Livres
436 946
Membres
363 209

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Couleur du mensonge, Tome 1



Description ajoutée par Carole94P 2017-11-21T11:20:20+01:00

Résumé

À Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, et façonnent ainsi le paysage amoureux et politique du royaume. Sage Fowler, seize ans, n’a rien du parti idéal : indisciplinée et rebelle, c’est de surcroît une bâtarde. Pourtant, son oncle parvient à lui obtenir un rendez-vous chez l’une des marieuses les plus réputées du pays – sa seule chance de trouver sa place dans la bonne société. Mais une surprise de taille l’attend : son franc-parler et sa vivacité d’esprit ne lui obtiennent pas un beau mariage… mais au contraire un apprentissage auprès de l’entremetteuse.

Or la guerre menace. C’est donc escortée par une troupe de soldats aguerris que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la région pour rallier la capitale et assister à l’événement matrimonial le plus attendu de ces cinq dernières années. Mais en chemin, l’un des soldats lui propose d’aider l’armée en espionnant pour son compte...

Afficher en entier

Classement en biblio - 397 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Madamerrance 2018-02-18T16:59:10+01:00

- Je t'aime, Sage Fowler. Voilà la seule et unique vérité.

Bien mal lui en prit de se risquer à une telle déclaration.

La main gauche de Sage étant libre, elle s'en servit pour le gifler de toutes ses forces.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty

Afficher en entier
Diamant

Oh mon dieu, j'ai eu un énooooorme coup de coeur pour ce livre. Je n'ai même plus les mots pour en parler! Foncez, vous n'allez pas être déçus!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mayumi 2018-03-08T20:58:34+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par adex23 2018-11-14T20:42:20+01:00
Argent

Bon livre qu'il faut lire sans trop comparaison.

Tout comme le titre, le livre est un mélange de mensonges où il faut à chaque fois que l'on devine qui ment,pour quel compte. Car oui Sage ment, au début pour son image après pour le compte de la marieuse lorsqu'elle devient apprentie de celle-ci, puis pour le compte de l'armée lorsqu'elle devient espionne.

Mais ce n'est pas la seule ! Quasi tout les personnages mentent et on se fait nous aussi avoir surtout par le personnage dont on tombe in love Ash Carter -qui joue l'espion pour Quinn le capitaine de l'armée.

Plein de rebondissements, actes ou ruses réfléchis , grâce à Sage qui est et apprend à être très observatrice.

A la fin du livre, la première question que je me suis posée , c'est : "pourquoi en faire une trilogie alors que le livre et l'histoire pourrait se terminer comme ça?" J'ai un peu peur de lire la suite et de gâcher l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par floflo0102 2018-11-11T17:41:00+01:00
Or

Superbe livre

Le suspense est présent tout au long du livre. Les personnages sont géniaux même si les candidates sont un peu des pestes. Sage est vraiment adorable et attachante. Et sa tutrice est drôle avec ses plans machiavéliques. J'ai dévoré ce livre. Je conseille fortement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eleanara 2018-11-08T19:14:22+01:00
Or

J’aimais déjà le travail des éditions Lumen. Après la découverte de La couleur du mensonge, je pense qu’il s’agit de l’une de mes maisons d’édition favorites. Le travail qui a été fait autour du livre est juste fabuleux : entre la couverture, qui est l’une des plus belles que j’ai pu voir, et les ornements réalisés pour les débuts de chapitres... L’objet livre est magnifique. En adéquation avec son support, le contenu est de qualité.

Je n’avais pas d’attentes particulières, ce qui fait que j’étais sujette aux bonnes surprises. C’est un euphémisme de dire que La couleur du mensonge regorge de surprises, justement. L’intrigue en elle-même se révèle étonnante : si le fait qu’une héroïne se rebelle contre les traditions liées à son genre et refuse de se marier n’est pas nouveau, qu’elle se fasse engager par la personne qui noue les mariages l’est.

L’héroïne s’avère très attachante dès le départ : son refus de se plier aux exigences et de se marier en perdant son indépendance donne une idée de l’envergure du personnage. Grâce à son intelligence, elle va parvenir à se trouver une place et à s’en sortir. Pas de prophétie, pas de pouvoir, pas de liens familiaux obscurs. Sage se révèle être une véritable bouffée rafraîchissante. Au cours de son aventure, on découvre une panoplie de personnages. On s’immerge facilement dans l’univers médiéval qui nous est présenté. S’il n’est pas particulièrement original, je pense que l’autrice nous réserve de belles surprises sur cet aspect, qu’elle risque de développer dans les tomes suivants. Il a le mérite d’être efficace et le lecteur comprend rapidement les enjeux disséminés par l’autrice. On s’intéresse davantage sur la petite troupe qui voyage aux côtés de Sage. Le récit alterne entre deux points de vue, celui de Sage et celui du capitaine Quinn. Le personnage du capitaine ne m’intéressait pas énormément, je le trouvais trop lisse. Par contre, je suis rapidement tombée sous le charme d’Ash et de sa dynamique avec Sage. Je pense que c’est l’un des plus importants points forts de ce premier tome. Pour être honnête, ce n’est pas l’intrigue en elle-même qui m’a tenue en haleine, mais les personnages, en particulier Sage et Ash. J’étais loin de me douter que l’intrigue et les relations entre les personnages étaient si liées.

Ce qui m'amène à aborder l’autre point fort du récit : son caractère imprévisible. Je suis tellement habituée à ne plus être surprise par les romans que je lis que je ne me posais pas particulièrement de questions au cours de ma lecture. Si quelque chose me chiffonnait, je ne suis pas allée chercher plus loin et j’ai poursuivi ma lecture. Arrivée à LA fameuse révélation, j’ai été tout bonnement sidérée. Abasourdie. Sans mot. Sans exagération. C’était tellement énorme, que mon premier réflexe a été le déni : “Ce n’est pas possible. C’est impensable. Comment ? Non ? Si ?”. Puis on prend conscience des petits détails, de certains indices qui étaient glissés au fil du texte et on prend conscience de l’énorme talent de Erin Beaty. J’avais déjà envie de relire La couleur du mensonge pour chercher ce qui m’avait échappé. Je ne peux que saluer le talent d’Erin Beaty, qui est l’une des seules auteur.ice.s à m’avoir autant piégée. A l’heure actuelle, j’en suis encore admirative. Le titre prend alors tout son sens. La vérité n'est pas certaine et s'avère embrumée par un tas de mensonges que l'héroïne essaye de démêler autant que le lecteur.

A partir de cette révélation, les événements s’enchaînent sans temps mort. Si le récit a toujours été prenant et addictif, les derniers chapitres redressent le niveau. Il y a des événements qu’on ne voit pas venir et qui nous déchire le coeur. Au final, on referme l’ouvrage à la fois surpris, triste, mais aussi satisfait. La fin est satisfaisante. J’ai été plus que ravie que l’autrice ne conclut pas son ouvrage sur un énorme cliffhanger comme il est si commun d’en faire, puisque la fameuse révélation est survenue plus tôt dans le récit. On termine donc sur une note plus calme, plus sereine. Pour autant, cela ne nous empêche pas d’être impatient à la perspective de la lecture du prochain tome. L’attente va être longue, très longue. Je pense pas me tromper en affirmant que l’autrice me réserve encore tout un tas d’émotions pour le suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par takiko 2018-11-07T09:56:39+01:00
Diamant

Une très bonne surprise que ce livre que j'ai tout de même hésité à lire trop longtemps ! Même si le résumé en dit peut-être trop, il a le don de donner envie et dès qu'on a commencé la lecture, impossible de s'arrêter ! Roman à la troisième personne, on alterne avec les personnages, passant de Sage au Capitaine et même à d'autres protagonistes jouant un rôle clé dans ce premier volume. Je ne m'attendais pas forcément à certaines choses et bon dieu que j'ai été surprise ! La finesse de l'écriture est pour beaucoup dans le plaisir que j'ai pris à lire cette histoire et j'ai vraiment hâte de pouvoir passer au tome 2 !

Je n'attendrais pas 920 jours pour ça....

Afficher en entier
Diamant

J'ai commencé à lire le livre dans l'idée de savoir si je vais vraiment avoir du mal à le lire ou non. Mais j'ai finalement les pages ont défilé toutes seules. J'étais vraiment transportée par l'histoire en vivant l'aventure de Sage.

Spoiler(cliquez pour révéler)je sais pas si j'ai été la seule à ne pas avoir su que Ash était en réalité Alex au départ mais quand j'ai compris la vérité je ne m'y étais pas attendu

Il y a de bons moments comme de mauvais moments où j'ai quand même pleure quand Spoiler(cliquez pour révéler)Charlie est mort j'avais versé ma petite larme, il nous manquera tous ce petit chenapan

Afficher en entier
Argent

Je dois dire que l’héroïne fait beaucoup dans cette histoire. Elle a 16 ans, elle est la préceptrice de ses cousins. Elle a un caractère assez fort, et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Cela peut porter préjudice à une femme dans ce monde qui a les codes sociaux du 18ème siècle. Elle m’a particulièrement plus.

Ensuite, l’autrice nous plonge dans un univers tout simple au départ : Sage accompagne des candidates pour le Condordium. Mais au fil des pages et des points de vues, je me suis bien rendue compte qu’il y a bel et bien une intrigue politique à cette histoire. Et que Sage, peut être bien plus qu’une simple assistante d’entremetteuse dans cette histoire.

Si l’histoire met un peu de temps à démarrer, notamment jusqu’à la rencontre avec l’entremetteuse, ce que pour enchainer riche en rebondissements, autant au niveau de l’action que des révélations. Et c’est bien là tout le talent de l’autrice : le personnage que l’on suite est-il réellement celui qu’on croit. Je dois dire que l’identité réelle de certains personnages m’ont bien surprise. Alors chapeau à l’autrice pour ça.

Bien que j’ai aimé l’héroïne la majorité du temps, je dois dire que je n’ai pas compris certaines de ses décisions. De même pour les autres personnages.

Au niveau des personnages, ils sont relativement tous agréables sauf certaines des prétendantes pour le concordium, et je dois dire que l’une d’elle m’a profondément horripilée, bien que je pense que des personnes comme elles ont bel et bien existées dans les siècles passés et même aujourd’hui.

En bref, c’est un roman prenant avec une héroïne qui n’a pas froid aux yeux. Je lirai avec plaisir la suite qui vient de paraître.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tsunaze 2018-10-16T01:22:57+02:00
Argent

Une lecture intéressante basée surtout sur l'espionnage mais cette histoire n'est pas particulièrement exceptionnelle . Certes il y a de l'actions, des retournements de situations, de belles joutes verbales et des personnages qui retiennent notre attention mais cela ne suffit pas assez pour en faire un récit mémorable. Le livre se lit vite et on accroche vite à l'histoire mais il faut être attentif au jeu de dupe qui se joue . La fin de ce tome clôt bien ce tome 1 et le lecteur n'est pas obligé de se précipiter sur la suite des aventures de Sage Fawler et d'Alexander Quinn.

Je m'attèlerai peut être à la lecture du second tome à l'occasion même si je n'en fais pas une priorité absolu dans l'immédiat.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jujub92 2018-10-05T19:59:09+02:00
Diamant

Des complots, des trahisons, de la romance, des personnages intéressants, ... j'ai juste adoré ce roman.

Malgré l’épaisseur du livre, ça se lis extrêmement bien. Les chapitres sont courts, remplis d'actions et de révélations. Il n'y a aucun temps mort et même si on pourrait s’arrêter a ce premier tome, on veut savoir ce qui peut arriver a Sage dans le futur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carremh 2018-10-05T08:09:40+02:00
Diamant

Un vrai page turner ! J'ai adoré cet univers de complots et de secrets. Sage est une jeune fille intelligente et débrouillarde qui ne veut pas se plier aux règles ni à un mariage imposé. J'ai beaucoup aimé son partenaire masculin. ils forment un très joli couple.

A noter tout de même une lecture très jeune tout de même avec quelques points qui auraient pu être plus travailler et développer.

La décision de l'auteure de la mort d'un des personnages, je ne l'ai pas très bien comprise et je la déplore. Je pense qu'elle a voulu y introduire un élément dramatique.

J'ai pourtant hâte de lire la suite qui j'espère que cela sera à la hauteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sanalice 2018-10-04T23:06:52+02:00
Or

Fantastique !

J'ai rarement lue quelque chose d'aussi haletant, d'aussi abouti que La Couleur Du Mensonge.

Ce livre m'a fait passer par toutes sortes d'émotions, de transes, pour finalement aboutir à une conclusion épique. J'ai adorée.

Entre intrigues, mensonges, tromperies et amour... vous allez être servis.

Foncez les yeux fermés !

Afficher en entier

Dates de sortie

La Couleur du mensonge, Tome 1

  • France : 2018-02-22 (Français)
  • USA : 2017-05-09 (English)

Activité récente

Eien l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-11T20:14:49+01:00
Lumione l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-11T18:01:50+01:00

Les chiffres

Lecteurs 397
Commentaires 79
Extraits 31
Evaluations 198
Note globale 8.67 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • La Couleur du Mensonge - Français
  • La couleur du mensonge, Livre 1 - Français
  • The Traitor's Kiss (The Traitor's Cirle, #1) - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode