Livres
464 287
Membres
424 685

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

J ’étais de nouveau assise sur ce vélo tortionnaire…

Celui qui fait si mal aux fesses que j’avais de la difficulté à m’asseoir pendant des jours. Allez, pédale!

Pédale! Heureusement que j’avais la musique de cette vedette montante de la téléréalité américaine dans les oreilles! L’homme en sueur sur le vélo à

côté de moi me regardait d’un air découragé. Oups!

Avais-je chanté à voix haute ? Roule! Allez, roule, ma belle! Je voulais bien, mais ça ne me mènerait nulle part…

Pourquoi étais-je là, déjà ? Ah oui ! C’était pour retrouver mon «p’tit cul de racing », celui de mes vingt ans, qui m’a quittée à vingt et un et qui est en fugue depuis. Il m’attendait probablement sur cette plage de Bora Bora où j’irais me pavaner une fois mon but atteint. J’abandonnais chaque année (malgré toute ma bonne volonté !). Mais cette fois-ci, c’était la bonne ! Je me mariais dans quelques semaines! Et pas question d’afficher des livres en trop dans ma robe. Mon entraîneur me faisait toujours la morale : «Maxime, c’est pas réaliste de se fixer un tel objectif en aussi peu de temps…»

Il a le don de péter ma bulle, lui!

Une jolie blonde courait sur le tapis en avant de moi.

Le genre de fille qui est belle même sans maquillage et qui semble avoir une technique de course parfaite.

Le genre de fille qu’on aime toutes haïr parce qu’elle fait tourner la tête de nos copains. Le genre de fille dont les cheveux ne frisottent pas à la moindre goutte de sueur et qui sent la rose même après une demiheure de course… Le genre de fille qui ne devient pas

écarlate au moindre effort (contrairement à moi qui rougis à rien): the perfect woman! Ce n’est pas juste…

Pourquoi moi je dois me battre avec mon fer plat pour

étirer ma longue et épaisse chevelure ? Sans exagérer, je pourrais fournir des cheveux à au moins trois têtes!

Résultat: la plupart du temps, je me contente de les onduler puisqu’à la simple annonce d’une probabilité

d’averse ils se mettent à frisotter. Un vrai baromètre :

je suis plus efficace que miss Météo pour faire des prédictions!

Afficher en entier
Extrait ajouté par MiaBelle 2016-09-13T22:34:31+02:00

- Salut! Moi, c'est Karine! C'est gentil à toi de nous avoir invités.

-Merci! Euuuh...Enchantée... Moi, c'est Carrie. Non, je veux dire Maxime, une amie de Carrie. C'est un plaisir de te recevoir. Eh bien, je veux dire... de vous recevoir. (Vite, trouve quelque chose de simple et cohérent, ma championne!) Je t'apporte quelque chose à boire? (Bra-vo!)

J'avais de la difficulté à cordonner mes paroles et mes idées...

Afficher en entier
Extrait ajouté par KarolyneB 2016-09-13T00:17:16+02:00

À partir de cet instant, je ne voyais plus clair. Et pas seulement parce que mes yeux étaient obstrués par de la merde de mouette. Mon cerveau s'est mis à faire des freegames... L'Hypocondriaque en moi avait beaucoup de difficulté à garder son calme. Des oiseaux, les mouettes en particulier, sont des porteurs de microbes ambulants. Et je n'avais pas besoin d'un doctorat en médecine pour arriver à la conclusion que, les microbes, ça se propage par le sang, la salive et les EXCRÉMENTS! En moins de dix secondes, je m'étais autodiagnostiquée une hépatite A-B-C-D-E-F-G, une grippe aviaire, le tétanos... Alouette! Ou dans ce cas-ci, à la MOUETTE!

Afficher en entier

Une fois dans le hall de l'hôtel, nous avons pris place au bar principal. Étant la seule célibataire du groupe - et question de me changer les idées -, j'ai jeté un coup d'oeil rapide autour afin de repérer d'éventuels prospects. Par expérience, je me basais sur les principes du repêchage de joueurs de hockey... Il s'agissait de cibler le nouvel espoir, évaluer ses aptitudes, passer à l'action en le sélectionnant et lui faire une offre pour qu'il joigne mon équipe! L'essentiel de ma technique du shark attack reposait sur cette façon de faire. J'étais toujours à la recherche de mon Sidney Crosby. J'en avais marre de tomber sur des Scott Gomez*...

*Pour celles qui connaissent moins bien le monde du hockey, Maxime Lafleur voulait trouver son Channing Tatum, car elle en avait marre de tomber sur des Mr. Bean!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode