Livres
384 853
Comms
1 349 761
Membres
271 639

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par Soffia 2016-05-25T23:02:45+02:00

"Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l'ailleurs, une grande évasion. Ils peuvent servir de viatique pour affronter les épreuves de la vie"

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par ISA62 2016-12-31T16:26:40+01:00

"..... avec Internet, rien ne s'efface : l'Homme a créé un monstre qu'il ne maîtrise plus."

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par Victoria971 2016-03-30T11:59:57+02:00

« Grâce à l’écriture j’étais entré dans la peau de multiples personnages. Tel un agent infiltré j’avais pu vivre des centaines d’expériences. Mais ces vies par procuration m’avaient fait oublier de vivre la seule et unique qui existait vraiment : la mienne. »

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par ISA62 2016-12-31T16:25:50+01:00

"La vie est une vraie salope. Lors de la distribution des cartes, elle servait à certains un jeu trop difficile à jouer."

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par ilovelire 2016-03-24T21:38:08+01:00

Dès que je ne tiens plus un livre ou que je ne rêve pas d’en écrire un, il me prend un ennui à crier. La vie, enfin, ne me semble tolérable que si on l’escamote.

Gustave FLAUBERT

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par ilovelire 2016-03-24T21:36:54+01:00

J’étais en colère parce que j’avais besoin d’être rassuré. Je ne te connaissais que depuis six mois et dès notre première rencontre j’avais tout aimé de toi. Mais une partie de ce qui m’avait séduit au début – ton mystère, ta réserve, ta discrétion, ton caractère solitaire – était devenue une source d’angoisse qui me revenait comme un boomerang.

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par Alabama 2017-03-04T13:58:01+01:00

Alors tu as fouillé dans ton sac pour en sortir ta tablette tactile. Tu as tapé un mot de passe et ouvert l'application de photos. Lentement, tu as fait défiler les clichés pour trouver celui que tu cherchais. Puis tu m'as regardé bien en face, tu as murmuré quelques mots et tu m'as tendu la tablette. Là, j'ai contemplé le secret que je venais de t'extorquer.

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par Maelis31 2017-02-26T12:49:59+01:00

"Nos secrets nous définissent. Ils déterminent une partie de notre identité, de notre histoire, de notre mystère."

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par ISA62 2016-12-31T16:27:20+01:00

"Lorsque tu deviendras mère, tu comprendras que le monde se divise en deux : ceux qui ont des enfants et les autres.

Etre parent te rend plus heureux, mais ça te rend aussi infiniment vulnérable."

Afficher en entier
Extrait de La Fille de Brooklyn ajouté par fecasoma 2016-05-05T19:25:30+02:00

Entre ces quatre murs glacés, je ne vois jamais le jour. Ici, la nuit est partout. Je plie, mais ne romps pas. Et je me dis que ce corps décharné et brûlé de plaques rouges n'est pas le mien. Je ne suis pas cette morte vivante au teint hideux de porcelaine. Je en suis pas ce cadavre de faïence entre linceul et cercueil.

Je suis cette fille solaire qui court dans le sable tiède de Palombaggia. Je suis le vent qui fait claquer les voiles d'un bateau en partance. La mer infinie de nuages qui donne le vertige derrière le vertige.

Je suis le feu de joie qui brûle à la Saint Jean. Les galets d'Etretat qui roulent sur la plage. Une lanterne vénitienne résistant aux tempêtes.

Je suis une comète qui embrase le ciel. Une feuille d'or que les rafales emportent. Un refrain entraînant fredonné par la foule.

Je suis les alizés qui caressent les eaux. Les vents chauds qui balaient les dunes. Une bouteille à la mer perdue dans l'Atlantique.

Je suis l'odeur de la vanille des vacances à la mer et l'effluve entêtant de la terre mouillée.

Je suis le battements d'ailes du Bleu-nacré d'Espagne.

Le feu follet fugace qui court sur les marais.

La poussière d'une étoile blanche et trop tôt tombée.

Afficher en entier