Livres
464 205
Membres
424 608

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La dernière nuit de Claude François



Description ajoutée par jmv83200 2015-01-15T19:23:54+01:00

Résumé

Nouvelle Description

2012

Depuis la mort de Claude François, toutes les rumeurs, y compris les plus folles, ont circulé. Que s'est-il exactement passé dans l'appartement du chanteur, boulevard Exelmans à Paris, ce samedi 11 mars 1978 ?

Rédigé sur le ton du polar, mais fondé sur des faits vrais, ce récit lève le voile sur le mystère de la mort de Claude François. En l'espace d'une seconde, alors qu'il vient de redresser l'applique de sa salle de bain, geste qui lui sera fatal, Claude François voit défiler les temps forts de sa vie : l'arrivée de la famille à Paris en provenance d'Egypte, ses animations de bals à Saint-Tropez, son premier succès Belles belles belles, ses heures glorieuses et ses doutes.

Pour étayer son récit, l'auteur a interrogé nombre de proches et de témoins, dont Michel Drucker qui devait tourner une émission de variétés avec Claude François, le jour de sa disparition.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Tous les après-midi, il se rend à ses bureaux. De son antre, au premier étage, à droite du grand escalier, où l’on n’entre que lorsqu’il a allumé une petite lumière verte, il houspille, sermonne et tyrannise ses employés à coups d’engueulades et de notes de service aussi comminatoires que blessantes, voire humiliantes. La colère est son moteur : pourquoi s’en priver, puisque personne ne lui en veut ? Patron de droit divin, il s’autorise tous les caprices. Parfois, il se gare en double file sur le boulevard et reçoit ses collaborateurs derrière le volant, les uns après les autres, sous les yeux de ses fans, ravis. Il n’hésite pas non plus à espionner les conversations de ses employés, grâce à un système de sonorisation intérieure. Infatigable bosseur, il ne comprend pas qu’on ne travaille pas autant que lui. Mais le dictateur « à la Napoléon » – son personnage historique préféré – peut se révéler d’une générosité de prince : tous les ans, à l’approche de Noël, il coche sur le catalogue Cartier les cadeaux qu’il offre à ses collaborateurs, des bagues ou des chaînes pour les femmes, de la maroquinerie pour les hommes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 10
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode