Livres
466 875
Membres
431 450

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Duchesse de Langeais



Description ajoutée par bookemixer 2010-05-28T09:46:06+02:00

Résumé

A l'égal de la princesse de Clèves et de la Sanseverina, la duchesse de Langeais est l'une des grandes divinités féminines de notre littérature. Elle réunit en sa personne le triple prestige de la beauté, de la naissance et du malheur. Issue d'un sang illustre, Antoinette de Navarreins voit le jour en 1794, sous la Terreur, une bien sombre étoile qui sera pour elle la marque du destin. Quelque vingt ans plus tard, séparée de son mari abhorré que lui avait imposé un père indifférent, c'est l'une des gloires mondaines du Faubourg Saint-Germain. Mais que dissimule la coquetterie glacée de cette aristocratique Célimène ? Et par quel étrange sortilège l'incandescente passion d'Armand de Montriveau va-t-elle à son tour la consumer ? Comme tout vrai chef-d'œuvre, ce " roman noir " - primitivement intitulé " Ne touchez pas à la hache " - est pour partie une autobiographie sublimée, c'est-à-dire le contraire d'un roman à clefs. " Moi seul sais ce qu'il y a d'horrible dans La Duchesse de Langeais ", confiait Balzac à l'un de ses proches. C'est pourquoi l'œuvre conserve, depuis plus d'un siècle et demi, son mystère et sa force de séduction.

Afficher en entier

Classement en biblio - 167 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par JoyOpale 2016-04-27T14:14:20+02:00

Il descendit la rue montueuse qui conduisait à cette église, et ne s'arrêta qu'au moment où les sons graves de l'orgue ne parvinrent plus à son oreille. Incapable de songer à autre chose qu'à son amour, dont la volcanique éruption lui brûlait le coeur, le général français ne s'aperçut de la fin du Te Deum qu'au moment où l'assistance espagnole descendit par flots.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Azza9 2016-08-31T11:15:41+02:00
Diamant

La Duchesse de Langeais est l'une de ses histoires d'amour magnifiques, qui fait rêver, et qui pourtant est si touchante par son caractère tragique et par la passion dévastatrice de ses deux personnages que l'on ne peut s'empêcher de refermer le livre beaucoup plus ému qu'on se l'imaginait l'être au départ. Cette histoire est bouleversante, comme l'est celle de La Dame aux Camélias, ou encore celle de La Confession d'un enfant du siècle, car toutes trois présentes des personnages forts, jouant avec les sentiments et se détruisant sans le vouloir au point d'achever leur relation sur une note tragique. Les personnages, disais-je, sont forts, mus par la passion, leurs ambitions, leur milieu social et les convenances qui obligent à respecter les apparences. Dans ce monde aristocratique, Antoinette de Langeais n'échappe pas aux règles en s'amusant à séduire les hommes par ses coquetteries, par ses paroles et ses attitudes pleines de calculs. C'est en cela qu'elle est détestable. Mais lorsqu'elle comprend son attachement pour Armand, qui a son tour se fait cruel, on la prend en pitié tout en espérant qu'il arrivera à la sortir de son couvent. L'action menée par l'amant est splendide et digne d'un héros, et la fin, pour ma part, m'est restée en travers de la gorge, qui n'a pas su dénouer le torrent d'émotion qui la submergeait. De plus, le style de Balzac aide énormément à embellir cette histoire, à en décrire les sentiments avec majesté et à ainsi l'inscrire dans ces fameux amours de la Littérature française. Certes, une dizaine de pages en début de chapitre étaient horriblement longues, car il expliquait l'histoire du couvent et du faubourg Saint-Germain, mais, même si cela vous lasse, poursuivez votre lecture, qui mérite le détour et vous chamboulera certainement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dark-vince 2015-09-28T21:32:12+02:00
Bronze

Premier Balzac lu, et je peux l'annoncer : ce n'est pas vraiment le genre de style qui me fait kiffer. J'aime bien lorsqu'une narration se pose en neutre et quand l'écrivain se retrouve à manier son histoire de sorte à ce que sa morale, son sens général, s'impose au lecteur de manière subtile, sans que l'auteur n'y intervienne directement. Avec Balzac, c'est tout l'inverse : l'auteur est toujours présent et c'est lui qui dit constamment quoi penser de quoi, il donne son opinion sur tout ce qu'il mentionne, et au final j'avais la désagréable impression que le travail de compréhension des évènements m'était pré-mâché, que l'opinion de Balzac m'était imposé sans la moindre objectivité. Moi qui aime les romanciers invisibles et retords à la Flaubert, me voilà bien déçu ici !

Mais enfin, cette lecture fut quand même plaisante, car le style de Balzac l'est, en quelque sorte qu'il nous mâche tellement la lecture que l'on peut lire parfois en pilote automatique sans perdre une seule subtilité. Le contexte historique était par ailleurs fort réussit et assez intéressant pour me garder attentif malgré l'histoire d'amour d'adolescent dont Balzac nous faisait de grands mots...

En bref, sympathique, mais pas mon style, l'intrigue m'étant finalement assez indifférente au final.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kuina 2014-09-12T20:42:42+02:00
Lu aussi

C'est un très beau livre en soit.

J'aime beaucoup l'histoire malgré des passages où la compréhension m'a semblé vraiment difficile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cha249 2014-02-24T17:49:06+01:00
Bronze

Une belle histoire malgré certaines longueurs qu'on peut pardonner puisque le roman est très bien écrit. Cependant, ce n'est pas du tout le meilleur de Balzac ni des trois romans de l'histoire des Treize.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dragons7 2013-10-31T12:41:00+01:00

Quels sont les thèmes présent dans cette oeuvres svp ?

merci

Afficher en entier
Commentaire ajouté par imaginarium 2013-06-29T03:00:18+02:00
Lu aussi

J'avais lu des avis favorables à propos de ce livre qui m'avait encouragé à le lire malgré quelques réticences au début. Même si ce n'est pas un livre que je m'amuserai à relire plusieurs fois, dans l'ensemble j'ai bien aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kays 2012-09-30T00:27:05+02:00
Pas apprécié

Encore un Balzac qui personnellement m'a endormis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Johanne1403 2012-08-21T13:39:59+02:00
Lu aussi

J'ai lu ce livre en quatrième sur un conseil de ma prof de français... Comment dire? Je l'ai lu du début à la fin sans sauter aucunes pages, mais l'histoire est difficile à suivre (surtout quand on est pleine de mauvaise volonté) à cause des subtilités du langage et des expressions. L'histoire est un peu longue et je ne m'en souviens pas vraiment, mais de mémoire, j'en garde quand même un bon souvenir, mais une chose est sûre, une fois lu, il restera dans la bibliothèque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophiam 2011-09-05T19:04:50+02:00
Pas apprécié

Beaucoup de description pour peu d'action. L'histoire traine en longueur et tourne en rond. Seul intérêt du livre," comment décrire un objet du quotidien le plus longtemps possible" ! Destiné à ceux qui aime les belles phrases tout en métaphore de Balzac !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par viveleslivres 2011-08-27T18:56:27+02:00
Lu aussi

J'ai du lire ce livre pour le lycée. J'ai eu du mal à comprendre. Mais j'ai bien aimé la relation entre Madame de Langeais et Monsieur de Montriveau.

Afficher en entier

Date de sortie

La Duchesse de Langeais

  • France : 1993-01-07 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 167
Commentaires 10
Extraits 4
Evaluations 37
Note globale 6.62 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode