Livres
493 474
Membres
490 507

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La fille qui pouvait voler



Description ajoutée par Lisanaconda 2020-03-10T09:28:10+01:00

Résumé

Piper McNimbus sait voler. Comme ça, le plus naturellement du monde, les doigts dans le nez. Tonneaux, vrilles et loopings, elle sait tout faire. Terrifiés de voir la nouvelle se répandre, ses parents dissimulent ses talents aux yeux du monde… jusqu’au moment où elle se trahit devant la ville entière. Du jour au lendemain, elle se retrouve dans une école top-secrète de haute sécurité, réservée aux enfants dotés de capacités hors du commun.

Là, elle fait la rencontre de camarades aux pouvoirs incroyables : Conrad, un génie en puissance qui sait tout sur tout, Smitty, qui voit à travers n’importe quelle matière, Violette, capable de rapetisser à volonté… Mais même parmi ces gamins extraordinaires, Piper sort du lot… Et elle ne va pas tarder à devoir en payer le prix.

Manipulations et conspiration gouvernementale, évasion de haut vol et personnages terriblement attachants, une série jeunesse à la fois pleine de fraîcheur et de suspense, entre Prison Break et X-Men.

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par -_Tenshi_- 2016-08-25T00:45:59+02:00

Ain't nothing in this life comes easy to any of us, child. Every road you walk down’s got a price. Sooner you learn that the better. Don’t matter the direction you go, there’ll be some bad mixed in with the good and you just gotta learn to take the one with the other.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ninon64 2020-03-30T17:21:24+02:00
Diamant

C’est un livre coup de cœur. Il est plein d’innocence tout en traitant de sujet profond.

Piper est une petit fille qui sait voler. Mais elle ne sait pas faire que ça : elle sait surtout apporter le bonheur aux autres, leur redonner confiance, elle se soucie d’eux et à un cœur en or! Or elle va dans une école top-secrète avec plusieurs enfants ayant eux aussi des particularités, un lit super confortable, de la nourriture délicieuse et une directrice trop gentille! Seulement voilà rien n’est se qu’il semble être et Piper va apprendre à voir plus loin que les apparences.

C’est un livres avec des personnages attachants, Piper est une fille remplit d’innocence, qui veut toujours bien faire et qui fait passer le bien être des autres avant le sien.

Ce livre traite de sujet important comme la différence et la peur de l’inconnu ou de la différence mais aussi la camaraderie, la force de l’union et la confiance en soi. J’ai adoré ce livre parce que tous les personnages évoluent, on passe d’un bonheur à une réflexion sur la normalité puis à la camaraderie. C’est un livre qui m’a touché, Conrad est peut-être un des personnages qui progresse le plus avec Piper et qui démontre une chose: l’intelligence intellectuelle n’est pas la seule à compter. Il a beau être plus intelligent que tout le monde Piper a une intelligence émotionnelle bien supérieur à la sienne et c’est la combinaison des deux qui en font un duo de meneur imbattable ! Je recommande ce livre qui est une pépite de bonheur même si je ne vous cache pas que dès fois on a le cœur qui se sert avec Piper. Mais le message de ce livre est universel et intemporel: tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, l’union fait la force et l’erreur sert à apprendre il faut juste en tirer des leçons et ne pas abandonner!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2020-03-27T09:23:50+01:00
Argent

http://lislysworld.fr/4-raisons-de-lire-la-fille-qui-pouvait-voler/

J’ai adoré ce roman ! Je l’ai d’ailleurs adoré dès la première phrase, dont la narration n’était pas sans rappeler le début d’Harry Potter. Et la suite était encore plus top : rebondissements, personnages attachants…

~ 5 raisons de lire La fille qui pouvait voler ~

Aparté : la couverture

Bon, j’étais obligée de revenir dessus. Déjà parce qu’elle donne parfaitement le ton de l’histoire (le mot d’ordre étant jeunesse, douceur et fun) et que je la préfère carrément à la couverture anglaise (tapez « The Girl Who Could Fly » dans Google pour la voir). Et ensuite parce que comme beaucoup de couvertures très réussies, on la comprend au fur et à mesure qu’on découvre le roman. Bref, pour une fois, laissez tomber le dicton et fiez-vous à sa couverture car La fille qui pouvait voler est exactement la pépite qu’il a l’air d’être !

1 – Piper et les autres sont vraiment attachants

Attention : la petite bande formée par Piper et les autres enfants de l’I.N.S.E.N.S.E n’est pas du tout badass. Non, ils sont juste tout simplement émouvants. Encore une fois je vais me permettre le parallèle avec Harry Potter car ils me rappellent un peu le golden trio dans leur amitié.

Bref, il y a un côté poétique et tout mignon dans ce roman qui, certes, est jeunesse, mais se lit parfaitement bien même plus tard grâce à sa narration simple et sa douceur.

2 – Une histoire non linéaire et imprévisible

Un autre point qui mérite vraiment d’être évoqué concernant ce roman : son intrigue. Si l’auteure prend bien le temps de poser les différents cadres du récit qui se succèdent en décrivant à chaque fois les lieux et les personnes qui y habitent, le livre n’est pas non plus trop long et se lit très bien. Il y a des surprises, de l’action, du suspens.

Le récit n’est pas non plus décousu comme peuvent l’être certains romans jeunesse mais au contraire se tient bien et se savoure. En résumé, une lecture fluide, agréable et entraînante !

3 – Des personnages qui grandissent

Un peu à la façon d’une fable, La fille qui pouvait voler contient de belles leçon sur l’amitié, l’acceptation des autres ou encore sur le fait de grandir. Le ton de l’auteure est patient lorsqu’elle donne des précisions sur les personnages ou les analyse sur le lecteur, mais elle ne se permet jamais de prendre de haut son public.

J’ai aimé voir Piper évoluer et découvrir peu à peu des responsabilités, mais aussi apprendre à cohabiter avec d’autres enfants de son âge ou enseigner la compassion à ses camarades. Entre la petite fille impatiente et bavarde du début et la fille réfléchie et plus mature de la fin, on sent vraiment une différence alors même qu’on ne se rend pas totalement compte de l’évolution pendant le récit. Victoria Forester maitrise l’art de faire grandir ses personnages !

4 – Joie et légèreté

Piper McNimbus n’est pas du genre à se laisser abattre et le roman entier porte la marque joyeuse et déterminée de son personnage principal. La fille qui pouvait voler est un récit très positif et globalement joyeux (même s’il fallait bien un méchant à l’histoire pour bousculer tout ça !) qui donne facilement le sourire. Les ingrédients ? le franc parler de Piper (et ses expressions parfois particulières), la camaraderie et les chamailleries entre les différents pensionnaires de l’école et des péripéties plutôt originales !

En conclusion

Si vous cherchez un roman jeunesse léger, entraînant et joyeux avec des personnages attachants et une tonne de rebondissements, alors arrêtez-vous : c’est La fille qui pouvait voler qu’il vous faut ! Un coup de cœur que je vous recommande sans hésiter, aux petits comme aux plus grands !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2020-03-24T13:13:28+01:00
Pas apprécié

http://lire-une-passion.weebly.com/fantasy/la-fille-qui-pouvait-voler-victoria-forester

"​En résumé, un premier tome qui commençait bien et qui est parti en live assez vite. Des réactions inadaptées pour un roman jeunesse, des idées fouillies et sans vraiment de contextes. Bref, une belle déception pour moi. Mon aventure s'arrête ici sur une note amère et un peu énervée."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2020-03-22T17:23:53+01:00
Lu aussi

Je tiens tout d’abord à remercier Lumen pour l’envoi de ce roman. Je trouve la couverture de ce roman absolument magnifique ! Lumen nous gâte toujours avec l’esthétique de ces romans et on ne s’en lasse pas le moins du monde ! J’étais clairement curieuse de découvrir ce roman à cause de sa description disant que c’était un mélange entre Prison Break et X-Men, je dois dire que ça m’intriguait clairement. Alors en soit ce n’est pas faux mais c’est quand même très jeunesse ce roman donc c’est ça mais en mode très gentillet. J’ai trouvé la première partie assez longue où l’autrice nous présente Piper et sa vie avant de se retrouver dans une école top secrète de haute sécurité. On voit que ces parents n’aiment pas la différence de leur fille et la cache pour que personne ne soit au courant, ils lui interdisent littéralement de voler et même d’aller à l’école pour que justement son pouvoir ne soit pas dévoilée jusqu’au jour où forcément ce secret fut connu. Rien ne dure éternellement … Forcément, elle est pointée du doigt parce que les gens n’apprécient pas les différences et ne savent pas encaisser. Du coup, le gouvernement l’apprend et lui offre une autre vie. Mais finalement, les choses ne vont pas tourner comme Piper l’aurait espérer.

L’autrice veut réellement montrer dans ce roman que beaucoup de différences existent et qu’il ne faut pas en avoir honte ni même les cacher. C’est un message fort dans un roman destiné aux jeunes pour faire passer le message d’une manière originale en mettant les héros de l’histoire à avoir des pouvoirs tous différents. Beaucoup de personnes n’aiment pas les différences et aimeraient réussir à faire changer ceux qui en ont. C’est ainsi que l’école où ils sont essayent de leur supprimer leur pouvoir. Ils mentent, abusent des enfants, et font des expériences horribles. Ils sont littéralement en prison et il faut qu’ils arrivent à s’en échapper par tous les moyens mais tout n’est pas si simple … C’est un roman assez fort et prenant quand on passe la première moitié. Je dois dire que j’ai eu du mal à décrocher une fois que les choses sérieuses commencent. Je me suis demandée comment le roman allait finir parce que il y a un passage auquel je ne m’attendais pas du tout ! Le roman arrive à nous surprendre à plusieurs reprises et c’est très plaisant dans notre lecture car rien n’est vraiment prévisible !

En résumé, la fille qui pouvait voler est un roman au message fort sur la différence et sur l’acceptation de celle-ci. C’est un livre très bien écrit, facile à lire ! Il a quelques défauts mais passé la première partie on le dévore littéralement ! Une très bonne découverte que je ne peux que vous encouragez à découvrir où tout du moins vos plus jeunes lecteurs à la maison !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aur31 2020-03-21T13:38:18+01:00
Bronze

http://lesjolieslecturesdepapier.com/2020/03/la-fille-qui-pouvait-voler-victoria-forester.html

Avec sa jolie couverture et son résumé qui promettait une histoire des plus attrayantes, je n’ai malheureusement pas été totalement convaincue par ce roman. L’histoire est agréable et rafraîchissante mais, de nombreux points négatifs sont venus faire obstacle à ce qui aurait pu être un bon moment de lecture.

Concernant le style d’écriture, nous sommes vraiment sur un style relativement fait pour de la littérature jeunesse. La plume de Victoria Forester est fluide et plaisante mais reste toute de même assez simple. C’est un peu le même style d’écriture que l’on retrouve dans la série Rosewood Chronicles de Connie Glynn. Bien évidemment, il est normal que le style soit un peu plus enfantin car il ne faut pas oublier que ce roman a été réalisé pour un plus jeune public. En somme, l’écriture ne m’a dérangée tant que cela.

Ensuite, pour ce qui est du rythme et de l’intrigue, j’ai eu quelques difficultés. J’ai trouvé le rythme du récit particulièrement lent et la façon dont est construite la trame n’aide pas non plus. On alterne entre le présent et le passé de certains personnages sans jamais voir apparaître une distinction entre ces deux temps. Donc, il difficile parfois de s’y retrouver. L’intrigue, quant à elle, est suffisamment bien échafaudée mais pas assez exploitée et approfondie à mon sens. En effet, certains éléments auraient mérité d’être un peu plus creusés et l’histoire finit par être bâclée. De plus, la fin part légèrement dans tous les sens, faisant passer ainsi à la trappe de nombreuses informations.

Pour ce qui est des personnages, là encore, il y a un gros manque d’exploration. Ils sont les uns et les autres très sympathiques mais tous manquent cruellement de tempérament. Certains passent inaperçu, très peu d’informations sont dévoilées à leur sujet et au final, on se retrouve avec des personnages qui font de la figuration. Un mystérieux personnage fait également son apparition au cours de l’histoire, seulement, il repart aussi vite qu’il est arrivé. Je trouve cela dommage car je pense qu’il aurait pu apporter un plus à l’histoire.

Piper est une jeune fille attachante et adorable, néanmoins, elle passe souvent pour une enfant un peu niaise. Bien qu’elle soit importante, je n’ai pas spécialement trouvé que son personnage était impressionnant. Conrad, quant à lui, est peut-être un peu plus travaillé mais les raisons de son comportement hostile envers ses camarades sont tirées par les cheveux. Autre personnage qui avait aussi une importance particulière : le Dr Infernal. Une fois de plus, un personnage qui fait défaut, pourtant essentiel à l’intrigue. Un nombre important de questions à son sujet restent sans explication et nous n’en savons pas plus après avoir fini le livre.

D’ailleurs,  parlons-en de cette fin. Comme je le disais plus tôt, elle est pour ma part bâclée. Victoria Forester laisse une fin ouverte malgré le fait que ce roman soit un one-shot mais au lieu de me satisfaire, cette fin m’a frustrée. Pas de conclusion à l’intrigue, pas d’éclaircissement au sujet du mystérieux personnage et aucun renseignement concernant les origines des pouvoirs de Piper et des autres enfants ou alors, j’ai loupé un épisode…

En conclusion, La Fille Qui Pouvait Voler est pour moi une lecture en demi-teinte. L’histoire avait tout pour me plaire et me faire passer un bon moment. Malheureusement, trop d’imprécisions persistent. Néanmoins, l’idée de base reste tout de même intéressante. Je trouve que le roman est assez court pour le développement de l’univers créé par Victoria Forester et cela aurait intéressant de répartir l’histoire sur plusieurs tomes. En tout cas, je vous laisse vous faire votre propre avis sur la question et il ne faut pas oublier que cela reste mon avis personnel.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La fille qui pouvait voler" est sorti 2020-03-19T14:03:14+01:00
background Layer 1 19 Mars

Date de sortie

La fille qui pouvait voler

  • France : 2020-03-19 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Girl Who Could Fly - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 13
Commentaires 5
Extraits 8
Evaluations 5
Note globale 6.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode