Livres
451 625
Membres
397 199

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La fille qui tressait les nuages



Description ajoutée par Sorcier 2018-03-14T00:17:58+01:00

Résumé

Saitama-ken, Japon.

Entre les longs doigts blancs de Haru, les pelotes du temps s'enroulent comme des chats endormis. Elle tresse les nuages en forme de drame, d’amour passionnel, de secrets.

Sous le nébuleux spectacle, Julian pleure encore la sœur de Souichiro Sakai, son meilleur ami. Son esprit et son cœur encore amoureux nient cette mort mystérieuse. Influencée par son amie Haru, Julian part en quête des souvenirs que sa mémoire a occultés. Il est alors loin de se douter du terrible passé que cache la famille Sakai…

Fable surréaliste, la Fille qui tressait les nuages narre les destins entrecroisés d’un amour perdu, une famille maudite et les tragédies d’une adolescence toujours plus brève.

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par FungiLumini 2019-01-23T18:31:05+01:00

Nous sommes un. Dans la vengeance. Dans l’amour. Dans l’amitié. Dans la rage. Dans le désespoir. (…) Nous, les femmes, nous payons toujours pour l’égoïsme des hommes. Au foyer, au travail, au front. Les siècles n’arrangent rien. Alors, nous ne regrettons pas. Ni moi. Ni elle. C’est notre seule liberté.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2019/03/la-fille-qui-tressait-les-nuages-de.html

Quand on voit cette couverture, les premiers mots qui viennent à l''esprit est zen, poésie et beauté. Et effectivement, on trouve ça dans le roman mais pas seulement. Ne vous fiez pas aux apparences. Et ça aussi, cela correspond parfaitement au roman.

Dès le début, j'ai été surprise. Vous savez que j'appréhende toujours de lire un roman dont l'intrigue se passe au Japon écrit par un auteur occidentale. Et bien, je m'incline avec respect. L'autrice a un style très japonais dans l'écriture au point de rappeler par moment Haruki Murakami (surtout sur un sujet mais je ne le mentionnerai pas). On y trouve de la poésie et beaucoup d'émotions surtout par le biais du personnage de Julian. Je n'en dirai pas plus de peur d'en dire trop.

La construction de l'intrigue est très bien faite. On suit Julian endeuillé par la mort de la sœur de son meilleur ami. Il m'a profondément touché. On suit ses souvenirs et par son biais Souichiro, Akiko et Haru. Souichiro m'a rappelé ces personnages que l'on peut trouver dans les films et mangas. Il semble froid et dure, ne semble s'intéresser à rien mais ce n'est qu'apparences. Concernant Haru, j'ai été partagé. J'ai eu envie de la frapper parfois face à sa cruauté. Et même à la fin, je n'arrive pas comprendre ce qu'elle fait. Par d'autres moments, elle m'a touché mais je ne sais pas si elle manipulait Julian ou non.

Enfin, Akiko. Non je ne l'ai pas oublié. Ce personnage est mon préféré de ce roman et ma grande frustration. J'étais vraiment partie pour un coup de cœur mais pour ce personnage, ma frustration fut telle que j'ai envoyé un message à l'autrice. J'avais besoin de me rassurer. Ce personnage est atypique, bien loin des standards que l'on trouve partout. C'est tellement rafraichissant. Mais ce chapitre....AAAAAHHHH! Oui je hurle en tapant sur le clavier.

L'intrigue en elle-même m'a rappelé, pour une partie, un conte japonais que je ne nommerai pas pour les connaisseurs qui passeraient sur le blog. J'adore ce conte alors forcément, c'était un point fort en plus tant il est respecté et même détaillé. Je sais qu'il existe pleins de versions de ce conte. D'un roman qui commence comme un roman japonais prend une tournure inattendu. L'autrice nous apaise, nous présente les personnages. Dans le même temps, elle nous fait comprendre sans que l'on s'en rende compte que quelque chose cloche, nous échappe. Et tout à coup, tout s'emballe. On ne peut s'empêcher de tourner les pages, d'imaginer la suite, d'espérer sans vraiment oser au point de ne plus lâcher le livre.

En bref, ce livre est une merveille sombre et poétique. Je ne peux que le recommander. Néanmoins, âmes sensible, faites attention. Ce livre est très proche du coup de cœur. Akiko, je pense à toi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2019-01-29T08:42:16+01:00
Or

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/01/29/plib2019-la-fille-qui-tressait-les-nuages-celine-chevet/

Pour résumer, la fille qui tressait les nuages est une vraie réussite et un premier roman excellent pour la nouvelle collection Neko des Éditions du Chat Noir. Céline Chevet nous emmène dans un Japon contemporain et surréaliste pour détisser la trame d’un drame familial. Avec des personnages à la personnalité marquée et des psychologies touchantes, elle embarque son lecteur qui aura du mal à poser son roman avant d’en avoir tourné la dernière page. Je recommande très chaudement ce titre qui fera sans hésitation partie de ma sélection pour les cinq finalistes du PLIB !

Afficher en entier
Or

Une immersion dans la culture japonaise, un deuil difficile, un souvenir envolé qui devra bien refaire surface un jour, un passé qui hante le présent, des amitiés fortes pour (presque) tout surmonter, une intrigue bien menée par la magnifique plume de l’auteure. Une très belle découverte !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2019/01/23/la-fille-qui-tressait-les-nuages/

Afficher en entier
Diamant

Un page-turner addictif a souhait, avec une histoire et une fin déroutante et inattendue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayumi 2018-10-13T10:22:43+02:00
Argent

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/la-fille-qui-tressait-les-nuages-de-celine-chevet/

Un conte terrible au pays du Soleil-Levant

Dans ce roman, nous suivons Julian dans une histoire qui le dépasse totalement… Il est ici question d’une famille maudite, de terribles faits sanglants, mais aussi de racisme, Julian ayant une mère anglaise. J’ai vraiment apprécié qu’un racisme méconnu dans nos contrées soit mis en avant ici…

Côté personnages, je me suis vraiment méfiée de chacun d’entre eux jusqu’à la fin…

En effet, on est vraiment embarqué dans une intrigue au suspense haletant et avec pas mal de rebondissements. J’ai été un peu surprise, même si j’avais globalement tout vu venir.

Le climat est de plus en plus malaisant au fil de notre lecture, on ne s’attend vraiment pas à ce genre d’histoire en ouvrant ce livre et j’ai adoré être surprise à ce niveau-là !

La plume de l’auteure m’a beaucoup plu. C’est poétique sans l’être trop. En effet, je me suis retrouvée face à une histoire horrible, terriblement bien racontée, avec plusieurs métaphores bien trouvées et un bon rythme. On ne peut vraiment pas sortir indemne de cette histoire…

Âme sensible s’abstenir ! Il ne s’agit pas là d’une balade de santé au pays du Soleil-Levant, on va parler malédiction, meurtre et ambiance horrifiante… Malgré sa magnifique couverture, ce roman n’est pas à lire trop jeune !

J’ai adoré la fin que je n’avais d’ailleurs pas bien comprise. C’est là aussi la force de ce récit, on y réfléchit encore une fois la dernière page tournée, on trouve des sens cachés ! Je remercie aussi l’auteure très accessible pour notre petite discussion concernant un personnage, cela m’a aussi pas mal aidé !

La fille qui tressait les nuages est une fable horrifique qui ne peut laisser indifférent. Nous suivons une famille terrifiante s’étendant sur des générations. La plume de l’auteure est envoûtant et il est certain que je la suivrai de très près !

Afficher en entier
Bronze

Une histoire 100% nippone où une malédiction touche une famille à l'apparence normal. Ce n'est clairement pas un livre d'horreur, même si j'avoue avoir eu les chochottes à plusieurs reprises, nous sommes bien loin de The grudge ou The Ring (ouf…).

Les points forts de ce roman sont les retournements de situations. Personnellement, je ne m'y attendais pas du tout et ça nous pousse à remettre l'histoire en question à chaque rebondissement, j'ai adoré ! Je suis restée paf jusqu'au dénouement et rien que pour ça je vous conseille cette lecture. Concernant les personnages sont très bien décrits et ont chacun une psychologie bien à eux.

Pour résumé, ça a été une bonne lecture pour ma part, le style très fluide et lyrique de l'auteur y est pour beaucoup aussi.

Afficher en entier
Diamant

Ce fut une très bonne lecture, avec une histoire étrange et assez mystérieuse, un suspense insoutenable et de nombreux rebondissements. Je vous recommande à 100 % cette histoire poétique, triste et belle à la fois. La plume de l’autrice est sublime et entraînante, et les personnages sont touchants et attachants. On y découvre un drame familiale dont l’origine remonte bien plus loin qu’on l’imagine. La fin est surprenante et inattendue, et je n’ai qu’une hâte, relire ce roman et en découvrir de nouveau de cette autrice !

Afficher en entier

Date de sortie

La fille qui tressait les nuages

  • France : 2018-06-06 - Poche (Français)

Activité récente

Bluenn le place en liste or
2019-01-29T08:41:19+01:00

Les chiffres

Lecteurs 18
Commentaires 7
Extraits 4
Evaluations 11
Note globale 8.18 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode