Livres
451 014
Membres
396 091

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Garçonnière



Description ajoutée par bagheera 2015-07-28T20:15:03+02:00

Résumé

Buenos Aires, 1987. Lisandra Puig est retrouvée morte défenestrée, au pied de son immeuble. La police aussitôt suspecte son mari, le docteur Vittorio Puig. Il est psychanalyste. Dans son cabinet s’allongent sur le divan bourreaux et victimes de la dictature argentine. Eva Maria est l'une d'entre elles. Persuadée de l'innocence de Vittorio, elle décide de mener l'enquête. Pour elle, c'est certain : le meurtrier se trouve parmi les patients. Mais lequel? Et pourquoi?

Afficher en entier

Classement en biblio - 87 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-28T22:11:47+01:00

Le café n'empêche que les gens heureux de dormir, les autres, ce n'est pas le café qui les empêche de dormir

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lila11 2017-09-02T19:23:05+02:00
Argent

C'est un livre qui nous entraîne vers divers thèmes : une enquête, un rappel de la dictature, les "desaparecidos", les enfants volés. Je trouvais que ça partais un peu dans tous les sens mais j'ai été complètement soufflée par le dénouement.

C'est un roman très noir, avec des personnages torturés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bagheera 2015-07-28T20:32:05+02:00
Argent

Magnifiquement mené! Je n'ai pas vu venir l'explication finale (enfin pas dans son ensemble) malgré les subtils indices semés quelquefois. Mais surtout, j'appréciais tellement ce que je lisais que je n'étais absolument pas pressée de connaître le fin mot de l'histoire, la qualité du tout suffisait déjà à me satisfaire. J'aime particulièrement quand les auteurs allient intelligence, psychologie et sensibilité, ici j'ai été servie. Il ne me reste plus qu'à découvrir Le confident du même auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stemilou 2015-05-30T10:49:06+02:00
Argent

Ce n’est certainement pas la quatrième de couverture qui va vous pousser entre les pages de La garçonnière mais probablement le souvenir du premier roman d’Hélène Grémillon, Le Confident.

Nous sommes en Août 1987 à Buenos Aires. Vittorio, psychanalyste, se retrouve face à Lisandra, jeune femme éplorée devant le désamour de l’homme qu’elle aimait. Elle pleure, Il l’admire. Ce fut donc leur première rencontre, celle d’un médecin face à une patiente, ou celle d’un homme face à une femme.

Lisandra était belle, étrangement belle, et cela ne tenait ni à la couleur de ses yeux, ni à celle de ses cheveux, ni à sa peau, elle avait la beauté enfantine, non dans ses formes qui étaient si féminines, mais dans son regard, dans ses gestes, dans ses moues traquées par la douleur, dans cette femme je l’ai su tout de suite, l’enfant n’était pas mort.

C’était un coup de foudre, c’était il y a sept ans. Aujourd’hui Lisandra gît sur le trottoir, défenestrée du cinquième étage. Des traces de disputes dans l’appartement suggèrent aux enquêteurs que le mari ne serait pas blanc comme neige dans ce drame. Voilà Vittorio accusé du meurtre de sa femme, de celle qu’il a tant aimé.

[…] C’est tout bonnement un procès fait à la solitude, cela revient à dire qu’on ne peut jamais être seul, qu’on se doit de passer les moindres heures, les moindres minutes de sa vie en compagnie, pour être bien sûr d’avoir un alibi, au cas où un jour on serait accusé à tort […]

Croyant fermement à l’innocence de Vittorio, Eva Maria, une patiente qui ne se remet pas de la disparition de sa fille, va tenter de faire la lumière sur ce drame, de prouver l’innocence du psychanalyste. Plusieurs pistes s’offrent à elle en écoutant les cassettes enregistrées par Vittorio à l’insu de ses patients, le cas de Felipe par exemple l’entraîne dans la terreur de la dictature, des disparitions forcées et des enlèvements d’enfants. Elle retranscrit toutes ces conversations, se perd en conjecture, crois tenir une piste, baigne dans la certitude pour que sa théorie s’effondre d’elle-même. Le doute plane jusqu’à ce que ce soit Lisandra elle-même qui nous délivre les clés du mystère.

Cela pourrait ressembler à un polar, un meurtre, une enquête, un coupable idéal … hors il est des histoires qui ne reflètent que peu le sujet qu’elles dévoilent de premier abord, des histoires dont les personnages tourmentés sont à eux seuls une intrigue, des destins brisés qui tentent de survivre à l’horreur. Sur fond historique, celui de la guerre sale qui eu lieu en Argentine entre 76 et 83 et de la dictature du général Videla, un drame familial comme pour beaucoup de ses mères de la Place de Mai, un sacrifice passionnel.

On explore la psychologie de chaque personnage passant du sentiment d’abandon à la folie, de l’amour à la jalousie, de la terreur au sacrifice … autant d’états d’âme dans lesquels il est aisé de se plonger. C’est le cœur des personnages qui est mis à nu.

Le roman m’a fait ressentir du désespoir pour cette femme qui voit son mari la quitter, pour cette mère qui perd son enfant, ou encore pour celle qui pleure la perte de son amour, de son enfance.

Le titre « La garçonnière » trompe le lecteur sur le contenu du roman, tout au long de la lecture il n’en est pas fait écho c’est seulement dans les dernières pages que l’on comprend tout, une garçonnière qui n’a rien à voir avec ce que l’on peut s’imaginer, un dénouement qui dévoile toute la noirceur de cette intrigue.

Roman réellement passionnant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zabat 2015-04-24T11:19:30+02:00
Lu aussi

Un livre à suspens très sombre , très pessimiste avec une forte dimension psychologique qui traite des vices humains (adultère, jalousie et beaucoup d'autres ...)

Ce roman est original et dynamique dans son style d'écriture : il mêle récit classique , retranscriptions pures de dialogues (comme au théâtre), passages sans ponctuation et même partition de musique.

J'ai trouvé ce livre intéressant mais loin du coup de coeur que j'avais eu pour "Le Confident". Ces deux romans sont vraiment différents!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-02-23T14:14:25+01:00
Lu aussi

Amateurs de romans tordus, dans le fond et dans la forme, voici un roman pour vous. Dans l'Argentine encore traumatisée par les séquelles de la dictature, ce fait divers et l'enquête d'Eva Maria qui s'ensuit plonge le lecteurs dans les maux de cette époque. Et la recherche d'un autre coupable que celui, idéal, désigné par la police. Un roman dur et surprenant mené sur un air de tango, évidemment.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2015/02/il-ne-faut-jamais-excuser-les-monstres.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2015-01-03T14:24:44+01:00
Or

Eva Maria enquête après le meurtre de la femme de son psychanalyste. Elle ne croit pas en sa culpabilité...

Un récit très bien construit comme un tango, un roman passionnant, addictif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2014-03-19T09:37:02+01:00
Or

Mon avis:

J'ai lu et adoré, il y a quelques semaines, Le confident d'Hélène Grémillon, ça a été un gros coup de cœur pour moi. Il me semblait évident de me procurer son autre roman La garçonnière.

Ce que j'en ai pensé ? Waouh ! Deux romans, deux pépites. Je suis fan.

Informations:

"La garçonnière" est un thriller/roman contemporain de 300 pages.

Les personnages principaux sont Eva Maria, Lisandra, Vittorio

Personnages secondaires: Estéban, Alicia, Felipe, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:

Vittorio Puig est psychiatre, il est marié à Lisandra, une femme ravissante et accessoirement, ancienne patiente.

Comme tous les mardis, Vittorio s'en va au cinéma et lorsqu'il en revient, sa femme est morte, étendue sur le trottoir, elle a été défenestrée.

Malgré les apparences, tout porte à croire que Vittorio n'est pas si innocent que ça et pourtant ...

Qui croire ? Que s'est-il réellement passé dans l'appartement ? Quel secret cachait Lisandra ?

Une seule personne à décidé de mener une enquête approfondie pour innocenter le psychiatre, Éva Maria.

Mes ressentis:

J'avais tellement envie de retrouver la plume d'Hélène Grémillon et que ce nouveau roman ait un petit quelque chose du confident.

Bon au final, ce sont bien deux romans complètement distincts. "La garçonnière" est écrit dans un autre style, mais il est clair que l'auteure a gagné son pari, car elle a exalté dans deux genres littéraires différents. Elle nous offre deux romans qualitatifs, extraordinaires et marquants.

Ma chronique: http://leslecturesdelily.blogspot.fr/2014/03/la-garconniere-ecrit-par-helene.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par UntexteUnjour 2013-10-18T11:40:59+02:00
PAL

Si "Le Confident" était déjà extrêmement réussi,élène Grémillon transforme superbement l'essai.

Certes, le sujet pouvait paraître propice aux clichés (comment raconter l'Argentine, comment ne pas tomber dans les clichés sur l'analyse), mais l'auteur arrive à nous bluffer et met en scène une intrigue des plus machiavéliques. Des personnages très bien campés, un suspense implacable, et une atmosphère argentine étonnamment bien retranscrite.

Pari réussi, donc. "La Garçonnière" se révèle être LE roman de cette rentrée littéraire et Hélène Grémillon a tout d'une grande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marmotte-s 2013-10-16T14:33:56+02:00
Or

Après l'excellent "Confident", Hélène Gremillon nous plonge au cœur de l'Argentine après la dictature, où un psychologue se retrouve accusé du meurtre de sa femme. Une de ses patientes, qui n'arrive pas à faire le deuil de sa fille disparue pendant la terreur militaire, va mener l'enquête ... un roman époustouflant. Je le conseille à ceux qui aime le suspens

Afficher en entier

Date de sortie

La Garçonnière

  • France : 2013-09-04 - Poche (Français)

Activité récente

venzo l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-07T19:12:23+02:00

Les chiffres

Lecteurs 87
Commentaires 9
Extraits 55
Evaluations 14
Note globale 7.43 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode