Livres
375 180
Comms
1 302 954
Membres
256 392

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Ferme des animaux

743 notes | 433 commentaires | 41 extraits


Description ajoutée par Pamie 2010-11-19T01:20:46+01:00

Résumé

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : " Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux son égaux. "Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 218 lecteurs

Or
584 lecteurs
PAL
275 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Haappy 2010-07-11T22:39:47+02:00

Tous les animaux sont égaux, mais il y a des animaux plus égaux que d'autres.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Je ne pensais pas du tout trouver dans ce bouquin ce que j'y ai découvert, à savoir une réplique du communisme et ce qu'il a entrainé dans cette ferme.

Je trouve que ça montre si bien ce contre quoi les idéologies tentent de lutter, mais qui finit toujours par être rattrapé par la réalité, à savoir : la tendance humaine vers l'omnipotence, le pouvoir, la supériorité. C'est si beau, pourtant, dès le début on ne peut qu'être émerveillé ; c'est une révolution ! Sage l'Ancien l'avait prédit, son discours a fait chavirer les cœurs et tout le monde y a cru. Oui, mais voila. Une fois le pouvoir renversé, que faire ? Comment ne pas commettre les même erreurs, et s'assurer que tout est fait pour le mieux pour tout le monde ?

Ce livre m'a fait penser au livre de Werber "Le Papillon des Etoiles", à travers la reproduction d'un passé qu'on voulait abolir, presque inconsciemment, normalement. Comme si tout ça était justifié.

Mais forcément, comment croire que ceux qui, à un moment, prennent un quelconque pouvoir, voudront s'en défaire, le rendre au peuple, à celui qui a mené la révolte ? Encore faudrait-il que chacun partage l'idéologie, et soit sincère. Je revois encore, dans ce récit, celui de ces communautés utopiques, telle qu'Auroville, qui a succombé sous la pression du monde extérieur pour finalement reproduire les schémas, les erreurs, les modes de fonctionnement du monde qu'ils avaient quitté.

Ici, non seulement la réalité prend le pas sur le rêve, par la pression du social et de la nécessité matérielle, mais en plus, ceux qui détiennent le pouvoir semblent mener les esprits pour leur propres buts, qui va vers toujours plus de pouvoir, plus de privilèges, plus d'aliénation... Que faire alors, sinon une nouvelle révolution ? Mais la révolution est-elle destinée à suivre cette ellipse pour revenir, chaque fois, au point d'où elle a commencé ?

Afficher en entier

Un roman qui passe par la forme animale pour faire entendre une critique sociale de la socièté .. c'est un livre quelque peu dure a comprendre mais l'auteur arrive totalement à rentranscrire les aspects autoritaires des humaines en celle des animaux ..!!

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par dracarys 2017-06-25T14:12:14+02:00
Bronze

Un classique à lire, la satyre pour dénoncer le totalitarisme est un coup de maître.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EstelleAthena 2017-06-17T02:33:27+02:00
Or

Très bon livre, un classique, que j'ai lu tardivement. On ne peut pas ne pas voir l'URSS de Staline dans le pouvoir donné au cochon Napoléon. Beaucoup de figures historiques se retrouvent dans les personnages présentés autour de cette ferme. Globalement cela dénonce toute forme de totalitarisme, et tout cela de manière bien avisée, avec des animaux et des analogies que l'on peut retrouver dans nos sociétés.

Il n'y a pas d'âge pour découvrir ce classique de la littérature. Prochain livre à lire? 1984.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon-Marie 2017-06-05T13:22:31+02:00
Diamant

Vous l’avez certainement déjà compris en nous suivant régulièrement, sur Drunkenness Books, nous aimons toutes sortes de lectures mais nous adorons surtout vous parler des classiques ! En voici un de la littérature anglaise : La Ferme des Animaux de ce grand auteur qu’est George Orwell.

J’avais déjà eu l’occasion de lire une œuvre emblématique de l’auteur, 1984, et je souhaitais découvrir celle-ci depuis bien longtemps. Certes, c’est un roman plutôt court mais il est d’une densité et d’une richesse incroyables !

Sous la forme d’une fable, George Orwell nous livre une critique acerbe du régime communiste soviétique et plus précisément du stalinisme. Pessimiste quant à la nature humaine, l’auteur prend bel et bien partie et assume clairement sa position. Or, dans un contexte de guerre (ce roman a été publié pour la première fois en août 1945), nul doute qu’il a dû faire beaucoup de bruit. Juste un bref rappel : l’URSS était alors alliée de l’Angleterre pendant la Seconde Guerre Mondiale. Par conséquent, une critique aussi violente du régime en place n’était peut-être pas la meilleure des idées pour assurer les intérêts de l’Angleterre, ce qui explique pourquoi le roman a été censuré… Il est donc impossible de comprendre tout ce qui se cache derrière chaque mot de l’auteur sans connaître a minima le contexte.

Les animaux de la ferme de M. Jones décident un jour de se révolter contre leur maître. Fatigués d’être exploités par un humain pour une maigre pitance, et sous l’impulsion des cochons, ils chassent de la ferme M. Jones et sa famille. Désormais maîtres des lieux, les cochons s’imposent très rapidement en tant que leaders avec Boule de Neige et Napoléon à leur tête. Le coup d’État est un succès, désormais la ferme s’appellera La Ferme des Animaux. Un nouveau système politique est mis en place, régi par la doctrine de l’animalisme et ses sept commandements. Toutefois, si les animaux pensaient dans un premier temps avoir instauré un système meilleur que le précédent, certains vont rapidement avoir des doutes, le nouveau ne semblant pas profiter de façon égale à tous. D’autant plus qu’il semblerait que ses principes ne cessent d’évoluer par petite touche en fonction de la volonté des dirigeants. Une dictature ne serait-elle pas en train de se mettre en place par de subtils changements ?

La symbolique tient une place importante dans cette fable. Derrière chaque mot, chaque phrase de l’auteur se cache en réalité une critique virulente du système communiste de l’URSS. Les cochons sont les meneurs de la révolution. Or, ne serait-ce que ce départ pousse à s’interroger sur la symbolique de ces animaux et donc sur la suite des événements. Bien entendu, tout était trop beau pour rester parfait. Le système idyllique des premiers jours va rapidement connaître des dérives importantes. Si au départ il se voulait juste et égalitaire, l’auteur montre comment la corruption et la cupidité des dirigeants suffisent à faire basculer un système entier. Mais si les animaux ont déjà su se révolter contre l’injustice auparavant, pourquoi ne pas recommencer ? Parce qu’eux-mêmes participent à la mise en place de cette dictature et deviennent de ce fait leurs propres bourreaux. La force de la multitude est indéniable. M. Jones en est la preuve : il n’a pas pu résister au soulèvement général de sa ferme. Pour autant, l’auteur nous met en garde contre les prédicateurs et l’effet de masse. Les animaux vont ainsi se retrouver dans un système pire que le précédent où ils seront exploités jusqu’à leur dernier souffle et où aucune opposition ne sera tolérée. D’ailleurs, très peu d’entre eux oseront émettre leur désaccord. Pour ces quelques courageux, les représailles seront terribles. Accusés de trahison, certains n’auront d’autre solution que de prendre la fuite. Et si certains gardent malgré tout quelques doutes, ceux-ci seront balayés par les bonnes paroles des dirigeants. Conditionnement, isolement, manipulation mais également violence et fausses accusions… Les cochons ne reculeront devant rien pour assurer leur domination.

L’instauration d’un culte de la personnalité tout comme la réécriture de l’histoire y contribuent largement. De même, la liberté d’expression est progressivement étouffée et tout cela se fait avec le consentement de l’ensemble des habitants de la ferme car « c’est pour leur bien ».

Impossible de ne pas rapprocher cette fable de certains régimes ayant existé ou existant encore à l’heure actuelle. L’hypocrisie des dirigeants ne fait aucun doute dans n’importe quel système. M. Jones n’était pas quelqu’un d’irréprochable et se montrait même particulièrement égoïste. Mais l’auteur incite ses lecteurs à s’interroger : parmi tous ces systèmes hypocrites et corrompus, dans lequel préfèrent-ils vivre ? Si le nouveau gouvernement de La Ferme des Animaux promettait de meilleurs conditions de vie et identiques pour tous, très rapidement, il est devenu surtout l’apanage de ses dirigeants, transformant de ce fait le système en un régime du plus fort où seule une élite bénéficie des privilèges.

Dans La Ferme des Animaux, George Orwell dénonce avec force les dérives d’un système communiste qui se voulait juste et égalitaire pour tous. Les dirigeants sont pointés du doigt mais l’auteur met surtout en avant le rôle qu’ont joué les autres animaux. Dans leur soif de justice et de bien-être, ceux-ci sont restés aveugles à ce qu’il se passait et ont permis l’instauration de cette dictature. En fermant les yeux et en se laissant embrigadés, ils ont donné une légitimité et une force indéniable aux dirigeants qui ont pu alors agir en toute impunité.

George Orwell nous montre ainsi comment la masse peut renverser les dirigeants au pouvoir mais également comment la situation peut se retourner et comment quelques individus parviennent à prendre le contrôle d’une multitude. La Ferme des Animaux est un roman incontournable de la littérature qu’il faut avoir lu au moins une fois !

http://drunkennessbooks.blogspot.fr/2015/11/la-ferme-des-animaux.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manoukiti 2017-06-02T07:04:28+02:00
Argent

Je pense que c'est un classique auquel on ne peut pas passer à côté. Orwell réussit d'une main de maître sa critique du totalitarisme et de l'Humanité en utilisant des animaux, ce qui est plus marquant, peut-être plus accrocheurs.

Les personnages sont d'une psychologie si bien formée qu'ils peuvent aisément s'assimiler à des humains. Les actions et évènements reflètent en tous points l'installation du totalitarisme et l'auteur n'en oublie aucun détail.

Les petits bémols que je pourrais reprocher à ce livre ce serai, pour moi, sa longueur. En effet, je l'ai trouvé un peu lent. Et puis, il y cette fin. Elle me laisse perplexe. J'ai compris le message que l'auteur voulait nous faire passer mais, selon moi, il manque un léger je-ne-sais-quoi.

Malgré tout,c'est un classique à lire. Cet auteur est incontournable et engagé et ses œuvres sont d'une terrible réalité qui,espérons, puisse être améliorer un jour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nilale 2017-05-27T22:13:46+02:00
Or

la ferme des animaux est un classique que je voulais lire depuis très très longtemps, surtout après avoir vu le film en cours (hum...sauf la fin). Et je n'ai pas été déçue de cette découverte !

Tout le monde a entendu parler de ce classique de la littérature britannique, mais de mon côté je n'avais aucune idée de ce que j'allais trouver au niveau du style et des péripéties, bien que j'aie déjà eu l'occasion de lire d'autres livres de George Orwell. J'ai été très impressionnée de la finesse de l'auteur dans ses descriptions de la situation de la ferme. Le narrateur semble à peine présent, retraçant seulement ce qui se passe sans d'apparents commentaires. Pourtant, dans le choix de ses mots (plutôt synthétique, puisque ce livre fait à peine 150 pages), l'auteur réussit à introduire des commentaires subtils et mille fois plus efficaces que des interventions directes qui gâcheraient l'impact que peut avoir cette lecture sur le lecteur.

Ce livre m'a inspiré pas mal de sentiments différents, entre autre : le dégoût, le mépris, la peur, la compassion, la colère, l'impuissance et j'en passe. Ce que je veux dire ce n'est pas que ce livre est déprimant, sinon que l'auteur réussi à provoquer une réaction chez son lecteur et que le choix de personnifier les animaux pour démontrer leur soumission à un système qui les exploite ne rend que ce livre meilleur. En fait, c'est une lecture qui fait froid dans le dos, et j'ai parfois eu du mal à continuer étant donné que je savais ce que devaient supporter les animaux pour que d'autres s'enrichissent sur leur dos.

Malgré le poids qu'a parfois provoqué cette lecture, le style est naturel et l'histoire se dévore sans qu'on y fasse attention : je voulais savoir si il y avait un espoir pour les animaux ou pas, je voulais savoir comment ils allaient se débrouiller. La fin est particulièrement marquante et représente selon moi un final parfait pour cette dénonciation des dictatures. Cette lecture m'a d'autant plus intéressée quand on sait le contexte dans lequel George Orwell a décidé de l'écrire : son engagement dans les milices anti-fascistes durant la Guerre Civile espagnole lui a ouvert les yeux sur la situation internationale et en particulier sur certaines manipulations de l'Union Soviétique. C'est en rentrant en Angleterre qu'il a décidé d'écrire la ferme des animaux, après avoir publié ses propres impressions sur son expérience dans Hommage à la Catalogne.

La ferme des animaux est un des romans les plus engagés du XXème siècle que je connaisse, et une satire particulièrement réussie. Je ne peux que vous conseiller, à vous aussi, de tenter l'expérience de ce livre.

Et le film ? l'adaptation en dessin animé s'imposait, et je trouvait que ça ne rendait pas trop mal. Elle rend les animaux attachants avec une pointe d'humour qui essaye de retranscrire l'ironie du narrateur. Ce film se laisse largement regarder et peut constituer une bonne introduction à la découverte de ce classique (ça a en tout cas été mon cas).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -fan2livre- 2017-05-25T13:06:11+02:00
Argent

Je traînais chez mes grands-parents lorsque j'ai découvert ce livre dans la bibliothèque. J'ai très vite été prise dans l'histoire, très originale. J'ai beaucoup aimé car on peut interpréter ce livre de beaucoup de façon. J'ai fait quelques recherches sur internet et j'ai vu que Orwell avait lui pris comme exemple l'URSS. Je trouve très bien de sa part de pouvoir critiquer la société mais avec des animaux, ça nous touche plus. Je vous le conseille fortement, grande réflexion ! :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vincent-laurent 2017-05-23T12:29:06+02:00
Or

Critique sociale de la société qui se passe dans une ferme et dont les protagonistes sont des cochons. Certains signes sont difficiles à comprendre (Hitler, Staline, ...), notamment à cause de notre époque plus éloignée. Mais certaines images peuvent encore s'appliquer de nos jours. Avec 1984, le chef d'oeuvre de George Orwell.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par azilishr 2017-05-14T19:46:51+02:00
Argent

Super livre, très bien écrit avec de superbes descriptions! Le groupe après la rébellion pour trouver un futur meilleur, se retrouve à l'esclavage sous la dictature de Napoléon! Une évolution a la fois subtile mais aussi flagrante des manies des cochons, pour se retrouver dans une position pareille à celle de leur ancien maître, qu'ils avaient chassé! Toute une critique de notre société, grâce à de nombreuses métaphores... Super livre ! Bonne Lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Orybanane 2017-05-05T22:58:39+02:00
Argent

Assez captivant et accrochant. Un petit roman facile à lire pour critiquer la société.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hindy 2017-04-27T12:50:13+02:00
Or

Livre qui fait reflechir. Histoire captivante et franchement interessante, je pense que c'est un livre a lire au moins une fois dans une vie.

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 1985-05-02 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 3 218
Commentaires 433
Extraits 41
Evaluations 743
Note globale 7.14 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Animal Farm - Anglais
  • A Revolução dos Bichos - Portugais