Livres
504 952
Membres
512 442

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Madamerrance 2018-02-18T16:59:10+01:00

- Je t'aime, Sage Fowler. Voilà la seule et unique vérité.

Bien mal lui en prit de se risquer à une telle déclaration.

La main gauche de Sage étant libre, elle s'en servit pour le gifler de toutes ses forces.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adoradea 2018-06-07T17:34:29+02:00

"- Et si par malheur votre premier enfant est une fille, que direz-vous en la déposant dans les bras de votre époux ?

La formule consacrée était: "La prochaine fois, j'aurai la force de vous donner un garçon." Mais Sage avait constaté de ses yeux les difficultés d'une grossesse. Même dotées d'une santé de fer, les futures mères étaient souvent malades les premiers mois et prodigieusement incommodées vers la fin… et que dire des douleurs de l'enfantement ! L'idée de faire seule tout le travail pour devoir ensuite s'excuser du résultat lui donnait envie de mordre. Les braises de sa colère soudain attisées, elle s'abandonna complètement à cette fureur qui avait quelque chose de délectable.

Elle planta son regard dans celui de la marieuse.

- Je m'exclamerai: " N'est-elle pas magnifique ?"

Maitresse Rondelle esquissa une moue amusée mais se reprit aussitôt. Son agacement se fit visible.

- Et ensuite ? demanda-t-elle sèchement

- J'attendrai que mon époux me réponde qu'elle est presque aussi belle que moi. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aur31 2018-02-25T21:28:53+01:00

Nous jouons tous plusieurs rôles au cours de notre vie, ce qui ne signifie pas que nous mentons pour autant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Madamerrance 2018-02-18T17:37:55+01:00

- Je jure que s'il t'arrive quoi que ce soit, je remuerai ciel et terre pour te retrouver, murmura-t-il.

Sage aurait pu prétendre être déjà partie, mais elle ne put s'empêcher de lui répondre.

- Je sais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-04T15:47:45+02:00

Tu es pour moi un imprévu que je n'aurais jamais pu anticiper. J'aimerais pouvoir t'expliquer ce qui s'est passé, Sage... mais je ne suis pas sûr de le comprendre moi-même. Je ne suis certain que de ce que je ressens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-04T15:37:23+02:00

Mon père m'a enseigné un jour que certaines bêtes ne sont pas faites pour être apprivoisées. Elles n'en sont pas méchantes pour autant, seulement trop sauvages.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-04T15:43:15+02:00

Je préfère me tromper plutôt que de laisser quelqu'un d'autre décider de mon destin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Madamerrance 2018-02-18T17:39:05+01:00

C'était peut-être ça, la mort : être privé de tous ses sens et condamné à une errance sans fin, dans le noir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mademoisellle 2018-10-24T20:55:43+02:00

elle avait demandé à son père s’il était déçu que son seul enfant soit du sexe faible. Il avait planté son regard droit dans le sien avant de répondre : « Absolument pas. »

— Sans représentantes de la gent féminine, il n’y aurait plus un seul homme sur terre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bastille 2018-04-01T12:01:57+02:00

- Pourquoi la Souris n'a-t-il pas invité l'Etourneau à participer à cette réunion, après ce qu'elle a entendu . Elle sait déjà presque tout.

- Mieux vaut encore attendre. Une fois impliquée, elle ne pourra plus faire marche arrière.

- Alex, tu me caches quelque chose, lança le lieutenant en regardant son ami bien en face.

Quinn ferma les yeux et se massa longuement les tempes.

- Il l'a embrassée.

Casseck se racla la gorge pour masquer ce qui ressemblait étrangement à un ricanement.

- Je vois, ... Ma foi, il était temps.

- Tu trouves ça drôle ? s'exclama le capitaine en le fusillant du regard.

- Pas du tout. La jalousie est une piètre compagne.

- Parce que tu crois que je suis jaloux ? gronda Quinn en tapant du poing sur la table.

Carreck rattrapa de justesse l'encrier posé sur le bureau qui s'apprêtait à tomber et le remit à sa place.

- Oui, car ce n'est pas de toi qu'elle est en train de tomber amoureuse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode