Livres
464 367
Membres
425 069

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Je te promets que je te retrouverai une fois de plus, chuchote-t-il. Je te promets que je me souviendrais de toi. Et je te promets que je continuerais à t'aimer.»

Afficher en entier

« Qu'est-ce que je dois faire ? [...]

- Rester en sécurité. Aimer. Survivre. Rire et pleurer, lutter, échouer dans certaines occasions et réussir dans d'autres. Insister.»

Afficher en entier

« J'avais des projets... [...]. Hier soir, ils étaient en train de se réaliser. Ma vie, c'était censé être toi.»

Afficher en entier

« Un jour, mon frère m'a dit qu'on ne peut pas prétendre aimer quelqu'un si on est prêt à le laisser partir. Si on n'est pas disposé à se battre pour lui.»

Afficher en entier

« Peut-être qu'il est temps qu'on apprenne qu'on n'est pas obligés de vivre au sein des barrières qu'on a érigées. Peut-être qu'on doit apprendre à repousser ces limites. A reconquérir une partie de ce qui a été perdu. Et à batir un nouveau monde.»

Afficher en entier

« - Et ce qu'ils ont été, qu'est-ce que ça devient ? demande Élias.

- Ca meurt avec le reste.»

Afficher en entier

Je passe les doigts sur la tranche irrégulière des pages en me demandant comment c'était de faire partie de la Congrégation quand les Soeurs ont décidé de se barricader séparément (elles devaient être désespèrées), quand je vois quelque chose d'incrit à l'interieur e la couverture, à la fin :

Nous survivrons toujours. Il y a toujours de l'espoir.

Afficher en entier

J'imagine que c'était un peu comme ça, un tour sur le grand huit, autrefois. on s'immobilisait tout en haut, au bord du gouffre, avec le vaste monde étalé sous les yeux et des bouffées de vie plein les poumons... et puis c'était le grand plongeon. La perte de tout contrôle. Voilà ce que je suis en train d'apprendre sur notre univers. Il peut donner, mais il peut aussi reprendre.

Afficher en entier

Il lève les yeux vers moi. Ses mains se détachent des cheveux de Mellie et viennent pendre contre ses flancs. Du sang coule le long de son avant-bras et goutte de ses doigts. Mais ce n'est pas ça que je regarde. Ce que je regarde, c'est la blessure en forme de croissant de lune qu'il a sur l'épaule.

L'endroit où il a été mordu.

Afficher en entier

Et je songe que c'est peut-être ça qui unira toujours les gens de mon monde : plus on perd de choses, de gens, plus on devient les survivants.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode