Livres
520 414
Membres
536 320

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Couleur du mensonge



Description ajoutée par Carole94P 2017-11-21T11:20:20+01:00

Résumé

À Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, et façonnent ainsi le paysage amoureux et politique du royaume. Sage Fowler, seize ans, n’a rien du parti idéal : indisciplinée et rebelle, c’est de surcroît une bâtarde. Pourtant, son oncle parvient à lui obtenir un rendez-vous chez l’une des marieuses les plus réputées du pays – sa seule chance de trouver sa place dans la bonne société. Mais une surprise de taille l’attend : son franc-parler et sa vivacité d’esprit ne lui obtiennent pas un beau mariage… mais au contraire un apprentissage auprès de l’entremetteuse.

Or la guerre menace. C’est donc escortée par une troupe de soldats aguerris que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la région pour rallier la capitale et assister à l’événement matrimonial le plus attendu de ces cinq dernières années. Mais en chemin, l’un des soldats lui propose d’aider l’armée en espionnant pour son compte...

Afficher en entier

Classement en biblio - 985 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Madamerrance 2018-02-18T16:59:10+01:00

- Je t'aime, Sage Fowler. Voilà la seule et unique vérité.

Bien mal lui en prit de se risquer à une telle déclaration.

La main gauche de Sage étant libre, elle s'en servit pour le gifler de toutes ses forces.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty

Afficher en entier
Diamant

Oh mon dieu, j'ai eu un énooooorme coup de coeur pour ce livre. Je n'ai même plus les mots pour en parler! Foncez, vous n'allez pas être déçus!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mayumi 2018-03-08T20:58:34+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Chewy 2020-08-30T10:00:08+02:00
Or

J’ai été agréablement surprise.

J’avoue que ça ne commençait guère bien, les 50 première pages étaient ennuyeuses, aucun rebondissement... rien à voir avec le résumé ! Puis la suite... incroyable ! J’ai dévoré ce livre ! Sage est un personnage incroyable sans parler d’Alex, toute l’histoire est bien menée, un vrai petit bijou !

Je conseille vraiment :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mjup 2020-08-28T12:45:33+02:00
Argent

Ce n'est pas vraiment mon style mais j'ai été malgré tout adoré l'histoire. C'est une romance mais le côté espionnage, stresse de la réussite ou non, les mensonges, trahisons, etc.. ça m'a tellement happée que j'en suis moi-même surprise !

L'autrice a su donner quelques indices qui m'ont juste rendu dans la confusion jusqu'à ce que tout s'éclaire : je pensais avoir mal lu, que j'ai du me tromper ou que ma mémoire était probablement pas bonne...

Bref, je compte lire la suite, en espérant que le rythme soit gardé :)

Ah aussi : à mon goût il n'y a pas grand chose de Fantasy là-dedans, si ce n'est le nom des pays, territoires, etc. Autrement je l'ai trouvé beaucoup plus réaliste !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yukkin 2020-08-16T16:26:44+02:00
Diamant

Entre mensonges, stratégie militaire et amour. La couleur du mensonge a de quoi séduire.

La plume de l’auteure est une plume agréable, fluide qui arrive bien à nous faire ressentir les sentiments de ses personnages. Cependant, j’ai eu beaucoup du mal au début à m’imprégner de l’univers du roman notamment avec toute la notion militaire et politique. Malgré tout, l’auteure arrive à jouer avec la manipulation de manière très fine. Elle joue avec nos nerfs entre mensonges et cachotteries. Tout est bien ficelé pour nous surprendre. Et quand les masques tombent, j’ai essayé de me remémorer, relire certains passages pour voir des indices, tout est bien rodé pour que le lecteur soit berné.Spoiler(cliquez pour révéler)Alexander la souris, vraiment ?! Je m'y attendais pas ! Et je tire mon chapeau à l’auteure pour ça.

Concernant les personnages, j'ai adoré le développement d'Alexander Quinn torturé entre son devoir de capitaine et ses sentiments personnels. Le fait que l'autrice est mise en avant la lourde responsabilité qu’avait un capitaine dans ses choix et sur la vie de ses soldats et également toutes les valeurs militaires est très appréciable et j'ai aimé cet aspect là.

En résumé, ce livre est un coup cœur malgré des débuts difficile. Il est bien ficelé, addictif et parfois assez émouvant. Avez-vous réussi à ne pas tomber dans le panneau ?

Ma chronique entière : https://xyukkin.wordpress.com/2020/08/15/la-couleur-du-mensonge-tome-i/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiine13 2020-07-26T17:04:22+02:00
Bronze

Histoire sympathique, pas mal de rebondissement et d'action. Cependant étant une fan de fantastique ce livre n'a pas été un coup de cœur et cela me donne pas envie de continuer la saga.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par on-line_reader 2020-07-24T17:34:50+02:00
Diamant

L'Univers est juste développé parfaitement. On a quelque part d'ombre mais on comprend très bien les tensions liées aux territoires ou aux manigances politiques qui sont un peu au centre de l'intrigue.

Les personnages sont intriguant tout au long du roman , je ne savais absolument pas qu'elles allaient être leurs réactions, leurs actions.... et même on a des ces révélations...je suis tombée de haut ! Le suspens était quand même bien menée !

L'espionnage est au centre du roman , tout le monde espionne tout le monde ! Ils découvrent des secrets en se manipulant , montent des opérations militaires..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2020-07-18T19:15:51+02:00
Or

http://lislysworld.fr/la-couleur-du-mensonge-derin-beaty/

Il aura fallu deux lectures dudit roman pour écrire cette chronique. En fait, dès les premières pages j’étais persuadée d’être partie sur un fabuleux coup de cœur et si effectivement ce roman m’a énormément plu, un plot twist est venu remettre en question son statut de coup de cœur absolu…

En dehors du point en question, La couleur du mensonge est un roman passionnant, bien écrit et génial qui reste un joli coup de cœur et je compte bien lire la suite !

L’univers

Dans La couleur du mensonge, Erin Beaty propose un univers moyenâgeux avec un fonctionnement assez proche de la réalité historique de cette période.

Le cadre du roman est très bien construit et ne se contente justement pas d’être un bête décor. L’auteure va dans les détails et on sent le travail de l’univers, appuyée par une carte au début du roman qui aide carrément à se repérer lors du périple mené par Sage et les autres.

L’idée même d’exploiter cette fonction d’entremetteuse est vraiment géniale et apporte beaucoup d’originalité par rapport aux autres romans du même style. Pour une fois, l’héroïne n’est pas une princesse ou une princesse en devenir mais est à sa propre charge et apprend à connaître rapidement les personnes qui l’entourent pour arranger des unions.

Le cadre et la situation des divers personnages du roman est un vrai atout qui en fait une fiction qui sort des schémas plutôt classiques de ce style et le distingue des autres roman de fantasy YA. C’est vraiment rafraichissant et agréable !

Les personnages

Comme je le disais dans le point précédent, j’ai aimé le côté très indépendant de Sage, l’héroïne du roman. Elle n’est pas pour autant une guerrière badass, ce qui lui permet de s’affranchir de nombreux clichés et nous offre un personnage principal fort mais pas invincible pour autant, et vraiment intéressant à suivre.

Si j’ai apprécié Sage, mon coup de cœur va inconditionnellement au personnage d’Alexandre Quinn qui est juste parfait. Pas dans le sens trop parfait et invincible puisqu’il a clairement ses failles et commet de nombreuses erreurs, mais c’est plie le type de personnages que j’affectionne. Il m’a d’ailleurs beaucoup rappelé Chaol Westfall (que j’adore aussi) et n’a cessé de me surprendre tout au long du roman.

Le personnage de l’entremetteuse, même s’il n’est pas le plus développé, est aussi très intrigant et bien construit. Idem pour celui de Charlie, jeune page et petit frère de Quinn auquel on s’attache immédiatement ou d’Ash…

Des complots derrière les complots

L’intrigue de La couleur du mensonge est fabuleuse. Le lecteur va de surprise en surprise et Erin Beaty ne nous épargne rien : trahisons, rebondissements, morts…

L’ambiance générale est intéressante. Comme on suit l’histoire du point de vue de Sage, on ne comprend que peu à peu combien chacun des personnages mène des intrigues pour son propre compte et protège de nombreux secrets.

A la toute fin, les actions s’enchaînent de plus en plus vite et le livre devient un véritable page turner absolument impossible à lâcher. Si le roman ne se termine pas sur un plot twist, c’est le seul rebondissement que l’auteure nous aura épargné !

THE plot twist et pourquoi il m’a laissée mitigée

Spoiler(cliquez pour révéler)Tard dans le récit, on découvre qu’Ash Carter, le fameux soldat qui a contacté Sage pour qu’elle aide à espionner le convoi, a menti sur son identité. Pour vous remettre dans le contexte, Sage le fréquente depuis maintenant un moment et ils sont peu à peu tombés amoureux l’un de l’autre, mais dès qu’ils s’apprêtent à aller plus loin qu’un simple baiser Ash la repousse.

Spoiler(cliquez pour révéler)Avec effarement, on apprend alors que le véritable Ash, rencontré au début du récit, était ailleurs et qu’Alexandre Quinn s’était fait passer pour lui.

Maintenant, pourquoi cet énorme plot twist m’a tant gênée ? Parce que je ne l’avais pas vu venir. C’est le but d’un plot twist, me direz-vous. Seulement, j’ai tendance à considérer qu’un plot twist parait peut être anticipé par le lecteur, même si l’auteur le guide de façon à ce qu’il se fasse surprendre.

C’est d’ailleurs ce qui m’a valu une relecture immédiate du roman après l’avoir fini. Je voulais voir le fil rouge, comprendre où j’avais loupé les indices. Sauf que je ne les ai pas loupés. Il y en a tellement peu que même si l’auteure nous livre le pourquoi du comment après la révélation, on a du mal à voir les pièces du puzzle s’assembler. Spoiler(cliquez pour révéler)En fait, s’il n’y avait pas eu cette histoire de parler de la Souris à la troisième personne tout le temps, je pense que le retournement de situation aurait été parfait…

En conclusion

Malgré le plot twist qui ne m’a pas entièrement convaincue, j’ai sincèrement adoré chacun des autres éléments de ce roman qui est une véritable pépite. Original, rythmé et surprenant, La couleur du mensonge est sans aucun doute un livre à lire et je vous le recommande fortement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume16 2020-07-14T23:33:24+02:00
Argent

L’histoire commençais bien avec Sage et son oncle. Mais une fois devenu l’apprenti de l’entremetteuse, tout à ralenti. Je me suis même un peu ennuyée par moment. L’action à vraiment commencer au moment où la romance a commencé à se faire sentir.

Tout à coup, tout s’est accéléré et je me suis plongée dans le livre à fond. J’ai adoré la fin du livre.

Mon site :

http://www.cochet.ch/oceane/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NoEtJess 2020-07-07T22:46:13+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce premier tome ! Le personnage de Sage m'a beaucoup plu avec son côté intrépide. J'ai tout de suite été plongée dans l'ambiance du livre avec toutes ces histoires de complots, espionnages etc. Un roman plein de suspens et d'addictivité. Juste un peu déçue par la fin (ou l"après" fin) que j'ai trouvé trop longue. On dirait une fin de série et il n'y a pas vraiment d'ouverture pour une suite mais bon j'ai quand même hâte de découvrir en espérant qu'il soit aussi bien voir mieux que le premier volume.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maad 2020-06-28T01:31:57+02:00
Diamant

Ce livre est une véritable pépite ! Spoiler(cliquez pour révéler)La découverte de la véritable identité de la Souris a provoqué une explosion dans ma tête; tellement secret. L’autrice ne laisse passer que quelques indices qui ne nous dévoilent rien et quand arrive la révélation c’est le choc et la compréhension.

J’ai adoré lire ce premier tome que j’ai dévoré, et m’empresse de commencer le deuxième. Je recommande grandement ce livre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonasbrothers 2020-06-23T15:48:50+02:00
Lu aussi

L'intrigue nous mène dans des histoires de complots et mariages arrangés, à une époque où les femmes n'ont pas vraiment leur mot à dire sur ce fait.

L'histoire était sympathique, et j'ai trouvé sympa de voir une intrigue avec une histoire d'entremetteuse, malgré les grincements des dents quand les mariages sont arrangés. L'histoire offre quelques moments d'action, mais la plupart du temps, on est vraiment sur les intrigues de cour. Et ça n'a pas réussi à totalement me porter. Pour dire, à part quelques moments d'action et d'espionnage, je n'ai plus énormément de souvenirs concernant cette histoire.

Le double jeu qui dans le roman est en revanche bien réussi. De même pour les révélations, je ne m'y attendais pas forcément, et c'était bien mené par l'autrice.

Concernant les personnages, je suis plutôt mitigée pour certains. Sage est une femme avec une part d'indépendance que j'ai apprécié, mais d'autres aspects de sa personnalité ont moins accrochés avec moi. Il en fut un peu de même pour le capitaine de l'escorte des jeunes femmes. J'ai apprécié certains pans de sa personnalité, mais le côté torturé sauvé par le romantisme ne m'a pas convaincu, tout du moins par la vitesse où ça se construit. Cet aspect a été amené un peu rapidement à mon goût.

Je suis moins fan de la fin. Elle permet d'ouvrir vers les tomes suivants, mais personnellement, elle ne m'a pas donné l'envie de poursuivre la trilogie.

En conclusion, un roman avec des points sympathiques dans l'histoire et l'intrigue, mais qui m'a moins plu pour certains aspects des personnages et l'action plutôt sous-jacente de l'intrigue. Je pense que c'est un rythme et une histoire qui ne me convenaient pas, mais l'ayant lu en lecture commune, ce bouquin a su conquérir plusieurs lecteurs qui se sont plongés dans la suite juste après sa lecture.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Couleur du mensonge

  • France : 2018-02-22 (Français)
  • USA : 2017-05-09 (English)

Activité récente

Chewy le place en liste or
2020-08-30T09:58:02+02:00

Titres alternatifs

  • La Couleur du Mensonge - Français
  • La couleur du mensonge, Livre 1 - Français
  • The Traitor's Kiss (The Traitor's Cirle, #1) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 985
Commentaires 161
Extraits 35
Evaluations 462
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode