Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
jta91 Bronze
Note : 6/10
Euh...
Comment dire ?
Je n'ai pas trop compris ce qui viens de se passer.
Ou plutôt, malheureusement, j'ai très bien compris : à force d'en entendre chanter les louanges, j'ai été, comme pour Songe à la douceur et autres, déçue.
Non pas que je n'ai pas aimé : au contraire, j'ai pris plaisir à ma lecture.
Mais je n'ai pas retrouvé le "prix de la 27e intersidérale du lol" promis par Lupiot. Oh, j'ai souris quelques fois, j'ai même rit une fois ou deux mais... ça s'arrête là !
J'ai clairement l'amer sentiment d'être passée à côté de ma lecture.

Oui, les personnages sont attachants, oui, le roman est addictif, oui, la pauvre Vania n'a vraiment pas de chance... oui, c'est un bon roman.
Mais pas un excellent.
On voit certains ressorts de l'intrigues comme le nez au milieu de la figure, et franchement, Vania sait aussi être agaçante.
Et puis, je le dis et le re-dis, ce n'est pas si drôle que ça.

C'est un roman que je relirai, pour essayer de mieux comprendre et, qui sait ? peut-être trouver l'oeuvre génialissime qu'on me promet.
Par le Editer
PlumedeChat Or
Note : 10/10
La Fourmi Rouge c’est l’histoire d’une adolescente qui a vraiment, mais vraiment pas de chance dans la vie. Si une personne doit se taper la honte quel que soit l’endroit, c’est elle ! Même son nom de famille est ridicule, ou encore le métier de son père, sa voiture, son oeil, sa meilleure amie... Elle cumule un nombre de situations rocambolesques infernal et elle l’a compris, elle ne sera jamais regardée « normalement » par ses camarades de lycée, elle n’aura jamais le petit ami de ses rêves, ni même une maman pour s’occuper d’elle. Oui, Vania a également eu des problèmes d’ordre familial ! Quand je vous dis qu’elle les accumule, c’est vraiment pas une blague, au point que ça en devient drôle. C’est un des gros points positifs de ce roman : on rit sans arrêt et ça fait du bien ! Un univers aussi excentrique, je n’en ai jamais rencontré ! Les personnages sont atypiques au possible et c’est ce qui fait la particularité de cette histoire : la diversité et l’originalité.

Vania n’est pas déprimée ou en colère même si elle se plaint de ce qui lui arrive « quand » ça lui arrive, ce que je trouve plutôt normal, et j’ai vraiment trouvé ce personnage intéressant. Je n’ai jamais rencontré une personnalité similaire et j’ai beaucoup aimé sa manière d’être : on pourrait se dire, en commençant le roman, qu’on va vite se lasser de toutes les catastrophes qui lui tombent dessus et du fait qu’elle se plaigne régulièrement mais en réalité ça la rend incroyablement attachante, et en refermant le livre on réalise qu’elle avait l’habitude de vivre tout ça et l’habitude de souffrir, donc qu’elle était courage finalement !
Les personnages secondaires sont tout aussi attachants, excentriques et drôle qu’elle. C’est vraiment plein de fraicheur !

Je ne saurai pas réellement vous décrire l’intrigue mais je peux vous dire que Vania va être encore une fois mise à l’épreuve (même plus d’une fois) et que ça va la faire grandir et ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Le message renvoyé est vraiment très beau ! Vania est un peu la « risée » du lycée et à cause de toute la malchance que la vie lui a imposé, elle a cru qu’il fallait qu’elle se fasse la plus discrète possible, pour ne pas se faire remarquer, pour qu’on ne se moque pas d’elle... mais est-ce vraiment justifié de faire ça ? Est-ce vraiment une vie que de se cacher ? Est-ce que nos différences ne feraient pas plutôt de nous des êtres uniques et incroyablement beaux ?
Cette histoire renvoi beaucoup d’ondes positives au niveau de l’acceptation de soit. Le harcèlement scolaire est également évoqué, ainsi que les complexes physiques que l’on peut avoir, qu’on ne devrait pas cacher.

J’ai trouvé cette histoire vraiment bizarre au début, puis je me suis attachée à cet univers, ces personnages, et j’ai finis par découvrir des messages incroyablement profonds et beaux qui se cachaient derrière toute cette excentricité ! C’est juste une histoire magnifique et tout le monde devrait la lire.
Par le Editer
lebbdragon Or
Humour, amour, mensonge ‒ ces trois thèmes sont la force de La Fourmi Rouge! Sur une trame de vie quotidienne et parfois cruelle, Émilie Chazerand parvient à faire rire et réfléchir son lecteur grâce à une héroïne adorable et pleine d’originalité, qui n’a décidément pas peur de dire ce qu’elle pense! (Enfin, sauf "sa" vérité…)

☞ http://babydragonbooks.wordpress.com/2017/11/09/la-fourmi-rouge-emilie-chazerand/
Par le Editer
Larepubliquedeslivres Argent
Note : 8/10
De bonnes chroniques sur ce roman d’un éditeur que j’affectionne, quoi de plus pour me plonger dans ce roman sans lire le résumé ?

Vania a, selon elle, tout pour être quelconque. Un père avec une profession embarrassante, des rondeurs et un œil handicapé qui lui vaut pas mal de moqueries. Le jour où elle reçoit un mail anonyme qui lui fait un électrochoc et lui fait comprendre qu’elle n’a rien de banal.

L’histoire est intéressante, on voit cette jeune fille évoluer au fil des pages et c’est particulièrement touchant. L’autrice y place pas mal de scènes cocasses qui m’ont souvent fait sourire.

Vania est un personnage pour lequel j’ai eu envie d’éprouver de la sympathie mais pas mal de ses actes m’ont dérangé. C’est surtout ses mensonges et sur un sujet en particulier qui m’ont dérangée. Mais j’ai aussi compris que si elle en est arrivée là, c’est qu’elle souffre beaucoup.

Pierre-Rachid, son meilleur ami, le papi qu’elle garde en l’absence de sa petite-fille et son père sont des personnages fantasques qui apportent une touche de gaieté à cette histoire. Ils contribuent tous aussi d’une certaine façon à faire évoluer Vania d’une fourmi noire à une fourmi rouge.

Tout au long du roman, je me suis demandée qui avait écrit ce mail. Et comme Vania je pense que j’ai soupçonné tout le monde. J’ai été bien surprise mais aussi touchée par l’identité de l’auteur de ce mail.

En bref, c’est un roman émouvant sur l’évolution d’une jeune fille qui se trouve banale mais qui apprend à s’aimer à petit pas. Avec une mini enquête au travers de ça, cela fait passer un moment très agréable.
Par le Editer
Roxy23 Or
Note : 8/10
Par la couverture on dirait un roman de type journal intime, alors qu'en fait pas du tout ! Vania a une vie pleine de vacheries mais ça ne l'empêche pas de nous faire rire tout au long de l'histoire. Mais je crois que le moment ou
Spoiler(cliquez pour révéler)
tout le monde voit la vidéo avec la révélation sur sa mère est un des pires, on a envie de la relever, de lui dire que ce n'est pas grave, que dans très peu de temps personne ne s'en souviendra plus...
. J'ai bien aimé les comparaisons de Vania, des trucs que je ne serais pas capable de sortir comme ça ! Une très bonne lecture qui va directement dans ma pile Or !
Par le Editer
Un récit jeunesse qui est à la fois très touchant et terriblement drôle. On suit Vania dans son quotidien et on découvre une jeune fille au physique pas très avantageux qui, derrière un caractère fort, cache une grande souffrance. Un évènement important de sa vie dont elle n'aime pas parler et sur lequel elle n'a de cesse de mentir. Son histoire nous intrigue et, si quelques indices sont donnés, ce n'est que vers la fin que tout est dévoilé.

Suite à la réception d'un mail la comparant à une fourmi, elle va vouloir agir différemment sur son quotidien et prouver qu'elle peut être une "fourmi rouge". Durant toute la lecture, on se demande qui est l'auteur du fameux mail. Alors que cette personne semble parfaitement la connaître, n'hésitant pas à lui balancer des vérités plutôt dures pour la faire réagir, elle ne voit pas qui, parmi ses proches, pourrait en être l'instigateur. Un suspense qui plane et dont la résolution m'a totalement surprise car jamais au grand jamais je n'aurais pu m'y attendre.

La plume de l'auteur est très agréable, avec un langage pas toujours très correct mais qui reste en parfaite adéquation avec l'histoire. Des amitiés vraies où ils n'hésitent pas à dire le fond de leur pensé. Une relation intense avec son père où les dialogues souvent très drôles peuvent aussi devenir très durs. On sent qu'ils s'aiment mais qu'il n'est pas toujours facile pour eux de n'être que tous les deux. Un papa gâteau qui veut le bonheur de son enfant, qui t'a rentré dans ses délires.

Avec des protagonistes originaux et hauts en couleurs qui sont loin d'être de ceux que l'on croise tous les jours. Une meilleure amie qui sent le poisson mais s'assume pleinement, une voisine qui, suite à la perte de ses cheveux, change chaque jour de perruque pour être une autre femme, un père taxidermiste qui donne à sa fille un animal empaillé comme porte bonheur et a créé son propre club suite à son malheur, un meilleur ami qui se fait passé pour un djihadiste afin que ses parents le laissent sortir, et bien d'autres encore. Tout un petit monde qui forme une sorte de grande famille et nous confectionne des situations rocambolesques mais également d'autres très touchantes.

Un récit qui nous parle d'amour, des relations entre les jeunes. De la méchanceté de certains qui peut conduire à des actes cruels. Heureusement que Vania sait faire preuve de spontanéité et d'inventivité dans les situations périlleuses. Certains passages en deviendront alors hilarants. Même dans son malheur, elle arrive à nous faire rire. Pourtant, certaines parties vont être bien plus sérieuses, difficiles et touchantes. Une histoire où tout n'est pas rose et où, dans certains contextes, l'humour ne peut s'immiscer. J'ai eu les larmes aux yeux.

J'ai adoré qu'il soit régulièrement fait référence à des émissions ou personnalités qui peuplent notre quotidien. Ça le rend d'autant plus actuel.

Un récit qui nous montre que, même si on a un passé douloureux et qu'on n'est pas gâté physiquement par la nature, rien ne nous empêche d'être heureux.

Un coup de coeur.
Par le Editer
Cordelia1 Diamant
Note : 10/10
Vous avez déjà ouvert un livre et dès les premières phrases lues, vous savez que vous ne pourrez pas le lâcher avant d’arriver au bout et que ce sera LE coup de cœur ?

Et bien, c’est ce qui m’est arrivé avec La fourmi rouge d’Emilie Chazerant.


Evidemment, ça fait peur parce qu’on se demande si cette impression va continuer tout au long de l’histoire, l’ensemble de l’histoire sera-t-elle à la hauteur de nos espérances soudaines ? L’écriture si attirante et délectable des premières pages ne va-t-elle pas s’essouffler au bout de quelques chapitres ?

Je peux vous garantir qu’avec le roman d’Emilie Chazerant vous n’aurez aucune mauvaise surprise, uniquement des bonnes.

L’histoire est émouvante tout en étant hyper drôle, Vania est attachante à souhait et c’est un véritable plaisir que de suivre son aventure dans une adolescence pas toujours facile à gérer. Car outre ses prénom et nom pas toujours facile porter car facilement moqué et transformer par ses « camarades » de classe, Vania accumule, ce qu’elle considère du haut de ses 15 ans comme des catastrophes.

Ce roman est rempli d’amour : l’amour qui unit le père et la fille, l’amour qu’elle partage depuis toujours avec son meilleur ami Pierre-Rachid, l’amour que Vania porte à Abraham, ce voisin âgé mutique à qui elle tient compagnie quand sa fille ne peut pas le faire.
Mais aussi de vacheries : son ptosis à l’œil, Charlotte Kramer qui la persécute depuis toujours, Pierre-Rachid qui sort avec Charlotte Kramer !!! un mail pas super gentil qu’elle reçoit anonymement, sa mère décédée, la ouafture, qui a bien pu lui envoyer ce mail ?

Emilie Chazerand nous plonge en plein dans la vie de Vania, pas à côté, comme un spectateur, non, en tant que personnage de l’histoire, on vit la vie de Vania tellement l’écriture est captivante et tendre et drôle et addictive. L’auteur nous offre un concentré de plein d’émotions de toute sorte, nous faisant rire aux larmes ou verser une larme.

La fourmi rouge, c’est l’histoire de toutes les jeunes filles de 15 ans avec ses gloire et ses défaites.

Encore une fois, les éditions Sarbacane frappent fort avec un roman percutant et drôle à la fois qui fera certainement réfléchir les jeunes lecteurs avant de se plaindre pour un rien. Essayez de vous appeler Vania Strudel, d’avoir un père taxidermiste et un œil qui part en vrille, après vous pourrez, vous plaindre.
Par le Editer
Earendile Diamant
Note : 10/10
Retrouvez ma chronique complète ici :
https://blogbooksanatomy.wordpress.com/2017/06/30/la-fourmi-rouge-emilie-chazerand/

Mon avis : Coup de coeur absolu pour la plume de l'auteur, pour les messages qu'elle délivre, pour son humour et ses personnages... Si vous avez envie d'une lecture fraîche qui vous change les idées et vous donne un coup de boost : Foncez découvrir cette pépite à sa sortie

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.