Livres
463 830
Membres
423 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

L’animal se mit soudain à frissonner, son pelage se hérissa, l’ombre d’une femme émergea de son corps, puis une créature en chair et en os finit par apparaître. Alerrha était une goule, la version féminine des vampires. Elle se nourrissait de cadavres et nous nous étions rencontrées dans un endroit charmant qui portait le doux nom de « cimetière ». Nous nous détestions cordialement, même si les évènements de ces derniers mois m’avaient prouvé que je pouvais compter sur elle. Alerrha était finalement toujours à mes côtés, d’une façon glauque et dérangeante.

Afficher en entier

Je relevais la tête et embrassai Eidon comme la première fois, avec un désespoir et une ivresse qui nous avaient toujours caractérisés. Il répondit aussitôt à mes baisers en m'étreignant plus fort, mettent dans ses gestes tout ce qu'il ne parvenait pas encore à prononcer à voix haute. Je n'avais pas assez de mes mains pour couvrir sa peau, j'aurais voulu une éternité pour inspirer son parfum jusqu'à oublier le mien. Il m'aurait fallu plus d'une vie pour m'habituer à la chaleur de ses paumes, à la rugosité de ses doigts et à la force de son corps sur le mien. Il me semblait même que l'infini n'était en rien comparable à tout ce que ces yeux fiévreux me promettaient. Tandis que la pénombre dissimulait les mouvements empressés de nos corps, je compris que j'allais devoir prendre le temps qu'il faudrait... Car Eidon Callaghan venait purement et simplement de me dire qu'il m'aimait. Et rien dans ma vie ne m'avait préparée à cela.

Afficher en entier

[...] Je me sentais à bout de force tant la tension était puissante. Pourtant, j'allais devoir me concentrer, car j'entendais l'eau couler quelque part dans le manoir. J'allais bientôt devoir me déplacer pour rejoindre les couloirs que les agents d'Eidon avaient déjà inondés.

Je me tournais vers ce dernier, qui surveillait Spoiler(cliquez pour révéler) Allen et ses hommes tout en organisant la défense de l'Assemblée sur son téléphone. Je savais qu'il mobilisait les moyens matériels et humains nécessaires, mais je craignais que cela ne soit pas suffisant. Je devais faire mon possible pour sauver les personnes qu'il restait encore à sauver.

Précautionneusement, je me rapprochais d'Eidon. Mon corps était si tendus que bouger le moindre muscle m'était douloureux. Lorsqu'il posa les yeux sur moi, je vis à quel point ils étaient injectés de sang.

[...]

Je m'écartais aussitôt, mais il saisit ma nuque et me ramena vers lui pour plaquer ses lèvres contre les miennes. Ce n'était pas un baiser, seulement un contact silencieux imprégné de sa force et de son désespoir. Il s'écarta légèrement et approcha de nouveau sa bouche de mon oreille.

- Montre moi encore à quel point j'ai été idiot de vouloir te garder loin de moi.

Afficher en entier

Eidon Callaghan était devenu mon démon. Il me hantait jour et nuit et devenait mon pire cauchemar tous les vendredis soir.

Afficher en entier

Ce bracelet électronique était pire qu'un boulet, c'était une épée de Damoclès. Mon estomac se noua à nouveau en y pensant. Pendant les heures qui venaient de s'écouler, j'avais presque oublié que ce bracelet contenait un dispositif de géolocalisation qui contrôlait le moindre de mes déplacements. Il était relié à une puce placée sous la peau fine de ma nuque... Et ce minuscule mécanisme contenait un poison. Un seul pas hors de l'île et j'étais exécutée sur le champ.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode