Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/09/09/la-ferme-du-bout-du-monde-sarah-vaughan/

Afin de prolonger un peu l’esprit des vacances, je continue à lire les romans que je le réserve en général quand je pars en voyage, comme La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan. Des romans sans tueurs en série, et avec des histoires de familles sur plusieurs générations. Des histoires un peu plus douces que celles que je lis la plupart du temps.

La ferme du bout du monde dont il est question dans le livre se trouve en Cornouailles. Y vivent Maggie, sa fille Judith et son petit-fils Tom. Entre le salon de thé, les gîtes et l’exploitation, ils ne s’en sortent pas ; ils sont criblés de dettes. Lucy, la sœur de Tom, arrive à Skylark pour fuir Londres, son mari et son travail.

Les tourments de Lucy vont raviver les souvenirs de Maggie et une hôte va venir bouleverser l’équilibre de la famille.

Le roman passe d’une époque à une autre. Des années quarante, pendant la jeunesse de Maggie à aujourd’hui. On ne peut que se demander, à la lecture de ce roman, si les fêlures du passés vont pouvoir se réparer soixante-dix ans plus tard.

La ferme du bout du monde est un très joli roman, très doux, qui parle d’amour et de famille, de terres et de guerres. J’ai hâte de pouvoir lire un autre roman de Sarah Vaughan et ça tombe bien, La meilleure d’entre nous est dans ma PAL.
Par le Editer
plumenchantee Or
Note : 8/10
Un livre facile à apprécier, facile à lire. Un livre, une histoire, des personnages auxquels on s'attache.
Dedans l'on change souvent de temps et le passé et le présent se mêlent jusqu'aux révélations finales.
J'ai vraiment aimé les personnages qui sont complexes et complets, qui se retrouvent aussi et qui cachent leurs secrets et retrouvent leurs souvenirs quand ils ne découvrent simplement pas qui ils sont.
La ferme du bout du monde est ce que l'on pourrait appeler un mélo-drame familial. Ancré dans la seconde guerre mondiale, on y découvre un aspect différent de la guerre pure et dure que l'on ne connaît que trop bien mais plus celui de ceux qui restent, de ceux qui veulent éviter la guerre ou ceux qui recherchent l'aventure. C'est normalement une période que j'apprécie peu mais là elle ne m'a posé aucun problème. Le sujet a été traité pour moi comme il le fallait sans que cela plombe uniquement l'ambiance et c'est probablement car fréquemment on se retrouve au présent avec une ferme historique dont on doit faire remonter la pente, où une famille cherche à conserver ce qui l'a mené là où elle est et où leurs ancêtres ont vécu.
C'est vraiment beau et dans ce livre on s'éloigne du bruit et du stress de la ville pour retourner dans la simplicité de la campagne et de la vie rurale, totalement différente. Le contraste est frappant pour Lucy et son évolution.
Ce livre c'est les méandres et les secrets d'une famille, qui un jour doit exploser pour que la vérité refasse surface.
Par le Editer
paraty62 Argent
Note : 7/10
Idéal pour l'été !

Une saga se déroulant à deux époques, nous narrant l'histoire de plusieurs générations de femmes liées par le sang mais aussi cette ferme du bout du monde située en Cornouailles.

L'histoire commence avec Lucy infirmière auprès d'enfant qui remet en question son travail suite à une erreur évitée de justesse qui aurait pu coûter la vie à un bébé et découvre en même temps que son mari à une liaison. Une seule solution s'impose alors à elle : retourner dans la ferme familiale, où elle n'est pas retourner depuis longtemps et qui lui rappelle la mort tragique de son père.

Mais au lieu d'un havre de paix préservé elle va trouver une ferme dans la tourmente avec une famille à bout de force qui lutte pour garder la ferme malgré des problèmes d'argent.

Elle décide alors de prendre part à la tâche pour penser à autre chose et redécouvre les plaisirs simples et le bonheur d'une famille unie....

Ce retour est l'occasion pour nous de découvrir Maggie, la grand mère et grâce à des flash-back la ferme à l'époque de la seconde guerre mondiale, plutôt préservée du conflit, qui a accueillie des enfants en mal de parents et l'histoire qui a suivie...

En effet Maggie la grand mère si parfaite à un secret qui la ronge et on découvre petit à petit en quoi il consiste...

Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise. Sachez simplement que dans ce livre on parle d'erreurs de jeunesse, de suicide, de non dits, de choix entre passion et raison mais aussi de la condition des femmes et des enfants durant la guerre et de conflits intérieurs....

J'ai aimé découvrir l'histoire de Maggie mais je trouve que la partie concernant Lucy n'est pas assez développée, son personnage n'est pas suffisamment "consistant" à mon goût. Je pense que son histoire nous permet surtout de découvrir l'évolution de la ferme, la famille et surtout sa grand-mère...

J'aurais aimé qu'il y ai moins de raccourcis et une fin moins "facile mais dans l'ensemble j'ai passé un bon moment dans ce roman qui m'a donné envie de découvrir cette région.

En bref, une bonne lecture d'été avec des histoires d'amour , de famille et un dépaysement agréable. Mais pas une lecture inoubliable.
Par le Editer
Été 2014, trompée par son mari, Lucy, part se ressourcer dans la ferme de son enfance où vit sa mère, Judith et sa grand-mère, Maggie. 1939, Will et Alice, trouvent refuge chez Maggie, la fille du fermier, où ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre, jusqu'à cet été 1943, où leur vie bascule.

Ce roman, nous raconte le destin de deux femmes de la même famille, Lucy et Maggie. Lucy est une jeune femme que la vie n'a pas épargnée, non seulement son mari lui a été infidèle, mais aussi elle a failli faire une énorme bêtise en tant qu'infirmière ce qui l' a poussé à revenir dans la maison de son enfance. J'ai tout de suite accroché à cette héroïne, qui garde les pieds sur les terres mal grès les épreuves qu'elle traverse et qui se posent beaucoup de questions sur les choix qu'elle a faits, au fur et à mesure de ma lecture, j'ai pu constater que Lucy, prend conscience de beaucoup de choses et va tout mettre en œuvre pour aider sa famille et remettre sa vie sur le bon chemin. Je n'ai pu constater aussi qu'un lien très fort uni Lucy et sa famille.

On découvre aussi l'histoire de Maggie, la grand-mère de Lucy, c'est une femme qui durant la guerre à vécu ses premiers émois et qui a dut subir une épreuve qui l'a changé à tout jamais et qui a encore aujourd'hui beaucoup de mal a accepter ce qu'elle a vécu durant cette période, c'est aussi le retour d'Alice, qui était la sœur de Will, l'homme qu'elle aimé et qui l'a trahi. Alice avait-elle le choix ? Comment Maggie réagira au retour d'Alice ?

J'ai été happé, scotché, suspendu aux lèvres de ses héroïnes qui ont su me prendre dans leurs filets et me captiver. J'ai passé un excellent moment de lecture, avec Lucy et Maggie et Judith ainsi qu'Alice qui sont des femmes que la vie n'a pas épargnées en mettant sur leur route des épreuves que bien des femmes n'auraient pas eu la force de supporter. Je ne peux que vous conseillez de lire cette magnifique histoire.
Par le Editer
https://commeparenchantements.wordpress.com/2017/06/16/the-farm-at-the-edge-of-the-world-sarah-vaughan-2017/

J’ai juste adoré ! De toute façon, tout était fait pour me plaire dans ce roman : le lieu, les personnages, l’histoire, la couverture (elle est juste sublime), l’édition. Et oui, je suis une grande fan des éditions Préludes ! Comment ne pas tomber sous le charme de cette histoire ? Nous somme un coup dans le présent, un coup dans le passé, avec les mêmes personnages. On découvre leurs histoires, on apprend à les connaitre, à les aimer. Et puis, on découvre des secrets. Des secrets restés cachés pendant 70 ans !

L’écriture est douce, pleine de poésie. On ne lache pas l’histoire. Les chapitres défilent, sans que l’on s’en rende compte. On veux absolument savoir ce qui a bien pu se passer dans cette jolie petite ferme en Cornouailles. Ce qui a bien pu arriver à cette famille vivant là-bas depuis maintenant plusieurs générations. Une saga familiale qui se dévore ! Un roman parfait pour l’été qui approche maintenant à grand pas ! Les émotions se succèdent : les rires, les larmes, les sourires, le stress aussi parfois. Bravo à l’auteure pour ce roman absolument remarquable ! On a envie d’aller nous aussi dans cette petite ferme, de plonger nos pieds dans l’océan, de monter sur les rochers, d’acheter les glaces, de prendre une chambre, de prendre le petit-déjeuner devant une vue sublime… Bref, de partir en vacances là-bas, et de rencontrer Maggie, Will et tous les autres !

C’est un roman vraiment magnifique, à découvrir de toute urgance !
Par le Editer
Tres beau roman j'ai eu du mal à me mettre dedans mais la deuxieme partie m a beaucoup plus seduite.. quelques longueurs mais tres belle histoire !
Par le Editer
JLDragon Lu aussi
Note : 6/10
http://jldragon.over-blog.com/2017/05/la-ferme-du-bout-du-monde-de-sarah-vaughan.html

Voilà un roman qui se laisse lire, mais qui manque, pour ma part, d'un peu de passion, d'un peu de ferveur. Et pourtant, on touche ici le domaine du sentimental.

Mais si les émotions sont là, il manque pour moi un peu de folie dans la plume.

L'écriture est pour autant très agréable, très poétique, mais le rythme n'est pas transcendant. J'aurai aimé que ça bouge un peu plus, que l'on soit moins dans la passivité, moins détaché du monde de Sarah.

De ce fait, je n'ai pas réussi à trop m'attacher aux personnages. Il y a un côté trop impersonnel qui m'a dérangé dans ce roman.

L'intrigue en elle même est intéressante et joliment ficelée, mais déjà-vu... Ce n'est pas très grave me direz-vous puisque tout le monde recycle tout le monde dans l'art. Cependant, l'intrigue est traitée de manière un peu trop classique pour ma part.

Ce roman n'est certes pas transcendant, mais il n'est pas non plus mauvais. Il se laisse lire. Le décor donne envie. On sent que l'auteure aime les Cornouailles et, elle se fait plaisir dans ses descriptions.

Un peu trop paradisiaque ? Manque de réalisme ?

En tout cas, ça donne envie de passer ses vacances en Angleterre !

Nous avons une belle vision de la ferme tantôt dans les années 40, tantôt de nos jours. Les bonds dans le temps sont assez bien maitrisés. C'est un bon point.

La fin non plus n'est pas mauvaise, elle manque juste un peu de mordant, c'est tout et de profondeur.

Voilà donc, je me répète, un roman qui n'est pas transcendant, mais qui n'est pas mauvais non plus. Il sonne juste un peu trop classique à mon goût, un peu trop prévisible aussi.

Note globale : 12/20
Par le Editer
Le résumé de ce livre m'a beaucoup plu, en plus cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman à trame historique alors je me suis lancée. Petite déception au début, le livre est à Flash Backs, pour celle qui me suivent depuis longtemps, vous savez que c'est ma bête noire. Mais au final comme il y a plusieurs chapitres qui se suivent dans la même ligne temporelle et non pas un maintenant et un avant, c'est beaucoup plus facile. J'ai eu un peu de mal au début, à relier tout les personnages, la "tribu" étant très nombreuse, beaucoup ayant des liens avec Skylark sans forcément en être propriétaire surtout qu'au début l'auteure est malicieuse et nous présente un personnage sans nous dire qui c'est. Mais au fur et à mesure qu'on avance et qu'on suit les personnages, effectivement l'histoire devient addictive et on a du mal à s'arrêter, ce fut mon cas. J'aurais certes préféré une première partie racontant avant et une deuxième l'histoire d'aujourd'hui mais comme je l'ai indiqué plus haut, avec plusieurs chapitres d'affilé, c'est beaucoup plus intense. Alors évidemment comme dans tout livre, il y a ceux qu'on aime beaucoup, ceux qu'on aime moins voire qu'on déteste. Ici, je n'ai détesté personne car même si à un moment ou un autre, ils ont fait de mauvais choix comme tout un chacun, ce n'était jamais pas méchanceté ni par lâcheté et à chaque fois, ils font tout pour se faire pardonner. Même si j'ai eu du mal à rentre dans l'histoire au début, je quitte à regret cet univers familial dans un cadre magnifique. Avec ce "clan", j'ai ri, pleuré, j'ai espéré, j'ai supposé (et j'ai perdu ;) ), j'ai ressenti toutes leurs émotions et j'en re voulais. Merci à L'auteure pour ce magnifique livre.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2017/04/la-ferme-du-bout-du-monde-de-sarah.html
Par le Editer
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire La ferme du bout du monde. Même s'il y a une certaine tension dramatique dès le début du roman que ce soit dans le vécu des personnages du passé ou celui du présent, je lui ai trouvé un effet très paisible. Une certaine tranquillité se dégage du style et peut-être du lieu évoqué si particulier, cet endroit reculé de la Cornouailles. Mais, ne nous y trompons pas car le paysage et le climat de cette région où la nature garde tous ses droits correspond tout à fait à l'ambiance de ce qui se joue dans cette famille qui vit depuis six générations dans cette ferme éloignée comme livrée à elle-même et aux éléments.
L'histoire se passe sur deux périodes à plus de 70 ans d'intervalle. En 2014, Lucy, une infirmière de 32 ans, mariée depuis 7 ans, découvre que son mari la trompe. Au même moment, elle manque de peu commettre une erreur fatale de dosage mettant la vie d'un nourrisson en danger de mort. Bouleversée, ses supérieurs l'engagent à se mettre en congé maladie pour l'été. Elle retrouve dans la ferme familiale sa mère Judith et sa grand-mère Maggie. Cette dernière est l'héroïne de la période durant la seconde guerre mondiale que nous allons suivre en alternance. Maggie va vivre une passion avec Will venu de Londres pour trouver refuge en 1939 avec sa soeur Alice dans cette ferme pour y travailler. Mais les amours de ces jeunes gens vont être contrariés par la mère de Maggie, froide et sévère, qui la promet à un bien meilleur parti.
Dans la première moitié du roman qui se lit agréablement, j'ai beaucoup aimé la vie à la ferme dans cette région au caractère particulier aussi bien dans la période actuelle que dans celle concernant le début des années 40 avec cette famille accueillant ces deux jeunes gens et qui tous vont perdre un peu de leur insouciance, notamment face à la guerre qui se joue non loin même s'ils sont à l'abri et peu concernés par ses effets dans les premiers temps. En 2014, il y a les problèmes liés aux endettements que la ferme connait avec le risque de devoir vendre auxquels Lucy souhaite trouver une solution. Cela lui permet par ailleurs de ne pas penser à ses propres soucis liés à son mariage qui bat de l'aile et à sa profession qui provoque en elle des angoisses. Dans la seconde moitié du roman, cela devient passionnant et addictif car un événement nous plonge dans l'expectative de ce qui s'en suivra.
J'ai trouvé le style et le rythme des chapitres entre le passé et le présent tout à fait à mon goût. La dramaturgie surgit du vécu difficile et incertain des héros et les personnages secondaires ne sont pas en reste. Si je me suis beaucoup attachée à l'héroïne, Maggie, durant quasiment tout le roman, j'ai été très touchée ensuite par le personnage secondaire de Alice digne d'une héroïne dans une certaine mesure car je l'ai trouvé très émouvante. J'ai beaucoup apprécié la description très réaliste des sentiments et émotions que vivent les personnages et qui montre une héroïne dont le jugement a pu être brouillé par méconnaissance de certaines choses et le personnage secondaire d'Alice qui se révèle pour moi un personnage très nuancé que j'ai beaucoup aimé.
www.ladyromance.over-blog.com
Par le Editer
Dadouche Or
Même si Sarah Vaughan a su me transporter en plein coeur de la Cornouailles, il m'a manqué un petit quelque chose pour que "La ferme du bout du monde" soit une lecture coup de coeur. Il m'a manqué d'émotions et je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage de Lucy. Sa grand mère Maggie m'a beaucoup plus touché.
Cette saga familiale qui alterne entre passé et présent, aura été un bon moment de lecture mais ne m'aura pas complètement conquise.

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.