Livres
550 113
Membres
590 423

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux



Description ajoutée par Selenna 2010-11-12T20:29:28+01:00

Résumé

Kolher est le dernier vampire de sang pur sur la Terre, ainsi que le dernier membre de la famille royale. Il est également le chef de la Confrérie de la Dague Noire, un groupe de vampires qui se combattent les éradiqueurs pour la survie de leur race. Mais quand Audazs, l'un d'entre eux, lui demande de protéger sa fille -mise en famille d'accueil pour son propre bien- s'il lui arrivait quoique ce soit, Kolher refuse.

Par ailleurs, la fille de Audazs, Beth, est une sang-mêlée, ce qui promet encore plus de problèmes lors de la transition. Mais lorsque Audazs meurt, tué par les éradiqueurs, Kolher se résoud à la prendre sous son aile, du moins jusqu'à sa transformation, avant de la confier à un autre mâle qui saura la protéger.

Sauf que la jeune femme, en plus d'être d'une beauté renversante, a un caractère bien trempé. Bouleversé par cette rencontre, Kolher se sent irrisitiblement attiré par elle, comme il ne l'a jamais été...

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 965 lecteurs

extrait

Lorsqu'elle sentit les soubresauts du lit, Beth se réveilla, paniquée. La première chose qu'elle vit fut la main de Kolher. Ses doigts étaient enroulés autour d'une longue mèche de ses cheveux.

Elle le regarda. Des larmes coulaient de ses yeux.

- Kolher, mon amour !

Elle s'allongea contre lui et lui caressa les cheveux. Il semblait en proie à une grande détresse.

- Tu as mal ?

Il ouvrit la bouche. Aucun son n'en sortit. Il commença à paniquer, écarquillant les yeux.

- Du calme, mon amour. Détends-toi, dit-elle. Je veux que tu serres ma main, une fois pour "oui", deux fois pour "non". Tu as mal ?

Non.

Avec tendresse, elle essuya les larmes de ses joues râpeuses.

- Tu es sûr ?

Oui.

- Tu veux que j'aille chercher Havers ?

Non.

- Tu as besoin de quelque chose ?

Oui.

- A manger, à boire, du sang ?

Non.

Il commença à s'agiter, l'implorant de ses yeux pâles et terrifiés.

- Chut, tout va bien. (Elle lui embrassa le front.) Calme-toi. On va trouver ce dont tu as besoin. On a tout notre temps.

Il posa ses yeux sur leurs mains jointes, avant de fixer de nouveau son regard. Puis il recommença.

- Moi ? murmura-t-elle. Tu as besoin de moi ?

Il lui serra la main, sans relâcher la pression.

- Oh, Kolher... Je suis à toi. On est ensemble, mon amour.

Un torrent de larmes coulait sur le visage du guerrier, sa poitrine était secouée de sanglots, et sa respiration était agitée et rauque.

Elle prit son visage dans ses mains pour tenter de l'apaiser.

- Tout va bien. Je ne vais nulle part. Je ne vais pas te quitter. Je te le promets, mon amour...

Il finit par s'apaiser un peu. Le torrent de larmes diminua.

Un son rauque sortit de sa bouche.

- Quoi ?

Elle se pencha.

- Voulais... te sauver.

- Tu as réussi. Kolher, tu m'as sauvée.

Ses lèvres tremblèrent.

- Je... t'aime.

Avec douceur, elle posa un baiser sur ses lèvres.

- Moi aussi, je t'aime.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Pour commencer, je tiens à prévenir que ce livre n’est pas à mettre dans les mains jeunes lecteurs à cause de ses scènes parfois digne d’un film érotique tellement l’auteur est capable de nous faire ressentir les émotions de ces personnages.

Je vais essayer de ne pas spoiler (je trouve ça désagréable quand je lis un avis qui me dévoile des choses importantes à découvrir pendant la lecture) mais j’ai tellement envie de partager ce que j’ai ressenti pendant cette lecture que j’ai peur d’en faire malgré moi, donc désolée par avance.

Commençons par le style d’écriture de l’auteure. Comme je le disais plus haut, elle sait très bien faire passer les émotions des personnages aux lecteurs ce qui nous permet vraiment de nous identifier aux personnages mais aussi de vivre avec eux leurs aventures. L’écriture est simple, fluide. On peut enchainer les chapitres les uns après les autres sans risque d’indigestion. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’avant de commencer l’histoire, l’auteur nous fasse un petit lexique des termes employés par les vampires. Cette technique est beaucoup moins lourde que si elle avait défini les termes dans l’histoire lorsqu’ils sont utilisés.

Revenons-en à l’histoire en elle-même. J’ai apprécié le fait que l’auteur revisite d’une façon différente, de ces consœurs écrivains, le mythe du vampire. Tout d’abord, ils sont inconnus des humains et comptent bien le rester. Ensuite, ils se nourrissent de sang mais le sang humain n’est pas celui qu’ils préfèrent (pour savoir lequel c’est, il faudra lire le livre). Ils ont un seul ennemi mais c’est un ennemi de taille : les éradiqueurs. Pour finir, ils ont leur propre langue même s’ils parlent couramment la langue des humains (dommage, l’auteur nous transcrit rarement cette langue, à part deux ou trois termes, on ne sait pas à quoi ressemble cette langue. Du coup, cette spécialité parait peu utile).

Passons aux membres de la confrérie de la dague noire, ils sont aux nombres de sept. Kolher, le chef de cette confrérie et personnage principal de ce tome. Je dirais que J.R. Ward, le voit comme un amant ténébreux (vu le titre du tome), personnellement, j’ai du mal à l’imaginé ténébreux mais une chose est sure, je ne serais pas contre avoir un amant comme lui… Au cours de ce tome, on découvre son passé qui nous permet de mieux comprendre son comportement actuel. Les autres membres, nous les connaissons peu mais, j’ai déjà ma petite préférence pour Rhage, que j’ai hâte d’apprendre à découvrir dans les prochains tomes. Zadiste, Vizs, Tohrment, Fhurie sont prêt à tout, comme les deux premiers, pour protéger leur espèce des éradiqueurs. Et bien sur, il y a Audazs, le père de Beth. Tous sont souvent appelés par la première lettre de leur prénom (Audazs devient D, surement dû à un changement de nom lors de la traduction mais pas de la lettre). Enfin Beth et Butch, deux humains qui vont découvrir le monde caché des vampires. Contrairement, aux humains des précédentes saga bit-lit, ils ont du mal à accepter cette partie cachée du monde même si évidemment, au final, ils acceptent l’existence des vampires (un peu trop rapidement à mon goût, surtout pour Butch).

Je ne m’étais pas rendue compte mais j’ai déjà pas mal écrit sur ce livre. C’est la première fois que je m’éclate autant à écrire une chronique. J’espère ne pas vous en avoir trop dévoilé et surtout j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle saga. En tout cas, moi, j’ai hâte de découvrir les prochains tomes…

Dernière chose, je ne serais pas contre une adaptation cinématographique...

Afficher en entier
Diamant

A DEVORER

La confrérie de la dague noire est une fratrie de vampires guerriers qui n'ont pas froid aux yeux. Chaque tome nous fait découvrir un vampire. Là, en l'occurance, il s'agit de Kohler, le vampire aveugle qui a un très très très mauvais caractère. Il recontre Beth et le coeur de "Mr dur à cuire" va totalement fondre pour elle... Ce livre est un savant mélange de romance et d'action.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Virgile 2017-09-05T21:21:32+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

ce tome est vraiment une introduction au monde de la confrèrie.

Après Kolher nefait pas partit de mes personnages préférés.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré

Afficher en entier
Argent

Une bonne petite lecture, même si je n'ai pas trop apprécié Beth. Son caractère quand elle rencontre Kohler change directement et en parlant de ce dernier j'ai trouvé qu'il lui manquait un petit truc en plus (Je m'attendais vraiment à un personnage plus "Dark", car je le trouve vers le milieu du livre assez "doux"). C'est clairement pas le "Frère" que je préfère...

Certaines répliques étaient assez drôle, et même si j'ai eu un peu de mal avec les premiers chapitres, après la lecture passe très rapidement :)

Afficher en entier
Argent

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. La plume de l’auteure est fluide et très entraînante. Le seul bémol que je pourrais lui reprocher, c’est que le début nous annonce une histoire pleines de rebondissements qui se transforme vite en histoire d’amour niaise et illogique. Le commencement était pourtant prometteur.

On a une héroïne, Beth, qui vit une vie banale et qui ignore tout de ses origines. Ajoutons à tout ça une prochaine transformation qui plane au-dessus d’elle et menace de la tuer sans qu’elle n’en sache rien et un homme ténébreux, l’espionnant. C'était vraiment bien parti mais ça a un peu dérapé et même si cela m’a laissé perplexe, j’ai quand même accroché au reste du roman qui est captivant. J’aurais aimé un peu plus de bagarres et de résistance entre Beth et Kolher. Néanmoins, la lecture reste très agréable et addictive.

Afficher en entier
Or

La confrérie de la dague noire est une société de redoutables guerriers vampires qui vivent plus ou moins ensemble et défendent leur race contre les éradiqueurs, des humains dénués d’âme et de toute conscience. Dans ce premier tome, on suit le personnage de Kolher, un vampire de sang pur, le dernier de sa lignée. Après la mort de son frère d’armes, Kolher est chargé de retrouver sa fille à moitié humaine qui est sur le point d’entamer sa transition. Mais Beth ne sait rien du monde des vampires. Cette rencontre sera à la fois la fin et le début d’une nouvelle vie.

*

Comment vous dire que je suis fan de cet univers ! Je n’ai jamais lu d’Urban fantasy, pour moi, c’est un genre dont je pensais ne pas du tout accrocher à la lecture et voilà que je découvre grâce à une chroniqueuse cette saga. L’univers et l’intrigue sont extrêmement intéressants. J.R.Ward déforme et casse les vieilles histoires sur les vampires. Elle crée son propre univers et nous surprend. Tout est plus innovant et structuré dans ce monde. On a des codes, une hiérarchie, des termes spécifiques, des traditions qui cohabitent ensemble pour nous présenter une race de vampires incroyable. Franchement, je suis complètement gaga de cet univers qu’on effleure, je pense, à peine les mystères.

*

Il y a tellement de choses à dire sur la confrérie de la dague noire. J’allais vraiment rater quelque chose ! Tous les personnages sont charismatiques et dégagent une aura qui nous charme dès le début. J’ai énormément aimé les liens qui unissent tous les guerriers des uns des autres, combien ils sont proches et prennent soin d’eux. C’est bien plus qu’une équipe, ou qu’une bande d’amis, c’est une famille, une entité unique avec des personnalités et des histoires différentes qui se dévouerait pour n’importe lequel d’entre eux. L’auteure nous donne envie de les découvrir tant, ils sont uniques, magnétiques, intrigants, taquins, et incroyables à leur manière. Pour beaucoup, il faudra lire les autres tomes. Oh la vache que j’ai hâte !

*

Parlons quand même des protagonistes. Kolher dirige la confrérie. C’est un solitaire. Il est mystérieux, taciturne, froid et rempli de colère. Mais qu’est-ce que c’était bon de voir pointer son sentiment de jalousie. Kolher a une multitude de facettes. Il est fidèle, doux, attentionné, prévenant et terriblement sexy. Face à lui, personne ne peut rester de marbre et Beth en est le parfait exemple. Beth est une jeune femme travaillant en tant que journaliste chez Cadwell Courier Journal. C’est un personnage comme Kolher, solitaire, qui ne se laisse pas facilement approcher. Elle est gentille, forte et compréhensive envers ceux qu’elle estime être de bonnes personnes. C’est ce côté qui m’a beaucoup chez elle.

*

Ce qui est très beau dans leur romance, c’est cette façon qu’ils ont de se protéger mutuellement. Bien sûr, ils aiment se chamailler et n’hésitent pas à tenir tête à l’autre. Entre eux, il y a une grande alchimie, une tension à la fois passionnelle et douce.

*

On a aussi pas mal d’intrigues amoureuses qui jalonnent le livre et on pourrait croire qu’elles parasitent le récit et nous gênent, mais c’est tout le contraire. J’ai été accrochée à cette lecture comme une huître à son rocher, je voulais suivre chaque histoire, connaître chaque rapprochement et mystères. Il y a aussi énormément d’humour entre les frères on passe d’une situation de tension à un passage mordant de rire ^^.

*

À côté, on suit une enquête policière qui rythme aussi très bien la lecture. L’action se profile doucement dans le récit, mais j’ai trouvé que c’était très bien pour un début afin de poser les bases. On est plongé dans ce monde de luttes sans cesse où quelques passages de tendresse et de rire nous permettent d’avoir un temps mort. Tout est très bien ficelé et fait pour nous faire craquer.

*

Le point de vue omniscient ne m’a pas du tout dérangé alors que je suis une grande adepte du point de vue interne. Je trouve même que ce choix rend l’histoire d’autant plus riche et rythmée, car on suit plusieurs personnages sans s’y perdre. J’ai envie de crier en pensant certains d’entre eux ^^. Merci J.R.Ward pour ce choix !

*

Ce qui m’a dérangé, c’est le langage cru qui m’a surprise. L’auteure a voulu marquer le coup avec ce premier tome. On a pas mal de scènes érotiques et j’ai trouvé ça à la fois trop et juste, car elles n’étaient pas là juste pour faire joli, mais tombaient au bon moment. Toutefois, j’espère que pour la suite, il y en aura moins ^^. Je regrette un peu que la relation entre Beth et Kolher se soit installée rapidement. J’attendais plus de profondeur. Le point de vue de l’un des éradiqueurs était aussi parfois long et ennuyant. Ce n’était pas le passage le plus passionnant de l’histoire. J’étais toujours impatiente de retourner au point de vue des autres personnages. Mais, je pense que cette intervention était nécessaire pour comprendre l’univers et pour avoir un aperçu global de l’intrigue.

***

En bref, cette saga semble déchirer de ouf. Ma lecture était géniale. Les personnages sont attachants et complexes, l’intrigue est captivante et prend lentement place autour de relations amoureuses intenses. Ce premier tome me pousse à vouloir en découvrir plus les autres membres de la confrérie. Mon seul regret, c’est de ne pas avoir eu la suite sous la main !

Afficher en entier
Argent

La Confrérie de la Dague noire est une saga que j'aime beaucoup.

Malgré tout ce premier tome, même si il est bien, est celui dans lequel j'ai le plus de mal à rentrer (même après plusieurs lectures).

Il met en place tout les éléments pour la suite de l'histoire et introduit tout les personnages importants mais la véritable action met trop de temps à arriver à mon goût.

De plus le changement de point de vue même si compréhensible pour avoir tout les tenants et aboutissants m'ont refroidit à chaque fois et m'ont plus donné envie de sauter des pages qu'autre chose.

Tout ça mit à part c'est un bon livre dans le genre avec un histoire assez originale et intéressante.

Afficher en entier
Argent

J'ai trouvé ce livre intéressant surtout du point de vue du contexte qui change de tous les autres livres vampirique que l'on peut lire. L'histoire est également bien ficelée, il y a du suspense, de l'action, cependant mon pb reste la romance, c'est vraiment dommage que tout doivent aller aussi vite, ils se voient et bam c'est l'homme/femme de ma vie, pfff c'est le gros point faible pour moi.

Afficher en entier
Argent

Une bonne lecture dans l'ensemble, malgré que je ne sois pas friande des multiples point de vues.

Il y a une bonne intrigue générale, une enquête policière se met en place, on découvre ce qu'est la confrérie ainsi que l'univers fantastique avec le clan des vampires. Ce sont des aspects qui m'ont beaucoup plu dans l'ensemble, j'ai toujours aimé l'espèce des vampires que je trouve vraiment passionnante.

En revanche, je regrette un petit manque d'action qui arrive assez tardivement. De plus les multiples point de vues m'ont parfois haché l'intrigue (c'est pourquoi je ne courre pas forcément après), et c'est également à cause de ce point que j'ai trouvé la romance légèrement en surface et assez rapide.

Il m'a manqué une certaine psychologie plus poussée du personnage de Beth, qui je trouve a été mise de côté sur ce qui lui arrive durant l'intrigue.

J'ai apprécié le fait qu'il n'y ait pas énormément de scènes de sexe malgré l'aspect assez trompeur de la couverture et du titre. Finalement, c'est assez soft et pas du tout vulgaire, bien écrit.

On a donc un point de vue omniscient, je courre pas non plus après mais j'ai quand même aimé quelques points de vue, même si d'autre moins.

Une bonne intrigue en générale, j'attends d'en savoir plus dans le second tome avec un nouveau couple (qui m'intéresse franchement) !

Afficher en entier
Diamant

On arrive a être dans le roman en moins de 30 minutes de lecture. Vraiment bien ce roman

Afficher en entier

Dates de sortie

La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux

  • France : 2010-06-11 - Poche (Français)
  • Canada : 2010-07-05 - Poche (Français)
  • USA : 2005-09-06 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Dark Lover - Anglais
  • Black Dagger Brotherhood, Book 1 : Dark Lover - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 6965
Commentaires 911
extraits 134
Evaluations 1722
Note globale 8.46 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode