Livres
511 469
Membres
522 068

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Tout le monde devrait avoir quelqu'un qui peut l'aider à penser ses blessures.

C'est peut-être pour ça que je ne peux m'empêcher de ressentir ce que je ressent pour lui. Peut-être que deux personnes brisées qui se réparent mutuellement à plusieurs reprises finissent par former un être entier.

Afficher en entier

— Je jure d’être fidèle. Par le sang et jusqu’aux confins du monde.

Afficher en entier

Je croyais que tu finirais par te réveiller et piger qu'obéir aveuglément, ce n'est pas la même chose que faire ce qui est juste. Mais ce n'est pas le cas. Ce qui veut dire que toi, moins que quiconque, n'a le droit de me parler de loyauté.

Afficher en entier

Etre en vie est devenu notre principale cause de réjouissance ces derniers jours. Voyez à quoi on en est réduits !

Afficher en entier

Peut-être que je ne veux pas avoir besoin de lui et qu'il ait besoin de moi, mais j'ai besoin de ça. Je me laisse envelopper par cette sensualité et par ses bras. Lentement tout le reste disparaît et je m'autorise, au moins pour ce soir, à me sentir bien sans culpabiliser.

Afficher en entier

Une larme glisse sur ma joue. Puis une autre. Puis encore une autre.

Colette tente de les essuyer, mais se rend vite compte que ses efforts sont vains. Luc m'embrasse sur les deux joues. Elodie pince les lèvres et ses doigts serrent mon genou. Jack m'étreint si fort que mes côtes menacent de se briser. Stellan, assis à côté de moi, me tient la main et me caresse les cheveux.

Afficher en entier

- Vous voyez quelque chose ? leur crié-je au bout d'une minute.

- On est toujours en vie ! rétorque Elodie - l'echo de sa voix emerge du tunnel.

Stellan me lance un regard interrogateur. Je lui réponds d'un hochement de tête et ramasse mon sac. Nous nous engouffrons dans ce qui pourrait bien être la plus grande découverte archéologique de tous les temps.

Les autres nous attendent au bas des marches. Je contourne une sorte de caniveau rempli de boue et jette regard circulaire sur les murs que Jack éclaire de sa lampe de poche. Nous sommes dans un souterrain au sol en terre qui s'allonge à perte de vue des deux côtés. Elodie part à grandes enjambées dans un sens, si loin que sa lumière disparaît dans la galerie, puis elle fait demi-tour. Elle n'a rien trouvé.

Afficher en entier

Une larme glisse sur ma joue. Puis une autre. Puis encore une autre.

Colette tente de les essuyer, mais se rend vite compte que ses efforts sont vains. Luc m'embrasse sur les deux joues. Elodie pince les lèvres et ses doigts serrent mon genou. Jack m'étreint si fort que mes côtes menacent de se briser. Stellan, assis à côté de moi, me tient la main et me caresse les cheveux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode