Livres
515 375
Membres
528 817

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par lokidor 2016-03-13T23:22:46+01:00

Elle s'y prenait tellement, tellement bien. Pas au début. Au début le pire était la nervosité. Et les raclées. Seulement sur le corps - ils avaient besoin de son visage. Une raclée chaque fois qu'elle ne ramenait pas une fille c'est-à-dire tous les jours pendant presque trois semaines.Fedir se tenait dans l'ombre de la porte, faisait craquer les jointures de ses doigts et regardait tandis qu'Andriy lui donnait des coups de pied insistants avec ses chaussures pointues à lacets. C'était un vrai artiste, elle devait en convenir. Chaque coup lui soulevait le coeur, elle transpirait en ayant l'impression qu'on lui tordait la peau presque jusqu'à la déchirer. Andriy appuyait la semelle de la chaussure sur son torse juste assez pour faire un bleu, une douleur pire que ce qu'Alena avait jamais imaginé, mais pas assez fort pour l'empêcher de travailler, même une seule journée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-28T22:29:23+01:00

Il lui fallait sortir de l'appartement et, une fois dehors, elle eut du mal à croire que le nuage gris bleuté au-dessus d'elle n'obscurcissait pas complètement le soleil, que la lumière dorée éclairait toujours les immeubles et les pavés. Que le monde dehors restait insolemment inchangé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-28T22:26:06+01:00

Il s'était bien sûr imaginé la scène. Dans sa tête, elle se déroulait en général de deux manières possibles : elle se jetait dans ses bras et il la faisait tournoyer en lui promettant qu'ils ne se sépareraient plus jamais, comme dans les films que sa mère et Shelley adoraient ; dans l'autre version, elle le voyait et partait en lui tournant le dos, il la rattrapait, la suppliait, elle se retournait et le giflait avant de lui dire qu'il n'existait plus pour elle, comme dans les séries mélo que sa mère et Shelley adoraient.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-20T23:10:20+01:00

Ils rirent tous les deux d'un air gêné, même si elle ne comprenait pas vraiment de quoi il parlait. Ils étaient étrangers l'un à l'autre et le resteraient probablement, ayant tous deux trop peur de s'égarer que le chemin tortueux de l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-20T23:10:05+01:00

Elle lui posa aussi des questions sans risque, comme s'ils discutaient sur une paroi rocheuse et que leur choix de question constituait leur prises.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-20T23:09:47+01:00

Il voulait payer rapidement, de peur qu'elle soit partie, qu'elle ait franchi la porte avec son fichu sac fatigué, qu'elle ait disparu dans la ville décolorée par le soleil où elle venait d'apparaître.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-20T23:09:29+01:00

Elle secoua la tête, pivota dans ses tongs sur le parquet ciré, prête à s'éloigner, puis se retourna. Elle chercha ses mots, des mots vrais, pas des miettes faites de sel, de sucre et d'air.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pwachevski 2016-02-20T23:09:01+01:00

Il avait un vrai accent londonien, un peu rugueux. Elle percevait ce genre de choses, depuis le temps. Elle ne s'attendait pas à cela de la part de ce beau gosse, ni à sa timidité, à sa façon de se balancer légèrement sur les talons.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode