Livres
600 055
Membres
682 833

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Cour de cassation et le code pénal de 1810 : le principe de légalité à l'épreuve de la jurisprudence (1811-1863)



Résumé

A l'heure où les interrogations renaissent sur le statut de la Cour de cassation et la valeur de sa jurisprudence, le temps semble venu de " demander au passé des leçons et des exemples pour l'avenir "", selon la formule de l'avocat général Tarbé des Sablons. La jurisprudence de la Chambre criminelle de la Cour de cassation, depuis la promulgation du Code pénal jusqu'à l'importante réforme de 1863, est à cet égard riche d'enseignements. Elle souligne l'extension du pouvoir créateur du juge au XIXe siècle, et ce malgré le culte réservé au principe de légalité. Les conseillers de la Chambre criminelle ont su s'affranchir des limites dans lesquelles le législateur avait cru pouvoir l'enfermer. La jurisprudence criminelle s'est affirmée comme source de droit à part entière. Voie de droit, cette jurisprudence constitue aussi une voie de puissance, confortant le statut même de la Cour de cassation encore très contestée au sein de la hiérarchie judiciaire au cours du XIXe siècle. Par le biais de ses arrêts et après avoir écrasé toute tentative de reconstitution des cours souveraines de l'ancienne France, l'institution s'est finalement imposée face aux juridictions inférieures. La cassation pénale assure ainsi à la Cour de cassation une double prise de pouvoir : juridique et juridictionnelle.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Editeurs

Les chiffres

lecteurs 2
Commentaires 0
extraits 0
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode