Livres
388 403
Comms
1 361 668
Membres
276 895

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

S'il vous est arrivé d'étudier des dessins animés datant de l'âge mortel, vous vous rappellerez sans doute de celui-ci. Un coyote cherchant tous les subterfuges possibles pour causer la mort d'un grand oiseau au long cou.

Seulement voilà : jamais le coyote ne parvenait à ses fins; ses plans se retournaient systématiquement contre lui.

Soit il explosait, soit il se prenait une balle, soit il chutait d'une falaise d'une hauteur rocambolesque.

Et c'était drôle.

[...]

J'ai assisté à de nombreux accidents donnant lieu à une mort temporaire. J'ai vu des gens chuter dans des bouches d'égout, se faire faucher par des véhicules pour s'être mis par inadvertance sur leur trajectoire.

Et quand cela se produit, les gens rient, car peu importe l'atrocité de l'événement, l'accidenté, tout comme le coyote, sera de retour un jour ou deux plus tard, en pleine forme et comme s'il ne lui était jamais rien arrivé.

L'immortalité nous à tous transformés en personnages de dessins animés.

Afficher en entier

Je comprends pourquoi il y a des faucheurs, combien c'est important et à quel point leur oeuvre est nécessaire...mais je me demande souvent pourquoi il a fallu qu'on me choisisse moi. Et s'il existe effectivement un monde éternel après le nôtre, quel sort sera réservé à un preneur de vie ?

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Heliodore 2017-03-11T22:14:24+01:00

- Les décès sur les parkings représentent jusqu'à 1,25 % de la somme totale des morts accidentelles durant l'Age de la mortalité. La nuit dernière, j'ai décidé que je choisirais le sujet du jour sur un parking.

- En gros, pendant qu'on était en train de faire nos courses, vous pensiez à votre prochaine victime ? dit Rowan.

- J'ai de la peine pour vous, fit remarquer Citra. Même quand vous faites votre shopping, la mort se cache derrière le pack de lait.

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Heliodore 2017-03-21T21:15:36+01:00

Je suis la lame par ta main dirigée,

Tranchant un rayon d'arc-en-ciel,

Je suis le marteau, mais tu es la cloche,

Résonnant dans l'obscurité.

Si tu es le chanteur, alors je suis la chanson,

Une mélopée, un requiem, un chant funèbre.

L'élan éternel de l'humanité.

"Méloppée", extrait des Oeuvres complètes de l'honorable Maître Socrate

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Heliodore 2017-03-11T19:35:37+01:00

Mais n'oublie pas que les bonnes intentions pavent de nombreuses routes. Toutes ne mènent pas à l'enfer.

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par joyau99 2017-02-27T19:02:18+01:00

" - J'ai de la peine pour vous, fit remarquer Citra. Même quand vous faites votre shopping, la mort se cache derrière le pack de lait."

Afficher en entier

Je ne souhaite pas le retour du crime, cependant je suis lasse que nous autres faucheurs ayons le monopole de la terreur. Ce serait bien d'avoir un peu de concurrence.

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Rowena77 2017-08-15T00:30:31+02:00

"Le pouvoir est inexorablement infecté par la seule maladie qu'il nous reste encore. Un virus qu'on appelle la nature humaine. Je ne donne pas cher de l'avenir de notre espèce si jamais les faucheurs se mettent à aimer ce qu'ils font."

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Rowena77 2017-08-08T17:14:17+02:00

"Tu as un grand avenir devant toi, lui avait dit son père.

Elle se demanda pourquoi la profession de faucheur leur paraissait si prestigieuse. Donner la mort, était-ce l'idée qu'ils se faisaient d'un grand avenir ?

Afficher en entier
Extrait de La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait ajouté par Rowena77 2017-08-08T17:03:19+02:00

"Inutile de vous excuser. C'est rafraîchissant d'être défié. Vous ne savez pas à quel point tout devient ennuyeux ; les courbettes, les flatteries obséquieuses, le défilé sans fin de lèche-bottes. Une gifle en pleine figure, c'est vivifiant. Cela me rappelle que je suis humain."

Afficher en entier