Livres
387 811
Comms
1 360 017
Membres
276 100

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Douleur



Description ajoutée par magdave 2010-10-11T22:00:46+02:00

Résumé

« J'ai retrouvé ce journal dans deux cahiers des armoires bleues de Neauphle-le-Château.

Je n'ai aucun souvenir de l'avoir écrit.

Je sais que je l'ai fait, que c'est moi qui l'ai écrit, je reconnais mon écriture et le détail de ce que je raconte, je revois l'endroit, la gare d'Orsay, les trajets, mais je ne me vois pas écrivant ce Journal. Quand l'aurais-je écrit, en quelle année, à quelles heures du jour, dans quelles maisons ? Je ne sais plus rien. [...]

Comment ai-je pu écrire cette chose que je ne sais pas encore nommer et qui m'épouvante quand je la relis. Comment ai-je pu de même abandonner ce texte pendant des années dans cette maison de campagne régulièrement inondée en hiver.

La douleur est une des choses les plus importantes de ma vie. Le mot « écrit » ne conviendrait pas. Je me suis trouvée devant des pages régulièrement pleines d'une petite écriture extraordinairement régulière et calme. Je me suis trouvée devant un désordre phénoménal de la pensée et du sentiment auquel je n'ai pas osé toucher et au regard de quoi la littérature m'a fait honte. »

Marguerite Duras.

Afficher en entier

Classement en biblio - 102 lecteurs

Or
27 lecteurs
PAL
15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Spika 2016-11-13T14:01:24+01:00

De Gaulle a décrété le deuil national pour la mort de Roosevelt. Pas de deuil national pour les déportés morts. Il faut ménager l'Amérique. La France va être en deuil pour Roosevelt. Le deuil du peuple ne se porte pas.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par KatnissEverdeen02 2017-07-26T01:18:04+02:00
Argent

Un recueil de nouvelles sur la Seconde guerre mondiale principalement autobiographique, qui aborde le thème de l'arrestation, le retour des camps de concentration, la Résistance... C'était à la fois très intéressant et douloureux à lire. Le style de Duras est toujours aussi saisissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fabricegrossi 2017-07-12T08:13:36+02:00
Or

La douleur décrite par Marguerite Duras comme un moteur des sentiments et des pensées, nous donne à relire à chaque ligne notre propre vie. Tout bouge à tout instant, notre corps et notre esprit pétris et modelés par les sentiments et au milieu de ce branle-bas, la volonté qui fait ce qu'elle peut.

L'écriture de Marguerite Duras exalte nos vérités premières.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par margotcook 2017-07-02T19:34:42+02:00
Lu aussi

Puissant. Lourd. Dur.

Malgré sa petite taille, ce livre est d'une complexité étonnante: complexité de la forme, de l'écriture, des sentiments que l'on ressent, complexité des personnages également !

J'ai trouvé très intéressant le fait d'avoir plusieurs "histoires", certaines fictives, certaines vraies.

Et tout ça signé de la puissante, crue et bouleversante plume de Marguerite Duras.

A essayé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie52 2017-05-26T09:41:36+02:00
Or

Un livre puissant. Je ne m'attendais pas du tout à ces thèmes (la Résistance, le retour des camps de concentration), mais je n'ai pas été déçue. La plume de Marguerite Duras est si particulière ; elle transmet de véritables émotions. "La douleur " correspond parfaitement au 1er récit. C'en est même douloureux pour le lecteur. Son talent m'a une fois de plus été démontré ; j'ai en outre apprécié d'avoir découvert une partie de sa vie. Un autre récit qui m'a marquée est "Ter le milicien". Même si ce n'est pas mon préféré, je n'oublierai pas ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2017-01-21T19:19:11+01:00
Argent

Un livre à double vitesse avec un début profondément touchant puisque les trois premières histoires (les plus grosses et surtout celles qui sont vraies) explorent chacune une facette de la douleur.

La première m'a vraiment broyé l'estomac : Duras nous raconte le retour de son mari, qui a été envoyé en camp en Allemagne suite à son arrestation en France. Elle dévoile la douleur et la période de floue qu'elle a vécu lors de cette attente mais aussi la souffrance de voir son mari souffrir lorsqu'il est revenu, et cette convalescence plus que longue et semée d’embûches.

La seconde histoire, que j'ai aussi appréciée, raconte le double jeu qu'à dû jouer Duras pour obtenir des informations de son mari enfermé à Fresnes. On ressent la difficulté de jouer ce double jeu, qu'elle arrive pourtant à tenir jusqu'au bout.

La troisième explique la torture d'un délateur par le groupe dont faisait partie Duras. Une histoire qu'on peut clairement définir comme difficilement tenable. J'ai ressenti la haine de Duras mais aussi la souffrance de cet homme qui se fait torturer. Court récit mais poignant.

Le reste est intéressant mais m'a beaucoup moins marquée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laulau48 2016-11-18T21:54:39+01:00
Bronze

Un roman qui montre une réalité cruelle , l'attente d'un être cher. Néanmoins la lecture a été difficile car je n'ai pas réussi à ressentir de la tristesse pour le personnage principale de Marguerite . Reste un livre touchant .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spika 2016-11-13T13:59:01+01:00
Diamant

Avez-vous déjà été confronté à l'expression "fou de douleur" ? Ce livre en est la parfaite illustration.

Je parlerai principalement de la première partie, qui n'est composée que d'une seule histoire qui m'a beaucoup touchée, celle de l'attente pour Marguerite Duras, de l'espoir qui fait mal et de la désolation qui fait sombrer. Elle est, comme je le disais précédemment, folle de douleur, et cela se ressent dans sa façon d'écrire, des phrases courtes, des interruptions, des répétitions, des reprises d'ancien motif dans tous les sens. J'ai adoré cette façon percutante et très vraie d'écrire, de représenter la France au lendemain de la guerre, tant sur le plan moral, physique, politique et mental, tout y est, et le douleur est partout.

Je me suis moins attachée à la seconde partie, bien qu'elle soit tout aussi percutante: on y retrouve très souvent Thérèse, incarnation de l'auteur qui n'a pas pu voir associer son nom à ces évènements, tantôt en espionne à séduire un officier allemand, tantôt en bourreau qui conduit une séance de torture sur un "donneur" pour lui soutirer des informations, et j'en passe. Cette suite de "nouvelles" est tout aussi réelle et vécue par l'auteur en ce temps là que la première partie, il n'y a que dans les vingt dernières pages qui sont en réalité deux inventions de Marguerite, et je n'en parlerai donc pas puisqu'elles ne m'ont pas interpellées comme les autres.

Voilà point par point ce qui explique que ce livre soit en diamant chez moi, et que je le recommanderai volontiers, mais seulement pour lecteur averti : rien ne nous est épargné, comme rien ni personne n'a jamais été épargné lors d'une guerre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Touf-touf 2016-05-16T16:28:04+02:00
Lu aussi

livre très poignant et dur a lire notamment quand on sait que l'auteur a écrit l'histoire de son mari sans son consentement!

Bonne lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EliStrauss 2015-09-20T18:04:32+02:00
Pas apprécié

Une douleur à lire. (Oui bon c'était nul).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Literarysoul 2015-09-19T22:50:15+02:00
Or

Marguerite Duras est vraiment extraordinaire... j'adore chacun de ses livres ! À chaque mot une émotion ! Et cette façon d'attendre, de souffrir.. C'est sublime.

Afficher en entier

Date de sortie

La Douleur

  • France : 2011-05-13 - Poche (Français)

Activité récente

Igitur l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-11T12:19:52+02:00
Julie52 l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-26T09:30:56+02:00

Les chiffres

Lecteurs 102
Commentaires 17
Extraits 35
Evaluations 25
Note globale 6.92 / 10

Évaluations