Livres
451 625
Membres
397 199

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2011-03-27T14:37:46+02:00

-La vérité, je te dis... Que tu étais drôle, intelligente, facile à vivre et très jolie.

-Oh, ben ça va alors.

-Après tout ces compliments, tu n'es pas censée me dire que tu m'aime ?

-Je suis pas certaine de pouvoir aimer un mec avec autant d'exigences, dit-elle pour le taquiner, l'entourant de ses bras. Ben quoi ? Faut bien que je me venge de tout ces crabes que tu as laissés grimper sur mes pieds.

Bien sûr que je t'aime. ♥

Afficher en entier
Extrait ajouté par PocketBook 2010-09-13T23:49:21+02:00

- Autant te prévenir que j'ai déjà mal aux pieds.

Main sur le coeur, il répliqua:

- Si tu boites, je ne me moquerai pas de toi, promis!

- C'est toujours bon à savoir...

Il se pencha pour l'embrasser.

- Je t'ai déjà dit que tu étais superbe?

Elle sourit, se délectant encore de la douceur de ses lèvres.

- Pas depuis une bonne vingtaine de minutes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jennifer589 2010-04-23T04:16:51+02:00

O.K.? C'est tout? T'as rien d'autre à me dire, alors que j'ai fait tout ce chemain pour te présenter mes excuses? O.K.?

En guise de réponse, Will fit un pas vers elle, et la suite se déroula si vite que ça défiait toute logique... L'instant d'avant il se tenait à un metre d'elle, et celui d'après el s'avançaot et l'attirait à lui pour l'embrasser. Ses lèvres se révélait d'une douceur incroyable. c'était peut-être dû à l'effet de surprise, mais elle lui rendit son baiser. Oh, rien à voir avec un baiser de cinéma qui vous chavire et fait trembler la terre sous vos pieds.. mais Ronnie était ravie d'une telle conclusion à leur discussion. Et, étrangement, elle réalisait que c'était tout à fait ce qu'elle attendait de la part de Will. ♥ :)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Carobutterfly 2012-05-28T14:55:00+02:00

C'était au tour de Ronnie de détournerez les yeux à présent.

-J'ai déclare à mon père que je voulais plus jamais voir le piano, dit- elle en plongeant les mains dans le sable. Alors il a fabrique cette cloison.

Will battit des paupières, incrédule.

- Tu détestes le piano à ce point-là?

-Oui,affirma-elle, catégorique.

- Parceque ton père a été ton prof?

Elle le dévisagea d'un air stupéfait, tandis qu'il enchainait:

- il ensaeignait à l'académie Juilliard, c'est bien ça? Ça parait donc évident qu'il t'as appris à jouer. Et je parie même que t'etais hyperdouee..... Pour détester autant quelque chose, il faut d'abord l'avoir adoré.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Pamy 2011-10-11T20:39:53+02:00

"La vie, songea Steve, ressemblait un peu à une mélodie.

Le début est un mystère, la fin une révélation,... Mais toutes les émotions éprouvées dans l'intervallent permettent d'affirmer que l'ensemble mérite d'être vécu."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lilinie 2010-08-28T22:31:10+02:00

Chap 36:Steve

La vie, songea steve, ressemblait un peu à une mélodie.

Le début est un mystère, la fin une révélation... mais toutes les émotions éprouvées dans l'intervalle permettent d'affirmer que l'ensemble mérite d'être vécu.

Pour la première fois depuis des mois, il ne ressentait aucune douleur. Après tant d'années il détenait les réponses à ses interrogations. Tout en écoutant la composition que Ronnie avait terminée et améliorée, il ferma les yeux en sachant que sa quête de l'existence de Dieu avait abouti.

Il comprenait enfin que la présence divine se manifestait partout, à chaque instant, et que tout le monde pouvait en profiter. Cela avait été le cas dans l'atelier, alors qu'il réalisait le vitrail avec Jonah, durant toutes ces semaines passées en compagnie de Ronnie...et en ce moment même, tandis que sa fille jouait leur musique, l'oeuvre ultime qu'ils partageraient à tout jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Azamoon 2012-02-12T15:19:05+01:00

-Quand le docteur m'a appris mon diagnostic, j'ai signé une DNR. Tu sais ce que c'est? dit-il en l'interrogeant du regard. Ca signifie "décharge de non-réanimation"... Autrement dit, je ne veux aucune acharnement thérapeutique pour me garder à tout prix en vie. Si je vais à l'hôpital, je veux dire.

Effrayée, Ronnie sentit son estomac se nouer.

-Qu'est-ce que tu essayes de me dire?

-Le moment venu, tu dois me laisser m'en aller...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poupette 2011-11-22T16:18:54+01:00

chapitre 9 -Steve-

Steve s'accorda un moment de réflexion. Il avait envie de déclarer que tout ce bla-bla sur les sentiments ne servait à rien. Les émotions allaient et venaient, et nul ne pouvait les contrôler, aussi n'y avait-il aucune raison de s'en inquiéter. Et on jugeait finalement les gens sur leurs actes puisque, au bout du compte, chaque personne se définissait par ses seuls faits et gestes chapitre 32 -Will-

Ronnie: C'est quand on a des difficultés à l'admettre que la vérité prend tout son sens!

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2011-06-06T20:16:48+02:00

S'il n'était pas aussi canon, rien de tout ça ne serait jamais arrivé !

Tout en regardant Will et Scott se démener sur le terrain, Ronnie réfléchissait à la succession d'événements qui l'avait amené là. Elle était vraiment allée à la pêche aujourd'hui ? Après avoir observé une tortue convalescente nager dans un grand réservoir... à huit heures du matin !

Elle secoua la tête comme pour se ressaisir et éviter de trop se focaliser sur le corps svelte et musclé de Will, qui courait après la balle sur le sable. Difficile de l'ignorer, vu qu'il était torse nu !

Peut-être que l'été ne serait pas si horrible, en définitive...

Bien sûr, la même idée lui avait traversé l'esprit après sa rencontre avec Blaze... et regarde où ça t'a menée !

Will ne correspondait pas vraiment à son type, mais en le voyant jouer elle commençait à se demander si c'était si gênant, après tout. Dans le passé, elle n'avait pas franchement eu de chance en choisissant ses mecs. Rick en était l'exemple le plus flagrant. Dieu sait que Will se révélait bien plus intelligent que tous les autres gars avec lesquels Ronnie était sortie... sans compter qu'il semblait vouloir faire quelque chose de sa vie. Il travaillait, faisait du bénévolat, était un sacré bon athlète, et s'entendait même avec sa famille ! Bon, O.K... il en faisait parfois des tonnes dans le genre excuse-moi-de-te-demander-pardon, mais ne se laissait pas faire pour autant. Lorsqu'elle le taquinait, il en redemandait – et pas qu'un peu, en fait –, et Ronnie devait bien admettre qu'elle aimait plutôt ça !

Un seul truc la laissait perplexe : elle ignorait pourquoi elle lui plaisait. Ronnie ne ressemblait en rien aux filles qu'il avait l'air de fréquenter le soir de la fête foraine... et, sincèrement, elle n'était même pas certaine qu'il ait eu envie de la revoir après cette journée. Elle l'observa rejoindre la ligne de service à petites foulées, puis lancer un regard dans sa direction, visiblement ravi qu'elle soit venue. Il se déplaçait avec aisance et, en prenant position pour servir la balle, il fit un signe à Scott, lequel donnait l'impression de jouer comme si sa vie en dépendait. Dès que son copain se tourna vers le filet, Will roula des yeux d'un air de dire : « C'est qu'un jeu, enfin ! », ce que Ronnie trouvait assez rassurant. Ensuite, une fois qu'il eut lancé la balle, il s'avança sur le côté pour la renvoyer en faisant des passes à son équipe. Quand il n'hésita pas à plonger sur le ballon en projetant du sable alentour, Ronnie se demanda si elle n'avait pas rêvé... mais il frappa trop fort et la balle sortit du terrain sous le regard assassin de Scott, qui leva les bras, en colère. Will n'y prêta pas attention et fit un clin d'œil à Ronnie, avant de se remettre en position.

- Alors comme ça, Will et toi... ?

Eberluée, Ronnie n'avait pas remarqué la fille qui s'était assise à côté d'elle. En se retournant, elle reconnut la blonde qui accompagnait Will et Scott, le fameux soir de la fête foraine.

- Pardon ?

Son interlocutrice se passa une main dans les cheveux et lui décocha un sourire hollywoodien.

- Will et toi... Je vous ai vus arriver ensemble avant le match.

- Oh...

D'instinct, Ronnie sentit qu'il valait mieux ne pas en dire plus.

Si la blonde se rendit compte de la méfiance de Ronnie, elle n'en laissa rien paraître. Tout en ramenant sa chevelure en arrière d'un habile mouvement de tête qu'elle avait dû travailler devant un miroir, elle la gratifia d'un nouveau sourire éblouissant.

A tous les coups, elle les a fait blanchir.

- Moi, c'est Ashley. Et tu t'appelles...

- Ronnie.

Ashley ne la quittait pas des yeux.

- Et t'es en vacances ?

Quand Ronnie lui lança un vague regard, la fille lui sourit encore en ajoutant :

- Si tu étais d'ici, je l'aurais su. Je connais Will depuis tout petit.

- Oui, oui, dit Ronnie, toujours aussi évasive.

- Vous vous êtes rencontrés quand il t'a bousculée en renversant ton soda, pas vrai ? Le connaissant, je parie qu'il l'a fait exprès.

- Quoi ? répliqua Ronnie dans un battement de paupières.

- C'est pas la première fois que je le vois à l'œuvre. Laisse-moi deviner, il t'a aussi emmenée à la pêche, non ? Sur ce petit ponton de l'autre côté de l'île ?

Difficile pour Ronnie de masquer sa surprise à présent.

- C'est toujours ce qu'il fait quand il découvre une nouvelle nana. Ou alors il l'emmène voir l'aquarium.

Tandis qu'Ashley continuait, Ronnie la dévisagea d'un air incrédule, tout en sentant l'univers rétrécir à vue d'œil autour d'elle.

- Mais de quoi tu parles ? demanda-t-elle d'une voix brisée.

Ashley enroula les bras autour de ses jambes.

- Nouvelle fille, nouvelle conquête ! Oh, faut pas lui en vouloir, dit-elle d'un air dégagé. C'est juste sa façon d'être. Il peut pas s'en empêcher.

Ronnie se sentit blêmir. Elle s'efforça de ne pas écouter, de ne pas croire à ce qu'elle entendait... Mais les paroles résonnaient dans sa tête.

Laisse-moi deviner, il t'a aussi emmenée à la pêche, non ?

Ou alors il l'emmène voir l'aquarium...

S'était-elle trompée à ce point sur Will ? Décidément, Ronnie se trompait à propos de tout le monde dans cette ville. Logique, en un sens, vu qu'elle n'avait jamais voulu y mettre les pieds. En prenant une profonde inspiration, elle s'aperçut qu'Ashley l'observait attentivement.

- Un problème ? s'enquit cette dernière, ses impeccables sourcils tricotant d'un air soucieux. J'ai dit un truc qui t'a contrariée ?

- Tout va bien ?

- Parce que j'ai cru que t'avais comme la nausée, tout d'un coup.

- Je viens de te dire que j'allais bien, rétorqua Ronnie d'un ton cassant.

Ashley entrouvrit la bouche pour réagir vivement, puis la referma, avant de grimacer, tout sucre tout miel :

- Oh, non... Ne me dis pas que tu craquais vraiment pour lui ?

Nouvelle fille, nouvelle conquête ! C'est juste sa façon d'être...

Ces mots lui revenaient sans cesse, et Ronnie ne répondait toujours pas... ça lui était impossible. Dans le silence, Ashley enchaîna, plus charitable que jamais :

- Ecoute, ne t'en veux pas... parce que c'est sans doute le gars le plus charmant du monde, quand il veut. Fais-moi confiance, je sais de quoi je parle, j'ai succombé moi aussi à son charme.

Elle désigna alors les spectateurs d'un hochement de tête, en précisant :

- Comme la moitié des filles que tu vois autour du terrain.

D'instinct, Ronnie balaya le public du regard et repéra une demi-douzaine de jolies filles en Bikini qui avaient toutes les yeux rivés sur Will. Elle restait muette, alors qu'Ashley poursuivait sur sa lancée.

- Je me suis juste dit que t'étais capable de voir clair dans son jeu... Tu m'as l'air un peu plus subtile que les nanas d'ici, je veux dire. J'imagine que j'ai cru que...

- Faut que je file, annonça Ronnie d'une voix plus ferme que ses nerfs.

Elle sentit ses jambes flageoler en se remettant debout. Sur le terrain, Will dut la voir se lever, car il se tourna dans sa direction, un sourire conquérant sur les lèvres, le parfait comédien...

Comme le gars le plus charmant du monde...

Elle se détourna, en colère contre lui, mais encore plus contre elle-même pour avoir été aussi idiote. Tout ce qu'elle voulait, c'était déguerpir au plus vite !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2011-06-06T20:16:48+02:00

- Je t'aime aussi, Will Blakelee, murmura-t-elle en lui rendant son baiser.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode