut poussa un long soupir. À présent il savait de qui Sola tenait son indépendance.

— Eh bien ? demanda-t-elle. Je conduis pas. Qui m’emmène ?

— Madame, ne préféreriez-vous pas vous reposer…

— Votre corps se repose quand il est mort.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode