Livres
485 883
Membres
475 577

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Spika 2015-12-10T11:49:53+01:00

L’histoire que vous lirez dans ces pages est vraie.

Tout le reste, inévitablement, est inventé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-02T11:32:31+01:00

Cette histoire commence avec une allumette. La vie d’une allumette est brève et fragile, comme la nôtre...

Afficher en entier
Extrait ajouté par sorcieregarou 2017-12-29T19:20:53+01:00

Combien de femmes auraient mérité une place dans l'histoire de l'humanité et ont disparu parce qu'un monde d'hommes a décidé de ne pas leur accorder la même dignité ? Un véritable génocide, si on n'y réfléchit.

Afficher en entier

page 212; Ed. Le Livre de poche; notes de l'auteur:

"Parce que ce qui nuit gravement à la santé des bien-pensants est surtout la liberté des autres."

Afficher en entier
Extrait ajouté par CookieMama 2016-09-25T16:27:46+02:00

Shaoba Qi expliqua qu'à chaque printemps les jeunes hommes du village montaient dans les montagnes pour chanter des chansons à la femme qu'ils avaient choisi d'aimer pour le restant de leurs jours. Et n'en redescendaient que quand ils recevaient un chant de réponse de la part de leur bien-aimée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ginfiz 2015-12-15T11:03:06+01:00

- Quand j'étais jeune, je fumais des cigarettes à la sauge qu'un ami oriental préparait exprès pour moi. Une fois, nous avons appris à un phoque à fumer avec nous.

- Il n'y a pas de phoques en Orient.

- Et tu crois vraiment que c'était de la sauge ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Spika 2015-12-14T19:45:57+01:00

Guzman avait douze ans quand sa mère décida de le transplanter à Marseille. Ils suivaient son père.

Quand ils étaient jeunes, il lui avait fait la cour pendant près de dix ans. Elle ne voulait rien savoir, elle refusait ses avances. Elle n’aimait pas son aspect. Elle n’aimait pas ses manières. Elle n’aimait pas la couleur de ses yeux – cela peut sembler un détail, mais pour certaines personnes la couleur du regard est d’une importance vitale.

Parce que c’est avec ces yeux que JE me regarderai pendant le reste de ma vie. Les yeux de l’être qui nous aime nous servent de miroir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-02T11:28:22+01:00

Quand on survit à la guerre, la récompense n’est pas d’avoir été épargné mais de rentrer chez soi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mimeh51 2017-04-22T19:11:22+02:00

Et puis, Guzman n'aurait pas accepté que ses histoires soient prisonnières de l'enchantement d'une page écrite. Elles étaient vivantes, chaque fois elles s'enrichissaient de nouveaux détails, dans un perpétuel renouvellement. Comme les plantes qui se libèrent de leurs branches, de leurs feuilles et de leurs fruits, et changent continuellement sans perdre leur identité. Fixer les histoires dans l'encre signifiait les priver de leur propre esprit. En d'autres termes, les laisser se faner.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Spika 2015-12-15T17:53:23+01:00

« Je suis le dernier aède, disait-il en levant un doigt vers le ciel, ivre de tabac et d’éclats de rire. Comme un Homère moderne, je suis un apatride condamné à vagabonder pour apporter aux hommes le réconfort de l’imagination. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode