Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Ferme des animaux



Description ajoutée par Philipon 2014-07-09T03:26:28+02:00

Résumé

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de Neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :

« Tout deux pattes est un ennemi. Tout quatre pattes ou tout volatile, un ami. Nul animal ne portera de vêtements. Nul animal ne dormira dans un lit. Nul animal ne boira d'alcool. Nul animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »

Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer :

« Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 461 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Haappy 2010-07-11T22:39:47+02:00

Tous les animaux sont égaux, mais il y a des animaux plus égaux que d'autres.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Je ne pensais pas du tout trouver dans ce bouquin ce que j'y ai découvert, à savoir une réplique du communisme et ce qu'il a entrainé dans cette ferme.

Je trouve que ça montre si bien ce contre quoi les idéologies tentent de lutter, mais qui finit toujours par être rattrapé par la réalité, à savoir : la tendance humaine vers l'omnipotence, le pouvoir, la supériorité. C'est si beau, pourtant, dès le début on ne peut qu'être émerveillé ; c'est une révolution ! Sage l'Ancien l'avait prédit, son discours a fait chavirer les cœurs et tout le monde y a cru. Oui, mais voila. Une fois le pouvoir renversé, que faire ? Comment ne pas commettre les même erreurs, et s'assurer que tout est fait pour le mieux pour tout le monde ?

Ce livre m'a fait penser au livre de Werber "Le Papillon des Etoiles", à travers la reproduction d'un passé qu'on voulait abolir, presque inconsciemment, normalement. Comme si tout ça était justifié.

Mais forcément, comment croire que ceux qui, à un moment, prennent un quelconque pouvoir, voudront s'en défaire, le rendre au peuple, à celui qui a mené la révolte ? Encore faudrait-il que chacun partage l'idéologie, et soit sincère. Je revois encore, dans ce récit, celui de ces communautés utopiques, telle qu'Auroville, qui a succombé sous la pression du monde extérieur pour finalement reproduire les schémas, les erreurs, les modes de fonctionnement du monde qu'ils avaient quitté.

Ici, non seulement la réalité prend le pas sur le rêve, par la pression du social et de la nécessité matérielle, mais en plus, ceux qui détiennent le pouvoir semblent mener les esprits pour leur propres buts, qui va vers toujours plus de pouvoir, plus de privilèges, plus d'aliénation... Que faire alors, sinon une nouvelle révolution ? Mais la révolution est-elle destinée à suivre cette ellipse pour revenir, chaque fois, au point d'où elle a commencé ?

Afficher en entier

Un roman qui passe par la forme animale pour faire entendre une critique sociale de la socièté .. c'est un livre quelque peu dure a comprendre mais l'auteur arrive totalement à rentranscrire les aspects autoritaires des humaines en celle des animaux ..!!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par AnnaBleuen 2018-07-29T09:57:40+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ririnou 2020-09-01T11:46:17+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce roman. Orwell réussit à montrer les subtilités de la mise en place d'un régime totalitaire dans un récit très intelligemment écrit. Vraiment excellent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idril57 2020-08-30T08:52:42+02:00
Argent

Très bonne histoire métaphorique, très ludique, très contente de l'avoir enfin lue!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathrix 2020-08-28T11:04:51+02:00
Or

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de Neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :

« Tout deux pattes est un ennemi. Tout quatre pattes ou tout volatile, un ami. Nul animal ne portera de vêtements. Nul animal ne dormira dans un lit. Nul animal ne boira d'alcool. Nul animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »

Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer :

« Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres. »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chamalow2005 2020-08-22T10:51:35+02:00
Bronze

Ce roman étant un classique de la dystopie je me devais de le lire. J'ai trouvé ce livre très intéréssant à lire, il repressante à merveille le totalitarisme. Sous chaque animale ce cache un Personnages de la révolution Russe ou un type social . J'ai beaucoup aimé la plume d'Orwell, si j'ai l'occasion de lire un autre de ces romans je le referais avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unvola 2020-08-17T12:04:22+02:00
Diamant

En opposant le monde des êtres humains à celui des animaux, George Orwell réussit le prodige de restituer toute la perversion du Dictateur, par la manipulation et le mensonge, lui permettant de prendre et de conserver le Pouvoir ; tout en asservissant l’ensemble de la ferme (son propre peuple dans la réalité).

Cette description d’une précision méticuleuse, est celle du monstrueux régime Totalitaire Communiste Soviétique de : Lénine, Trotski et Staline, et par conséquent de l’ensemble des régimes Totalitaires Communistes dans le monde.

Ce livre présente donc une ferme (la société en U.R.S.S.) en reprenant le thème du coup d’Etat Bolchevique (Communiste) du 7 novembre 1917, perpétré par : Lénine, Trotski, Staline, Dzerjinski, etc..

En effet, l’ensemble des animaux de la ferme se révoltent et réussissent à chasser l' »ENNEMI » : l’Homme, le « Deuxpattes ».

Puis tous ensemble essayent de reconstruire une société parfaitement égalitaire. Des Commandements sont alors édictés et tous doivent s’y conformer.

Mais ces règles ne tiennent pas comptes de facteurs Humains pourtant essentiels et évidents.

En effet, les BESOINS et les ENVIES INDIVIDUELS sont annihilés, sous prétexte de la mise en place de cette soi-disant égalité.

Il n’y a donc rapidement plus de libre choix et par conséquent plus de liberté individuelle.

De plus, ces Commandements finiront par être détournés lorsque cela arrangera les Dictateurs…

On retrouve dans cette « fable » (de seulement une centaine de pages), tous les « ingrédients » ignobles qui constituent la vision manichéenne de l’Idéologie Marxiste-Léniniste, dans le système Totalitaire Communiste :

– La description de l' »ennemi de classe » à exterminer ;

– La rivalité entre les deux Dictateurs : les cochons Napoléon (Staline) et Boule de Neige (Trotski), pour la conquête du Pouvoir ;

– Les « gentils Quatrepattes » (représentants la société nouvelle) et les « méchants Deuxpattes » (représentants la société ancienne) à exterminer ;

– La métaphore des camps de concentration du GOULAG, avec les moutons parqués et fouettés ;

– Travailler toujours plus à s’exténuer pour le « bien » de la collectivité : le célèbre mythe Stakhanoviste ; tout en étant de moins en moins nourrit ;

– L’aliénation de : la liberté de penser, du libre arbitre, du simple constat et de l’analyse de la réalité des faits, au profit de la Pensée (Idéologie) Unique, obligatoire et Totalitaire ;

– L’enrôlement dans les Jeunesses Communistes (les Komsomols Soviétiques), ainsi que le « lavage de cerveau », et le reconditionnement idéologique collectif ;

– La fumeuse promesse d’un « avenir radieux » qui n’advient évidemment JAMAIS ;

– L’obligation d’avouer des crimes qu’ils n’ont pas commis, comme dans les infâmes Procès de Moscou sous Staline en 1936 ;

– Les condamnations à mort pour n’importe quel prétexte aberrant et immonde ;

– La famine comme arme d’extermination de masse ;

– Etc., etc., etc..

Et comme dans la véritable et dramatique « Histoire » du Totalitarisme Communiste : tous les animaux sont égaux dans la misère, mais certains sont plus égaux (les Dictateurs) que les autres.

La « morale » de la « fable » : au final, le danger de toute Révolution est de susciter l’enthousiasme Révolutionnaire et donc d’engendrer une débauche de violence incontrôlable, annihilant toute capacité d’analyse et de lucidité sur le déroulement des « évènements », laissant alors le champ libre aux extrémistes de tous poils, tapis dans l’ombre et assoiffés de HAINE et de POUVOIR.

Ce fut le cas lors de notre Révolution Française, avec les extrémistes Jacobins de Robespierre entre 1792 et 1794, qui ont « récupéré » la Révolution Populaire du 14 juillet 1789 (déjà extrêmement meurtrière) pour la transformer en TERREUR et en MASSACRES de masse.

Ce terrifiant « concept » fut donc encore plus largement reprit puis appliqué par les Bolcheviques (Communistes) : Lénine, Trotski et Staline à partir du 7 novembre 1917 à Petrograd en Russie.

Tout s’est donc terminé dans une innommable BOUCHERIE, faisant des montagnes de cadavres !

Un livre à lire par tous, pour une foultitude de raisons et notamment, pour réfléchir sur :

– Les notions d’Humanité, d’Inhumanité et de respect de la vie Humaine en tant que PRIORITE ABSOLUE sur l’Idéologie ;

– Les dangers Idéologiques ;

– Les dérives liées à la manipulation mentale ;

– Les dangers de l’uniformisation et de l’égalitarisme de la société civile à TOUT PRIX ;

– Etc..

Bref, cette « fable » est une source intarissable de réflexions sur la CONDITION HUMAINE.

Un excellent cas d’Ecole…

Confer également, l’autre tout aussi passionnant ouvrage de George Orwell sur le même thème 1984.

Autre précision : dans cette édition, le dossier en fin de livre décrypte fort bien cette oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vvdy 2020-08-16T19:53:23+02:00
Or

Un livre excellent qui me laisse beaucoup réfléchir, sachant que le livre tend à être un portrait des sociétés qui tournent mal. Observez bien les noms! Ouf, des petits détails du livre deviennent de plus en plus touchant, le plus que tu avances dans l'histoire. Un livre à relire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par calou-mae 2020-08-02T19:55:12+02:00
Lu aussi

En une journée ce livre est finis. Très simple à lire, avec un fort sujet politique mais qui ne dérange nullement. Par contre, vus comme ça se finis, je pense achète la bande dessinée « Le château des animaux », qui semble faire une suite avec des différences. J’ai bien aimé le style narratif qui est simple et direct, ce qui me confirme de lire l’autre livre l’auteur « 1984 ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RavenAtlas 2020-07-29T21:36:16+02:00
Bronze

Un classique qui n'a décidément pas vieilli. L'écriture est simple et facile à suivre. J'ai beaucoup aimé le début, avec la révolution des animaux. La suite, ou plutôt la dégringolade de leur société nouvellement créée, a eu plus de mal à passer, mais pour une bonne raison : la réalité des propos est effrayante, et m'a dégoûtée.

Les personnages auraient mérité d'être plus développés, je pense que cela m'aurait permis de m'impliquer davantage dans l'histoire. Beaucoup étaient déjà intéressants, et pour une nouvelle de 200 pages c'est très honorable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2020-06-17T17:54:55+02:00
Or

Lu pour les cours, cette lecture s'est avérée beaucoup mieux que ce à quoi je m'attendais.

A travers une fable dystopique d'apparence assez simple, l'auteur fait la satyre du régime totalitaire qui sévit en URSS. On peut facilement calquer cette petite histoire sur la grande de part des événements qui s'y déroule ou des personnages phares. De manière générale, ce roman peut s'appliquer à n'importe quel régime qui a profité d'une révolution du peuple pour bâtir une dictature à son avantage.

Le roman se lit vraiment vite avec un style vraiment très fluide mais il marque les esprits, ça c'est sûr !

Une fable instructive qui dénonce avec beaucoup de cynisme le totalitarisme. Petit par sa taille, ce roman est pourtant extrêmement fort et marquant ! La critique est un peu dure à voir en premier lieu mais est vraiment subtile et intéressante. Bref, un roman à inscrire sur votre bucket list de lecteur. A lire absolument !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na_nou 2020-06-15T16:36:06+02:00
Lu aussi

Un livre excellent, qui peut se lire à plusieurs niveaux.

Par certains côtés, il me fait penser aux fables de La Fontaine, gentillettes de prime abord, mais critiques redoutables de la société quand on y regarde un peu mieux.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Ferme des animaux

  • France : 1981-01-01 (Français)
  • France : 1985-05-02 - Poche (Français)

Activité récente

Mathrix l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-28T11:04:28+02:00

Titres alternatifs

  • Animal Farm - Anglais
  • A Revolução dos Bichos - Portugais
  • La fattoria degli animali - Italien

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 4461
Commentaires 543
Extraits 38
Evaluations 1075
Note globale 7.28 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode