Livres
515 377
Membres
528 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

Il aurait été plus équitable, selon Kake, d'indexer la durée des peines pour crimes de sang sur le nombre d'années de vie qu'il restait au défunt. Autrement dit, si l'on mettait fin aux jours d'un bébé qui aurait pu vivre encore soixante-dix ans, une condamnation à dix ans de taule, si ce n'est plus, paraissait raisonnable. Si on zigouillait un vieux birbe, par contre, une amende aurait dû suffire, car le dommage n'était pas bien grand.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

Aux yeux de la colonelle Linnea Ravaska, l'on pouvait à bon droit comparer le maquillage à des préparatifs militaires. La Finlande, par exemple, avait été surprise par la guerre d'Hiver le visage presque nu, telle une fille de ferme naïve qui, jetée dans la grande ville à la merci de riches messieurs, y laisse sa vertu. Lorsqu'elle avait repris l'offensive, par contre, la Finlande s'était soigneusement apprêtée, peut-être même trop; elle s'était fardée d'une épaisse couche de peinture de guerre, aux couleurs crues et aggressives...

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

« Hommes du monde tous les trois. Une dame est une dame, même en Enfer. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheilap15 2018-01-12T23:17:56+01:00

Les mauvaises actions sont toujours punies, même si les voies du destin sont parfois tortueuses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sheilap15 2018-01-10T09:16:02+01:00

Kauko Nyssonen répliqua que Pera ne comprenait rien à la politique. Lui en était venu à la conclusion qu'il ne servait à rien de voter. La vraie dissidence était là ! Il fallait isoler les soi-disant représentants du peuple, les laisser seuls entre eux. Il n'y aurait pas de révolution en Finlande que si tous ceux qui avaient le droit de vote refusaient de s'en servir. Si aucun candidat n'obtenait de voix, on ne pourrait pas réunir le parlement, puisqu'il n'y aurait pas d'élus. Et un pays sans parlement ne pouvait pas non plus avoir de lois. Ça, c'était un bel objectif !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2016-01-06T18:27:38+01:00

Sirkka Issakainen conclut que le monde serait un endroit agréable s'il n'était pas peuplé de déments et d'alcooliques. Mais d'un autre côté, sans eux, une psychologue comme elle n'aurait guère de travail.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

Il vint à l'esprit de Linnea que si quelqu'un pouvait avoir besoin d'un poison efficace et mortel, c'était bien elle. Si la situation devenait trop critique, elle pourrait ainsi avaler une dose afin d'échapper aux griffes des tortionnaires. Une vieille femme sans défense avait tout intérêt à se tenir prête au pire. A son âge, il convenait d'ailleurs aussi de se prémunir contre l'éventualité de maladies pénibles. L'idée d'une lente agonie sur un lit d'hôpital la terrifiait, elle avait une peur mortelle du cancer et de sa douloureuse phase terminale. Les médecins, aujourd' hui, s'acharnaient à maintenir en vie même les patients les plus désespérés, et elle ne voulait pas en arriver là. Dans de telles circonstances, avoir sa propre fiole de poison serait d'un immense secours.

Concocter une mixture mortelle pourrait aussi être une activité beaucoup plus passionnante que le macramé ou la peinture sur porcelaine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

Une avenante petite vieille dans un paisible décor champêtre, quel charmant tableau.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-13T19:44:22+01:00

La Finlande était décidément la terre promise des bourgeois. Les modestes petits artisans du crime n'avaient pas la moindre possibilité, de faire la preuve de leur talent d'escroc, ils devaient se contenter de volset d'agressions, de braquage à la petie semaine. Les huiles se réservaient les gros coups, se remplissaient les poches avec l'argent public et le dilapidaient à l'étranger.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode